« Primaturegate » en RDC – Bruno Tshibala: « Mon directeur de cabinet a craqué! »

Depuis Londres où il séjourne, Bruno Tshibala, Premier ministre de la RDC, revient ce jeudi, en exclusivité pour Jeune Afrique, sur les incidents intervenus ces derniers jours à la primature à Kinshasa. Et charge son directeur de cabinet.

A-t-il pu imaginer un seul instant les scénarii hallucinants qui se sont déroulés, en son absence, dans ses bureaux? Vraisemblablement pas. Toujours est-il que le Premier ministre congolais, Bruno Tshibala, depuis Londres où il est de passage depuis mercredi soir, se fait sa propre opinion de la tournure des événements.

À Kinshasa, des médias locaux parlent déjà de « primaturegate » pour qualifier la série d’incidents de ces derniers jours sur le lieu de travail du chef de gouvernement de la RDC.

D’abord, une grogne de « conseillers et chargés d’affaires du cabinet du Premier ministre » dénonçant, le lundi 5 mars, le détournement de leurs salaires.

S’en est suivi, le même jour dans la soirée, une violente altercation entre Harmed Kili Baka, le conseiller technique du Premier ministre en charge notamment des petites et moyennes entreprises, et Michel Nsomue Nsomue, le directeur du cabinet. Quarante-huit heures plus tard, ce dernier a lâché sur la radio kinoise Top Congo que « près de 800 conseillers » avaient été nommés par Bruno Tshibala alors que le budget ne permet pas de tous les rémunérer.

Jeune Afrique: Comment avez-vous réagi lorsque vous avez appris qu’il y avait eu une bagarre à la primature?

Bruno Tshibala: Il n’y a pas eu bagarre à la primature. Est-ce que la RDC est le seul pays au monde où une personne peut, sans doute par évocation, transformer un fretin en baleine? Ce soir-là, à 20 heures, le directeur de cabinet a demandé aux services de sécurité de faire sortir un conseiller qui l’attendait pourtant depuis midi pour un entretien. Cela a été fait avec brutalité.

Comprenez-vous que les images de cet incident, largement relayées sur les réseaux sociaux, aient pu choquer les Congolais?

Dans quel but cela a-t-il été filmé? Qu’à cela ne tienne, nous avons déjà vu des députés, des sénateurs en train de se battre au sein de l’hémicycle. Mais ce qui s’est passé ce soir-là à la primature n’était qu’un incident mineur.

Face à la grogne de certains de vos conseillers et chargés d’affaires qui se plaignent de n’avoir pas touché leurs salaires depuis cinq mois, votre directeur de cabinet a expliqué que vous avez nommé, à son insu, « près de 800 conseillers » à la primature sans moyen de les payer. Que répondez-vous à ces déclarations?

Ce sont des affabulations: il n’y a pas 800 conseillers à la primature. L’ensemble du personnel de mon cabinet compte quelque 300 membres dont environ 80 conseillers. Et parmi ces derniers, l’on trouve des personnes à qui nous faisons appel, de manière ponctuelle, pour exécuter certaines tâches spécifiques. Ils ne sont donc pas des conseillers à proprement parler. C’est une innovation que j’ai introduite pour qu’un grand nombre trouve du travail et se répartisse l’enveloppe [budgétaire] prévue. C’est mon côté socialiste.

Visiblement, vous n’êtes plus sur la même longueur d’onde avec votre directeur de cabinet. Quel est l’avenir de M. Michel Nsomue Nsomue à vos côtés?

Mon directeur de cabinet a craqué. Partout dans le monde, lorsqu’un grave manquement est commis, il altère les rapports et invite à prendre des décisions qui s’imposent.

 

Par Trésor Kibangula, in Jeune Afrique, 08.03.18
© Congoindépendant 2003-2018

10 réflexions au sujet de « « Primaturegate » en RDC – Bruno Tshibala: « Mon directeur de cabinet a craqué! » »

  1. Un pur aventurier et traitre qui fait la honte des pseudo-opposants. Ce mec utilise la Primature pour se remplir les poches et embaucher ses fils, filles, copains et ex-chomeurs venus de l’UDPS dont Loseke & Cie.

