Gouvernement: La coalition CACH-FCC « douche » l’espoir de changement

Quatre-vingt-dix jours (24 janvier-23 avril) après son investiture au sommet de l’Etat, Felix Tshisekedi Tshilombo a, pour la première fois, annoncé la « nomination imminente » d’un Premier ministre. Qui? Mystère. Il a fait cette annonce à Kisangani. La veille, le nouveau chef de l’Etat s’est entretenu à Kinshasa avec son prédécesseur le très sournois et rusé « Joseph Kabila ». Les pronostics vont bon train sur le nom du futur « Premier ». La société civile du Sud-Kivu propose Vital Kamerhe.

Le lundi 15 avril, l’opinion congolaise apprenait, non sans une désillusion certaine, que l’UDPS de Felix Tshisekedi Tshilombo et l’UNC de Vital Kamerhe font partie de la nouvelle « majorité parlementaire » née au lendemain des élections chaotiques du 30 décembre 2018. La coalition CACH-FCC est désormais scellée. Tant pis pour ceux qui s’attendaient à la cohabitation entre la « majorité parlementaire » du FCC et la « majorité présidentielle » incarnée par CACH.

« AU SECOURS, JOSEPH KABILA REVIENT »

Pourquoi, désillusion? Désillusion tout simplement parce que la nouvelle configuration politique du pays – avec le retour en force du « clan kabiliste » – est loin de rencontrer les attentes de changement que la grande majorité du peuple congolais nourrissait des consultations électorales du 30 décembre dernier. La tentation est forte de crier: « Au secours, Joseph Kabila revient! »

Mgr Fridolin Ambongo

Dans son message pascal diffusé le 20 avril, Mgr Fridolin Ambongo, s’est fait le porte-parole de tous les « désillusionnés »: « Dans notre pays, nous célébrons cette fête dans un contexte où les désespoirs gagnent de plus en plus les cœurs des Congolaises et de Congolais. Les récents événements sociopolitiques n’ont pas beaucoup réalisé les rêves de notre peuple ».

Certains analystes ont cru à tort que l’archevêque de Kinshasa remettait en cause « l’attitude conciliante » adoptée par l’église catholique après le grand chahut provoqué par le débat sur « la vérité des urnes ». Erreur. Le prélat est resté dans la logique de la CENCO. A savoir qu’une minorité de concitoyens persiste et signe dans sa volonté de prendre le pays en otage. But: préserver des intérêts égoïstes. Une situation qui engendre, a-t-il souligné, un « climat d’incertitude pour un lendemain meilleur » au Congo-Kinshasa.

Les Congolais n’ont pas oublié. Ils ont encore frais en mesure la répression sanglante des « manifestations pacifiques » menée par des sbires du pouvoir kabiliste épaulés par des ex-combattants du M23 respectivement le 31 décembre 2017, le 21 janvier et le 25 février 2018. Qui oubliera de sitôt les arrestations arbitraires, les morts, les humiliations, les bombes lacrymogènes et des tirs à balles réelles dans les églises? Qui oubliera enfin cette scène insoutenable où des hommes en tenue de policier malmènent des jeunes gens qui portaient le cercueil de Rossy Mukendi Tshimanga. Comment peut-on imaginer revenir au pouvoir, comme si de rien n’était, après tant d’atrocités et de mépris envers l’humanité?

La coalition CACH-FCC rassure sans doute ceux qui sont en quête du pouvoir pour le pouvoir. Ceux qui, en revanche, considèrent le pouvoir avant tout comme un service à rendre à la collectivité, eux, retiennent leur souffle. En dix-huit ans de pouvoir quasi-absolu, le successeur de Mzee et ses hommes n’ont laissé aucun souvenir impérissable en termes de réalisations. Pourront-ils accomplir des « miracles » en cinq ans?

Dans le communiqué conjoint signé le 13 mars dernier, le FCC Néhémie Mwilanya Wilondja et le CACH Jean-Marc Kabund-A-Kabund s’étaient mis d’accord: « Joseph Kabila » devait transmettre au président Felix Tshisekedi le nom du candidat Premier ministre que celui-ci devait nommer « diligemment ».

