Sankuru: Inauguration du pont d’Okolongo

Le pont d’Okolongo situé entre les villages Okolo et Sene, dans le secteur de Kondo Tshumbe, territoire de Lodja, province de Sankuru, a été officiellement ouvert à la circulation mercredi 19 février au cours d’une cérémonie présidée par le sénateur Moïse Ekanga Loshima, qui en a coupé le ruban symbolique.

La construction de ce pont mesurant plus de sept mètres de longueur, a été rendue possible grâce aux fonds propres du député provincial Albert Oyangandji Dimandja, soucieux de désenclaver cette partie de la province de Sankuru et faciliter ainsi les échanges commerciaux et la communication entre habitants.

S’adressant à la population bénéficiaire, le sénateur Moïse Ekanga a insisté sur la protection de cet ouvrage d’utilité publique pour qu’il serve effectivement à l’usage communautaire, notamment par le respect du tonnage recommandé.

ACP/

3 thoughts on “Sankuru: Inauguration du pont d’Okolongo

  1. Chers Compatriotes,
    Voilà un exemple à suivre. Félicitations à cet élu du peuple qui a apporté une réponse bien pratique et pertinente au problème de communication. Le développement est possible si chacun de nous apporte une petite pierre à l’édification d’une infrastructure appropriée à la situation du pays pour son développement. Que Dieu en inspire d’autres et dans d’autres régions.

  2. BRAVO ! Merci de soulager la population confrontée à d´énormes défis de (sur)vie. Un bel exemple pour tous. Que ceux qui crient dans la diaspora passent aussi à l´ACTION. On n´est pas obligé d´aimer Félix ou de travailler avec lui. Il est temps d´agir. Sinon on ne fait pas mieux que la MONUSCO qu´on critique. On est fort pour dénombrer les morts, victimes, mais aux abonnés absents quand il faut FAIRE EFFECTIVEMENT quelque chose pour le même peuple.

  3. UN PAYS NORMAL SANS BUDGET ANNUEL DES VOIES ET MOYENS EST VOUÉ AU SOUS-DÉVELOPPEMENT ! Aucune démocratie ne fonctionne qu’avec des dons, du mécénat [de ses dirigeants politiques, d’un député national ou d’un élu municipal ou provincial], des aides financières Impérialistes des IFI Institutions Financières Internationales telle que la Banque Mondiale ou le FMI (Fond Monétaire International)… Félix Antoine Tshisekedi wa Banyarwanda aka Tshilombo-Pétain n’a pas un conseiller spécial qui s’occupe uniquement des Ponts et Chaussées ? Un élu du Peuple dans une vraie démocratie utilise-t-il son argent personnel pour financer la construction d’un pont, d’une route, d’un immeuble mis entièrement au service de l’État ? Si oui, est-il le propriétaire de cet ouvrage, peut-il en tirer profits et bénéfices par des droits de péage ? Cet ouvrage peut être l’objet des subsides de l’État ou subsides en capital ?… N’y a-t-il pas toute une procédure préalable à suivre afin de connaître la traçabilité des fonds alloués pour cibler la vraie origine du financement ainsi que les raisons qui ont poussé l’investisseur à mettre ses billes dans ce genre d’ouvrages donné comme cadeaux à la population ? Si oui, le Don sous forme de cadeau ou libéralité faite à un organisme officiel »État » est-il soumis à la fiscalité où est-il considéré comme DNA (Dépenses Non Admises) dans le chef du donateur (Député Bon Samaritain) ?… Personnellement nous sommes contre cette façon d’agir dans le fond et la forme car la ruse machiavélique ou l’intelligence artificielle à fleur de peau de nos dirigeants politiques farceurs farfelus fanfarons inconscients pour nier les évidences conduit notre pays vers un SOUS-DÉVELOPPEMENT latent à court, à moyen, à long terme… Par contre soyons humains, ouverts d’esprit et pragmatiques, les premiers bénéficiaires [Habitants des villages Okolo et Sene, dans le secteur de Kondo Tshumbe, territoire de Lodja] de ce pont doivent nécessairement être très contents car s’ils attendent que le « Combattant Résistant de l’Ombre » vienne leur en construire un pont un de ses quatre matins, leurs peines se multiplieront par 100 à coup sûr, leurs souffrances se décupleront malheureusement car leurs nombreux besoins vitaux sont plus prioritaires (primordiaux) dans cette RDC versus Fratrie Kanambe (Hippolyte, Jaynet et Zoé Selemani)… Raison pour laquelle la Véritable Parole Divine Authentique dit ceci « Qu’importe ? De toute manière, que ce soit pour l’apparence, que ce soit sincèrement, Christ n’est pas moins annoncé: je m’en réjouis, et je m’en réjouirai encore »… Ceci dit nous (Combattant Résistant de l’Ombre) nous réjouissons pour nos compatriotes de ces coins du Kongo qui ont accès à cette facilité de la vie courante même si les individus qui ont construit cet ouvrage participent librement comme des traîtres collabos dans un Gouverne et ment, un Sénat, une Entreprise, une Machine, un Régime d’Occupation étrangère Tutsi Banyarwanda… Ainsi soit-il . Vive les Maï Maï ANPK (Armée Nationale du Peuple Kongo)… INGETA

Comments are closed.