Vœux de 2023 pour une RDC nouvelle

Read Time:20 Minute

Tongele N. Tongele

1. Debout, Congolais!

Faisons de l’année 2023 une année de renaissance pour notre pays, la RDC. Nous savons que chaque année nouvelle qui arrive nous trouve toujours dans la dégradation, la pauvreté et la misère grandissantes. Assez, c’est assez.

Dirigeants congolais, intellectuels congolais, jeunesse congolaise, populations congolaises: embarquons-nous sur le chemin de sortir la RDC et le peuple congolais de l’enfer de misère sur terre. Cette marche de sortie de la misère doit commencer avec et par notre propre génie. Nous ne pouvons pas continuer à pleurnicher et blâmer le monde entier pour nos misères comme si nous n’étions que des gamins irresponsables. Nous sommes de ce fait devenus ridicules aux yeux du monde. Dirigeants congolais, intellectuels congolais, jeunesse congolaise, populations congolaises: déclenchons chacun notre génie pour arrêter de voler l’argent destiné au développement du pays, et mobiliser les populations congolaises à créer des unités de productions en utilisant les moyens locaux, quoique limités, pour transformer nos ressources locales en produits finis afin de répondre à nos besoins locaux, devenir prospères et vivre avec dignité dans nos villages, quartiers, villes et cités.

Pour arriver à déclencher notre génie, nous, Congolaises et Congolais, n’avons pas à réinventer les roues, mais simplement regarder attentivement comment les autres pays ont fait et font pour aller de l’avant, adapter les leçons apprises et mettre ces leçons en pratique pour propulser notre pays, la RDC, dans la sphère de développement scientifique, technologique et industriel. Nous pouvons regarder le miracle japonais, coréen, ou chinois pour nous en inspirer (Manyika Kangai, Ten Lessons from China that can transform Africa, 2014). Les pays africains copient facilement des modèles de corruption et de médiocrité qui paupérisent leurs peuples et nations en enrichissant les multinationales, mais refusent ou sont incapables de mettre en pratique des idées et leçons qui feraient décoller leurs peuples et nations dans la sphère de développement scientifique, technologique et industriel.

Vœux de 2023 pour la RDC: faisons de l’introspection pour arrêter de blâmer le monde entier pour notre misère; embrassons plutôt avec bravoure et détermination les leçons ci-dessous pour nous transformer mentalement et éthiquement afin de réaliser en RDC le miracle économique, scientifique, technologique et industriel.

2. Des idées et leçons pour faire décoller la RDC

RDC: Une nation autrefois colonisée peut devenir une superpuissance

La Chine a une histoire de colonisation, comme les États-Unis l’étaient autrefois. La colonisation peut faire perdre à une nation sa fierté, sa dignité, son identité et sa confiance en soi, mais la Chine, les Etats-Unis, la Corée du sud, etc., ont réussi à les retrouver et même à dépasser leurs anciens colonisateurs pour devenir aujourd’hui des puissances économiques mondiales. La colonisation a volé, violé et spolié la RDC. La colonisation a enlevé à la RDC, à son peuple, sa fierté, sa dignité, son identité et sa confiance en soi. La RDC peut apprendre des autres précités qu’une nation peut traverser une expérience aussi déshumanisante, mais réussir à regagner ce qui a été perdu, se relever et se forger une vie nouvelle et un avenir prospère au lieu de toujours pleurnicher comme un gamin. La RDC après plus de 60 ans d’indépendance doit reconstituer son vrai passé historique qui ne commence pas avec la colonisation, mais plutôt avec le berceau de l’humanité. Ainsi la RDC retrouvera son vraie histoire pour renouer avec ses racines et retrouver sa fierté. Ce n’est que lorsque la RDC aura changé sa mentalité coloniale, sa mentalité de mendicité et de toujours quémander des aides, des assistances et des dons que la RDC retrouvera sa fierté, sa dignité, son identité et sa confiance en soi pour se développer et atteindre sa vraie grandeur parmi les nations.