Quarante-trois jours après, la fumée blanche reste imperceptible sur le toit du Palais de la nation. Que s’est-il passé? Le postulant présenté serait-il loin d’être « présentable »? Sa mine serait-elle patibulaire au point de ne pas incarner le « renouveau » tant attendu tant par l’opinion congolaise que les « partenaires » extérieures du pays?

Dans son alinéa premier, l’article 78 de la Constitution congolaise stipule: « Le Président de la République nomme le Premier ministre au sein de la majorité après consultation de celle-ci. (…)« .

Lundi 22 avril, le chef de l’Etat et son prédécesseur se sont entretenus à la Cité de l’Union africaine. Mardi, le premier a pris un avion. Destination: Kisangani. C’est au chef-lieu de la province de la Tshopo que le président Tshisekedi a annoncé la « nomination imminente » d’un Premier ministre. Les pronostics vont bon train.

Va-t-on assister dans les tous prochains jours à une sorte de « retour de Zorro » d’un de ces oligarques « kabilistes » imbus de leur puissance, incapables et inhumains à la primature? Va-t-on assister au retour aux affaires de ces oligarques soucieux plus de la préservation des intérêts de leur « clan » que de l’intérêt général?

Vital Kamerhe

Comme pour couper la poire en deux, la société civile du Sud-Kivu dit avoir un candidat. Son nom:  Vital Kamerhe (VK). Le même. A l’appui de sa démarche, les activistes de ce regroupement assurent que la nomination de « VK » à ce poste pourrait insuffler un « nouveau leadership » au sommet de l’Etat. « Nous croyons qu’avec lui, une réconciliation entre les acteurs politiques sera possible autour des valeurs, étant donné son esprit d’ouverture et sa connaissance de la classe politique congolaise », peut-on lire dans un communiqué daté du 23 avril 2019.

Auteur du très controversé opuscule « Pourquoi j’ai choisi Kabila », « VK » a été un brillant président de l’Assemblée nationale avant d’y être éjecté sur ordre du « raïs » en mai 2009. A tort ou à raison, une bonne frange de la population congolaise le suspecte d’être resté « très proche » de la fratrie « Kabila ». Inutile de souligner que l’homme n’a pas que des admirateurs.

Vital Kamerhe, fulani ou sisa, on espère que le président Tshisekedi se gardera de brader l’héritage de « gardien de l’Etat de droit » et de « combattant des antivaleurs » que le regretté Etienne Tshisekedi wa Mulumba lui a légué.

En attendant de juger le futur chef du gouvernement et son équipe sur leurs actes et non sur les discours, la coalition CACH-FCC refroidit l’espoir de renouveau. Espérons que l’avenir donnera tort à l’auteur de ces lignes…

 

Baudouin Amba Wetshi

60 thoughts on “Gouvernement: La coalition CACH-FCC « douche » l’espoir de changement

