L’IGF fait la chasse aux exonérations et compensations frauduleuses

Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue jeudi 13 août, à Kinshasa, l’inspecteur général des finances, chef de service, Jules Alingete Key a rendu compte du rapport préliminaire des enquêtes menées depuis mi-juillet par des enquêteurs de l’IGF (Inspection générale des finances) notamment au ministère de la Santé, à la DGDA (Direction générale des douanes et accises) ainsi qu’à la Banque Centrale du Congo (BCC). Outre l’identification de 1.300 cas d’exonérations frauduleuses, plusieurs actes de « mauvaise gestion » ont été décelés. Selon lui, des dossiers ont été transmis au ministère public. C’est à ce dernier niveau que se décide la fameuse « opportunité des poursuites ».

De gauche à droite, Zoé « Kabila » et « Joseph Kabila »

« Nous ne sommes pas prêts à céder le pouvoir à n’importe qui ». En articulant ce bout de phrase dans un entretien avec l’hebdomadaire « Jeune Afrique », en septembre 2016, Zoé « Kabila » avait, pour une fois, vu « juste » en  redoutant que « n’importe qui » qui succéderait à son frère aîné soit tenté de fouiller les placards où sont entassés des « cadavres » accumulés au cours de deux dernières décennies. C’est connu que la fratrie « Kabila » considère l’Etat congolais comme un « bien personnel » voire une « prise de guerre ».

On peut comprendre l’agitation – la panique? –  qui règne ces jours-ci au sein de la nomenklatura kabiliste. Les « apparatchiks » du Fcc/Pprd paraissent « perturbés » par les investigations menées par l’IGF et des inspecteurs de la police judiciaire au niveau des régies financières. Et ce à l’initiative de l’actuel chef de l’Etat, Felix Tshisekedi Tshilombo. L’objectif serait de permettre au gouvernement de disposer des « moyens de sa politique ». Certains habitués de la « ferme de Kingakati » confient que « Joseph Kabila » serait « dans tous ses états ».  Il ne cesserait de répéter à quelques proches ces mots: « Je me suis trompé dans le choix de mon successeur ».

Jeudi 13 août, Jules Alingete Key, chef de service à l’IGF, s’est adressé à quelques représentants de la presse. Sur le plan de la forme, l’orateur a gardé un ton modéré et posé. Ceux qui attendaient « Zorro le vengeur » ont sans doute été désappointés.

Conscient du rôle de son institution qui se limite à identifier les infractions, à en rassembler les preuves et à rechercher l’auteur, le patron de l’IGF s’est gardé de fanfaronner ou de proférer des menaces. Il s’est limité de donner des bribes d’information. Il laisse la suite aux autorités judiciaires.

EXONÉRATIONS ET COMPENSATIONS FRAUDULEUSES

S’agissant du fond, Alingete a confirmé ce que l’opinion savait déjà. A savoir que les enquêteurs ont identifié pas moins de 1.300 « exonérations » frauduleuses. Mêmement, pour les « compensations interdites ». « Cette situation entraîne, chaque année, un manque à gagner de cinq milliards de dollars pour le Trésor public », a-t-il déclaré en soulignant que « les exonérations et les compensations sont devenues les modes savamment conçus pour détourner les deniers publics ».

Pour ne pas provoquer une panique inutile au sein de l’opinion, l’orateur a rappelé le « professionnalisme » qui caractérise le travail des inspecteurs généraux des finances. Il a précisé que la mission de l’IGF « consiste à identifier les exonérations injustifiées » en vue de proposer aux gouvernants non seulement leur annulation mais aussi des pénalités à imposer aux « bénéficiaires indus ».

A propos des compensations, Alingete a relevé que certaines d’entre elles sont parfaitement « justifiables ». C’est le cas de celles accordées aux sociétés pétrolières et minières dont le montant est estimé à 600 millions de dollars. « Il y a d’autres compensations qui se chiffrent à 900 millions de dollars découlant des jugements et des créances sur l’Etat ».

DGDA: 30 MANDATS DE COMPARUTION

Comme pour les exonérations, a-t-il dit, les enquêteurs sont occupés à « fouiner » les compensations afin de séparer le bon grain de l’ivraie. « Tout doit être fait en sorte que les vrais compensations soient maintenus et que les fausses soient annulés ».