RDC: Une nation doit créer son propre système économique et politique guidé par ses intérêts nationaux

La Chine, la Corée du sud, l’Argentine, le Brésil, etc., chacune de ces nations a réalisé qu’elle a besoin de stabilité pour se développer. La Chine par exemple: sans stabilité politique qui découle d’un gouvernement cohérent, la Chine n’aurait pas pu se développer comme elle l’a fait et si rapidement. La RDC est chaotique, sans cohérence ni détermination. La RDC ne fait qu’échouer et régresser à cause de gouvernance chaotique et incohérente. Chaque régime fait table rase et crée des ministères dysfonctionnels et improductifs. Il n’y pas ni cohérence, ni stabilité, ni continuité dans le système économique et politique en RDC. La RDC doit apprendre à être pragmatique, faire tout ce qui est nécessaire pour servir et protéger ses intérêts nationaux. La RDC doit développer un système politique et des systèmes économiques qui garantissent ses intérêts nationaux, qui sont entre autres, l’intégrité territoriale, la sécurité alimentaire, des soins de santé de qualité, l’éducation appliquée pour transformer les ressources naturelles du pays en produits finis sur place, etc. La RDC ne doit pas continuer avec des verbiages et démagogiques mensongères et incohérentes qui ruinent le pays et les populations congolaises. Apprenons à être sérieux pour le développement de notre pays afin d’être pris au sérieux par nos voisins et par la communauté des nations.

RDC: Une nation doit toujours avoir des programmes clairs, audacieux et visionnaires

Tout au long de l’histoire de la Chine, de la Corée du sud, etc., il y a eu des programmes audacieux et visionnaires. En Chine, on peut citer « Great Leap Forward » (1954-64), « Cultural Revolution » (1966-76), « Open Door Policy » (1978) et « Go Abroad Policy » (2000). Ces programmes avaient des objectifs clairs même si les résultats escomptés dans certains cas n’ont pas toujours été pleinement atteints. Mais la Chine a toujours eu un programme clair, audacieux et intentionnel. Les programmes sont créés par les Chinois eux-mêmes pour eux-mêmes, et non par le Fonds monétaire international (FMI) ou la Banque mondiale.

La RDC a besoin de programmes clairs, audacieux et visionnaires. Les dirigeants congolais doivent cesser de sauter du coq à l’âne et faire comme si les choses allaient bien dans le pays. Quelle conscience nationale émoussée pour un grand pays immensément riche dénommé « scandale géologique » du monde? La RDC connaît son sort mieux que quiconque et dispose des ressources humaines pour mettre en œuvre ses programmes de manière efficace si les dirigeants congolais cessent de voler l’argent destiné à la mise en œuvre de ces programmes. Pourquoi les gouvernements congolais ne font que chercher des aides, des dons, et des prêts auprès des institutions financières internationales qui imposent à la RDC des programmes cousus au profit de ces institutions alors que la RDC a des génies capables d’élaborer des programmes appropriés pour le développement du pays? Les dirigeants congolais doivent plutôt s’appuyer sur les populations congolaises, et ne passer que par elles, pour gagner le pouvoir politique. Autrement, les deals, les tricheries, les magouilles et les appuis étrangers pour gagner le pouvoir politique en RDC réduisent toujours les dirigeants congolais à servir ceux qui leur ont accordé ces deals et ces appuis pour gagner le pouvoir, et ils ne serviront jamais leur peuple et leur nation. Triste!

RDC: Une nation doit former sa jeunesse pour développer des compétences qui servent les intérêts nationaux

En Corée du sud, et surtout en Chine, chaque année, les admissions à l’université dans diverses disciplines sont réparties proportionnellement aux compétences dont le pays a le plus besoin à ce moment-là. Si la Chine a besoin de plus d’ingénieurs, il y aura plus d’admissions universitaires en ingénierie que dans les autres disciplines. Et la Chine met les moyens nécessaires pour bien former ces ingénieurs afin d’acquérir des compétences requises pour faire ce dont le pays a besoin.

