Kinshasa: « Kabila » projette-t-il l’assassinat de « Félix »?

Au cours d’une « matinée politique » qu’il a animée samedi 28 novembre au siège de l’Udps dans la commune kinoise de Limete, le secrétaire général a.i. de ce parti politique, Augustin Kabuya, n’est pas allé par quatre chemins en déclarant notamment que la preuve est faite que le Front commun pour le Congo (Fcc) envisage d’attenter à la vie du président Felix Tshisekedi Tshilombo. L’opinion congolaise en général et kinoise en particulier a été scandalisée d’entendre un certain Barnabé Milinganyo Wimana, ancien Kadogo autoproclamé, proche d’Azarias Ruberwa, proférer des menaces contre l’intégrité physique de « Fatshi ». L’homme a été arrêté dans la nuit de vendredi 27 à samedi 28 au moment où il s’apprêtait à traverser le fleuve Congo.

Augustin Kabuya, secrétaire général a.i de l’Udps

« A partir d’aujourd’hui, nous décrétons l’alerte parce que le Fcc a menacé l’intégrité physique du chef de l’Etat ». « Le Fcc a engagé un pari risqué en tenant des réunions pour programmer la mort du chef de l’Etat. Nous savons que vous avez planifié son élimination physique. L’un de vous l’a dit dans les médias ». C’est la substance de la communication faite samedi par le secrétaire général a.i. de l’Udps, Augustin Kabuya, devant des « combattants ».

Un mois après le discours présidentiel du 23 octobre dernier annonçant les « consultations » des leaders socio-politiques les plus représentatifs en vue de mettre sur pied une « Union sacrée de la nation », le climat général ne cesse de se détériorer au Congo-Kinshasa. « L’alternance pacifique et civilisée » prend chaque jour le relief d’une immense farce. Chaque camp affûte désormais ses armes en attendant la seconde adresse du chef de l’Etat censée fixer l’opinion sur l’avenir de la coalition Fcc-Cach. Qui dégainera le premier?

En attendant l’ « oracle » présidentiel, les membres de ces deux plateformes exhibent les biceps. Ils rivalisent en outrances verbales.

De passage à l’université de Kolwezi, le Pprd Evariste Boshab s’est cru en droit d’affirmer que « si la Constitution était utilisée de manière orthodoxe, le Premier ministre aurait des pouvoirs énormes que le Président de la République n’a pas ». Oubliant que la charge de la preuve incombe à celui qui affirme, le constitutionnaliste de lancer aux étudiants présents: « Citez-moi une seule disposition qui donne ce pouvoir exorbitant au chef de l’Etat dans la Constitution? »

A Kinshasa, Jean-Marc Kabund, président a.i. de l’Udps a estimé, mercredi 25 novembre, que son parti « tourne la page » de la coalition Fcc-Cach. Selon lui, à l’avenir, « il n’y aura ni coalition, ni cohabitation ». Il a fait cette déclaration à l’issue de l’audience dans le cadre des « consultations présidentielles ».

« S’IL NE DEMISSIONNE PAS… AKOZUA MBUMA »

Barnabé Milinganyo Wimana

Un homme au rire caustique est devenu une « célébrité médiatique ». L’individu dont question se dit demandeur d’emploi. Cette situation ne l’empêche guère de trouver des moyens financiers pour « se faire inviter » par quasiment tous les médias kinois diffusés sur You Tube. Il s’agit de Barnabé Milinganyo Wimana. Celui-ci prétend être un ancien Kadogo, ces enfants soldats venus avec l’Afdl (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo), cette trouvaille ougando-rwandaise qui avait porté LD Kabila au sommet de l’Etat un certain 17 mai 1997. Le Mzee mourra le 16 janvier 2001 dans des circonstances non-élucidées à ce jour. Des doigts accusateurs ont toujours été pointés sur « Joseph ».