On apprenait qu’en exécution des enquêtes de l’IGF, la police judiciaire a lancé trente mandats de comparution à la DGDA. Pour la petite histoire, la direction générale des douanes et accises a été dirigée de 2005 à 2020 par un « manager » étiqueté RCD-Goma et proche de « Kabila ». L’homme est décédé dernièrement. Paix à son âme!

Le patron de l’IGF a créé un « petit événement » en indiquant que « des actes de mauvaise gestion » ont été identifiés lors des contrôles menés tant à la Banque Centrale du Congo (BCC) qu’au ministère de la Santé.

Albert Yuma Mulimbi

A propos de la BCC, les investigateurs cherchent à déceler la destination donnée à un montant de 100 millions de dollars que la société Mutanda Mining avait versé en 2015 pour le compte du Trésor.

L’OPPORTUNITÉ DES POURSUITES

Dans une lettre anonyme datée du 31 janvier 2019, un « lanceur d’alerte » avait appelé l’attention du président Tshisekedi Tshilombo au sujet des fonds que la Gécamines loge à la BCC. Selon lui, ces fonds seraient retirés en espèces par Albert Yuma Mulimbi, le président du conseil d’administration de cette entreprise publique. Cet argent était, d’après lui, « acheminé » à la Présidence de la République sous « Kabila ». « Des transferts de fonds ont été également opérés à partir de la Banque centrale au crédit de la société Egal dont le compte est logé à la BGFI », peut-on lire.

Le « lanceur d’alerte » de poursuivre: « Le mal qui ronge le Congo est très profond. Il ne se limite pas à la Présidence de la République, à la Banque centrale et à la Gécamines. Des audits financiers doivent être réalisés dans les secteurs stratégiques du pays, y compris au niveau de certaines provinces car les responsables ont dilapidé sans aucune retenue les ressources du pays pour s’enrichir sur le dos du peuple congolais ».

L’IGF et la Police judiciaire pourraient-elles démanteler ce qui ressemble bien à une « mafia »? L’avenir le dira. Des informations parcellaires laissent déjà entendre que les enquêteurs de l’IGF et de la police judiciaire seraient l’objet de pressions et menaces filandreuses.

En attendant, tous les yeux sont tournés vers le ministère public. C’est le procureur qui appréciera l’opportunité des poursuites…

 

Baudouin Amba Wetshi

21 thoughts on “L’IGF fait la chasse aux exonérations et compensations frauduleuses

  1. Voila qui doit inquietr le ramassis des profiteurs et voleurs de la bande PPRD-FCC et leur petit chef tapi a Kingakati.
    Conseil a l’IGF: Priere de fouiner aussi a Kasumbalesa.

  2. J’ai affirmé et je le réaffirme: le pouvoir ne se partage pas dixit Vedrine ancien collaborateur de Mitterrand. Lorsque l’ovni de Kingakati se plaint de s’être trompé sur le choix de son successeur, on sens la panique, c’est comme un serpent dont on a coupé la tête et qui s’agite. Tout le monde sait que Kabila a tissé une espèce toile d’araignée dans toutes les régies financières, la banque centrale voire commerciales par où transitent des sommes colossales détournées par Lui même et sa fratrie. Les tours de passe-passe des exonérations et compensations ont permis d’insulter une mafia et de mettre la main basse sur les ressources de tout un pays. On a entendu Mwilanya, le garçon de course de l’homme venu d’ailleurs baver avec cynisme sur la misère du peuple congolais, misère dont Tshisekedi serait responsable. Le ridicule ne tue pas, si non Mabunda et Mwilanya seraient six pieds sous terre. Bref, maintenant que la justice est saisie, laissons la faire son travail. C’est de cette façon que fonctionne un État de droit. Pour revenir aux exonérations fantaisistes, il se raconte que Mme Lembe Olive aurait bénéficié à elle seule plus de 80 exonérations bidons, ce qui lui permet de se pavaner en distribuant des billets verts, des aides, construisant ça et là des édifices: hôpitaux, voire des cathédrales alors qu’elle n’a jamais travaillé de toute sa vie. place maintenant à notre système judiciaire de faire son boulot et de prouver qu’elle mérite la confiance des congolais. Nous savons que la tâche est titanesque. Soyons optimistes pour une fois.

  3. Kingakati a été construit avec quels fonds ?
    Les rwandais qui y vivent sont-ils soumis à l’impôt foncier ou ont-ils bénéficié des exonérations injustifiées ?
    IGF, Etat de droit elingi eyeba ?

