« Congolité »: La « proposition de loi » initiée par Tshiani pourrait-elle être adoptée?

Dans un entretien accordé, vendredi, à Congo Indépendant, un expert en matière parlementaire – qui a requis l’anonymat – estime que le texte législatif initié par Noël Tshiani aura à accomplir un véritable « parcours du combattant » avant le vote final en plénière. Autrement dit, rien n’est gagné d’avance. Si ce texte parvenait à franchir les différentes étapes (Bureau d’études de l’Assemblée nationale, Commission sectorielle, gouvernement, plénière etc.), il y aurait, selon lui, des fortes chances que ladite « proposition de loi » endossée par le député Nsingi Pululu soit adoptée, en plénière, « à une majorité écrasante ». Pour cet expert, la démarche de cet ancien fonctionnaire international est loin d’être propice à la cohésion nationale. A qui profite le « crime »? La réponse tombe aussitôt: « Je vois mal Felix Tshisekedi sponsoriser ce genre de coup tordu visant manifestement un de ses alliés. Ce n’est pas son genre. Je n’exclus pas que l’ex-président Joseph Kabila soit aux manettes. L’ancien gouverneur Moïse Katumbi est toujours dans son viseur. Il en est de même de Vital Kamerhe ». Notre expert d’ironiser sur l’implosion éventuelle de l’Union sacrée de la Nation. « L’Union sacrée n’a jamais eu d’existence formelle. Comment peut-elle imploser alors qu’elle n’a jamais existé? ».

Le député national Nsingi Pululu, étiqueté Front commun pour le Congo (FCC), a déposé, jeudi 8 juillet, au bureau de l’Assemblée nationale, la proposition de loi initiée par l’ancien fonctionnaire international Noël Tshiani Muadiamvita.

Dans une déclaration préliminaire, ce dernier a laissé entendre que cette proposition de loi « vise à verrouiller l’accès à la fonction de Président de la République qui doit être réservée exclusivement aux Congolais nés de père et de mère congolais ». Le texte propose également le verrouillage de « certaines fonctions essentielles de souveraineté pour protéger et promouvoir l’intérêt général ». Tshiani se bat également pour obtenir « l’irrévocabilité de la nationalité congolaise d’origine ».

A en croire, le très bouillant Nsingi Pululu qui a pris la responsabilité d’endosser ce texte, 260 députés nationaux sur les 500 que compte l’Assemblée nationale seraient disposés à voter « Pour ».

D’aucuns continuent à s’interroger sur « l’opportunité » de l’initiative de cet ancien candidat à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018. D’autres lui reprochent d’avoir dévoyé sa démarche en prononçant cette phrase dans des médias kinois: « La République démocratique du Congo, mon pays, n’est pas une république bananière où n’importe quel bâtard du monde peut venir prétendre devenir Président de la République ».

Un vieux photomontage: Moïse Katumbi et « Joseph Kabila »

Vendredi 9 juillet, le « clan Katumbi » a réagi en menaçant de quitter la coalition. Interrogé par l’AFP, Olivier Kamitatu Etsu, directeur de cabinet de Moïse Katumbi a dit tout le mal que l’Ensemble de l’ancien gouverneur du Katanga pense de cette démarche. A tort ou à raison, un doigt accusateur est pointé en direction du président Felix Tshisekedi Tshilombo et de son parti l’UDPS. Kamitatu d’estimer que le débat en plénière sur cette proposition de loi équivaudrait à franchir la « ligne rouge ».

Pour y voir plus clair, notre journal a interrogé un observateur averti de la politique congolaise. L’homme est un « fin connaisseur » des us et coutumes parlementaires.

Que pensez-vous du texte législatif initié par Noël Tshiani? Pourrait-il aboutir?

Noël Tshiani a franchi la première étape en trouvant un parlementaire disposé à endosser son texte qui devient une « proposition de loi » après son dépôt au Bureau de l’Assemblée nationale. La proposition sera envoyée au bureau d’études de la Chambre basse avant de revenir à la Plénière pour adoption. Si le contenu est adopté, c’est le tour de la Commission PAJ (Politique, administrative et juridique) à procéder au « toilettage ». Après, c’est à nouveau le retour à la Plénière. S’agissant d’une proposition de loi, il faudra que le gouvernement donne ses avis et considérations. Le risque est grand que cette proposition « traîne quelque part ». L’exécutif peut ne pas répondre. Sans omettre que le texte doit passer au Sénat. La conférence des présidents doit également se prononcer. Il me semble peu probable que cette proposition de loi rencontre le destin espéré par son initiateur. Si, en revanche, ce texte parvenait à franchir tous ces « obstacles », la plénière pourrait l’adopter avec une « écrasante majorité ».