 

 

Dans une de ses récentes interventions, « Barnabé » qui semblait répondre à Kabund a eu ces mots: « Il n’y aura ni coalition, ni cohabitation, alors il y aura quoi? ». Pour lui, « le chef de l’Etat doit avoir le courage de démissionner. Il est en train de décevoir ceux qui lui ont fait confiance ». Barnabé d’ajouter la phrase qui tue: « S’il ne démissionne pas, akozua mbuma ». Littéralement, « akozua mbuma » signifie en lingala: il recevra un fruit. Au sens figuré, l’expression prend une toute autre tournure: « il recevra une balle » ou « il sera abattu ».

Avant cette dernière déclaration, sieur Milinganyo s’est répandu en propos belliqueux. C’est à croire qu’il est chargé d’une « mission ». C’est à croire également qu’il détient un grand secret sur « quelque chose » qui serait en préparation. Quoi donc? « Si le chef de l’Etat continue à écouter ses conseillers, il ira droit au mur. Nous risquons de connaitre la situation du Mali », clame-t-il dans un média. Dans un autre, il lance: « Fatshi a intérêt à avoir un mandat tranquille.Quand il était aux affaires [au Congo Brazzaville], Pascal Lissouba a essayé de s’en prendre à [son prédécesseur] Denis Sassou Nguesso ». Et de poursuivre: « A Brazzaville, il y a eu les miliciens Cobras. Ici, il y aura quoi? Felix Tshisekedi a-t-il déjà vu une tête s’éclater? Joseph Kabila est un général. Il a toujours son arme avec lui. Il sait des choses que vous ne savez pas ».

DES COMPLOTEURS SONT PARMI NOUS

Azarias Ruberwa, ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles

Une question taraude les esprits: pour qui roule Barnabé Milinganyo Wimana? Selon des sources bien informées, « c’est un proche à Ruberwa ». Prétentieux, l’homme ne s’en cache pas. Il avoue être un ancien du RCD-Goma. Il prétend avoir fait partie de l’équipe des conseillers d’Azarias durant une dizaine d’années. Pour le moment, il dirige un « parti » n’ayant aucune existence légale dénommé « Rassemblement des leaders congolais ». D’après lui, il a dirigé la campagne électorale de Ruberwa lors de la présidentielle de 2006. Il aurait fait partie de l’équipe de campagne de « Joseph Kabila » lors de l’élection de 2011.

Lors de son récent passage au média kinois « Ma Mission TV » (MMTV), « Barnabé » de lancé: « Nous sommes entrés à Kinshasa par la force des armes, nous partiront par la force des armes ». Il semble qu’il réagissait aux protestations des spectateurs qui commençaient de se lasser de ses rodomontades.

On apprenait que sieur Milinganyo a été interpellé par les « services » dans la nuit de vendredi à samedi. Il tentait, semble-t-il, de prendre place dans une pirogue pour gagner Brazzaville. Il a été mis à la disposition du Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe qui devait le juger en procédure de flagrance.

Au cours de la matinée politique de ce samedi, Augustin Kabuya a martelé que « l’Udps ne se laissera pas faire » face aux intimidation. Il a regretté le « mutisme » de la Monusco (BCNUDH) face aux menaces proférées contre la personne du chef de l’Etat. Le même reproché est adressé à l’Acaj (Association congolaise d’accès à la justice) ainsi qu’à Human Right Watch (HRW). La mission onusienne avait récemment « blâmé » Kabuya pour avoir déclaré que les combattants de l’Udps étaient prêts à « croiser le fer » avec les partisans du Fcc.

On le voit, le fossé ne cesse de s’élargir entre le président Felix Tshisekedi et son prédécesseur. Bien que honni, celui-ci feint d’ignorer son insondable impopularité au sein de la population congolaise. Des voix s’élèvent de plus en plus pour décrier une alternance démocratique – claironnée le 24 janvier 2019 – qui n’a pas eu lieu. L’ancienne majorité a fait mine de partir pour mieux rester. Une certitude: des comploteurs sont parmi nous!

 

Baudouin Amba Wetshi

72 thoughts on “Kinshasa: « Kabila » projette-t-il l’assassinat de « Félix »?