La RDC a une population jeune ; certaines estimations montrent que 75% de la population totale de la RDC est entre 15 et 30 ans. La population congolaise continue de se rajeunir et la tendance ne semble pas changer si tôt. En fait, certaines estimations indiquent que d’ici 2030, environ 85% de la population congolaise sera composée de jeunes. Par conséquent, la RDC doit être délibérée dans la formation de ses jeunes afin qu’ils puissent contribuer de manière significative au développement national. Cela signifie que la RDC doit modifier les programmes de ses instituts d’enseignement supérieur et universitaire pour être orientés vers les compétences dont le pays a besoin pour tracer et réfectionner les routes et les chemins de fer, réhabiliter les aéroports et ports, construire et réhabiliter les bâtiments des hôpitaux, les camps militaires, les campus universitaires, les centres de santé, etc. La formation professionnelle doit également être conforme aux besoins de la nation pour garantir l’entreprenariat après la fin des études. La RDC doit adapter son système éducatif pour équiper les millions des jeunes congolais à devenir des créateurs d’emplois et des résolveurs de problèmes par opposition à la situation actuelle où des millions de jeunes congolais sont au chômage avec des diplômes en mains en attendant qu’on leur donne des boulots qui n’existent pas. Des millions des jeunes diplômés congolais sont négligés, abandonnés dans la pauvreté et la misère, et sont par conséquent prêts à rejoindre des groupes armés qui sèment terreur et désolation en RDC. Dirigeants congolais: prenez vos responsabilités, cessez de voler et détourner d’argent, faites décoller votre pays.

RDC: Une nation doit être fière de son patrimoine culturel pour fortifier son identité nationale

Les colonisateurs avaient détruit toutes les fêtes traditionnelles célébrées en Chine avant leur arrivée. Après l’indépendance, la Chine a revalorisé toutes ces fêtes qui furent abolies et détruites par les colonisateurs, pour en faire des fêtes nationales. Par exemple: la fête du printemps et la fête des bateaux-dragons sont devenus des jours fériés. Beaucoup des traditions et coutumes détruites par les colonisateurs sont reconstituées, établissant ainsi une identité nationale forte. La RDC/Zaïre est à féliciter pour ses excellentes initiatives de l’authenticité et du rite zaïrois de la messe dans l’église catholique. Ces initiatives qui ont revalorisé les cultures et coutumes congolais ont été admirés dans le monde entier. Malheureusement pour la RDC comme pays chaotique sans cohérence et sans consistance, aussitôt la chute du régime qui a instauré l’authenticité, aussitôt les acquis de l’authenticité sont négligés, abandonnés et sont déjà presque tous disparus avec le régime déchu. L’effort de revalorisation de nos cultures et coutumes pour le rétablissement de l’identité nationale en RDC doit et devrait être poursuivi sans relâche par chaque régime et chaque génération. La RDC a plus de 450 tribus et groupes ethniques avec des philosophies et traditions artistiques, scientifiques et technologiques très fascinantes et riches. La RDC comme nation doit et devrait utiliser toutes ces riches cultures, coutumes et traditions pour établir des cérémonies fantastiques de passation de pouvoir, de célébration des mariages, des naissances, des enterrements, établir des festivités nationales, etc., pour inculquer la fierté aux jeunes, promouvant ainsi une identité nationale forte. RDC: que fait le ministère des cultures et arts qui est budgété avec argent décaissé chaque année?

RDC: Les entreprises publiques d’un pays peuvent être des moteurs clés de l’économie

Prenons encore le cas de la Chine ici. Les principaux moteurs de l’économie chinoise sont les entreprises publiques (EP). La liste 2011 Global Fortune 500, qui répertorie les plus grandes entreprises du monde, comptait trois entreprises publiques chinoises parmi les 10 premières, à savoir Sinopec Group, China National Petroleum et State Grid. La même année, les 500 entreprises les plus rentables de Global Fortune sur la liste mondiale comptaient deux banques publiques chinoises parmi les 10 premières, à savoir Industrial Commercial Bank of China (ICBC) et China Construction Bank. On estime que les entreprises publiques chinoises représentent environ la moitié de la production industrielle du pays, contribuant à environ 8 milles milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) de la Chine, et environ 3 milles milliards de dollars de réserves de liquidités pour la Chine.