  4. Si Kanambe dit qu’il s’est trompe dans le choix de son successeur, c’est assez clair que c’est Tshilombo qui fut son dauphin comme ne cessait de le clamer Mubake. c’est assez clair que Tshilombo n’a jamais ete victorieux des elections de 2018. J’espere que les talibans ont bien compris le message de leurs bienfaiteur Kanambe qu’ils ne cessent d’insulter jour et nuit. Cher BAW, quant a votre derniere question pour savoir si l’IGF et la police judiciaire pourraient demanteler ce qui ressemble bien a une mafia, avant que l’avenir ne nous le dit, ma reponse est qu’il n’y a rien qui va se passer. Tout le monde sait le mal profond que Kanambe a fait contre ce pays. Si le vrai vainqeur etait au pouvoir, Kanambe serait deja en prison, lui et sa famille. Combien de temps faut il au dauphin pour faire arreter son maitre ou pour se desolidariser de ceux qui ont fait couler le sang des congolais? Au contraire il les embrasse. Ne revons pas!

    1. eRAZ
      electronic Raz,
      « Si Kanambe dit qu’il s’est trompe dans le choix de son successeur, c’est assez CLAIR…  »
      Réfléchir rigoureusement, logiquement, c´est trop vous demander. Je vous aide :
      1. Il y a des moments où Kabila devient crédible pour vous. C´est quand il s´agit de tenter d´avoir la tête de Félix. Kabila, une crédible source de vérité pour les anti-Félix désespérés.
      2. Ce qui est CLAIR, ce sont vos sentiments les plus bas. Car BAW dit « certains habitués de la ferme de Kingakati » et conjugue au conditionnel : Kabila « serait », « ne cesserait de répéter » … Chez eRAZ, tout cela devient une référence CLAIRE … Kiekiekiekie eRAZ et la turpitude !

  5. @ Oeil du Cyclone:
    Bien dit.
    La vaste MAFIA des frangins-criminels Hypo, Zoe, Jaynet et Selemani Kanambe-Mtwale ainsi que leurs epouses, cousins, et leurs lecheurs de bottes dont le petit Mwilanya, se repose sur des grands Caissiers (entendez Voleurs) qui sont au 1er rang Albert Yuma, Deo Mutombo, et Dan Gertler, pour ainsi saigner a sec le Tresor et notre Patrimoine.
    FATshi et son IGF le savent tres bien. C’est a la Justice de foncer !

  6. Kie kie kie, Amba Wetshi écrit: Joseph Kabila serait « dans tous ses états ». Il ne cesserait de répéter à quelques proches ces mots: Je me suis trompé dans le choix de mon successeur …. Comment pouvait-il en être autrement après l’échec patent de la thèse affabulateur défendu par Amba et les anti-viscéral de FATSHI du genre : président nommé, elili ya pamba, patin, un président protocolaire, pas préparée pour la fonction, atanga te, etc. Le come back doit forcement passer par le défaut de jugement de JKK … kie, kie kie…
    Sérieusement: Fatshi pour prouver son imperium pouvait-il commencer le job « le Day ONE » par les arrestations ou la confrontation avec la Kabilie sans maitriser le système et le réseau de la KABILI?? Ata bino moko, surtout pour quelqu’un qui arrive au pouvoir sans tirer un seul coup de feu? Bon dans tous les cas BOBANDI KOMESANA. FATSHI BETON!
    Fatshi écrira l’histoire de ce pays d’une belle manière: Combattu par les pseudos politiciens, par l’église catholique et par les pseudos analystes ou autres journalistes, humilié, qualifié de tous les noms, …mais comme un vrai capitaine il a tenu bon et imperturbable.
    Notons: un président sans majorité parlementaire farouchement combattu, souffrant en même temps le décès de ses plus proches pendant une période sombre de l’histoire de l’humanité mais avec modestie et le calme inégalés parvient petit à petit à neutraliser un système mafio-sanguinaire et prédateur indescriptible. C’est avec empressement que nous raconterons cette belle histoire du Congo à nos enfants et arrières enfants.
    DEVOIR DE MEMOIRE OBLIGE!
    Après les élections de 2018 et avant la proclamation des résultats provisoire par la CENI: VK alors directeur de campagne du candidat Fatshi, accompagné de Jacquemin Shabani feront la déplacement auprès de l’Abbé Nshole avec les résultats de la compilations de +40% des résultats collectés par l’équipe de campagne dans le but de faire le rapprochement de leurs résultats avec ceux recueillis et compilés par la CENCO (les images existent sur la plateforme Youtube). Apres avoir apprécié le travail de collecte et de compilation produit par CACH, Abbe N’ Shole n’avait pas été capable de présenter le résultat de la CENCO, promettant de le faire dès que l’équipe de collecte et de compilation de la CENCO sera prête. Malheureusement jusqu’a la proclamation officielle, ces résultats ne seront jamais publiés si ce n’est le jeu macabre des chiffres multiples et la confusion entretenue intentionnellement par la CENCO et l’église catholique pour s’attaquer et s’opposer a FATSHI après la publication officielle de la CENI et la confirmation de la C.C et c’est jusqu’a ce jour dans ce combat de l’église catholique au point de refuser à tout Muluba de briguer la présidence de la CENI sous prétexte qu’il favoriserait FATSHI.