    En fait, Tshibala ne differe pas du ramassis des jouisseurs et voleurs Kanambistes et ex-Mobutistes qui polluent les institutions (illegitimes) sous la botte de l’ex-chauffeur venu de Dar-es-Salaam qui ne veut pas deguerpir du sommet !

    1. Ce sont là les effets collatéraux de l’occupation rwandaise. Vous n’avez toujours pas compris.

  2. Pathétique, ce type devenu premier Ministre et de quelle manière, montre à présent sa vraie face. Toutes ces années passées aux côtés d’Etienne Tshisekedi n’étaient pour lui qu’un cache sexe? Du gâchis? Il fait la honte de la classe politique congolaise. Même du temps des kabilistes on a jamais vu un tel spectacle. Le vrai problème c’est que dans le mangeoire, tout le monde veut se servir…….Et dans tout cela le peuple congolais observe, cautionne et applaudi ce népotiste, usurpateur et jouisseur. Congolais telema, oyo pe kaka ba rwandais ba tindi ye? Vraiment, soni trop.

    1. Mwana-Lac,

      Ba rwandais batindi ye te. Mais, plus grave, ba rwandais nde batu ba créer environnement wana. Soki otali bien, okomona que les dessous de table ne concernent que des problèmes de fric. Voilà, pour les rwandais, la stratégie a été de créer un contexte de misère généralisée dans la population mais en même temps un monde fermé et réservé à la crasse politique congolaise dans lequel ceux qui sont prêts à servir l’occupation peuvent s’enrichir rapidement. Badibanga,Tshibala et demain Tshilombo ou un autre ne font que répondre à l’offre. Pendant que ces pauvres diables congolais se disputent des miettes, eux, s’occupent à dépecer le Congo. Et dire que certains ne veulent pas voir ça.

  3. Le Kongo de Kimpa Vita, Kimbangu, Lumumba, Mulele, Anuarite Nengapeta, Malula est tombé tellement bas dans un gouffre géant trop profond, plus le temps passe, plus les hommes et femmes qui y sont entre guillemets se battent entre eux, s’entretuent à coup de massue pour y rester éternellement, à chaque fois qu’un de leurs veut parvenir à s’y sauver, les plus zélés le contraignent… Quelle médiocrité !

    Le comble dans ce pays, les Kongolais victimes de l’Occupation étrangère Tutsi Power deviennent de plus en plus conciliants avec leurs bourreaux sanguinaires, barbares, nomades sans terre Tutsi venus du Tigré via le Yémen pour s’y sendatariser de force… Syndrome de Stockholm !

    Avant qu’il soit débauché comme ses compères de l’Opposition Kongolaise d’accompagnement, le premier ministre opposant Bruno Tshibala la soixantaine passée vivotait dans l’extrême pauvreté espérant l’avènement d’un hypothétique État de droit imaginaire que l’Udps aile Familiale fait miroiter à ses partisans lobotomisés fanatiques aveugles depuis plus de trente ans sous l’arbre à malheurs ou palabres de Limete Petunias…

    Ce sacrilège de souiller de la sorte le bureau de l’illustre Premier ministre Patrice-Emery Lumumba que le Kongo a connu dans son apogée démontre le déclin qu’a atteint la RDC (République Démocrature du Congo-Kinshasa)…

    Après Sammy Badibanga, Bruno Tshibala des rebuts d’une fausse Opposition Kongolaise corrompue médiocre sans idéal qui ont accédé à la Primature comme un cheveux dans la soupe, nous (Peuple Kongo Souverain Primaire) sommes sûrs et certains que le pacte diabolico-satanique signé si cela se fait entre Fatshi pour les fanatiques aveugles et l’Occupant Tutsi Power sera accepté religieusement par une grande partie des vrais Kongolais distraits manipulés non pas puisqu’ils seront convaincus par son charisme, son aura, ses compétences, son projet de société, son idéologie politique mais grâce à la sempiternelle coterie tribale des adhérents de l’Udps aile Familiale qui utilisent le fanatisme aveugle, la pensée unique comme modes de militance…

    La situation au Kongo de nos aïeux Bantous et Pygmées est tellement chaotique mais curieusement aucune strategie claire n’est mise en place sérieusement pour en finir une bonne fois pour toute, en lieu et place de cotiser 1 euro-dollar par tête sur les 12 millions des membres de la Diaspora, on peut avoir probablement 1 million de dollars si le Véritable Dieu Tout-Puissant Créateur Souverain Redoutable le veut…