  1. Citoyen Procongo
    ✓ Balle à terre, trêve de querelle de logique, appliquons-nous à regarder d’abord les faits, rien que les faits que tous nous connaissons sans les déformer, sans trop spéculer, ils nous en disent peut-être davantage de Genève, notamment qu’il vaut mieux le conjuguer au passé sans chercher à en faire un évènement fondateur tant la suite est autrement plus éloquente.
    Ainsi à mon pauvre avis, à le regarder de près on ne peut s’empêcher de constater que ceux qui en parlent encore comme d’un événement capital, veulent en fait en faire un alibi bien trouvé pour se défausser de leurs responsabilités dans son échec, D’autant, disais-je, que pour qui veut observer sereinement cet épisode, la suite l’éclaire d’un meilleur jour sur ses dessous…
    ✓ 1° A ma connaissance, Katumbi n’a aucun moment reproché un quelconque complot tribal dans le vote mais a regretté que son favori Tshisekedi ait été éliminé.
    Fayulu (Bandundu), Matungulu (Bandundu), Tshisekedi (Kasaï) Kamerhe étaient ceux qui devraient compétir à l’élection présidentielle et qui ont participé au vote final. Il faut bien sûr y ajouter ceux qui étaient dans l’antichambre, Muzitu (Bandundu) invalidité dans la course présidentielle mais présent sur le terrain, Bemba (Équateur) invalidé et exilé volontaire, Katumbi (Katanga) invalidé et exilé pénalement et enfin Mbusa (Nord Kivu) quelque peu électron libre. Ils formaient le cercle attitré de l’opposition estampillé Lamuka.
    Des quatre qui ont participe au vote final, Fayulu, Matungulu, Tshisekedi, Kamerhe, deux sont de Bandundu. Y’a-t-il eu un vote tribal ? Le moins qu’on puisse dire est d’abord que ca n’aurait été que « moralement » reprochable, pas de délit juridiquement. Ensuite qu’il faut qu’on se débarrasse des hypocrisies faciles tant tout le monde au Congo sait et tous les protagonistes de Genève le savaient qu’il faut intégrer la donnée tribale dans ses analyses et ses actes même ou surtout politiques. Ils avaient donc à faire avec. Enfin n’empêche qu’il est plus probable que les votants à ce niveau de responsabilité aient eu d’autres raisons valables que tribales pour faire leurs choix. C’est pour moi une faiblesse coupable que de se cristalliser là-dessus.
    Ailleurs et peut-être le plus important : entre quatre votants, il n’y avait pas mathématiquement pléthore de combinaisons pour que le résultat final reflète un choix loyal des votants même avec deux d’entre eux de la même province, un troisième devant faire l’arbitre pour faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre…
    ✓ 2° Je ne sais si au moment du vote les participants avaient connaissance des velléités d’invalidation de Tshisekedi pour délit de faux diplôme ou plus exactement si des pressions leur ont été faites pour qu’ils en tiennent compte mais lorsque l’on n’a pas de preuve contraire, vaut mieux ne pas l’écarter et l’envisager comme possible.
    Quant à ce feuilleton d’un mandat de deux ans imaginé pour que les écartés du moment, Katumbi et Bemba, reviennent vite dans la course et raconté à foison par des rumeurs à la langue bien plus pendue que l’analyse rigoureuse, il faut ne rien connaître des coutumes au pouvoir, de nos règles constitutionnelles et des pronostics rapides des scrutins pour faire des spéculations privées un argument de poids au niveau publique…
    ✓ 3° L’exercice de Genève comme tous les suffrages en démocratie visait à sélectionner loyalement un vainqueur. Si tel que dit et répété il y’avait à ce point un favori comme candidat commun les protagonistes de Genève tous avertis des enjeux de l’heure – la nécessité d’un candidat unique de l’opposition, et des règles de jeu, seraient tombés d’accord sur un nom et l’auraient désigné par consensus sans aller au vote final pour les départager.
    Sinon, les spéculations des éventuels complots des uns et des autres sur ce qu’il s’y est passé ne peuvent annihiler un exercice d’adresse qui a respecté les règles. Y revenir sans cesse en le diabolisant est suspect de justification des choix ultérieurs qui peineraient à l’être par eux-mêmes. Pour dire donc que vaut mieux arrêter d’instrumentaliser un évènement où dans les faits les éventuels traîtres seraient toujours les autres alors que la suite des événements nous démontre que plus d’un participant pouvait avoir des raisons cachées pour le voir échouer dans l’état. Comme un plaidoyer en arrière plan pour exorciser ses actes futurs aujourd’hui en pleine lumière. Et que nous montrent-ils sinon que ce passé a abouti à ce qui ressemble aujourd’hui à un parti fort risqué, un semblant de mariage de la carpe et du lapin dont l’issue risque de faire beaucoup de mal à notre pays.
    Personne ne viendra plus nous dire que tout va bien au Congo comme dans le meilleur des mondes, que tout y est clair.
    Avançons et laissons pour cette fois les morts enterrer leurs morts pour que les vivants construisent enfin ce Congo plus beau qu’avant.

