Les IXème Jeux de la Francophonie

Read Time:3 Minute

La neuvième édition des Jeux de la Francophonie se tiendra à Kinshasa du 19 au 28 août 2022. Ces Jeux rassembleront près de 4.000 athlètes et artistes ainsi que des délégations de 88 Etats et gouvernements membres. Mais, il y a loin de la coupe aux lèvres. Stupeur et tremblements!

Ces Jeux devaient normalement se dérouler en juillet-août 2021. Mais le gouvernement sollicita leur report à août 2022 par suite de la pandémie de Covid-19.

D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la déglinguée, les infrastructures devant accueillir les Jeux de la Francophonie ne sont pas actuellement prêtes. Tous les chantiers accusent des retards importants. Le problème proviendrait des personnes qui devaient piloter ces manifestations. C’est le cas de Didier Tshiyoyo Mbuyi qui fut nommé, le 14 février 2021, Haut Représentant du chef de l’Etat au Comité exécutif national des 9ème Jeux de la francophonie. Un personnage fantasque. Il accapara tous les pouvoirs au détriment du Comité national constitué de professionnels et d’experts. Enfer et damnation!

Usant de menaces, de décisions unilatérales et d’intimidations, il mit au pas tout le personnel administratif. Du terrorisme en milieu du travail! Comme si cela ne suffisait pas, il finit par limoger la plupart des experts et des membres du personnel d’appoint pour les remplacer par des copains et des coquins. Enfer et damnation!

Ses collaborateurs l’appelaient Son Excellence. Pour ceux qui ne le sauraient pas, c’est un titre honorifique réservé aux présidents de la République, aux ministres, aux ambassadeurs, aux archevêques, aux évêques. Saperlipopette! Ainsi donc naquit le chaos.

Le Village des Jeux qui devait être implanté à la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN), fut délocalisé au stade Tata Raphaël. Un contrat fut signé avec des entreprises en avril 2021, pour la construction des infrastructures. Il s’agissait notamment de douze bâtiments de sept étages chacun à livrer en avril 2022. Dans un rapport, l’OIF (Organisation internationale de la francophonie) dénonce des cas d’irrégularité et de dysfonctionnement, des dépenses non justifiées ainsi que le manque de transparence dans la gestion des fonds alloués. L’OIF signale aussi des faits de surfacturation. Initialement budgétisé à 41 millions de dollars américains, le coût des travaux s’est envolé, pour se situer à 113 millions de dollars. Stupeur et tremblements!

Selon le rapport, Didier Tshiyoyo aurait retiré, en son nom propre, d’importantes sommes d’argent en espèces des comptes ouverts au nom du Comité national des Jeux de la Francophonie. Pas étonnant dès lors que le Haut-Représentant soit amateur de bons cigares. Ceci expliquant cela, on apprendra plus tard que dans une autre vie, Didier Tshiyoyo exerçait en Suisse, le métier de DJ (Disk Jockey), sous le sobriquet de DJ Trouble King. Sapristi! Tous les chemins mènent donc à Rome!

Mon ami qui sait tout dit qu’il ne faut pas tomber dans les mythes des diplômes. Bill Gates avait abandonné ses études universitaires. Steve Jobs n’était au départ qu’un fondeur. Il y a dans l’histoire de l’Amérique des cireurs de chaussure qui sont devenus de riches capitaines d’industries. Bref, passons!

Aujourd’hui Didier Tshiyoyo affirme qu’il n’y a eu aucune malversation financière de sa part, car il n’a reçu du trésor public aucun décaissement des fonds. Ce que démentent les autorités et les faits. –

Un nouveau directeur du comité national des Jeux a été nommé en octobre 2021. Isidore Kwandja assure que les Jeux se tiendront à Kinshasa dans les délais. Il a renégocié tous les contrats surfacturés. A noter que le peuple veut ces Jeux à Kinshasa. La volonté politique est là. N’est-ce pas que notre pays convoité par tous les pays voisins et la Chine est le plus grand pays francophone du monde après la France?

On dit chez nous ceci: « Que celui qui réside fasse en sorte que celui qui passe ne le mésestime pas ».

 

GML

Happy
Happy
50 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
50 %
Surprise
Surprise
0 %

3 thoughts on “Les IXème Jeux de la Francophonie

  1. Merci Cher BAW pour cette analyse.
    Malheureusement le DJ trouble king est à l’image de la plupart des collaborateurs de F.A. Tshisekedi. Et aux dernières nouvelles, on apprend le « Haut représentant » s’est fait la malle et qu’il a déjà regagné l’Europe. En voilà encore un qui va s’en tirer à bon compte, comme ce fut le cas avec Lobo, et tout récemment Bakonga et Kamerhe. Après ce qui vient de se passer avec sa visite dans le Grand Kasaï, et les révélations sur le rôle trouble joué par certains de ses Conseillers dans l’exécution du projet Tshilejelu, le moins qu’on puisse attendre aujourd’hui de F.A. Tshisekedi, c’est qu’il nettoie sa cour pour séparer le bon grain de l’ivraie. Et qu’il mette une fois pour toute un terme au tout puissant Gouvernement parallèle qu’il a installé à la Présidence de la République, où l’on voit des Conseillers gérer des projets, alors que des Ministres sectoriels se tournent les pouces. Se plaindre que la coordination des projets est déficiente, alors que l’on est à la base de cette confusion, est une attitude hypocrite. Si F.A. Tshisekedi ne rectifie pas le tir, la seule conclusion logique à tirer sera de considérer que c’est lui-même qui couvre les agissements illicites de ses Conseillers.

  2. De qui se moque-t-on ?
    Comment peut-on organiser des jeux dans un pays qui n’existe plus ?
    Le Président vient de nous révéler que  » mboka oyo esi ekufa  ».
    Qui connait mieux ce pays que lui ?
    Question d’un  » jaloux  », d’un  » haineux  » : Soki mboka oyo esi ekufa, pourquoi reçoit-il une dotation présidentielle depuis trois ans ?
    Quand on vous disait que c’était un shithole country…
    Fatshi bee…Mboka elengi !

  3. Voila le calibre d’aventuriers et escrocs gravitant autour de Felix, pour la plupart des ex-chomeurs et/ ou frappeurs venus pour s’enrichir aux depens du Tresor et du peuple d’abord qu’ils roulent dans la farine avec de vides slogans. Stupeur et tremblements, l’ autre escroc Marcellin Bilomba qu’attend le dossier des vols dans les projets Tshilejelu est aussi descendu de la Suisse. La liste de ces voleurs-copains de Felix (pour la plupart impunis) est longue. Que dire aussi d’un Fortunat Biselele escroquant la Sokimo avec Nangaa? Bref, qui se ressemblent s’assemblent. Nous supposons que le « Fatsh-iste Procongo » (soudainement silencieux sur ce site) ne reconnaitra aucun de ces voleurs autour de Felix – pas plus qu’il n’a reconnu un Augustin Kibasa ou un Jean-Claude Kabongo dans l’escroquerie RAM.

Comments are closed.

Previous post Le message (très politique) du couple Kapend à Tshisekedi père et fils
Next post Congo-Kin: Un réseau d’escrocs et faussaires des titres de propriété démasqué!