Lettre ouverte à l’attention des autorités africaines et européennes

Read Time:3 Minute

Nous, les étudiants, déplorons la situation de la population ukrainienne en ces temps de guerre.

Nous avons eu vent des traitements inhumains, humiliants, et discriminatoires que sont en train de vivre les étudiants et étudiantes africains.africaines en Ukraine et dans les pays voisins où ils.elles essayent de se réfugier.

Nous rappelons que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droit comme le rappelle la Déclaration universelle des Droits de l’Homme en son article 1er.

Au 21 siècle, il n’est plus tolérable d’avoir ce genre de comportements envers les futurs dirigeants. dirigeantes africains.africaines d’autant plus que le monde se prépare à des enjeux de grande envergure dont l’Afrique est la pièce maîtresse.

Nous saluons la déclaration de l’Union Africaine en ce lundi 28 février 2022 à Addis Abeba sur les mauvais traitements infligés aux Africains qui tentent de quitter l’Ukraine.

Nous saluons tous les efforts effectués par chaque pays africain pour sortir ses ressortissants de cette situation.

Nous invitons les pays impliqués dans la guerre à pratiquer:

  • Le respect de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme
  • Le respect du Droit international humanitaire
  • Le respect des 4 Conventions de Genève et leurs protocoles additionnels plus précisément la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre dont l’Ukraine et la Russie sont parties signataires

Nous demandons aux pays africains de faire pression sur leurs homologues européens afin de faire cesser immédiatement tout traitement inhumain ou dégradant envers tout civil et plus particulièrement les civils africains clairement victimes de racisme et de xénophobie de la part des Ukrainiens et des Polonais.

Vous qui lisez ce message, contribuez à faire entendre votre voix de la manière suivante:

  • envoyez ce message à tous vos contacts
  • utilisez vos réseaux sociaux et tout autre canal de communication à votre portée
  • à l’heure de la technologie numérique, un clic peut sauver un étudiant

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puissent changer le monde. Il n’en a jamais été autrement » – Marguerite Mead

Signé par:
Cercle Biso na Bino (BINABI) et leur alumni, ULB
WeDecolonizeVUB, VUB
Cercle Kilimandjaro de l’Université Saint-Louis,USLB
Umoja Gent, UGent
Association des étudiants congolais de l’UCLouvain (BOMOKO), UCLouvain
AYO Belgium, UAntwerpen
Cercle des Étudiants Africains et Amis (CEAA), l’Université de Liège
Karibu Leuven, KULeuven
Imara, VUB

Contacts de presse:
Pour le français: binabiulb@gmail.com
Pour le néerlandais: wedecolonizevub@ucos.be

Open brief aan de Afrikaanse en Europese autoriteiten

Wij, studenten, betreuren de situatie van de Oekraïense bevolking in deze tijd van oorlog.

Wij zijn ons bewust van de onmenselijke, vernederende en discriminerende behandeling van Afrikaanse studenten in Oekraïne en in de buurlanden waar zij hun toevlucht trachten te zoeken.

Wij herinneren eraan dat alle mensen vrij en gelijk in waardigheid en rechten worden geboren, zoals is bepaald in artikel 1 van de Universele Verklaring van de Rechten van de Mens.

In de 21e eeuw is dit soort gedrag tegenover toekomstige Afrikaanse leiders niet langer tolereerbaar, vooral nu de wereld zich opmaakt voor grote uitdagingen waarvan Afrika de spil is.

Wij zijn ingenomen met de verklaring van de Afrikaanse Unie van maandag 28 februari 2022 in Addis Abeba over de mishandeling van Afrikanen die Oekraïne trachten te verlaten.

Wij juichen alle inspanningen toe die elk Afrikaans land zich getroost om zijn onderdanen uit deze situatie te bevrijden.

Wij roepen de landen die bij de oorlog betrokken zijn op om:

  • de Universele Verklaring van de Rechten van de Mens te eerbiedigen
  • het internationaal humanitair recht te eerbiedigen
  • de 4 Verdragen van Genève en de aanvullende protocollen te eerbiedigen, met name het Verdrag van Genève betreffende de bescherming van burgers in oorlogstijd, dat door Oekraïne en Rusland is ondertekend.

Wij roepen de Afrikaanse landen op druk uit te oefenen op hun Europese tegenhangers om onmiddellijk een einde te maken aan de onmenselijke of vernederende behandeling van burgers, met name Afrikaanse burgers die duidelijk het slachtoffer zijn van racisme en vreemdelingenhaat van de Oekraïners en de Polen.

U die deze brief  leest, help alstublieft om uw stem te laten horen op de volgende manier:

  • stuur deze brief naar al uw contacten
  • gebruik uw sociale netwerken en elk ander communicatiekanaal dat u kunt vinden
  • in het tijdperk van digitale technologie, kan één muisklik een student redden.

« Twijfel er nooit aan dat een kleine groep van bewuste en toegewijdemensen de wereld kan veranderen. Het is nooit anders geweest » – Marguerite Mead

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

One thought on “Lettre ouverte à l’attention des autorités africaines et européennes

  1. Les signataires de cette lettre ouverte doivent savoir que les mauvais traitements que sont en train de subir les étudiants africains en Ukraine et dans les pays voisins c’est en réalité le reflet de ce que vivent les populations congolaises du Kivu et de l’Ituri.
    Ces Occidentaux, pratiquants des rites initiatiques alimentant les théories du complot avec l’intention de prendre le contrôle du monde, sont les premiers partisans du racisme mais très dissimulés.
    Alors le Dieu Tout-Puissant a suscité l’intraitable Vladimir Poutine pour les démystifier, et ils ne savent plus à quel saint se vouer.

Comments are closed.

Previous post RDC: suite aux clauses de confidentialité signées avec Gertler, le gouvernement publiera les détails du protocole d’accord, mais pas maintenant
Next post La leçon ukrainienne: Sans armée forte, pas de souveraineté!