    1. Citoyen Nono,
      votre longue prose est le titre est un problème. Je n´apprécie pas qu´un interlocuteur me donne une position avantageuse dans une discussion d´entrée de jeu par des OWN GOALS (comme Mayoyo le fait souvent). Voyons :
      – « Balle à terre, trêve de querelle de logique, appliquons-nous à regarder d’abord les faits, rien que les faits que tous nous connaissons sans les déformer, sans trop spéculer » :
      1. Comment se passer de la LOGIQUE (art de bien raisonner) au moment où on s´engage à RAISONNER ? Kieeeeeeeee !
      2. Peut-on regarder les faits sans les interpréter EN MÊME TEMPS ? Qui regarde les faits ? Un ange ? (Si déjà les faits/actes de Jésus ont donné lieu à 4 ÉVANGILES, voire plus, a fortiori les faits de Genève !!!). L´objectivicté absolue existe-t-elle? C´est parce que vous (avec les MAYOYO, MUANA MOKOLO LOPANGO…) ne vous maîtrisez pas ces questions fondamentals d´ÉPISTÉMOLOGIE que vous vous empressez souvent d´appeler – toute honte bue – les autres des fanakuitis etc. Grave lacune et légèreté de ceux qui vivent de l´illusion de détenir la vérité. Bosekisaka mingi !
      2. « ceux qui en parlent encore comme d’un événement capital, veulent en fait en faire un alibi bien trouvé pour se défausser de leurs responsabilités dans son échec » : NON, ceux-là n´en ont pas besoin. L´ÉCHEC de Genève, c´est déjà avant le retrait des signatures : ils savaient qui était leur candidat commun logique (« Félix », dixit Muzito), mais se focalisent sur la MAV avec une vision floue; ils connaissaient la Constitution, mais ils décidèrent 2 ANS de mandat présidentiel. Ainsi de suite. Ce que font les leaders lamukistes aujourd´hui ne fait que confirmer le caractère TRAGI-COMIQUE DE LAMUKA.
      – « il faut intégrer la donnée tribale dans ses analyses et ses actes même ou surtout politiques. Ils avaient donc à faire avec. » : Ah bon!? Dans ce cas, arrêtez de vous lamenter « fanakuiti, tallibans etc. », de vous cristallisez là-dessus et vous serez cohérents. Moi, je ne fais me cistallise pas là. Il suffit de regarder ci-haut dans quel cadre je fais allusion à l´aspect ‘tribalisme’ et j´ai vite fermé la parenthèse.
      – « Je ne sais si au moment du vote […] mais lorsque l’on n’a pas de preuve contraire, vaut mieux ne pas l’écarter et l’envisager comme possible. » : Vous ne faites confirmer la nécessité d´une lecture complexe (pas de place pour un monisme explicatif à la MUANA MOKOLO LOPANGO). On ne peut pas s´empêcher de lire Genève à partir de l´AGIR et du DISCOURS de ses participants. À ce sujet, Muzito nous a révélé bien des choses.
      Le TRAGI-COMIQUE DE LAMUKA finit comme il a commencé dans blague, la confusion et les coups bas. Même « bidel » (CHEF DE CLASSE) dans les écoles en notre temps et aujourd´hui a un mandat de plus de 3 mois ! Kieee ! Mais pour voir tous ces problèmes, il ne faut pas renoncer à la LOGIQUE, l´art de (bien) raisonner.