La RDC a des banques, mais apparemment aucune n’est congolaise. Quelle honte! La RDC a des sociétés et des entreprises publiques. Malheureusement, les dirigeants au pouvoir sont directement impliqués dans la nomination des Directeurs de ces entreprises pour en retour empocher la plupart des revenus de ces entreprises. Cela doit s’arrêter. Les entreprises publiques en RDC doivent être dirigées et gérées par des comités indépendants et des personnes compétentes qui ne sont pas nommées par le président de la république ou par le gouvernement. Ainsi, les revenus de ces entreprises ne seront pas empochées par celui qui nomme ces Directeurs ou par ses membres de famille ou par son entourage. Les entreprises congolaises échouent toutes parce que des personnes incompétentes (amis et familles du président et des ministres) sont nommées à des postes clés pour diriger ces entreprises publiques. Les revenus sont détournés et volés avec impunité. Et nous faisons semblant comme si ce n’est pas la faute des dirigeants congolais et du peuple congolais lorsque le pays descend dans l’enfer de misère. Soyons sérieux! Nous devons faire introspection en cette fin de 2022 pour arrêter cette pratique mercenaire et satanique dans les entreprises publiques en RDC.

La RDC doit faire renaître ses entreprises publiques en y accordant l’indépendance de gestion, en exigeant la gestion transparente où les dépenses et revenus sont publiées mensuellement pour le public congolais. Ainsi, les entreprises publiques congolaises deviendront des moteurs clés de l’économie congolaise. Il est illogique, criminel et diabolique pour une nation de confier, en échange contre commissions et rétrocommissions, le contrôle de ses ressources naturelles à d’autres et de leur permettre de bénéficier davantage de ces ressources que ses propres citoyens.

RDC: Une nation doit être rapide et décisive dans la mise en œuvre des politiques

En 2008 la crise économique s’était abattue sur les grandes économies du monde. Alors que le reste du monde était occupé à débattre de la manière de faire face à la crise financière mondiale, la Chine était occupée à mettre en œuvre son plan de relance économique consistant à augmenter les investissements publics dans les infrastructures, à réduire les impôts, etc. Presque toutes les routes principales étaient en réparation, de nouveaux bâtiments étaient construits et des anciens bâtiments étaient rénovés ou repeints. Tout cela pour donner du travail aux populations et diminuer l’impact de la crise économique mondiale sur les populations chinoises. En termes simples, lorsque le gouvernement chinois décide de ce qu’il faut faire, il va de l’avant et le fait. Et quiconque détourne l’argent destiné aux travaux de développement du pays est exécuté, c’est-à-dire mis à mort.

La RDC a beaucoup à apprendre ici. La corruption, les détournements, les vols d’argent des travaux publics en RDC sont du pain quotidien. C’est presque chaque jour que des individus au pouvoir, à la tête des ministères, à la tête des entreprises publiques en RDC volent des millions et des centaines de millions de dollars destinés au services et travaux de développement du pays. Certains sont arrêtés, mis en prison, et acquittés après quelques mois. C’est le règne total de l’impunité en RDC. La Chine avance à pas de géant parce qu’on ne blague pas avec l’argent du peuple. La RDC doit devenir sérieuse et décisive pour avancer à pas de géant. En termes simples: la RDC doit exécuter, c’est-à-dire mettre à mort tous ceux et toutes celles qui ont volé ou détournent l’argent du peuple. Ainsi, la pratique chronique de vol d’argent cessera instantanément en RDC. Et tout changera en RDC pour le mieux.

RDC: Une nation doit être fière de ses propres marques et les promouvoir

En Chine, en Corée du sud, au Japon, c’est la consommation des produits locaux qui est prioritaire. C’est intentionnel de sorte que les produits importés sont rendus très chers comparés aux produits locaux qui ne sont pas non plus de moindre qualité. Ces pays bloquent même les publicités des produits importés, et favorisent les publicités des produits locaux. Les citoyens de ces pays sont fiers de consommer leurs marques locales et prennent toujours la décision consciente de les soutenir dans la mesure du possible.

