Pleure ô pays bien-aimé

Lors de l’ouverture de la séance plénière du 29 mars, le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia Mpwanga, tint à peu près ce langage devant les députés nationaux: « Je vais vous demander de quitter les groupes armés. Vous les collègues du Grand Kivu, quittez les groupes armé! ». Stupeur et tremblements!

Point n’est besoin de dire que les députés nationaux se déclarèrent offensés. Ils jurèrent leurs grands dieux qu’ils n’y étaient pour rien. D’après mon ami qui sait tout, il existe environ 120 groupes armés qui sèment la mort et la désolation dans l’Est du Congo. Chaque tribu dispose de sa propre milice pour se défendre, devant l’absence de l’Etat. C’est ainsi quand le pouvoir émigre! Enfer et damnation!

Cela fait vingt-cinq ans que l’on massacre allégrement dans ces contrées. L’Etat ou ce qu’il en reste est impuissant. Comme si cela ne suffisait pas, la population souffre du syndrome de Stockholm. Pour ceux qui ne le sauraient pas, ces symptômes apparaissent quand des otages sympathisent avec leurs bourreaux-geôliers et adoptent leurs points de vue. Enfer et damnation!

Il est difficile de comprendre que des miliciens ADF arrivent dans un village, tuent autant de citoyens qu’ils peuvent, puis s’en vont. Le peuple ne résiste pas! Des habitants les approvisionneraient même en minutions et en vivres. Sapristi!

Il y a là une complicité coupable entre les tueurs et la population. Notre armée vient d’ailleurs de le dénoncer. Parmi les commanditaires des tueries, il y aurait des politiciens, des hommes d’affaires et même des jeunes des mouvements citoyens. Saperlipopette!

D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa, un peuple déterminé gagne toujours. En août 1998, la population de Kinshasa avait neutralisé à mains nues des rebelles armés appuyés par des soldats rwandais. Ceux-ci avaient suscité la colère de la population. Ils avaient coupé le courant électrique pendant plusieurs jours. Enfer et damnation!

Cherchant à neutraliser de manière définitive tous les groupes armés dont les ADF, les FNL, les FDLR…, les FARDC ont annoncé le 30 septembre, qu’elles vont étendre la coopération militaire avec les armées des pays de la sous-région. Les civils devraient aussi coopérer pour exterminer le mal. Bref, passons!

Le 27 mars 2021, l’Inspecteur Général des Finances, Jules Alingete, parla sans ambages. Il déclara urbi et orbi que les sénateurs sont des stratèges. « Ils volent l’argent dans les entreprises, corrompent les députés provinciaux pour être élus. Ils jouissent dès lors des immunités parlementaires. Ils se réfugient ensuite derrière ces immunités pour échapper à la justice. Pour les poursuivre en justice, les procédures sont longues. Tôt ou tard, cela va finir… ». Outrage au Sénat! Il a dit tout haut ce que mon voisin dit tout haut. Tous les voleurs, tous les corrupteurs se sont donc tapis au Sénat!

Qui se sent morveux se mouche. La réplique ne se fit pas attendre. Toute honte bue, le 29 mars 2021, le plus illustre d’entre les sénateurs, José Makila, cria dans le désert par une motion d’information. « On ne peut se permettre de qualifier toute une chambre des voleurs. C’est anormal! Comment on peut jeter de l’opprobre sur notre chambre et nous faisons comme si de rien n’était? On ne parle pas d’un individu mais on parle du Sénat. La chambre de sagesse et de prestige! »

D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa, si le ridicule pouvait tuer, les rues seraient jonchées de cadavres. Quelle hypocrisie;! On dit chez nous que si le babouin pouvait voir son derrière, lui aussi rirait.

 

GML

8 Commentaires on “Pleure ô pays bien-aimé

  1. GML,
    Pleurons…ô compatriotes bien-aimés…
    Dans un pays où les babouins sont plus intelligents qu’un gros tas de ….. que José Makila, on ne peut que rire ou… pleurer.
    Pleurons… en attendant que Mama Olive atalela biso likambo oyo !

  2. Nous ne devons pas sous-estimer la bravoure de nos compatriotes de l’Est, qui continuent d’opposer une résistance farouche contre nos ennemis.C’est l’indifférence des Kinois qui inquiète le plus. Si la jeunesse de Kinshasa était assez courageuse et déterminée, elle aurait commencé par humilier ces soi-disant « honorables » et « excellences » , véreux politiciens, qui n’ont goût qu’au gain facile, ces suppôts du Rwanda tapis dans l’ombre des résidences somptueuses de Kinshasa. Ces collabos devaient être la première cible de la jeunesse combattante et soucieuse de son avenir et de son pays. À la place, ces jeunes préfèrent adorer leurs bourreaux qu’ils appellent « Boss, Coach, Mopao, etc. OYO PEUPLE YA NDENGE NINI ?

  3. Selon §3« la population souffre du syndrome de Stockholm »: l’affirmation est douteuse; §4« Le peuple ne résiste pas! »: c’est du propos tout à fait déplacé; §5« Parmi les commanditaires des tueries, il y aurait des politiciens, des hommes d’affaires … »: dans ce sens, QUELQUES congolais véreux contribuent à la destruction de leur propre pays.