      1. Désolé, votre longue prose logique n’a pas répondu au fait Genève et pourtant c’est ce que j’aurais voulu savoir de vous.
        Ailleurs le Lamuka d’avant Genève avait un objectif : se choisir un candidat commun de l’opposition. Tous semblaient acquis à cette cause.
        Celui d’après a montré que pour certains il ne devrait servir qu’à plébisciter un candidat déjà coopté.
        Voilà d’où vient tout le pataquès, je ne sais pas si vous êtes capable de le comprendre.
        Que s’est-il en effet passé ? Le consensus n’a pu être obtenu et ils ont voté. Celui-ci fait : certains ont foulé aux pieds leur vote et les règles de jeu que tous avaient pourtant accepté, le pouvoir pour le pouvoir le pouvoir à tout prix pour eux. Et on continue à revendiquer un État de droit qu’à cette occasion ils ont sabordé. Osons espérer qu’ils le respecteront mieux demain.
        Qu’à cela ne tienne pour moi Genève est un pitoyable marché de dupes, et les comploteurs ne sont pas toujours là où certains veulent nous les montrer, qui se conjugue ainsi au passé, c’est pourquoi je désapprouve tous les talibans – desole, ils existent – et autres qui reviennent pour justifier leur butin d’aujourd’hui en diabolisant Géneve. Passons…

      2. @Procongo
        PS
        Tshisekedi a dit de Genève tantôt qu’il y’avait un dol tantôt qu’il était envoûté tantôt que sa base n’en voulait pas.
        Quelle justification choisir. Choisissons les toutes, tant qu’on n’y est.
        Où se situe le fameux dol ? Dans sa justification ultérieure de son reniement ou dans quelque réelle preuve qu’un ou plus des contractants a (ont) cherché à l’enttuber ? Jusque là l’explication ne convainct que ses sympathisants, les faits sont loin de cette version.
        S’il est envoûté pour si peu espérons que dans son exercice comment éprouvant à la tête du pays il ne le sera plus.
        La fameuse base, ce n’est pas elle qu’il a oublié en lui cachant son deal, ce n’est pas elle qui récuse bruyamment cet accord ?
        Le moins qu’on puisse en dire c’est qu’il y’a comme des secrets suspects qui reviennent aujourd’hui au jour.

  2. Prorwanda alias Pronom aka Ozoni l’insensé de l’ANR puni sévèrement par l’Ombre Divine,
    Oyoki yango ya bien ozui ba mbata ya sima loboko petit esprit en manque d’arguments. Qui êtes-vous pour donner des petits ordres de merde ?Occupez-vous de votre cheptel Watusi pour chercher comment déguerpir de notre sol Kongo que vous souilliez avec vos frères et sœurs Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais venus tout droit du Tigré qui nous portent la pouasse depuis 2001 (Alias Kabila est un petit pharaon peureux non initié qui trône illégalement à la tête du KONGO grâce à des coorompus tel que Tshilombo-Pétain acheté par les Nomades Occupants Tutsi Power)… Ce n’est pas à un petit esprit réfugié muana mulenge naturalisé Kongorais par groupe de votre genre @Prorwanda alias Pronom aka Ozoni qui donnera des ordres à un propriétaire, copropriétaire, usufruitier, nu-propriétaire de la Terre Kongo depuis plus de 10 générations Musakata Lumumbistes Mulelistes que nous sommes protégés mystiquement par l’Ombre Divine… Pfff
    [Esaïe 49 : 2 « Il (le Véritable Dieu Tout-Puissant qui vit inexplicablement hors du continuum de toute réalité) a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant, Il m’a couvert de l’Ombre de sa main; Il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a caché dans son carquois » et Hébreux 7 : 7 « Or c’est sans contredit l’inférieur qui est béni par le supérieur »]… Pfff… Bon débarras

    1. Combattant apeuré par son ombre, zéro action,
      « Oyoki yango ya bien ozui ba mbata ya sima loboko petit esprit en manque d’arguments » : Kiekiekiekiekie, chacun parle à partir de son niveau intellectuel (de ses LIMITES INTELLECTUELLES). Nakamue oyo ya yo te ! Ce qui est danzé pour toi ne l´est pas pour les autres.

