L’insoutenable légèreté de certains pasteurs des églises de réveil

Read Time:3 Minute

Les inénarrables pasteurs des églises de réveil qui sont passés maîtres dans l’art de soulager les poches des vivants et de sauver les âmes des morts ne finissent pas de nous étonner. Quelques pasteurs, bishops, archi-bishops, prophètes, évêques, évangélistes, apôtres et autres se sont déchainés. Enfer et damnation! On ne citera pas de noms ici. D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la déglinguée, chaque jour apporte son lot de surprises. On trouve sur les réseaux sociaux des sextapes impliquant les hommes de Dieu avec des filles et même des femmes mariées. Une vraie débauche de la sexualité! Certains s’illustrent par de faux témoignages, de faux miracles ou des prophéties montées de toute pièce. Les voies du Seigneur sont décidément impénétrables!

Par l’odeur des dîmes alléché, un prophète tint à peu près ce langage: les batetela sont des gens intelligents et forts. Mais ils ont un défaut, ce sont des sauvages. Stupeur et tremblements! Il y en a même qui disposent des écrans prophétiques! Il y eut des basculeurs, qui faisaient tomber par terre ceux qu’ils touchaient. Ceci expliquant cela, mon ami qui sait tout fut un jour abordé par un quidam qui se dit prophète. Il lui raconta qu’il avait un message prophétique. Dieu avait demandé de le rencontrer pour qu’il lui donne 100 dollars. Saperlipopette! Mon ami lui répondit qu’il ne savait pas que Dieu le connaissait personnellement. Le pasteur répliqua que Dieu savait même le nombre de ses cheveux. Mon ami fut interloqué d’autant qu’il est chauve comme une calebasse! Bref, passons!

Les sectes religieuses pullulent dans notre pays convoité par tous les pays voisins et la Chine. La crise multiforme s’est traduite par un relent de spiritualité. Les pasteurs trouvèrent là un moyen d’exploiter la misère. Réalisant que les fétiches ne sont plus d’un grand secours face aux difficultés engendrées et non créées par le Maréchal Mobutu, beaucoup de citoyens se sont tournés vers les sectes religieuses. D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la déglinguée, les églises de réveil ont l’avantage, contrairement à l’église catholique et aux courants traditionnels des églises protestantes, de promettre un bonheur indicible sur terre et non au paradis après la mort. Ainsi, elles drainent des foules immenses de chrétiens décidés à décrocher leur bonheur, hic et nunc.

Dans cet élan de religiosité, tout le monde est content. Les pasteurs, parce qu’ils s’enrichissent grâce aux dîmes versées par les adeptes. Les fidèles, parce qu’ils ont l’espérance d’une vie meilleure. Ils trouvent là une nouvelle famille, une communauté de chrétiens. Juché sur une estrade, le pasteur se sert dans ses prêches des histoires empruntées à la vie de tous les jours. Chacun y retrouve ses souvenirs et souvent ses malheurs. Ceux qui écoutent les sermons éclatent parfois en pleurs. Ils se disent touchés par la grâce divine. Certains fidèles tendent alors les bras vers le ciel, implorant le pardon divin. Ils pleurent sur leurs misères qui proviennent de leurs péchés. Ils pleurent aussi de joie quand l’orateur les assure que Jahvé va les purifier et les sauver. La réponse à tout problème se trouve dans la Bible. Il suffit de la lire tous les jours et de prier. Il faut évidemment verser une dîme à Dieu par le canal du pasteur qui est son représentant sur terre. Alléluia!

Pas étonnant dès lors que malin comme un cancrelat, le pasteur devienne vite dodu, ventru, lippu, joufflu, fessu, chevelu et poilu. Pas surprenant que ce métier suscite de nombreuses vocations et draine des aventuriers. D’après mon ami qui sait tout, le cancrelat est la bestiole la plus coriace sur terre. Même décapité, un cafard peut survivre sept à neuf jours. Enfer et damnation! Il se prélasse dans nos cuisines, dans les frigos, dans les fours à micro-ondes etc. Il aime l’obscurité. Les radiations ne l’importunent pas. Il peut donc rester vivant après une guerre nucléaire.

« Honni soit qui mal y pense ». On dit chez nous que qui veut souffrir, traîne son sexe dans la fourmilière.


