RDC: Coronavirus est un défi qui demande des actions concrètes

Tongele N. Tongele
Tongele N. Tongele

Peuple congolais, la pandémie de coronavirus (COVID-19) est une attaque de maladie et de mort sur les populations de tous les pays du monde, y compris la République Démocratique du Congo (RDC). Chaque pays est attaqué. C’est chaque pays qui doit se défendre avec tous ses moyens et capacités. Il n’y a aucun pays épargné vers lequel la RDC peut tendre les mains pour quémander d’assistance humanitaire comme d’habitude. La RDC doit se mobiliser pour défendre la nation et ses populations.

Les premières mesures de défense sont celles déjà annoncées par le gouvernement de la RDC. Ce sont les mesures que les autres pays ont déjà mises en pratique avant la RDC, et donc ces mesures ont fait leur preuve. Il faudrait donc que les populations en RDC puissent mettre ces mesures en pratiques.

Mais le gouvernement de la RDC, garant de la sécurité et de la défense nationales, doit aller plus loin, aux actions concrètes, comme les gouvernements d’autres pays ont fait et continuent à le faire.

1. Le gouvernement national et les gouvernements provinciaux en RDC doivent distribuer à tous leurs habitants des villages, villes et cités, des masques pour se protéger contre COVID-19. La Chine l’a fait, et aujourd’hui la Chine a déclaré victoire sur COVID-19. Est-ce que le gouvernement national et les gouvernements provinciaux en RDC le font? S’ils ne le font pas, pourquoi pas? Ce n’est pas la première fois que la RDC fait face à une épidémie de ce genre. A plusieurs reprises, la RDC a fait face au virus Ebola. L’une des choses les plus élémentaires à faire à partir de l’expérience d’Ebola était de mettre sur pied et d’encourager la mise sur pied de quelques usines de fabrication des masques à travers le pays. Ces masques serviraient d’usage médical dans des hôpitaux et cliniques à travers le pays pendant le temps normal. Et aujourd’hui, la RDC serait productrice des millions des masques par jour, non pas seulement pour ses populations, mais aussi pour vendre aux pays voisins et à d’autres pays qui en auraient besoin pour se défendre contre COVID-19. Combien est-ce que ça coûte pour installer une unité de production des masques? Allez vous-mêmes dans Google ou Yahoo, recherchez ce sujet et vous trouverez que ça coûte une petite fraction des sommes d’argents que des individus en RDC détournent de la caisse publique comme commissions ou rétrocommissions. Peuple Congolais: il est temps, c’est question de vie ou de mort. Exigez à vos dirigeants de faire leur devoir de mettre à votre disposition des masques pour vous défendre contre COVID-19. Où va l’argent des taxes? Où vont les millions de dollars des minerais que la RDC exporte chaque année? Peuple Congolais: habitants des villages, villes et cités, jeunes filles et jeunes garçons, intellectuels, artistes, vous devez exiger et demander d’explication à vos députés provinciaux et nationaux, gouverneurs, sénateurs, ministres provinciaux et nationaux, premier ministre, président de la république, pour qu’ils vous disent pourquoi ils ne vous livrent pas des masques en ce moment-ci, et où va l’argent des taxes, où vont les millions de dollars des minerais exportés par la RDC.

2. Peuple congolais: obéissez aux mesures de rester chez vous, et de vous laver les mains régulièrement. Le pays est en guerre contre COVID-19. En conséquence, le gouvernement national en RDC doit puisez dans la réserve monétaire nationale des sommes d’argent nécessaires pour donner un minimum de salaire de survie à chaque famille chaque mois durant cette période de guerre contre COVAD-19. Le gouvernement national doit aussi utiliser une partie de cet argent pour soutenir les petites et moyennes entreprises qui sont affectées par l’arrêt des activités économiques pendant que vous observez les mesures de rester à la maison. Les gouvernements d’autres pays sont en train de le faire pour leur peuple. Est-ce que le gouvernement en RDC a déjà annoncé l’arrivée de ce salaire mensuel de survie et l’arrivée de l’argent pour supporter les petites et moyennes entreprises comme d’autres pays l’ont fait et le font? Si rien n’est encore annoncé, qu’est-ce que le gouvernement en RDC attend? On doit assumer que ce n’est pas l’argent qui manque, car la RDC exporte des minerais en valeur des millions de dollars chaque année, et récolte des taxes chaque année. Où vont ces millions de dollars des minerais et des taxes? Peuple congolais: vous ne devez pas continuer à tolérer que les dirigeants en RDC puissent continuer à bien manger, bien dormir, faire des voyages en Europe (du moins pas pendant cette période de COVID-19 parce qu’ils sont bloqués), envoyer leurs enfants étudier en Europe, pendant que vous manquez des simples masques pour protéger vos familles contre COVID-19, et manquez le minimum pour survivre et nourrir vos familles pendant que vous restez périr dans vos maisons.