    1. Lokumu,
      « Abbe N’ Shole n’avait pas été capable de présenter le résultat de la CENCO, promettant de le faire dès que l’équipe de collecte et de compilation de la CENCO sera prête. »
      BRAVO. Cette phrase dit tout de la mauvaise foi de la Cenco laquelle ne soutient même pas clairement et fermement le réveil de la Justice pour le redressement du Congo. Des prétendus PASTEURS aux intérêts mesquins, quelle honte ! Le Congo veut récupérer l´argent détourné, Ambongo veut obtenir sa 2e jeep de Kabila.

      1. @procongo
        Tshilombo trouvait la cenco plus credible avec sa compilation des resultats communiques par plus de 30.000 observateurs deployes sur tout le territoire, rejetant ainsi celle de ceni declarant « Joseph Kabila » victorieux en 2011. Cependant la meme cenco n’est plus credible a ses yeux pour l’avoir declare, lui, perdant en 2019. Absurdite! Toloba, toloba te!

  7. # Il y’a bel et bien un mal profond qui ronge tout le pays, une mafia disparate dilapide les ressources du pays pour s’enrichir sur le dos du peuple congolais. L’IGF, la Police judiciaire et toute une équipe sont à leurs trousses, souhaitons qu’on leur donnera tous les moyens pour réussir leur pistage si besoin jusqu’au tribunal et à la prison. Des cibles sont déjà identifiées, le rapport de l’IGF a découvert 1.300 cas d’exonérations frauduleuses, des compensations interdites et des actes de « mauvaise gestion », tout cela transmis au ministère public.
    En exécution des enquêtes de l’IGF, la police judiciaire a lancé trente mandats de comparution à la DGDA.  
    # En vérité il y’a dans le viseur de la justice beaucoup d’apparatchiks du Fcc le regime precedent et même la fratrie ‘Kabila’, c’est dire qu’il faut compter avec une volonté politique ferme et des capacités courageuses de gestion du côté de la nouvelle
    administration Tshisekedi chargée d’y faire face. La République a ce devoir de faire la chasse aux malversations qui l’ont emprisonnée ! Allons-y !
    « Enquêtes dans les régies financières : « Il ne s’agit pas de fouiner dans le passé, mais de rechercher les infractions » (Jolino Makelele, porte parole…) »
    https://www.politico.cd/encontinu/2020/08/14/enquetes-dans-les-regies-financieres-il-ne-sagit-pas-de-fouiller-dans-le-passe-mais-de-rechercher-les-infractions-jolino-makelele-porte-parole-du-gouvernement.html/66610/
    Primature. Évaluation du rapport de l’l’état d’avancement des missions de contrôle de l’IGF
    https://www.politico.cd/encontinu/2020/08/14/primature-evaluation-du-rapport-de-letat-davancement-des-missions-de-controle-de-ligf.html/66587/
    « La RDC perd plus de 5 milliards USD chaque année dans des « exonérations injustifiées» selon Jules Alingete inspecteur général de l’IGF »
    https://www.politico.cd/encontinu/2020/08/13/la-rdc-perd-plus-de-5-milliards-usd-chaque-annee-dans-des-exonerations-injustifiees-selon-jules-alingete-inspecteur-general-de-ligf.html/66576/
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20200814-rdc-cinq-milliards-dollars-exon%C3%A9rations-fiscales
    https://cas-info.ca/2020/08/finances-ligf-saisit-la-justice-pour-des-enquetes-sur-la-gestion-des-fonds-de-la-covid-19-et-du-compte-general-de-letat-a-la-bcc/
    « Détournement présumé des deniers publics, un nouveau mandat de comparution sera lancé contre Henri Yav Mulang »
    https://cas-info.ca/2020/08/detournement-presume-des-deniers-publics-un-nouveau-mandat-de-comparution-sera-lance-contre-henri-yav-mulang/
    https://www.radiookapi.net/2020/08/14/actualite/justice/rdc-henri-yav-mulang-na-pas-repondu-au-mandat-de-comparution-lance-par
    « Atundu à l’inspecteur général des finances : « Certains postes exigent le devoir de discrétion » »
    https://www.radiookapi.net/2020/08/14/actualite/politique/atundu-linspecteur-general-des-finances-certains-postes-exigent-le