GML

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
100 %

2 thoughts on “L’insoutenable légèreté de certains pasteurs des églises de réveil

  1. Peut-on réellement considérer tous ses faux pasteurs des églises de sommeil Binzambi et Maman Catho qui mènent une vie débridée aux mœurs de Sodome et Gomorrhe versus Nouvel Ordre Mondial comme des envoyés mandatés du Véritable Dieu Tout-Puissant alors qu’il est écrit « Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement. Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté » (1 Timothée 3 : 2-4) ?… Dans un pays SOUS-OCCUPATION qui a 3000 églises de sommeil et 800 partis politiques, la Réligiosité imbécilisante et le Fanatisme aveugle font des dégâts colossaux irréversibles ! La Spiritualité (Connaissance interdite d’en Haut) ne rime pas avec la Religion (Croyance) dite révélée du livre, aucun pays n’a été développé par la prière, les aumônes, les offrandes, les dons et le mécénat Les Occupants Banyarwanda utilisent les églises de sommeil Binzambi Nzambi et Maman Catho pour endormir un PEUPLE pauvre, clochardisé, paupérisé, désœuvré qui ne jurent sur un faux dieu (JC de Nicée) inconnu de leurs AÎEUX… L’insoutenable légèreté des faux pasteurs que les Réseaux Sociaux mettent à nue est normale car ces pseudo évêques et bergers ne le sont qu’à cause du chômage latent qui frappe la RDC occupée, s’il y avait de le plein emploi, tous ses voleurs farceurs, diseurs des bonnes aventures et médiums transformés en charlatans escrocs voyous de l’Évangile auraient eu de quoi s’occuper pour bien gagner leur vie… Les Politichiens ayant compris que le PEUPLE prie bêtement matin, midi, soir, ils (Politichiens Coll;abos et Occupants) utilisent la RELIGION comme l’opium du peuple et un somnifère pour endormir les suivistes des faux pasteurs (évêques, bergers) et leurs familles très appauvries… Le jour où ce pays aura des institutions étatiques dignes d’une Nation Indépendante et Souveraine, toutes ses églises fermeront d’elles-mêmes, les faux pasteurs et leurs adeptes trouveront une occupation noble pour faire avancer notre pays qui ploie sous le joug pesant de l’OCCUPATION Rwando-Ougando-Onusienne… RÉVEILLEZ-VOUS !… WORK AND PRAY… Ainsi soit-il… INGETA

  2. Je ne croyais pas qu’un jour je viendrais ici parler de la « religiosité imbécilisante » comme la qualifie de manière fleurie notre Combattant Résistant de l’Ombre. Pour l’histoire rappelons qu’elle est davantage entrée dans notre pays, « politiquement » sous Mobutu, feu H Ngbanda en sait quelque chose. Et depuis hélas le Congo s’est enfoncé progressivement dans une récession sociale, le pouvoir d’achat des Citoyens s’est amenuisé, l’emploi est devenu rare sous une gouvernance de plus en plus inefficace. Des charlatans ont alors peuplé Kinshasa inondé par l’exode rural, des villages nous sont arrivés non seulement des Wewa mais des illuminés entreprenants qui font commerce de religion. Une églisette à chaque coin de rue et les plus malins prêchent sur la toile et dans les Églises plus fournies. Les Citoyens démunis succombent alors sous le joug des pasteurs, prophètes, apôtres et tutti quanti à qu’i ils remettent leurs rares revenus en contrepartie des prophéties merveilleuses mais stériles sans cesse renouvelées. Comme il fallait s’y attendre, ces croque-morts impénitents et dépravés descendent aujourd’hui en dessous de la ceinture pour nous exposer leurs ébats sexuels et à nous crier maintes autres insanités et mensonges exploiteurs. . Pas d’autres solutions en vue si nos gouvernants ne s’éloignent pas de tousses bishops et archibishops à quelque rang ils appartiennent, s’ils n’interviennent pas enfin pour mieux remplir le panier de la ménagère et faire appliquer des lois de salubrité morale et sociale…

Comments are closed.

Previous post Procès Chebeya : le verdict reporté à vendredi 25 mars
Next post Du quinquennat au septennat: L’éternelle débilité des intellectuels mercenaires