  1. « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » Albert Einstein et « La différence entre un politicien et un homme d’Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération » James Freeman Clarke

  2. Chryso45 écrit à BAW
    « La deoontologie de votre profession exige que vous rapportiez avec exactitude ou fidelement une citation. Barnabe Milinganyo… n’a pas dit: « S’il ne démissionne pas, akozua mbuma »! Il a plutot declare: « s’il ne demissionne pas, AKOLIA mbuma »! »
    ********
    La vidéo de « Bosolo ya makambo » est sur youtube. Barnabé dit « akozua… » Baw a raison; et il n´a même pas une PAILLE. Mais vous, par contre, vous avez des POUTRES dans les yeux et oreilles. Citer fidèlement blablabla. Yoka kaka soni ! Paresseux pour aller chasser Kabila ; paresseux aussi pour vérifier de simples citations sur le net.

  3. NONO
    Visiblement, vous ne vous relisez pas ou vous ne prenez pas au sérieux vos propres affirmations. Cela fait 1000 fois que vous dites « ATTENDONS (le discours du Président) ». Mais vous faites vous-même le contraire en ramenant des rumeurs, des bilobela…
    Mipesa poids. Veuillez attendre. Et après, vous pourrez réagir, analyser ou critiquer. Na lolenge ya b´intellectuels.

  4. Chers Compatriotes,
    Je partage le point de vue de Clément. Mais ce que raconte RAZ est tellement absurde que je ne peux pas m’engager dans un débat avec quelqu’un dont la prise de position doit être fondée sur des convictions bien dogmatiquement subjectives. Voyons ce que l’avenir nous dira. Que Dieu nous vienne en aide.

  5. Kie kie kie kie. Je crois franchement qu’il y a des compatriotes qui vivent sur d’autres planetes et qui ne voient pas ce qui se passe au congo. Apres deux ans a la tete du pays, regardez vous dans votre mirroir et dites moi en quoi le congo avance! Vous voulez transformer l’echec en reussite? Soyez serieux. Dites la verite a vos freres de tribu et amis qu’ils ont echoue. Vous etes libres de croire qu’ils peuvent encore se relever, pas moi. La question que vous devriez vous poser est de savoir POURQUOI la verite ne vous plait pas, elle vous fache. Tenebre et lumiere ne peuvent pas rester ensemble. Sachez que les kongomani ne vont pas se laisser faire tout le temps.

    1. eRAZ
      electronic Raz
      « La question que vous devriez vous poser est de savoir POURQUOI la verite ne vous plait pas »
      La BONNE QUESTION que vous ne vous posez ppas à cause de limites flagrantes est la suivante : POURQUOI ‘décrétez’-vous vos propos VÉRITÉ ?
      Une personne lucide et sérieuse agumente quand ses propos sont remis en question. Un fanatique inconscient les décrète vérité et fait du tapage qui le ridiculise davantage.

  6. @Procongo (Abraham Lwakabuanga)
    Vous repliquez: “Visiblement, vous [chryso45] avez, vous, besoin d´un test d´équilibre mental”, me posant au passage la question de savoir si je suis “complexé ou haineux jusqu´à produire avec plaisir un raisonnement de gamin”. J’ai cru un instant que vous decriviez non seulement l’empereur-nu Tshilombo qui tentait de se prevaloir de sa propre turpitude avec son discours a la “nation” (sa base a Limete) du 23 octobre dernier mais aussi ceux qui l’identifient comme « Fatshi-beton » alors que, par son aveu, rien ne marche! Quel bilan faites vous alors des 2 ans de Tshilombo au « sommet de l’Etat »?

    1. Chryso45 « Tshala Muana dixit »
      HORS-SUJET ! Restons dans le sujet :
      Vous avez faussement accusé BAW, lui reprochant d´avoir cité ‘infidèlement’ les propos de Barnabé « AKOZUA » au lieu « AKOLIA » mbuma. J´ai rétorqué na lolenge ya b´intellectuels avec preuve : BAW a raison ; Barnabé a effectivement dit « AKOZUA ». La vidéo est sur youtube. Si vous n´avez pas de contre-arguments, vous vous excusez auprès de BAW na lolenge ya b´intellectuels.
      PAPA abosanaki kotangisa yo humilité na honnêteté intellectuelle ?