      1. @ProKagame alias ProTutsi Power aka Pronom alias Ozoni puni sévèrement par l’Ombre Divine,
        Pfff… Bullshit… Boring… Bon débarras… Pfff

      2. @ProKagame aka proTutsi Power alias Pronom alias Ozoni puni sévèrement par l’Ombre Divine,
        Nous ne tomberons jamais dans le piège des cursus et diplômes que vous nous tendez avec votre connaissance livresque limitée… Etes-vous plus intelligent que le Véritable Saint-Esprit du Véritable Dieu qui vit inexplicablement hors du continuum temps-espace qui nous inspire ? [« Car celui que le Véritable Dieu a envoyé dit les paroles du Véritable Dieu, parce que le Véritable Dieu ne lui donne pas l’Esprit avec mesure » Jean 3 : 34]…
        Vous pensez que vos messages à la con édifient quiconque qui défend le Bien, la Vérité et la Vertu contre le Mal, le Mensonge et le Vice, détrompez-vous @ProKigali; pour défendre mal Tshilombo-Pétain et ses complices Tutsi Nilotiques vos écrits ne bluffent que les escrocs, les voleurs, les menteurs et les corrompus… Basekaka yo oyebaka te… Si nos arguments ne vous avaient pas désarçonné, pourquoi vous y attardez bêtement, votre mémoire courte comme la taille du péché vous joue des tours… Pensez-vous nous convaincre en étant aussi brouillon, limité, dépourvu de matière grise et surtout de morale Divine ?…
        Le ridicule ne tue plus dans ce site depuis la nomination militaire (électorale) de Tshilombo=Pétain… Vous pensez être plus intelligent que nous (Combattant Résistant de l’Ombre aka Kinzanzi kia Nzambi autrement dit l’Ombre du Véritable Dieu qui vit inexplicablement hors de toute réalité) mais vous êtes un « rigolo », le simple fait d’être derrière un breveté cycle d’orientation, faussaire des diplômes comme Tshilombo-Pétain suffit pour savoir qui vous êtes… Ne dit-on pas que « Qui se ressemble s’assemble »… Oyo koloka te, babeti yo na ba mbila ya ba Rwandais batie yo na cachot-mitard ya ANR mpo obimisa biloba loba ya genre wana. Obandi liboma… Kola te @ProTutsiPower okomi déjà na 60 ans kaka ba maseki lokola ba wewa ya Limete Pétunias, yo okoki koleka molimo ya Nzambe Tata atia kati na biso na mayele… Pfff…
        Koseka wana ya mutu akweyi na velo, ça traduit non seulement votre dépit à ne pas nous cerner par vos cursus à la con improductifs mais ça traduit aussi votre niveau intellectuel comme dirait l’autre septagénaire qui nous pompe l’air sur ce site en se prenant pour le Professeur des professeurs, il se reconnaîtra… Que l’impersonnalité et l’anonymat du net ne vous jouent pas des tours, nos yeux spirituels conscients voient qui vous êtes réellement… Pfff
        Dans « intellectuel », il y a l' »intellect » signifiant « l’esprit dans son fonctionnement intellectuel » qui a comme synonyme « intelligence » ou « science »…
        Votre cerveau (thalamus, cortex, frontale) estropié rempli de fanatisme aveugle, de corruption de tous genres l’ignore-t-il ? Ayez honte @proKagame les intellectuels n’existent plus au Kongo RDC (Rép à Démocratiser) sinon un ex taximan de Dar-es-Salam et un ex-pizzaïolo de Bruxelles ne formeront pas la paire inapte intellectuelle au sommet de l’Etat failli RDC, il n y a que des diplômés des faux et vrais qui ont la connaissance livresque limitée. Lisez-nous entre les lignes, nous ne vantons pas des arguments humains mais nous mettons en exergue notre connaissance d’en Haut face à un simplet d’esprit qui pense que le fait d’écrire et de parler en Français est de l’intelligence…
        Personnellement nous parlons plusieurs langues couramment (Parler en langues intelligibles) grâce au Véritable Saint-Esprit du Véritable, nous avons la connaissance d’en Haut suffisante pour savoir avec nos yeux spirituels qui est qui est.
        @ProRwanda vos standards et cursus ne valent absolument rien à lire vos conneries et pitreries surtout quand on défend l’indéfendable, on cautionne une nomination électorale après des élections bâclées, on accepte l’inacceptable, on soutient l’insoutenable avec des lacunes intellectuelles aussi prononcées… Pfff
        Umberto Eco a raison de dire que les réseaux sociaux génèrent une invasion d’imbéciles « Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d’imbéciles qui avant ne parlaient qu’au bar et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite. Aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel »…
        @ProMuseveni-Kagage-Kanambe si vous ne voulez pas quitter ce site la queue entre les pattes à reculons la tête en bas les jambes en l’air, continuez vos cirques fanatiques aveugles sans nous qui ne sommes pas ici pour plaire les anti-Kongo… Pfff. Bon débarras