Une majorité des députés serait, selon vous, prête à voter « Pour »?

Absolument!

Pourquoi?

Selon les confidences de certains députés, on s’achemine vers cette voie. L’objectif serait d’empêcher l’avènement d’un autre « Joseph Kabila » à la tête du Congo-Kinshasa. Malgré ses dix-huit années passées à la tête de l’Etat, « Kabila » est toujours considéré comme un étranger. D’autres députés ne voient pas d’un bon œil les ambitions présidentielles de l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, dont la mère est Zambienne et le père, Juif italien.

Cette proposition de loi ne risque-t-elle pas d’être contrecarrée notamment par les articles 12 et 13 de la Constitution? Le premier énonce l’égalité des Congolais devant la loi. Le second prohibe toute discrimination en matière d’accès notamment aux fonctions publiques…

La réponse à votre question se trouve dans l’article 72 de la Constitution: « Nul ne peut être candidat à l’élection du Président de la République s’il ne remplit les conditions ci-après: 1) posséder la nationalité congolaise d’origine; 2) être âgé de 30 ans au moins; 3) jouir de la plénitude de ses droits civils et politiques; 4) ne pas se trouver dans un des cas d’exclusion prévus par la loi électorale ». Que veut dire posséder la nationalité congolaise d’origine?

Par « Congolais d’origine », on imagine que le législateur a voulu parler de « toute personne dont un des ascendants est ou a été membre d’une tribu ou d’une partie de tribu, établie sur le territoire » du Congo-Kinshasa « avant le 18 octobre 1908″…

Comme je l’ai dit précédemment, si cette proposition de loi parvenait à franchir tous les obstacles, elle sera votée à une forte majorité. Né de mère Zambienne et de père Juif italien, Katumbi ne peut en aucun cas se prévaloir de la nationalité congolaise d’origine. L’homme est à l’origine de cette controverse. Les Babemba vivent de part et d’autre de la frontière de notre pays avec la Zambie. Selon lui, sa mère serait une princesse bayeke. Or les Bayeke vivent vers Likasi. Bunkeya est loin de la frontière avec la Zambie. C’est le pays des Basanga. Comment peut-on avoir une mère d’origine bemba et se retrouver chez les Basanga? C’est insensé! Katumbi n’aurait pas dû évoquer cet aspect. L’ancien Premier ministre Vincent Lunda Bululu, lui, avait l’habitude d’admettre qu’il avait un frère de nationalité zambienne. « La frontière entre la Zambie et le Congo traverse notre village. C’est ainsi que j’ai un petit-frère qui est Zambien. J’ai opté pour la nationalité congolaise. Je n’y peux rien aux aléas géographiques », disait-il. Katumbi a commis une « grosse bourde » en prétendant que sa mère était appartenait à tribu Bayeke.

Que pensez-vous de la vive réaction du « clan Katumbi »?

C’est normal! L’ancien gouverneur a beaucoup d’argent. Il peut, de ce fait, faire bouger du monde en donnant de l’argent par-ci, par-là. Personnellement, je suis contre cette histoire de « Congolité ». Il faut laisser à chaque Congolais sa chance. Peu importe que sa mère soit Zambienne et que son père soit Juif d’origine italienne. C’est mon point de vue. Notre pays est assez grand pour que chacun puisse trouver sa place. Comment pourrait-on certifier que la mère de Katumbi est Zambienne dans un pays où l’état-civil est inexistant?

Quelle est, selon vous, l’opportunité de la démarche de Noël Tshiani?

Je soupçonne Tshiani d’avoir partie liée avec l’ex-président Kabila.

« Joseph Kabila » l’aurait soudoyé, d’après vous?

Je suis convaincu que l’ex-Raïs tire les ficelles. Ceux qui connaissent la « fiche psychologique » de « Fatshi » pourrait vous confirmer qu’il n’est pas du genre à s’engager dans les « coups tordus ». Qui a intérêt à empêcher Moïse Katumbi à se présenter à la présidentielle de 2023? Qui redoute le plus l’ancien gouverneur du Katanga? Ma réponse est simple: c’est Kabila!

Etes-vous en train de dire que deux années après son départ du pouvoir, « Kabila » continue à « harceler » Katumbi?