    2. « Quel bilan faites vous alors des 2 ans de Tshilombo au sommet de l’Etat ? »
      Vous avez rauson, en ces temps d’attente de l’oracle présidentiel, d’un pays dans la descente continue en enfer avec entre autres ces tensions politiques aiguës, il est peut-être temps de faire UN BILAN EXHAUSTIF DE DEUX ANS DU MANDAT DE TSHISEKEDI.
      Je m’y essayerai pourquoi pas même si je crains d’y être peu performant. Qui avec moi, CIC et ses braves intervenants ?

    3. PS
      Quant à moi je continue à croire sans doute trop naïvement qu’attester définitivement à ce tade
      d’un échec de Tshisekedi est prématuré. Je continue à lui donner une chance de faire mieux même si encore une fois il ne conforme pas toujours ses bons sentiments, sa volonté politique à ces actes quotidiens. Il y est sans doute question d’incompétence et d’inexpérience comme parfois d’une psychologie de nécessaire usufruit immédiat qu’explique son deal préalable à tout et aujourd’hui favorisé aujourd’hui par un laisser-aller autour de lui. Mais selon moi peut-être pas d’une incapacité définitive à performer. Il va sans dire que je n’en récuse pas moi les djalelos déplacés des ‘talibans pro-tshisekedistes’.
      Voilà !

  7. Voici les verites que j’allais dire a Felix si j’avais le malheur d’etre son conseiller:
    1. Mr. le president, vous ne serez jamais president comme kanambe ou Mobutu, vous n’aurez pas le pouvoir comme eux car ces deux avaient la majorite dans les parlements et le senat.
    2. L’udps avec ses trentaines des deputes a eu la faveur d’avoir des ministres qu’elle ne merite pas. ceci, grace a la kabilie qui a fait beaucoup des concessions.
    3. Soyez un president modeste comme l’etait Mitterand en face de Chirac qui avait la majorite au parlement. A cause de son humilite et de son intelligence, Mitterand gagna les elections.
    4. Evitez de facher la constitution. Evitez des magouilles du genre, envoyer le premier ministre a L’shi et faire signer le vice ministre,nommer illegalement des juges etc….
    5. N’allez pas sans strategie et sagesse en guerre contre le fcc. Pour le moment ce front est majoritaire dans les assemblees provinciales, l’assemblee nationale et le senat. L’udps est tres tres tres minoritaire et ne peut gagner les elections. Toyebi yango bien!!
    Il y a encore beaucoup d’autres conseils que je l’on peut donner a Felix pour l’aider. Kopakola ye mafuta te. Vous ne l’aider pas en lui disant seulement ce qu’il veut entendre. L’union sacree est un mort ne. Lisons la constitution, nous seront edifies. Vous ne rendez pas service a Felix avec votre tribalisme et votre cecite morale et intelectuelle car L’economie, le social,finance, rien ne marche! Batongaka mboka na lokuta teeeee.

  8. # C’est quoi ces rumeurs d’une rencontre Tshisekedi – ‘JK’ avant son discours des conclusions des consultations ? Le Fcc n’a-t-il pas brandi urbi et orbi son niet contre les concertations ? Alors Tshisekedi toujours impuissant d’assumer son bras de fer contre son encombrant partenaire ou cette esquive s’accorderait-elle du deal qu’ils ont signé ensemble ? Quelle infamie que cet accord conventionnel privé qu’on veut placer au-dessus de la Constitution !!!
    # Ailleurs voilà qu’en pleines tensions ‘JK’ se déplace pour Lubumbashi, son fief qui regorge de ses caciques invétérés hostiles à tout changement. Il ne s’y était pas rendu depuis le transfert pacifique du pouvoir, qu’est-ce qui le pousse aujourd’hui à y aller. Ce voyage doit cacher un agenda louche, Tshisekedi l’a-t-il compris ?