  3. Chers Compatriotes,
    « Le pays est vendu par Félix » une affirmation que beaucoup d’entre nous prouvent avec ce qui se passe. Cela avec ou sans raison, je n’en sais rien. Mais à quand une mobilisation pour renverser la situation. Car, si on a un traître, un vendeur, il serait quand même absurde qu’un pays de plus ou moins 80 millions d’habitants soit vendu par une personne et que le reste inactif à ergoter et à démontrer leurs connaissances les plus élevées sans organiser un soulèvement pour renverser la situation. A quoi servent nos discussions en ligne ? La théorie sans action est vide, et l’action sans lumière de la théorie est aveugle pour ne pas paraphraser un penseur allemand « Emmaneul Kant ». Que Dieu nous vienne en aide.

    1. @Elili
      ✓ Vous écrivez : [« Le pays est vendu par Félix » une affirmation que beaucoup d’entre nous prouvent avec ce qui se passe. Cela avec ou sans raison, je n’en sais rien. Mais à quand une mobilisation pour renverser la situation. Car, si on a un traître, un vendeur, il serait quand même absurde qu’un pays de plus ou moins 80 millions d’habitants soit vendu par une personne et que le reste inactif à ergoter et à démontrer leurs connaissances les plus élevées sans organiser un soulèvement pour renverser la situation. A quoi servent nos discussions en ligne ? La théorie sans action est vide, et l’action sans lumière de la théorie est aveugle pour ne pas paraphraser un penseur allemand « Emmaneul Kant ».]
      Certes le peuple Congolais aurait pu être plus performant dans sa résistance aux pouvoirs arbitraires successifs mais
      1° C’est de l’ordre des choses qu’une dictature qui prend en otage tout un peuple soit laborieuse à déboulonner ;
      2° On ne peut pas non plus dire que ce peuple a été complètement inactif tout au long de son histoire. Il a quasiment arraché l’indépendance de force des colonisateurs belges. Et plus récemment il est sorti plus d’une fois dans la rue aux sacrifices de vies pour réclamer le départ de ‘JK’.
      Les foules qu’ont drainées les opposants lors de la campagne et son vote massif contre le dauphin, ce n’est pas rien.
      ✓ Nos discussions en ligne ne serviraient à rien ou n’ont jamais abouti à faire changer les choses !?
      D’abord, elles sont aussi l’expression et le reflet d’un débat citoyen que le peuple a en son sein. Un soulèvement populaire ne se décrète pas, souvent on le voit venir sans vraiment en expliquer la genèse. Les Congolais réfléchissent et débattent entre eux, qui sait si un jour cette mobilisation décisive ne viendra pas d’eux au moment où l’on ne s’y attend pas ?
      Ensuite il y’a comme une répartition naturelle des rôles dans tout pays : lorsque le peuple s’exprime il agit déjà au-delà de ses actions explicites dont j’ai parlé. Les politiciens sont ceux qui sont censés représenter le peuple, d’agir par leurs choix et actes politiques, donc c’est d’abord à eux la charge de la gestion effective de la Cité chacun a sa place.
      Enfin lorsque les élites que nous pouvons représenter discutons dans un forum ouvert il peut arriver que nous éclairions et sensibilisions nos Concitoyens, politiques compris. Nous pouvons ou devons faire plus mais c’est déjà cela l’intérêt d’un forum comme CI. Ne nous illusionnons pas trop à faire le travail qui est dévolu à d’autres. Il peut être question de la qualité de nos interventions mais vous ne pouvez pas les réduire toutes à des simples exutoires. Et nos éventuelles bonnes propositions doivent trouver qui de droit pour les mettre en œuvre.