Les Congolaises et Congolais doivent consommer « Made in DRC » (produit en RDC). Mais la RDC doit produire, la RDC doit former et éduquer des scientifiques et des ingénieurs qui créent des entreprises et des affaires, qui produisent abondamment, sur place en RDC, pour répondre aux besoins des Congolaises et Congolais. En ce moment-là, les Congolaises et Congolais peuvent choisir de consommer les produits locaux. Or, en RDC, rien n’est produit. Tout l’argent du pays est volé et détourné. Les étrangers corrompent les dirigeants congolais et les responsables des douanes pour faire entrer frauduleusement des produits étrangers de mauvaise qualité en RDC et vendre aux populations congolaises. Les populations congolaises n’ont rien d’autres que ces produits étrangers de médiocre qualité. Mais les dirigeants congolais achètent leurs produits de bonne qualité directement à l’étranger. Ainsi, à l’imitation de leurs dirigeants, les Congolaises et Congolais qui ont un peu de moyen se prostituent en Inde, à Dubaï, pour chercher des produits finis à acheter pour revendre à prix exorbitant dans leur pays. Où est la fierté du peuple congolais? Quand tout l’argent du pays est volé par les dirigeants, et quand tout effort entrepreneurial est étouffé par corruption et par des impôts arbitraires, illégales et sataniques, et quand rien n’est produit en RDC, alors la RDC reste et restera esclave consommatrice des produits-déchets qui viennent de l’extérieur. Quelle honte! Quelle humiliation. RDC: reprends ton destin entre tes mains, car tu en es capable.

RDC: Une nation doit avoir le courage de prendre des décisions qui sont dans le meilleur intérêt de son peuple, quelles que soient les critiques

La Chine, par exemple, a été critiquée dans certains cercles pour diverses positions qu’elle a prises, mais cela n’a pas empêché la Chine de faire ce qu’elle estime être dans le meilleur intérêt de son peuple. Le Japon est critique pour sa fermeture aux produits étrangers, mais le Japon fait ce qui est mieux pour son peuple. La Chine est critiquée pour ne pas être une démocratie multipartite. La Chine est critiquée de copier sans permission les produits occidentaux. Mais la Chine fait ce qui est bon pour son peuple, elle s’y tient, et elle négocie en position de force pour faire comprendre sa position aux autres qui la critiquent.

La Chine a lancé la politique de « Go Abroad » en 1999, pour étendre son empreinte dans le monde, parce que c’est bon pour les Chinois. Aujourd’hui, les entreprises chinoises investissent à l’étranger et acquièrent ou s’associent à des entreprises étrangères, et gagnent beaucoup d’argent. En fait, les Chinois sont en Afrique pour faire avancer leurs intérêts et si les nations africaines se laissent exploiter par les Chinois, ainsi soit-il, car les Chinois ne vont pas en Afrique pour prendre soin des gros bébés. Les Chinois en Afrique font ce qui est dans leur meilleur intérêt, et il appartient donc aux nations africaines de faire ce qui est dans le meilleur intérêt de leur peuple. Parlant de la RDC, lorsque l’ancien président Kabange signa le contrat des cinq chantiers avec la Chine, en échange contre des millions de tonnes des matières premières, la Chine a ramassé ces millions de tonnes des matières premières. Mais la RDC a préféré voler l’argent des projets des cinq chantiers. La Chine n’a pas eu de problèmes avec la maladie mentale des dirigeants congolais de voler et détourner d’argent, tant que la Chine est à mesure de prendre ce que le contrat le permet de prendre et même plus.