  4. Ceux qui ont mis en place depuis 25 ans la stratégie macabre de l’insécurité interminable à l’Est de la RDC ont misé sur l’imbécillité légendaire du personnel politique congolais dont le cerveau a migré vers le ventre et le bas-ventre!
    Quelques centaines d’aigrefins (gouvernement, assemblée nationale, sénat, etc…) sont en train de s’empiffrer à Kinshasa, indifférents à ce qui se passe à l’Est. Pourtant des dizaines si pas des centaines de documents existent qui donnent les véritables contours de ce qui se passe à l’Est et qui devraient susciter une réaction courageuse, vigoureuse et intelligente de la part de ces politiciens de malheur! Au lieu de cela, ils se disputent les postes , sans vision stratégique, sans programme d’action, juste pour aller se goinfrer aux frais du Trésor public , accumuler des « jeeps » et se pavaner à Kinshasa! Excellences et Honorables de merde! Allez en enfer!
    Ah! j’oubliais! Ils ne savent pas lire et ne peuvent donc se tenir informés de ce qui se passe dans leur pays!

  5. Les plus vereux et les plus dangereux dans tout ceci sont ceux qui ne connaissent pas le kivu et l’ituri comme ce faineant de Mboso qui n’a aucune information sur l’est du pays. Les plus dangereux sont tous ces politiciens, en commencant par votre president menteur qui, sans vergogne a promis d’installer l’etat major de l’armee a l’est du pays. Honte a vous qui vous moquez du sang qui coule jour et nuit dans le grand kivu et dans l’ituri car selon vous, un depute ou un notable qui s’organise avec les jeunes de son village pour monter la garde toute les nuits dans sa contree la ou les fardc sont carrement absents pour que les faux fdlr ne tuent pas les leurs, est un complice. Vous etes nes comme Mboso, avant la honte et vous voulez distraire les congolais car vos dirigeants sont aux abois. Ne parlez plus du kivu ou de l’ituri, C’est mieux de la fermer. Cependant, tenez bien! Qui savait qu’il y aurait kamuina nsapu??? Lelo ya moninga, lobi ya yooo. mokili tour a tour.

    1. @Raz
      Et dire que ce Mboso feint d’ignorer qui sont les vrais commendataires des tueries à l’Est; il s’est mis à vociférer des menaces à peine voilées contre d’ignobles « dépités déshonnorables » et semi-lettrés qui ne savent eux-mêmes pas trop ce qui se passe à l’Est.

  6. @ Mboso a mille fois raison d’exiger de « ses Collègues du Grand Kivu de quitter les groupes armés » ; il y’a fort longtemps que le pays aurait dû faire de l’insécurité enkystee à l’Est sa première priorité ! Et pour cela il y’a besoin de crever tous nos abcès, notamment la complicité coupable des nôtres, tous ces notables ripoux, civils et militaires, ceux de Kivu comme à Kinshasa qui ont fait des profits de l’insécurité leur fonds de commerce ou ne s’en préoccupent pas par ignorance ou négligence. Encore faut-il que le Président de l’Assemblée nationale aille jusqu’au bout de sa démarche en indiquant d’une façon ou d’une autre à qui de droit ces coupables, eux bien sûr mais aussi leurs commanditaires, internes et surtout étrangers. Et alors agir pour en finir avec ces violences interminables….
    @ Tenez par exemple ; un dialogue intercommunautaire pour la paix dans les hauts et moyens plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga s’est tenu à Kinshasa. On a entendu les protagonistes chacun parler pour sa paroisse mais certains en usant des mensonges de l’histoire pour garder des terres. Croyez-vous qu’ils arriveront ainsi à un vivre-ensemble harmonieux quand les vérités sont manipulées et surtout leur utilisation des milices et pouvoirs étrangers ?
    @ Voilà le panier à crabes qu’est devenu notre pays où de dedans et de dehors des vautours surgissent pour leurs profits immédiats au détriment de l’intérêt commun ! Certains en arrivent à évoquer une « Inanition effective du pays », le Congo devenu un cadavre vivant que les changements à la tête du pays n’arrivent à réanimer. De plus, je ne sais par quelle légèreté les appétits combien nuisibles des voisins sont ignorés. Et les Makila et d’autres ne font que participer de ce panel médiocre des fossoyeurs du pays. Quant à la bienvenue Union sacrée de Tshiskedi pourtant vouée à sa vision, elle peine helas à installer un leadership fort et crédible, même pas capable de produire un gouvernement 45 jours après la nomination de son PM. Jusqu’a quand ?
    @ « Pleure oh pays bien aimé » est un pathétique roman de mon enfance qui décrivait la triste condition des Noirs sous l’apartheid en Afrique du Sud. Quel désagréable retour de bâton que nous l’utilisions aujourd’hui pour pleurer nos frères et sœurs sous notre gouvernance souveraine…

  7. Après avoir insulté nos frères du l’Est, maintenant Mboso confond l’assemblée nationale congolaise et l’assemblée générale des Nations Unies. Pince sans rire, il vient de demander à la Communauté internationale de retirer les groupes armés de l’Est du Congo. Pauvres nous. Qu’avons-nous fait au Bon Dieu pour avoir des présidents minables à la tête de toutes les institutions du pays, à commencer par le fils de feu l’opposant aradical!

Comments are closed.