Il n’y a pas que Katumbi. Vital Kamerhe vit la même situation. Les ennuis judiciaires de « VK » seraient l’œuvre du FCC… Kabila a une peur terrible de Kamerhe. L’ex-président considère que ces deux hommes qui furent ses proches l’on trahi. Revenons à Tshiani. Quand ce dernier est arrivé à Kinshasa en 2018 avec son « plan Marshall » – qui pesait 90 kgs -, Tshiani n’avait pas d’argent. Question: qui a payé la caution lui permettant de participer à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018?

Etes-vous certain de vos informations?

Une anecdote. Dès le lancement de la campagne électorale, plusieurs personnes avaient suggéré aux proches du candidat Tshiani de faire alliance avec Felix Tshisekedi. « C’est impossible », répondaient-ils. Au moment où nous parlons, je ne suis pas sûr que « Noël » a rejoint l’Union sacrée de la nation. Vous avez sans doute suivi l’intervention de son épouse dans un média kinois. Elle avait déclaré que le couple connaissait non seulement « Fatshi » mais aussi Kabila et son épouse Olive. Sans omettre Jaynet qui passait les voir. Depuis son retour au pays en 2018, Noël Tshiani vit dans un hôtel. Question: qui paie la facture? Dernière question: à qui profite le « crime »? C’est la question qui mérite d’être posée. Ma réponse est simple: le crime profite à Joseph Kabila. Cet homme a une peur maladive de Katumbi et de Kamerhe.

Que répondez-vous à ceux qui disent que Tshiani a dévoyé sa démarche en traitant Katumbi, de manière implicite, de « bâtard »?

Je crois que Tshiani était énervé par les attaques qui pleuvaient sur lui. Moïse Katumbi l’avait également attaqué. Reste que cette histoire de « Congolité » constitue un « poison » pour « le vivre collectif ». Dieu seul sait ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire avec « l’Ivoirité ». En Zambie, l’ancien Kenneth Kaunda était accusé par ses détracteurs d’être d’origine malawite. En Angola, les Portugais naturalisés Angolais vivent en paix dans leur pays d’adoption. Voilà un exemple à suivre.

Va-t-on vers l’implosion de l’Union sacrée de la Nation?

Je vais peut-être vous surprendre: l’Union sacrée de la nation n’a jamais eu d’existence formelle. Comment pourrait-elle imploser alors qu’elle n’a jamais existé?

 

Propos recueillis par Baudouin Amba Wetshi

28 Commentaires on “« Congolité »: La « proposition de loi » initiée par Tshiani pourrait-elle être adoptée?

  1. Cette Loi certes salutaire mais inopportune est une pure distraction Satano-occulto-nécromancienne pour endormir les fanatiques aveugles des Politichiens sans idéologies politiques claires, innovatrices dans un pays Sous-Occupation ! Il est écrit « Tu mettras sur toi un Roi que choisira le Veritable Dieu Tout-Puissant Redoutable, tu prendras un Roi (une Reine) du milieu de tes Frères et Sœurs, tu ne pourras pas te donner un ÉTRANGER (une ÉTRANGÈRE), qui ne soit pas ton Frère (ta Sœur) ». Alias Kabila est un imposteur Rwandais, son colistier Tshilombo-Pétain nommé président est protocolaire par les Occupants Banyarwanda l’est aussi par ses actes posés depuis 3 ans👿👹… Les Occupants Banyarwanda ont presque réussi avec une facilité déconcertante à s’incruster pour un temps long en RDC occupée comme au Djibouti, en Érythrée, en Éthiopie, au Kenya, en Somalie, en Ouganda, au Burundi, au Soudan, en Tanzanie, au Rwanda. Si ce cirque d’éradication « Génocidaire » de tout un Peuple continue au cœur de l’Afrique, dans moins de 30 ans cette Génération « Honteuse » Kongolaise passera, le KONGO-ZAÏRE sera comme les USA et le Canada sans les Indiens autochtones ou l’Afrique du Sud mélangée avec les Boers… C’est la Classe Politique KONGOLAISE (1997-2023) corrompue médiocre qui leur (Occupants Banyarwanda) facilite la tâche, l’Elite « intellectuelle » inconsciente congénitale trop matérialiste en est complice… « Quittez les Institutions d’Occupation Rwandaise’ dixit feu Honoré NGBANDA qui a laissé un vrai Testament à la Résistance Kongolaise intitulé « LES 3 MISSIONS DIABOLIQUES DE TSHILOMBO-PÉTAIN EN RDC OCCUPÉE PAR LES BANYARWANDA » :
    *1- BLANCHIR LES OCCUPANTS BANYARWANDA
    *2- ENDORMIR LES KONGOLAIS
    *3- LÉGALISER L’OCCUPATION ET LA BALKANISATION… Un Aïeul des Kongolais nommé Francois Luambo Lua Ndjo Makiadi aka FRANCO DE MI AMOR chantait dans LA LOI BAKAJIKA « LIKAMBO YA MABELE YO NA YA YO NGAI NA YA NGAI »… Réveillez-vous ! Ainsi soit-il…