C’est triste pour la RDC et ses dirigeants qui sont souvent ridiculisés par les pays avec lesquels la RDC fait des affaires. Pourquoi? Parce que ces pays constatent que les dirigeants congolais sont faciles à corrompre et à faire d’eux des garçons de course pour des simples commissions. RDC, dirigeants, intellectuels et intellectuels congolais: faisons l’introspection et l’examen de conscience en cette fin de 2022. Arrêtons, surtout ceux et celles qui sont au pouvoir, arrêtons avec la recherche effrénée des commissions et des pots-de-vin pour des gains personnels tout en permettant à notre pays d’être pillé par des étrangers voisins et lointain, et ainsi faire sombrer toute la nation et tout le peuple congolais dans une pauvreté et une misère horribles. Transformons nos cœurs, transformons nos conduites, transformons-nous pour transformer notre nation.

RDC: Une nation qui exploite son avantage concurrentiel peut devenir compétitive à l’échelle mondiale

La Chine a pris la technologie de l’Europe et les matières premières bon marché de l’Afrique, et les a combinées avec sa main-d’œuvre relativement bon marché et efficace pour fabriquer et exporter des produits finis dans le monde entier. Des produits chinois de haute qualité sont généralement exportés aux États-Unis et en Europe, tandis que les produits de moindre qualité sont exportés en Afrique. Ainsi, la Chine a capitalisé sur ses atouts pour être compétitive à l’échelle mondiale.

La RDC a d’immenses ressources naturelles. Le sol congolais qui est très fertile, et très favorable pour l’agriculture. Les minerais de la RDC constituent même un scandale géologique aux yeux du monde. La jeunesse congolaise est nombreuse et vibrante. Ce sont là des atouts pour la RDC.

Cela traverse-t-il l’esprit du gouvernement congolais de réfléchir sur comment capitaliser sur ses avantages compétitifs? Actuellement, la RDC ne fait qu’exporter des produits agricoles non transformés et des minéraux bruts. La transformation et la valorisation sont effectuées dans d’autres pays, créant ainsi des emplois et des bénéfices plus élevés dans ces pays; et dans certains cas, les produits finis sont revendus à la RDC à des prix cent fois plus élevés. La RDC peut faire de l’agriculture un moteur essentiel de son économie en s’impliquant dans l’ensemble de la chaîne de valeur. Cela signifierait qu’au lieu d’exporter uniquement du coton, la RDC fabrique et exporte du tissu à partir de ses cotons. Au lieu de simplement exporter du bois, la RDC fabrique et exporte des meubles et ses accessoires. Au lieu de simplement exporter du café brut, la RDC produit et exporte du café moulu prêt pour la consommation. Cela créera des emplois pour la jeunesse congolaise et, plus important encore, la pauvreté sera réduite. Certains diront que la RDC n’a pas le capital, les compétences et la technologie. La Chine non plus au départ, mais en concentrant ses maigres ressources sur des domaines clés et en transférant les compétences et les technologies nécessaires de ceux qui les possédaient, elle l’a fait. Il n’y a aucune raison pour que la RDC ne puisse pas faire la même chose et mieux, si ce n’est pour l’ineptie, l’incompétence et la corruption de ses dirigeants et leur politique de survie et d’égoïsme qui ruinent le pays. La RDC comme peuple et nation peut faire mieux s’il y a la volonté, la bravoure et la détermination.

3. Conclusion

L’avenir de notre pays, la RDC, est plus prometteur que ce que nous pensons actuellement. Il n’y a rien que le Japon, la Corée du Sud, ou la Chine ait fait que nous en RDC ne pouvons pas faire ou même surpasser. Nous, Congolaises et Congolais, devons commencer par croire en nous-mêmes, nos talents, et nos capacités de faire des choses par nous-mêmes pour nous-mêmes. Ensuite, dirigeants congolais, intellectuels congolais, jeunesse congolaise, populations congolaises: notre état d’esprit doit changer pour devenir patriotique, afin de réaliser des choses pour résoudre nos problèmes et réaliser la grandeur de notre pays. Nos dirigeants doivent, en 2023, publier les programmes scientifiques et technologiques, les programmes de développement à court et à long terme, avec des détails des activités à mettre en œuvre pour réaliser ces programmes, ainsi que des mécanismes clairs d’évaluation mensuelle, trimestrielle, semestrielle, et annuelle de comment ces activités sont en train d’être mises en œuvre pour réaliser lesdits programmes. Avec ça, l’année 2023 marquera le début d’une renaissance irréversible de la RDC, (renaissance qui sera) caractérisée par des grandes réalisations nationales et par la création des unités de production par les populations des villages, quartiers, villes et cités sur toute l’étendue du pays.


