La Première ministre belge en RDC du 5 au 7 février prochain

La Première ministre belge, Sophie Wilmès, effectuera pour la première fois, du 5 au 7 février prochain, une mission en République démocratique du Congo (RDC), annonce-t-on officiellement à Bruxelles.

Accompagnée du vice-Premier ministre et ministre des Finances et de la Coopération au développement, Alexander De Croo, ainsi que du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et du Commerce extérieur, Pieter De Crem, elle séjournera à Kinshasa et à Lubumbashi.

Au chef-lieu de la province du Haut-Katanga, Mme Wilmes, qui a succédé en novembre dernier à Charles Michel devenu président du Conseil européen, procédera à la réouverture officielle du consulat général de Belgique, fermé en janvier 2018.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Défense, M. Philippe Goffin, ne sera pas de ce voyage. Il doit se rendre aux Nations Unies à New York, car la Belgique assumera en février la présidence du Conseil de sécurité.

L’actuel gouvernement belge assume les affaires courantes, les partis politiques n’étant pas encore parvenus à former un exécutif fédéral de plein exercice, après les élections législatives du 26 mai dernier, rappelle-t-on.

ACP /

4 thoughts on “La Première ministre belge en RDC du 5 au 7 février prochain

  1. BREXIT OU 1 DOLLAR=1775 FRANC CONGOLAIS ! La première Ministre Belge ira au marché « Espace économique International » KONGO pour faire ses emplettes, se procurer des minerais à bas prix afin de développer le Royaume de Belgique… Il est écrit «Les pays n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts»… Après le Brexit, toute la cohorte Euro-Impérialiste se ruera vers la RDC (République à démocratiser) leur poule aux oeufs d’or dirigée des mains molles par 2 bras cassés pieds nickelés [un ex Taximan de Dar-es-Salam et son collistier ex Pizzaiolo de Bruxelles] pour chercher à bouffer pour leur Peuple Européen, pour booster leur pouvoir d’achat au détriment des Kongolais dont l’élite soutient honteusement la classe politique locale complice de Tous les malheurs qui arrivent au Kongo où 1 Dollar vaut actuellement 1775 $ dans une indifférence totale des politichiens-oppochats qui s’enrichissent avec insolence… DIALOGUE INTERCONGOLAIS ! Encore un de plus, Tous les les politiciens Kongolais accompagnateurs du pouvoir d’Occupation Tutsi Banyarwanda, pseudos opposants [Mubake, Mabaya, Kin Kiey, Mokonda Bonza, Fayulu et tutti quanti] ont écrit à Emmanuel Macron pour qu’il organise pour eux un « Dialogue Intercongolais » avec les Banyarwanda inclus, on croit rêver, c’est une blague de mauvais goût ou c’est de la mauvaise foi digne des Satano-occulto-nécromanciens, la célèbre citation de Albert Einstein « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » nous [revient toujours] à l’esprit quand on imagine la suite des événements malheureux qui se succéderont après cette ème farce politico-démocratique de dialogue de mes deux, on peut traîter logiquement de « Fous » sans être contredit Tous les politiciens corrompus traîtres collabos de la RDC ainsi que leurs nombreux suivistes fanatisés aveuglés… Si le fameux Dialogue Intercongolais avec les Banyarwanda se précise et a lieu, c’est que la classe politique RDCienne prouve encore et encore qu’ils sont Tous des collabos traîtres car sous-occupation il n’y a pas de politique à faire mais Tous les politiciens doivent rejoindre la Résistance comme ce fut le cas partout en France, en Belgique, en Chine, en Italie… HITLER, PAPON, PÉTAIN, DEGRELLE ! Nous (Combattant Résistant de l’Ombre) rêvons d’un « Kongo-Zaïre » Beau Pays au cœur de l’Afrique Ancestrale où tous les noms des collabos traîtres tel que [Tshisekedi, Tshilombo, Fayulu, Bemba, Bazaiba, Ewanga, Diongo, Mende Omalanga, Boshab…] seront bannis des registres nationaux, un Kongo Dia Ntotila stable, prospère, fort, respecté, uni où porter les noms et patronymes des collabos traîtres sera un crime pénal puni par la Loi comme le fait de se faire appeler Hitler, Papon, Pétain, Degrelle l’est en Allemagne, en France et en Belgique … Ainsi soit-il… Vive les Maï Maï ANPK (Armée Nationale du Peuple Kongo)…

  2. Pourquoi ne va-t-elle pas à Beni y voir le génocide congolais qui y a lieu au vu et au su de la communauté internationale ? Certains lobbies ont-ils influencé son agenda ?

  3. Jo Bongos@
    Visiter Beni ne suffit pas.. surtout quand on y vas pour prendre des photos, se faire filmer sans apporter une solution.
    La mission militaire de l´ONU s´y trouve et le bilan est si mince que la visite d´un Roi des Belges ne change pas grand chose.
    Si la PM Belge peut augmenter le budget de l´armée, si elle peut nous refiler quelques avions de combat F-16 que la Belgique planifie de retirer de service, si elle peut envoyer des para-commandos Belges pour « encadrer » et conseiller les FARDC sur le terrain.. C´est mieux qu´une visite á Beni. Nous ne pouvons plus nous contenter des spectacles.. et des « touristes »..

Comments are closed.