3. Le gouvernement vous demande de boire des litres d’eau chaque jour. Ce qui est bien éviter la déshydratation. Mais quelle eau? Les eaux de vos tuyauteries à Kinshasa et dans quelques villes du pays où il y a ces tuyauteries, ces eaux sont de couleur rouge et dégagent d’odeur parfois nauséabonde, alors que l’eau potable est supposée être incolore et inodore. Vous devez donc exiger que le gouvernement puisse distribuer des bouteilles d’eau potable à chaque famille des villages, villes et cités du pays pendant ce temps de guerre contre COVID-19. Est-ce que le gouvernement le fait déjà? Si le gouvernement ne le fait pas, alors où vont les millions de dollars d’exportation des matières premières et des taxes que le gouvernement encaisse chaque année?

Enfin, peuple congolais: il ne faut ni accepter ni tolérer que votre gouvernement national vous répète les mesures que d’autres pays ont appliquées et appliquent contre COVID-19, sans vous donner les moyens et vous soutenir financièrement dans l’application de ces mesures. Votre président de la république, votre Premier ministre, vos ministres nationaux et provinciaux, vos sénateurs, vos gouverneurs, vos députés nationaux et provinciaux qui appliquent ces mêmes mesures de protection contre COVID-19 sont bien payés par l’argent de votre pays, votre argent, pour se procurer des masques et d’eau potable. Ils ne restent pas chez eux à la maison sans masques et sans eaux potable. Vous devez exiger qu’ils fassent leur devoir d’Etat qui est de vous équiper et vous supporter financièrement afin de vous permettre de vous protéger et vous défendre contre COVAD-19. S’ils sont incapables de s’acquitter de leur devoir d’Etat, alors vous devez exiger qu’ils démissionnent immédiatement. On n’est pas dirigeant pour vivre comme sangsue en suçant le sang des populations pour les abandonner à elles-mêmes au moment périlleux de lutte pour la survie nationale. Et ce moment c’est maintenant.

 

Par Tongele N. Tongele, Ph.D.
Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA
tongele@cua.edu

3 thoughts on “RDC: Coronavirus est un défi qui demande des actions concrètes

  1. # De tous les bords, politiques, société civile et population en général, ont applaudi les mesures annoncées par le PR pour lutter contre la propagation du virus. Il faut de suite dire que le Président s’il a saisi la bonne opportunité de les annoncer au peuple à ce stade de l’avancée de la pandémie, – le pire est à venir – il ne les pas confectionnées lui-même. Ce sont les mêmes partout. Cela suggère qu’elles doivent s’appliquer sur des terrains différents : la situation sociale et les infrastructures sanitaires précaires du Congo différent de celles de la France. D’où à la bonne nécessité d’une sensibilisation intense à les respecter il faut ajouter des mesures d’accompagnement pour que la population se trouve dans conditions psychologiques, sociales et économiques de mettre en pratique les mesures préconisées.
    # Quel budget spécifique réfléchi le Gouvernement a-t-il mis au service de cette lutte contre la pandémie ?
    Quelles mesures économiques et sociales pour accompagner les structures sanitaires, la population et les entreprises à faire face à ces dépenses inédites ?
    Du materiel medical comme l’oxygène, des respirateurs, des places d’hôpitaux adaptées, du personnel medical et paramedical motivé, des masques, des solutions hydro-alcooliques, des transports aérés pour respecter les distances physiques, les denrées de première nécessité à portee, l’impératif d’un marché au jour le jour comme le besoin d’un petit gagne-pain pour s’approvisionner et tenter de nourrir sa famille, le contrôle effectif aux aéroports et autres points d’entrées de territoire comme entre les differentes régions où l’on accède par la route, et l’eau potable, l’électricité… autant d’actes indispensables de la vie courante devenus difficiles en ces temps où il faut respecter des mesures spéciales contre le Coronavirus..
    # Qu’est-ce que le Gouvernement a prévu et fait pour y aider la population à part la seule sensibilisation verbale ???
    Voilà un test grandeur nature où le Gouvernement en place doit nous prouver ses capacites de gestion du pays.
    Voilà où se pose le vrai problème public de cette lutte contre la pandémie dont les étapes cruciales sont à venir avec la montée des contaminés et des malades que nos bonnes mesures n’auront pas suffi à juguler !!!