Tongele N. Tongele, Ph.D.
Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA
tongele@cua.edu

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

12 thoughts on “Vœux de 2023 pour une RDC nouvelle

  1. Debout, Congolais !
    Il n’est pas trop tard.
    Debout Congolais,
    Unis par le sort,
    Unis dans l’effort pour l’indépendance.
    Dressons nos fronts, longtemps courbés
    Et pour de bon prenons le plus bel élan,
    Dans la paix.
    Ô peuple ardent
    Par le labeur
    Nous bâtirons un pays plus beau qu’avant
    Dans la paix.
    Citoyens,
    Entonnez l’hymne sacré de votre solidarité
    Fièrement
    Saluez l’emblème d’or de votre souveraineté
    Congo,
    Don béni, Congo !
    Des aïeux, Congo !
    Ô pays, Congo !
    Bien-aimé, Congo ! Nous peuplerons ton sol
    et nous assurerons ta grandeur.
    Trente juin, ô doux soleil
    Trente juin, du trente juin
    Jour sacré, soit le témoin,
    Jour sacré, de l’immortel
    Serment de liberté
    Que nous léguons
    À notre postérité
    Pour toujours

    1. Cher Jo Bongos, merci d’avoir utilisé l’hymne national pour souligner le fait que tous les Congolaises et Congolais sont « unis par le sort », un sort de vie ou de mort. Croiser les bras, démissionner devant les dirigeants congolais devenus des mercenaires complices du pillage de la RDC, c’est choisir le sort de mourir. C’est entre nos mains de faire la différence.

  2. Merci, professeur Tongele, pour votre grandeur d’âme et votre vision pour la RDC. Vos écrits sont une inspiration pour beaucoup des jeunes en RDC, car je suis l’un d’eux. Nous lisons et partageons vos écrits avec nos amis pour qu’ils soient aussi inspirés. Si cela vous arrive de douter de l’impact de vos écrits, si cela vous arrive de penser que vous criez dans le désert, cher professeur, rassurez-vous que nous faisons usage de vos écrits. Grace à vos idées et encouragement, certains parmi nous ont créé des petites unités de production et progressent. Vous ne saurez peut-être jamais qui sont ces jeunes congolais qui s’inspirent de vos écrits et de vos idées. Mais en réponse à vos veux de 2023 pour une RDC nouvelle, je vous souhaite, cher professeur, les meilleurs vœux de courage et détermination, reprenant ainsi ces mêmes mots que vous avez souvent utilisés dans vos écrits et qui nous vont droit au cœur. Que Dieu vous bénisse et vous protège afin de continuer à nous inspirer par vos écrits et idées.

    1. Cher Sia Koli, les meilleurs vœux de courage et de détermination que vous m’avez souhaités sont aussi allés droit dans mon cœur. Que Dieu vous bénisse, vous les jeunes congolaises et congolais, à savoir que vous n’avez pas besoin de copier ou d’imiter les médiocres qui vous dirigent pour vivre mieux ; non ; vous êtes talentueux et capables d’utiliser vos talents et vos petits moyens pour créer des petites unités de production, et progressivement, vous libérerez la RD Congo des mains des pilleurs de ce pays.

  3. Que des réflexions magistrales ! Mais pas sûr que ces nullards (qui se sont mis en travers du chemin pour diriger le Congo par défi) laisseront faire les têtes bien faites comme la vôtre, monsieur le professeur. Le bout du tunnel n’est pas pour demain croyez moi !