    L’élite Kongolaise dans son ensemble se répand comme des novices dans des logorrhées, verbiages inutiles, l’hypocrisie tolérante, la mémoire courte en papotant à longueur des journées pour un résultat nul, jusqu’à preuve du contraire aucun Tutsi ne meurt par des simples paroles qu’on se le dise, cela dure depuis 20 ans non stop…

    Est-ce que feu Rossy Mukendi Tshimanga pouvait voyager facilement comme Tshilombo, Fayulu, Safu, Mukebayi, Eliezer et Cie ?

    L’emotion, le sentimentalisme, la religiosité imbecilisante, le fanatisme aveugle etonda ba Kongolais. Tant que faux politicien Kongolais corrompu médiocre neti Tshilombo, Fayulu, Kamitatu Etsou, Bazaiba, Tshibala ou membre ya Tutsi Power moko alias Joseph Kabila, Ruberwa, Nyarungabo, Kamehre, Zoé et Jeanette Kanambe, Francine Muyumba akokufa te ndenge babomaka ba vrais Kongolais d’une façon tragique et spectaculaire rien n’avancera… La Tutsisation du Kongo a encore des beaux jours…

    Kongolais akoma même ko se permettre ya kopesa mabonza, aumône, offrande croyant même bêtement acheter le Véritable Dieu Tout-Puissant Créateur mpo asomba lola ezali pasi Kongolais ndenge ba Binzambi Nzambi na JC Blanc Aryen abebisa bango mitu. Soki mutu akufi baweleli cotisation kasi soki basengi collecte des fonds ya minduki mpo na kosikola mboka babangi mpo ekoboma batu mpe bakokota lola te…

    Aux dernières nouvelles, l’Opposition Kongolaise corrompue médiocre s’apprête à aller aux hypothètiques élections pièges à con truquées d’avance, a-t-elle des garanties sérieuses des chancelleries Occidentales tapies à Kinshasa ou des décideurs Impérialistes Anglo-saxons Chino-Russes ?

    A-t-elle des armes comme Jean Pierre Bemba Gombo en 2006 ? A-t-elle la popularité qu’avait le feu Sphinx Étienne Tshisekedi wa Mulumba en 2011 ? Les mêmes causes produiront les mêmes effets. Wait and see

    La luta continua la Victoria e Certa. Ingeta

  4. Bruno Tshibala terminera sa vie en exil!
    C’est Tshibala qui a craqué le premier lorsque « kabila » lui a présenté son magot des millions de dollars, que Michel Nsomue craque à son tour, ce n’est que justice.
    Tous ceux qui sont avec « kabila » aujourd’hui sont des MÉDIOCRES, et ils doivent dégager.
    Attendez, Monseigneur Fridolin Abogo vous avait déjà prévenu: Il n’y aura pas de repu pour les assassins du peuple, et c’est jusqu’à la victoire de la vraie démocratie.

  5. C’est très grave, le banditisme au sommet de l’Etat (mboka ekoma na maboko ya ba bandits).
    Le népotisme, le tribalisme et le régionalisme érigés en système depuis l’époque de Mobutu et que Bruno Tshibala n’est que la suite et voir même le maillon de la chaine d’un comportement indigne et dangereux pour l’avenir du pays. C’est toujours pareil partout dans toutes les institutions de l’Etat pas seulement à la primature, y compris ses prédécesseurs, Badibangi, Matata Mponyo qui a même construit une université moderne chez lui au Maniema avec de l’argent volé aux contribuables Congolais. Muzitu et Gizenga qui avaient transformés la primature en un lieu où on ne parlait que le mwana kutuba à la place du français la langue officielle. Donc la RDC à travers ce système centralisé actuel vient de montrer ses limites à cause du népotisme, du tribalisme et du régionalisme. La mise en place d’un autre système mieux adapté à la situation du pays est plus que nécessaire. Un système fédéral et décentralisé avec transfert d’une partie du pouvoir est très important, tant pour le partage des responsabilités que pour une meilleure gestion des provinces et du pays. Avec ce système fédéral et vu la superficie énorme du pays, certainement on aurait pu éviter tous les retards accumulés qui ont servis de prétexte aux dirigeants médiocres actuels pour ne pas organiser les élections dans le délai constitutionnel, car ça devait être à chaque entité fédérée d’effectuer le recensement de sa population pour extraire le fichier électoral en quelques mois seulement. De toute façon, au vue des dégâts et de l’Etat désastreux actuels du pays et de la voyoucratie pratiquée au sommet de l’Etat, donc, un système fédéral de fait va surement s’imposer après le départ du pouvoir de Kabila et sa bande.

