Sud-Kivu: les groupes armés invités à déposer les armes

Le commandant des opérations Sukola II au Sud-Kivu, le général de brigade David Rugayi, a demandé aux groupes armés opérant dans son secteur de déposer les armes et de se mettre dans les rangs des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Cet appel a été lancé lors d’un meeting populaire à Lulimba et au cours d’une séance de sensibilisation des leaders communautaires et autres officiels réunis pour la circonstance. Le général Rugayi a dit que pendant cette période où la RDC est dans une phase du processus électoral les groupes armés n’ont aucune raison de prendre les armes.

Il a donné un ultimatum de quelques semaines à ces bandes armées pour qu’ils déposent les armes, faute de quoi les FARDC feront leur travail pour pacifier la région dans les territoires d’Uvira et de Fizi.

Le général Rugayi a, par ailleurs, annoncé le démantèlement de toutes les barrières illégalement érigées qui constituent une menace à l’endroit des paisibles citoyens qui voyagent à travers son secteur opérationnel. Une vingtaine des barrières est comptée depuis Makobola jusqu’à Nyange où chaque passant est tenu à débourser 500 à 1000 FC à chaque barrière.

ACP/

Une réflexion au sujet de « Sud-Kivu: les groupes armés invités à déposer les armes »

  1. Dites-moi, en quelle langue notre général Rugayi s’est-il adressé à ces groupes armés ? J’espère que c’est en kinyarwanda qu’il doit partager avec les plus importants d’entre-eux sinon il aura bien peu de chances d’être entendu…
    Quel malheur, depuis le temps, c’est seulement aujourd’hui que notre vaillante Armée entend non pas lancer un vigoureux ultimatum à ces bandits étrangers mais une gentillette invitation à déposer les armes ? Voilà dans quelle comédie cruelle de pouvoir nous a plongé ce régime ! Vite le changement !!!

Les commentaires sont fermés