    1. Cher KUM, merci pour votre observation pertinente, car le bout du tunnel peut paraitre loin pour le moment. Toutefois, nous tous savons qu’un tunnel est statique et ne change pas de dimension. Mais nous, Congolaises et Congolais, réfléchissons tout en marchant vers la fin du tunnel. Nous braverons les médiocres qui s’obstinent à bloquer notre marche, et ils disparaitront comme des fantômes sans trace. Etant donné qu’un tunnel est statique et nous sommes dynamique, nous arriverons, je suis sûr, au bout du tunnel. Ce sont donc les vœux de courage et détermination qui doivent nous caractériser et nous motiver pour arriver au bout du tunnel.

  4. Prof. Tongele is a great guy. An important article not only for the Democratic Republic of the Congo, but for the whole Africa. My father speaks highly of him. I hope the Congolese authority listen to him.

    1. Thank you Shungu, for your thoughtful comment. In fact, Congolese authority can choose to listen or disregard what we write. But at the end of the day, the choices they make will decide of their ultimate fate. Unfortunately, like most of those who came before them, blinded by power and wealth they steal, they’ll all perish like fools.

  5. A great piece of work on the vision of DRC. Professor Tongele is an excellent writer and a deep thinker. I agree with your profond
    analysis on the current issues facing DRC. I particularly like the Chinese model and how they have empowered their country.
    The DRC needs leaders, great leaders with a great vision to move the country forward. There’s so much corruption and incompetence within the current regime.

    1. Dear Engombe, “there’s so much corruption and incompetence within the current regime” is an understatement. What’s happening in the DRC is beyond reason. But I have no doubt that each one of these thieves at the helm of the DRC will be hunted and haunted by their horrendous deeds even to their graves and beyond. Justice will prevail at last.

  6. L’excellent Prof Tongele formule ses voeux pour notre pays d’une année 2023 de renaissance, un Congo toujours et encore englué dans une misère progressive dont nous ne pouvons sortir que par notre propre génie au lieu de pleurnicher et blâmer le monde entier comme des gamins irresponsables. Comment ? D’abord en nous inspirant et en appliquant les exemples qui ont réussi à coté de nous, le Japon, la Chine, la Corée du Sud… , en investissant dans notre jeunesse, en entrepreunant…
    Le genie du Professeur Tongele c’est son diagnostic et ses propositions combien réalistes et pragmatiques à l’adresse de chacun d’entre nous à sa place et particulièrement à ceux qui sont payés pour conduire le pays. Et il revisite les idées et leçons pour faire décoller notre pays.
    Bravo Prof, ma seule crainte est qu’il y’ait peu de ceux qui doivent l’entendre et agir en conséquence ne soient au rdv.

    1. Cher Nono, merci pour votre commentaire et observation. La population congolaise n’est pas stupide, elle voit les vols et les détournements par les dirigeants congolais ; elle comprend les mensonges et les démagogies. La population et la jeunesse endurent la pauvreté, les souffrances et la misère pendant que les ivres du pouvoir et les malades mentaux d’argent fêtent et célèbrent à Kinshasa et voyagent avec leurs familles jouissant de l’argent du peuple congolais. Il n’est pas inimaginable de concevoir que le moment vient, peut-être plus tôt que plus tard, lorsque la jeunesse congolaise se lèvera, avec courage et détermination, et dira non aux faiseurs des deals et pilleurs de ce pays. Les ivres du pouvoir et les malades mentaux d’argent croiront que cette jeunesse blague, mais cette jeunesse va se mobiliser, et les soldats et les policiers vont se ranger derrière elle, et finalement les populations vont se joindre au mouvement, et c’est alors que les ivres du pouvoir et les malades mentaux d’argent vont vouloir s’enfuir, mais ça sera trop tard. Ils seront surpris et pris par le tsunami brusque et inattendu du changement. Qui vivra verra.

Comments are closed.

Previous post Congrès d’Ensemble pour la République: les cinq autres candidats déclarés à la présidentielle dont le député Daniel Safu désistent en faveur de Moïse Katumbi 
Next post Accord et désaccord avec le Prix Nobel de la Paix