Sylvestre Ilunga Ilunkamba au forum d’Indaba Mining

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est arrivé ce dimanche 2 février à Cape Town, en Afrique du sud, ou il va participer du 3 au 6 février 2020 au forum d’Indaba Mining. « La forte présence de la RDC à Indaba Mining vise à positionner la RDC en tant que première destination d’investissement minier », ont affirmé les organisateurs.

Les organisateurs soutiennent que dans tous les pays au monde, les investisseurs miniers ont besoin de la confiance pour apporter leurs capitaux frais. Cette confiance, selon eux, repose au préalable sur le respect des engagements par le pays d’accueil. « Sans cette ferme conviction, personne ne prendrait le risque de s’engager ».

A propos de la RDC, la même source indique qu’un nouveau vent de confiance souffle depuis l’avènement du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la tête du pays. Un gage de l’amélioration du climat des affaires.

Outre le Premier ministre, la délégation congolaise est composée notamment du ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni, et des représentants de la Gécamines. Ce forum qui se tient chaque année, en Afrique du Sud, est une rencontre incontournable de l’Afrique minière. Il permet notamment de rencontrer les décideurs et les acteurs importants du secteur.

ACP/

4 thoughts on “Sylvestre Ilunga Ilunkamba au forum d’Indaba Mining

  1. Le TRIBUNAL POPULAIRE du KONGO-Zaïre s’attèle à établir jour après jour la LISTE [de Schindler versus BENI-LUBERO] des collabos traîtres Kongolais qui sabordent sciemment la libération totale de notre beau pays pris dans les crocs, -les griffes des Nomades Occupants Banyarwanda aidés militairement, stratégiquement, politiquement, logistiquement, économiquement, financièrement, idéologiquement par la Communauté internationale Impérialiste représentée sur notre sol par le machin ONU Monusco [Mission Onusienne de Déstabilisation] dirigée en catimini depuis Kigali par Paul Kagame, l’Hitler Africain le plus grand criminel de l’histoire encore en activité; Tous les ADF et les NGOMINO sont hébergés par les bases militaires de la satanique Monusco… L’article dit « La forte présence de la RDC à Indaba Mining vise à positionner la RDC en tant que première destination d’investissement minier », ce sont des foutaises et des paroles vaines… Récemment ce Dimanche 02/02/2020 au Sommet Quadripartite de Luanda, le fameux drapeau de la RDC emblème de l’Occupation était mis derrière Paul Kagame https://www.mediacongo.net/article-actualite-63211_sommet_quadripartite_a_luanda_les_4_chefs_d_etat_de_la_sous_region_des_grand_lacs_consolident_le_pacte_de_paix_signe_entre_kigali_et_kampala.html … Signe évident que le président protocolaire nommé par l’imposteur alias Kabila Sieur Tshilombo-Pétain wa Banyarwanda est un petit roi nu sans impérium (effectivité du pouvoir), cela démontre aussi que c’est le Rwanda qui est représenté à Indaba Mining par le fossoyeur de la SNCC Ilunkamba et son Gouverne et ment d’Occupation, toutes les royalties des ventes des minerais du sol et sous-sol Kongolais bénéficient au pays des mille collines et ses alliés outre-Atlantique, multinationales comprises… TABULA RASA ET ESCHATOLOGIE DU GRAND SOIR ! Les politichiens de la RDC versus Fratrie Kanambe [Hippolyte, Jayne, Zoé Selemani] savent que l’homme Kongolais trop naïf et fanatique aveugle, ultra indulgent et hypocrites’ tolérant, friand de la religiosité imbécilisante pardonne toujours facilement raison pour laquelle « Tshilombo-Pétain Tshintuntu » se fout complètement de la gueule des millions des KONGOLAIS qui s’opposent à lui, il déclare haut et fort encore et encore sa flamme collaborationniste pour les Banyarwanda (alias Kabila et Vital Kamerheon) sans se soucier des éventuelles et hypothèques représailles mais la « Révolution » Kongolaise est inévitable, cette ultime révolte populaire mangera Limete Pétunias et Faden House… Vive les Maï Maï ANPK (Armée Nationale du Peuple Kongo)… INGETA

  2. Notre PM Professeur d’économie aurait tort de se satisfaire à peu de frais de la confiance retrouvée dans notre secteur minier à l’occasion de cette alternance encore très imparfaite. Il n’est pas en effet sans savoir que le monde des affaires a d’abord besoin des structures crédibles palpables où agir. Qu’en est-il de la Gecamines dont une dernière livraison nous révèle une perte de plus d’un milliard de dollars des caisses de l’État au profit d’une direction mafieuse représentée par Yuma qui est du parti du PM et y maintenu à ce titre ?
    Le secteur minier comme tout notre monde des affaires nécessité de profondes réformes de strucures, des hommes et des mentalités; le PM ferait mieux de s’en occuper s’il veut optimiser la confiance naissante. Plus généralement en ces temps de changement balbutiant notre pays a besoin d’un PM courageusement réformateur, ce qu’on ne voit pas encore chez lui.

  3. P.S.
    Permettez-moi d’afficher ici le lien de la source dont je viens de parler :
    « Gecamines : Pres d’un milliard de dollars détournés des caisses de l’État »
    https://afrique.lalibre.be/46324/gecamines-pres-dun-milliard-de-dollars-detournes-des-caisses-de-letat/
    [Il s’agit en fait d’un courrier très documenté adressé au PR sur les « errements » dans la gestion de la Gécamines et sur la corruption et les contrats sibyllins qui ont permis de siphonner cette entreprise d’Etat – aujourd’hui exsangue – au profit de quelques affidés du premier cercle du pouvoir de Joseph Kabila. …
    Félix Tshisekedi n’a pas mis fin à ces juteux arrangements entre membres de la Kabilie….
    Aujourd’hui, avec ce courrier, très bien documenté, Félix Tshisekedi peut, s’il le veut, remonter la chaîne qu l’amènera aux responsables et aux contrats léonins qui ont vidé les caisses de l’Etat.
    Une fois de plus, le nom d’Albert Yuma, le patron de la Gécamines est au centre du dossier….]

  4. La « confiance revenue » ; avec Tshisekedi bien sûr. Bonne nouvelle sauf que plus d’une nouvelle vient tempérer jour après jour cette euphorie.
    Tenez, après les mauvaises nouvelles de la Gecamines avec le fossoyeur Yuma, voici que le Département d’État américain vient doucher à son rour les espoirs de l’administration Tshisekedi : Pompeo ne passe plus par Kinshasa.
    Vous vous souvenez du cri de victoire de Tshisekedi à Londres : le secrétaire d’État américain avait choisi le Congo parmi les trois pays d’Afrique qu’il devrait visiter dans sa tournée. Aux dernières nouvelles il passera bien par Dakar, Luanda puis Addis Abeba mais pas par KInshasa. Un désaveu de la gestion de Kinshasa qui notamment peinerait à divorcer de ‘JK’ comme il vient de nous le confirmer ?
    Non pas que je me me satisfasse d’une tutelle américaine mais pour une fois que Washington adoptait de déboulonner le système dictatorial de l’ancien régime, je m’étais résolu à le suivre.
    La suite…

Comments are closed.