  4. SOUTENIR UDPS FAMILIALE ET TSHILOMBO-PÉTAIN C’EST SOUTENIR INDUBITABLEMENT ALIAS KABILA ET LES NOMADES OCCUPANTS TUTSI POWER… Udps familiale est déjà dans le FCC ! Il eût fallu que leurs fanatiques aveugles les soutiennent bêtement. Depuis Tshilombo-Pétain, Kabund-Degrelle, Kabuya-Papon, Kazadi-Dumoulin de Udps Maman Marthe affichent leur collaborationnisme avec Kanambe sans gêne, sans peur, sans honte….
    C’est de la mauvaise foi, du cynisme, de la légèreté intellectuelle que certains Kongolais pourtant habitant de la terre plus d’un demi-siècle ont, en étant semblables aux petits enfants, ballottés et emportés par tout vent de doctrine politique, par la ruse des hommes depouvus de toute morale divine et leur habileté machiavélique dans les manœuvres d’égarement…
    Plusieurs Kongolais de la Diaspora surtout claironnent sans gêne que Félix Antoine Tshisekedi Tshiiombo leur « FATSHI » fraîchement investi président protocolaire par l’imposteur Rwandais a changé le Kongo tout en restant peinards en Occident mais hypocritement ils demandent aux Résistants Combattants d’y aller pour améliorer quoi, eux qui pensent le contraire. Ça prouve que ses néo Tshilombistes jadis Tshisekedistes devenus bêtement Kabilistes-Kanambistes doutent péniblement; et celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre (celui qui doute est sans foi et est semblable au flot de la mer, agité par le vent et jeté çà et là;)…
    [« Nous (vrais Kongolais Résistants) marchons par la foi en Véritable Dieu Tout-Puissant Nzambi ya Mpungu Tulendo et non par la vue » 2 Corinthiens 5:7]
    Même si les nombreux faits qui sont sacrés montrent que Kabund wa Kabund et Félix Tshilombo méritent un châtiment exemplaire pour leur haute trahison contre la Nation Kongo, ils (Tshilombo-Pétain et Kabund-Degrelle) ont toujours des supporters qui commentent librement leurs bêtises ! Ce n’est pas pour rien le Concile de Nicée a enlevé des 66 canons le « Livre de Sagesse » pour que le Vice dans cette dispensation de la Grâce imméritée soit une Vertu [« Nous comprenons difficilement ce qui est sur la terre, et nous trouvons avec peine ce qui est sous nos yeux: qui donc découvrira ce qui est dans le ciel? » Sagesse 9:16]…
    Le soulèvement populaire viendra à l’improviste du Peuple non des politiciens. Vu la foule incontrôlée, incontrôlable du 28 Avril 2019 dernier. Ne marchons pas par la vue mais par la foi en Nzambi ya Mpungu Tulendo Mungu Baba Maweja Mvidi Mukulu wa Bankulu Akongo Nzakomba le Véritable Dieu du Kongo, il suffirait d’une étincelle un second 04 Janvier 1959 est là pour stopper net le nomadisme Tutsi Nilotique au Kongo…
    [« Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » Hébreux 11 : 1″]… Ainsi soit-il… INGETA

    1. **C’est de la mauvaise foi, du cynisme, de la légèreté intellectuelle que certains Kongolais pourtant habitants de la terre depuis plus d’un demi-siècle tout en étant semblables aux petits enfants, ballottés et emportés par tout vent de doctrine politique, par la ruse des hommes depouvus de toute morale divine et leur habileté machiavélique dans les manœuvres d’égarement…** Voulions-nous dire…

Comments are closed.