Silence! On divorce…

Gaston Mutamba Lukusa

Dans notre pays convoité par les 9 pays voisins, tout va changer, tout doit changer. D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la pourrie, personne ne sait ce que cachent les consultations politiques initiées, le 23 octobre 2020, par le Président Fatshi, à l’issue desquelles sortira un nouveau projet commun de société pour développer le pays.

Il était très mécontent du cinéma tourné par le FCC (Forces Contre le Changement), le 21 octobre, jour de prestation des 3 nouveaux juges de la Cour constitutionnelle. Cela veut dire que la coalition FCC-CACH a rendu l’âme à l’insu de son plein gré.

C’est comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir dans le Bourgeois gentilhomme de Molière. Enfer et damnation! Le problème n’est pas le respect de la constitution. Le problème c’est Joseph Kabila, l’autorité morale des FCC. Il veut rentrer au pouvoir pour se prélasser dans les délices de Capoue. Stupeur et tremblements!

Pour cela, après avoir signé une coalition pour diriger le pays, il s’évertue à mettre les bâtons dans les roues de son partenaire. Et comme le bois avec lequel on fabrique ces bâtons ne manque jamais dans les environs de Kingakati… Comprenez mon émotion… Kabila applique la tactique chère à Museveni et Kagame: attaquer puis négocier pour désemparer l’adversaire. Ceci expliquant cela, tout est fait pour que lors de l’élection présidentielle de 2023, Fatshi n’ait aucun bilan positif à présenter à la population. Enfer et damnation!

Réponse du berger à la bergère, toutes les ouailles du FCC ont été convoquées à Kingakati, à partir de ce 26 octobre. Fatshi, s’est entretemps rendu en visite de travail à Brazzaville. Attendons la suite avec beaucoup de patience.

Comme s’ils voulaient nous rappeler le passé, les Américains ont reconduit, ce 26 octobre 2020, pour une année encore les sanctions contre certains proches de Kabila. Cicéron disait ceci en l’an 63 avant Jésus-Christ: Quousque tandem abutere, Catilina, patientia nostra? Pour ceux qui ne causent pas le latin, cela veut tout simplement dire: « Jusques à quand, Catilina, abuseras-tu, enfin, de notre patience? » Espérons que nous n’allons pas scier la branche sur laquelle nous sommes tous assis.

 

Par Gaston Mutamba Lukusa

5 thoughts on “Silence! On divorce…

  1. Cher Gaston,
    Celui qu’on désigne sous le vocable « Joseph Kabila » et nos voisins ne sont que l’arbre qui cache la forêt! Un exemple: le coltan sorti du Congo, en grande partie frauduleusement, est raffiné dans un pays voisin! Et qui est le destinataire final?
    Pour avoir négligé de comprendre le contexte et l’essence de la Conférence de Berlin de 1885 suivie de la création de l’EIC, emportés que nous étions par l’euphorie de l' »indépendance » et surtout par le désir effrené de nous en mettre plein les poches, nous payons lourdement cet aveuglement! L’Occident, lui, n’a pas oublié! Marx disait « qui oublie de tirer les leçons de son histoire est condamné à la revivre »
    Nous sommes un pays hypergâté en ressources du sol et du sous-sol n’est-ce pas? Je vous invite à aller faire un tour au Centre des recherches géologiques et minières, et à l’Institut géographique du Congo! Vous serez édifié! Pauvre Congo!
    Comme j’aime à le dire souvent: « nul ne peut invoquer sa propre turpitude », ainsi que nous l’enseignent les hommes de droit!

  2. Dans un couple, quand rien ne va plus, on se sépare. Pour ce faire, point besoin d’ameuter la terre entière. Généralement, la partie qui grimace le plus est celle qui ne veut pas divorcer. A la limite, on va voir un koko, une tante, un oncle…On ne consulte pas tout le village.
    Mama Olive, talela bango likambo oyo !

  3. (suite)

    Peut-être faudrait-il penser à une deuxième conférence de Berlin dont le projet de termes de référence devrait provenir des Congolais!

  4. Tremblement de terre ou bien un simple seisme avant de reculer…?
    Hesitant, indecisif (et ayant peut etre peur de se retrouver encore au chomage a Limete), Fatshi a pris l’habitude de nous souffler le chaud et le froid depuis ses vides promesses de deboulonner la voyoucratie de Kingakati ou de dissoudre le Parlement et son vaste ramassis des jouisseurs FCC sous ordres du petit Nehemie Mwilanya. Ce dernier oeuvrant a la solde des frangins Tanzaniens Hypo, Zoe et Jaynet qui veulent vite revenir aux caisses de l’Etat pour continuer de voler impuniment.
    Esperons que cette fois-ci Fatshi ira au bout de sa logique apres sa quete de « Dialogue » et cessera de flouer son « Peuple pris abord »…!

  5. DE QUOI AVONS NOUS PEUR? KANAMBE NE REVIENDRA JAMAIS IL EST NOSTALGIQUE ET N A PAS EU LE TEMPS NI LA POSSIBILITE DE FINIR SA MISSION DE DETRUIRE LE CONGO.
    NOUS NOUS SOMMES DIVISES NOUS NOUS SOMMES INSULTES MALGRE NOS DIVERGENCES NOUS AVONS QUAND MEME REUSSI A LUI BARRE LA ROUTE IL Y A EN QUI ONT PERDUS LA VIE N OUBLIONS PAS .
    LE CONGO NE SERA PAS COUPER NI BALKANISER . NE ARRETONS PAS LA IL Y A ET IL Y AURA TJRS DU TRAVAIL.

Comments are closed.