  8. Cher BAW, Facebook vient de demanteler le resaux des cybercriminels et des terroristes du net proches de Tshilombo. Il s’agit de tous ces tambourinaires de l’udps que nous connaissons et denoncons. Il sont diriges par un certain Honore Mvula. Ses adeptes, specialistes en mensonge sillonnent tous les journaux pour injecter leurs poisons et raconter du n’importe quoi aux congolais. Si c’etait un congolais qui avait denonce cela, il ne serait pas entendu. La presidence de la republique vient de se desolidariser d’avec ces bandits mais nous savons qu’ils sont amis. Honte a l’udps parti des magouilleurs. En fait ils font cela puisqu’ils savent que Tshilombo n’a jamais ete elu par le peuple, alors ils recourent na kindoki. Je sens de la nausee. Il faut kokombola batu wana ba talibans, ils vont faire pire que kanambe et salir notre journal. N’est ce pas le peuple qui cree ses dictateurs?

    1. eRAZ
      eletronic Raz
      Kende kosala yango au lieu de rabâcher maladivement les mêmes antiennes. Tosombela yo courage ?

    2. @Raz
      Kobanga te ndeko. Toyebi bango très bien. Ils sont tellement mauvais et nuls qu’ils n’ont et n’auront aucun impact sur les esprits de celles et ceux qui voient avec les yeux et entendent avec les oreilles.
      Baza eloko te ! Comme leurs commanditaires. Des médiocres !
      Ce sont, eux, de vrais nyangalakata, ntaba, ndoki…
      Totimbela bango !

  9. NE SOYEZ PAS PERTURBER PAR DES DISCOURS TRIBALISTES MEME JESUS A ETE TRAHI ET VENDU PAR SES PROPORES FRERES .
    PAS DE MULUBA A LA PRESIDENCE NE REPOSE SUR AUCUNE THEORIE SCIENTIFIQUE MEME CEUX QUI SONT CENSES DIRE LA DIRE DANS NOS EGLISES LA PAROLE DE DIEUX DEVIENNENT DES MYTHOS ET ANTI BALUBA POUR MA PART NON MULUBA JE PREFERE UN MULUBA A UN RWANDAIS.
    REFUSEZ DE VOIR LE CHANGEMENT L AVENIR VOUS CONFONDRA.

    1. @ZORINO
      Moi aussi, je préfère un muluba à un rwandais. Pour la simple raison qu’un muluba est un congolais. Mais que doit-on faire avec un muluba ( ou tout autre congolais ) qui s’agenouille devant un rwandais et l’accompagne dans le processus de génocide du peuple congolais ?
      Toloba te ?