    1. @ Re-bienvenu à notre cher Combattant Résistant de l’Ombre qui ne jure non sans pertinence que par l’Occupation et notre défi prioritaire de nous en libérer. L’Occupation est l’oeuvre des Rwandais accompagnés de leurs chevaux de Troie locaux qui distraient gravement les Congolais les empêchant ainsi de s’atteler au combat de la sortie de cette tutelle. Mais qui sont ces derniers ? Une clique des dirigeants médiocres Congolais qui devraient débarrasser le plancher si nous voulons recouvrer la maîtrise de notre destin. Comment, si depuis un quart de siècle nous n’y arrivons pas ? Point encore de reconquête militaire, pas de soulèvement populaire… qui parviennent à chasser les occupants et leurs complices.
      @ Poser la question du chemin et des moyens à utiliser pour nous libérer est peut-être notre première exigence sans laquelle les propos patriotiques révolutionnaires de notre ami Combattant Résistant resteront des pauvres slogans. Il en faut notamment pour en faire prendre conscience note peuple, le mobiliser pour le défi majeur mais ils ne suffisent pas hélas. N’avons-nous pas d’alternatives pour combattre le blanchiment des occupants, l’endormissement des Congolais, la légalisation de l’occupation et la balkanisation de notre pays ?
      @ Sinon, c’est vrai, la loi de Tshiani est aujourd’hui inopportune , moins selon moi pour des raisons d’occupation que pour des couacs d’une gouvernance trop à vue.
      A plus….

  2. La personne qui s’est prêtée aux questions de BAW est un lâche. Elle prétend détenir des informations selon lesquelles Tshiani serait manipulé par Kabila, qu’il ait le courage de donner ses sources étant donné l’importance du sujet. Au Congo, c’est facile de propager ces genres de choses, parce qu’elles sont difficiles à vérifier. Pour revenir au sujet lui même, j’estime que Katumbi qui s’est enrichi de façon scandaleuse au Congo n’a jamais porté ce pays dans son cœur, il veut continuer à piller et à gonfler ses comptes qui sont logés dans des banques en occident. Son ambition soudaine de devenir Président au Congo est une farce montée de toutes pièces par de petits malins qui profitent de sa prodigalité pour asseoir leurs carrières politiques. Sans oublier certains jeunes désœuvrés comme la  » Lucha  » qui sont financés et manipulés pour le besoin de la cause. Qui peut sérieusement croire que Katumbi va servir loyalement le Congo ? Intellectuellement limité, il ne pourra que servir les intérêts de ses soutiens qui se trouvent aussi bien au Congo qu’en occident. Katumbi n’est pas congolais. Nous savons tous que ses deux parents sont étrangers, on ne lui a pas retiré la nationalité congolaise, cette proposition permettra de protéger notre pays des appétits gloutons qui animent des individus voraces comme lui qui ne sont jamais rassasiés. Avec l’argent qu’il a gagné malhonnêtement, il a acheté des relais dans les médias étrangers ( RFI , jeune Afrique) qui sont payés pour amplifier et soutenir ses volontés, sans oublier certains congolais manipulés et corrompus. La proposition « Tshiani » doit être débattue au parlement pour que les congolais se prononcent à travers leurs représentants. Si Katumbi et ses sbires veulent quitter l’union sacrée, qu’ils s’en aillent. Les complotistes doivent laisser les congolais régler leurs problèmes. Nous ne voulons plus d’un étranger magouilleur, doublé de criminel économique à la tête de notre pays.