  2. Professeur Tongele,
    Les mesures annoncées par le gouvernement congolais sont un mimétisme au perroquet des mesures annoncées et appliquées par d’autres pays. Le gouvernement congolais n’a pas réfléchi sur comment les Congolais dans des villes et cités à conditions chaotiques d’insalubrité vont appliquer ces mesures de confinement sans engendrer d’autres infections et maladies. Le gouvernement congolais a annoncé ces mesures pour dire au monde extérieur qu’il travaille, qu’il est à la page, qu’il est aussi « gouvernement » comme les autres. C’est en fait par complexe d’infériorité vis-à-vis du monde extérieur que ces mesures sont hâtivement annoncées sans réflexion ni plan d’accompagnement. Les dirigeants congolais sont des incapables profiteurs qui ne savent faire qu’une seule chose : voler l’argent du pays pour se tailler une bonne vie. Professeur Tongele, vous parlez de donner un salaire mensuel de survie à chaque famille congolaise ? Vous parlez de distribuer des masques, des bouteilles d’eau potable aux familles congolaises ? Par qui ? Par le gouvernement congolais dont les membres vivent plutôt pour leur ventre et non par réflexion sur comment bien gérer le pays ? Professeur Tongele, le peuple congolais est habitué à la vie de souffrance imposée par ses dirigeants. Le peuple congolais est déjà content que son gouvernement a annoncé les mêmes mesures que les autres pays du monde ont mises sur pied pour leur peuple… et cela fait déjà la fierté de ce peuple opprimé qui a consciemment ou inconsciemment accepté et intériorisé cette oppression. Professeur Tongele, vous demandez au peuple congolais d’exiger la démission du gouvernement au cas où ce dernier est incapable de s’acquitter de son devoir d’Etat ? Mais ce gouvernement est incapable de s’acquitter de son devoir d’Etat depuis son arrivé au pouvoir, et le peuple congolais le sait et le dit. Ce fut la même chose avec l’ancien président qui contrôle encore les affaires du pays. Ce peuple congolais est matraqué, assujetti, avec cerveau lavé, et est programmé dans sa conscience individuelle et collective à accepter l’oppression, la médiocrité et la souffrance. Le peuple congolais est incapable d’exiger la démission de ses dirigeants médiocres qui ont la mainmise totale sur lui. Coronavirus passera avec le temps, non pas à cause d’un quelconque effort des dirigeants congolais, mais peut-être en partie à cause des dons et assistances que le gouvernement congolais va « quémander » et recevoir de la Chine. Quant à votre peuple congolais : habitants des villages, villes et cités, Professeur Tongele, leur sort est scellé, et ils l’ont bien assimilé. Voilà, cher Professeur, mon humble opinion.

    1. La réflexion tombe à pic.
      De mon point de vue, Les mesures décrétées par le président de la République, qui
      par ailleurs ne sontt pas du tout innovantes, risquent de tourner à des dérapages sur le terrain. Où Les agents de l’ordre ANR, la pnc ,etc. en profitent déjà . par exemple , hier lundi 23 mars, un pasteur a été arrêté à kisangani pour avoir gardé de nombreux fidèles à sa permanence de mangobo, quartier Imbula,en plus tôles, chaises plastisues et autres bien de valeurs ont été emportés par ces agents. Je pense que le président ne devra pas se fatiguer, il faut qu’il se prononce encore pour donner des nouvelles mesures innovantes et mettre en garde tout cas de dérapage, si non c’est le malheur qui s’ajoute au malheur. Grâce à cet article, nous restons éveillés et mobilisés pour faire face à cette pandémie.

Comments are closed.