  10. JUSQU’OÙ TSHISEKEDI FAIT-IL MIEUX QUE SES PRÉDÉCESSEURS ? QUESTION POUR LES NULS ?!?
    # Notre pays ne va pas au mieux, qui ne le sait pas, et l’État Tshisekedi est pour le moment à l’assaut des coupables de megestion dans divers organes et entreprises de l’État. Mais entre-temps la terre continue de tourner et nous venons de découvrir sur les réseaux sociaux un audio où l’on entend Mende reprocher à un collaborateur d’avoir endossé avec d’autres du Fcc une prise à partie contre 5 juges de la CC pro-‘JK’. Je ne sais pourquoi j’ai tout de suite pensé à cet autre épisode récent de Facebook qui vient de démanteler en RDC chez des proches de Tshisekedi des pages qui avaient pour objectif de faire passer la désinformation et la propagande politique comme des contenus d’actualité. Comme on devrait s’y attendre la Presidence s’en est desolidarisee. Qu’importe, décidément la politique se passe beaucoup dans les coulisses avec ses numéros de propagande positive et ses
    fake-news. Ici les nouvelles suspectes nous proviennent de deux camps, mais encore ?
    # Mais encore que je viens d’apprendre que le Président
    vient d’instruire son PM de veiller à ce que le niveau des dépenses payées en procédure d’urgence soit dans la limite des standards internationaux, déterminé à ce que le gouvernement exerce une gestion rigoureuse des finances publiques notamment à accroître la mobilisation des recettes du Trésor Public. Que ne me suis-je pas alors retourné en lisant
    que la même présidence qui
    est régulièrement convaincue d’exploser son budget vient de récidiver à ce moment critique du Trésor Public. Au dernier décompte de ce 31 juillet elle
    a dépensé 81,9 millions de dollars, soit 91,9% de son budget. A quoi rime-t-il de s’accorder une telle permission d’impunité ?
    # Tous les mêmes tant il est entendu que ce n’est pas un scoop qu’un Mende encarté au Fcc défende une stratégie qui cherche à avoir sous sa coupe à la CC une majorité des juges de son obédience et en même temps que la propagande négative existe partout même chez Tshisekedi, ils viennent d’être coincés.
    Bref, tout cela est de bonne guerre en politique, diraient certains, mais nous attendons tous que ça change, que les manoeuvres politiciennes servent à la limite le pays, que celui-ci gagne quand notre Tshilombo National en tire une marge de manoeuvre pour agir plus librement et plus efficacement au service du pays…
    Mr le President, faites qu’au quotidien vous servez d’exemple pour mieux orienter vos Concitoyens !!!
    [« La diplomatie pour les nuls: la Présidence, reine des dépassements »
    https://afrique.lalibre.be/53351/la-diplomatie-pour-les-nuls-la-presidence-reine-des-depassements/ ]

    1. @Ndeko Nono,
      Ces dépassements sont intentionnels. Ce n’est pas de la mégestion ou de la cupidité simple. Ces gens qui sont à la présidence savent comment cette  » présidence  » a été fabriquée. A mon avis, ils doivent estimer que toute trahison mérite une prime.
       » Ba rwandais baza koliya, biso pe il faut toliya  ». O comprendre ?
      Le peuple après !!!

  11. ROGER BONGOS
    Bonjour , j’éspere que tu te portes bien et tu sera peut être étonné que je me permette de te tutoyer .En effet je te connais même ta famille mais je ne vais pas aller dans trop de détail peut être un jour on se rencontrera .Je te sui s souvent et je suis peiné de constater que tu n’aime pas FASTHI et t’aime plus SINDIKA peut être pcq il est de ta région d’origine .Je connais SINDIKA tout petit pour avoir été ami d’enfance de mes petits neveux et nièces dont je tais les noms?
    Tu es un homme hyper intelligent et je peux me tromper sur ta position sur FATSHI.
    Mais ne peux tu pas l’aider indirectement par tes idées patriotiques?
    Car il est kinois ,congolais et belgicain l’objectif était d’extirper cette sangsue tutshi sanguinaire hypo par tous les moyens et après le linge sale se lave en famille.

    1. @Zorino,
      En repondant vite a votre suggestion que Jos Bongos puisse « aider » Fatshi, au lieu de toujours critiquer ce dernier, a notre humble avis, Fatshi devrait d’abord commencer par s’aider lui-meme.
      A titre d’example, commencer par une meilleure gouvernance et l’elimination des depassements budgetaires et corruptions a la presidence, au lieu de nous endormir en discours et sermons.

      1. @Fabrice Mwalimu
        Vous oubliez le fameux deal qu’il a lui meme confirme par trois occasions! Vous aurait-il demande de l’aider? Si oui, l’aider, c’est lui demander de demissionner! N’est-il pas lui-meme le produit de la fraude? Et a quoi pouvez vous donc vous attendre d’autre? Just common sense!

  12. IL N Y A JAMAIS EU DE DEAL C EST DE L INTOX LE MENSONGE C EST LE FORT DU FCC SINON AVEC CE QU ILS ENDURENT ACTUELLEMENT ILS NOUS L AURAIT DEJA BALANCE.
    EZA NDE FAKUA AZONGISA BORD AYIBA YA TSHISTSHI ETIKALI PE BEMBA A RECLAME BORD BA YIBA YE NA KANAMBE.
    DEPUIS QUE MZE AMEMA BA INIENZI MBOKA EKOMA LA RISE DU MONDE ENTIER…..

Comments are closed.