    1. @vanza
      Unitarisme? Fédéralisme? C’est pas la forme de l’Etat qui pose problème au Congo. Le problème se trouve dans la tête du Congolais, qui n’a pas son cerveau à l’endroit.
      L’Allemagne, les USA, la Belgique… ont le système des fédérations. Et ça marche. La France et la Chine ont le système unitaristes. Ca marche aussi.
      Depuis 1991,le Congo a déjà un pas dans la fédération. Nos provinces(11 ou 26) sont dirigées par leurs propres ressortissants. Quel est leur bilan? Eh bien, désastreux! Les animateurs des institutions élues provinciales passent le clair de leur temps à se quereller; au lieu de travailler. Entretemps, les provinces se meurent, reculent de plus d’un siècle.
      Il semblent que nos gouverneurs habitent Kinshasa et vont travailler à l’intérieur.

  6. Kolomabele dites nous au fait qu’ est ce qui vous fait bondir à chaque fois qu’ on parle de fédéralisme ??? Quel est votre problème ? C’ est de ne pas pouvoir profiter sur les autres une fois ce système mis en place ? Je vous ai déjà vu à l’ oeuvre sur « Congomikili » déverser vos diatribes contre une majorité des jeunes kongo qui pensent différemment … Vous avez intérêt à accepter le bras que les kongo vous tendent autrement vous allez tout perdre … Jamais plus jamais nous n’accepterons un état unitaire centralisé et pour des raisons multiples que nous ne pouvons énumérer ici . Vous pouvez toujours lire ma dernière publication sur l’une des rubriques de CiC concernant le récent scandale du port en eau profonde de Banana et vous comprendrez peut être pourquoi il faut en finir avec le système que vous défendez .

  7. A KOLOMABELE
    Oui le népotisme, le tribalisme et le régionalisme existent bel et bien au Congo, à chacun son tour dans cette course à l’enrichissement illicite ! C’est la domination et l’injustice qui porte les germes des conflits qui entrainent le pays dans toute sorte de violence comme celle Bundu dia Kongo qui ne cesse de dénoncer les comportements discriminatoires que subissent les bakongos dans leur province. La RDC est le seul grand pays au monde qui a un système centralisé. Hier, l’URSS et la Chine avait un système à parti unique fortement centralisé avec comme résultat la faillite générale causant même l’implosion et la disparition de l’URSS, C’est uniquement grâce à la clairvoyance de Deng Xiaoping qui avait libéralisé et décentralisé l’économie et la gestion du pays que la chine doit sa prospérité d’aujourd’hui. Quant à la France, même ayant un système politique centralisé, mais sa gestion est fortement décentralisée, parce que ce sont les conseils municipaux, généraux et régionaux qui gèrent les collectivités locales dans les domaines sociaux, éducations, formations, emplois, etc. Ni la Chine, ni France n’est confronté à ce grave problème du népotisme, du tribalisme et du régionalisme comme la RDC. Le Nigeria est le meilleur exemple pour notre pays, du fait qu’il est confronté à ce même problème des tribus comme notre pays, environ plus de 250 tribus et en plus avec deux communautés chrétiennes au sud et musulmanes au nord, mais la démocratie fonctionne très bien et les élections se déroulent convenablement et le perdant félicite même le vainqueur. Tout cela grâce au système fédéral et décentralisé qui n’est en aucune manière le séparatisme, mais un système permettant un partage équitable du pouvoir et des responsabilités pour une bonne gestion de nos provinces et du pays tout entier. De toute façon, au vue des injustices, des humiliations, des dégâts et des crimes commis dans beaucoup de provinces par la Kabilie, certainement le pays sera confronté demain à une situation de fédération de fait qu’il ne saura éviter !

Les commentaires sont fermés