  9. Chers Compatriotes,
    La question que Chryso45 pose problème. Il demande de faire le bilan de deux ans du président de la république. Mais, il a écouté le président lui-même dans son discours de six minutes. Il a lui-même reconnu que rien ne marchait et c’est pourquoi il a initié la consultation. Si vous avez mieux à proposer faites-le c’est cela la démocratie. Que Dieu nous vienne en aide

  10. C´est pour dimanche !
    Selon les sites Internet congolais, Felix s´est decidé á nous expliquer ce qu´il pense ce dimance.
    PRESSIONS DIPLOMATIQUES
    Les « parrains » du Congo sont á l´oeuvre.. Les USA via son ambassadeur Hammer qui est l´artiste de la passation du pouvoir pacifique est sans doute le premier acteur dans cette histoire où Felix peut devenir Kasavubu et dissoudre le Parlement quand ses tentatives de recruter le gang de Kabila est un echec.
    Ce que Kabila que nous croyons être moins intelligent a pris soin de lancer une offensive diplomatique en apportant les preuves de toutes les violations de la constitution par Felix depuis 2 ans. La dernière bourde de l´UDPS qui est entrain de corrompre les parlementaires FCC se trouve enregistrée..
    CONSULTATIONS NE SIGNIFIENT PAS REFERENDUM<<<
    Felix ne peut que nous annoncer sa decision de devenir un "président protocolaire" en acceptant la "cohabitation" où le FCC fort de sa majorité parlementaire va diriger le pays. Et pourquoi pas une "demission" qui va provoquer des élections générales anticipées?
    Le plus ridicule serait d´annoncer la survie de la "coalition" FCC/CACH.. Tous les congolais vont se rendre compte que Felix ne valait pas la peine.. et avec lui comme président, "peine perdue" !
    WAIT AND SEE

  11. Chers Compatriotes,
    Le discours du dimanche est la conclusion qui sera tirée des consultations. Félix a prouvé, selon moi une chose: reconnaissance de ses limites et l’association du peuple congolais à la recherche des solutions au problème du pays. Il lui reste à nous prouver qu’il est entouré d’équipes capables de réaliser de bonnes analyses pour aboutir à des conclusions pratiques afin de mettre le pays sur la voie de recherche des solutions durables. Il serait naïf et intellectuellement malhonnête de vouloir nous convaincre qu’un autre à la place de Félix aurait, dans cette même période de temps résolu tous les problèmes du Congo. Seuls les naïfs ou les concurrents peuvent se livrer à ces spéculations iniques. Que Dieu nous vienne en aide.

    1. RESOUDRE LES PROBLEMES ?
      Les congolais attendent de Felix l´application du programme politique qu´il aurait mis au point dans son alliance avec le FCC.
      S´il a le courage, il peut nous expliquer son programme de 100 jours en donnant des chiffres precis.. combien des centaines des millions de dollars la Banque Centrale avait donnée, quel est le coût de chaque projet.. et enfin l´audit de chaque projet.
      Non, Felix ne peut pas résoudre des problèmes que lui même fabrique tout le temps.
      1. Quel est le coût de son admnistration? Pourquoi 100 de ses conseillers ont rang de « ministre »?
      2. Pourquoi avoir plus de 500 conseillers.. un nombre qui depasse le nombre des parlementaires de la chambre basse du parlement?
      3.Maintenant c´est l´UDPS qui est accusée de corruption au parlement…
      4.Ces violations de la constitution dont Felix est lui même l´auteur depuis deux ans.. Le programme de 100 jours est l´une de ces violations.
      5- Des agences fabriquées á la présidence qui ne figurent pas dans le budget national..
      En bref, Felix a été l´auteur de la mauvaise gouvernance, ce n´est pas á lui de résoudre les problèmes qu´il ne cesse de fabriquer tout le temps

Comments are closed.