    1. Cher Elombe,
      N’allez peut-être pas trop vite en besogne :
      1° Quelles autres sources lui cherchez-vous, il a suffisamment répondu pour attendre je ne sais quelle attestation sous serment qui prouverait que ‘JK’ est derrière Tshiani. Simplement ses explications ne valent pas tripette, cela suffit.
      2° La Lucha ! Je ne partage votre aversion et votre reproche de leur motivation poussée par des lobbies étrangers : une explication facile et trop réductrice. Pour moi ce sont d’abord des jeunes citoyens qui rêvent et luttent pour un Congo plus démocratique et qui à l’occasion peuvent attirer la sympathie et le soutien de quelque bailleur de fond. Hier ils étaient contre ‘JK’, aujourd’hui ils mégotent leur soutien à Tshisekedi simplement parce qu’ils représentent ici et là des freins à leurs objectifs démocratiques.
      3° Katumbi ! Son ambition de devenir PR n’est pas si soudaine que vous le dites ; elle était déjà là il y’a 7 ans lorsqu’il a sifflé ses penaltys. Genval avec Etienne Tshisekedi en juin 2016 c’était déjà lui à la conquête de l’Udps contre notamment Kamerhe. Sinon son ‘drame’ personnel c’est de vouloir gravir des marches grace à l’argent d’un entrepreneur autodidacte en réussite vers les hautes marches de la République sans trop se poser la question s’il en est capable, s’il peut mieux faire que ses rivaux…

  3. Essayer de matérialiser un tel projet à l’heure qu’il est c’est faire preuve d’illogisme, car il est clair que cette proposition de loi est inopportune dans ce Gondwana où l’état-civil est inexistant.
    Il y a des Rwandais qui prétendent qu’ils sont “congolais de père et de mère”; comment allez-vous les dénicher pour les empêcher d’accéder à la magistrature suprême? On essaie là de mettre la charrue avant les bœufs, étant donné que même les autorités en place sont incapables de distinguer le blé de l’ivraie dans cette jungle où ce sont toujours les étrangers qui font la loi.

  4. Question aux légisticiens : Est-il normal de faire cohabiter, dans un même texte de loi, deux matières différentes, telles que verrouillage de l’accès à certaines fonctions de l’Etat et la perte de la nationalité congolaise ?

  5. Votre interlocuteur anonyme accorde trop d’importance et de pouvoir à Kabila alors que tout le monde sait que ce dernier, depuis l’option levée par les américains n’a plus beaucoup d’influence sur la géopolitique congolaise actuelle. A contrario, les membres de l’UDPS ne s’en cache pas pour exprimer leur allégeance au projet de loi en question. Question, pourquoi le Président de la République Felix Tshisekedi ne se prononce t-il pas clairement sur une question qui risque de mettre l’avenir de la nation en péril? Alors à qui profite le crime? Poser la question c’est y répondre.

  6. Le débat a au moins le mérite d’exister. Mais nous faire croire que Fatshi serait un enfant de choeur incapable d’être derrière une telle initiative me paraît risible. Tout le monde a vu le contexte par lequel il est devenu président de la république. En ce qui me concerne, il est toujours contreproductif d’étouffer un débat, il finira tôt ou tard par ressortir. Alors débattons sans passions !

  7. La CONGOLITE est un sujet qui nous détourne des débats prioritaires, à savoir la misère pérennisée en RDC par une poignée des congolais. ______ Invité de TV5 le 19 juin 2021, KOFFI OLOMIDE est revenu sur la situation en RDC déclarant que_____ : « La violence la plus inhumaine et cruelle, c’est celle qui consiste à ignorer le peuple. C’est-à-dire, à ne rien faire pour soulager les souffrances de la population ». Koffi Olomide s’indigne de l’enrichissement des gouvernants qui « qui se mettent plein les poches. …, il y a aussi de gens qui perçoivent le salaire pour ne rien faire ».

  8. MA FILLE.. METISSE ET CONGOLAISE D´ORGINE
    Lors de la fondation de l´EIC, ma famille était propriétaire des terres dans l´espace Lunda au Kwango. Ma mère, fille de Kiamvu Manonga fait de ma fille une princesse.. et propriétaire (aussi) des terres au Kwango…
    Cette loi qui tente de l´exclure de la fonction de présidente du Congo bien qu´elle est congolaise d´orgine (de droit) car l´EIC a été fondé avec une partie de nos terres n´a pas de sens.
    RACISME ET DISCRIMINATION
    Ma fille me demande si le Ku Klux Klan inspire les congolais qui sont en faveur de cette loi qui va exclure tous les congolais d´orgines métis de toutes les fonctions importantes de l´Etat au Congo?
    61 ans après l´indépendance, inspiré par le dr Goebbels, voici le racisme qui fait son chemin au Congo.
    Katumbi né au Congo.. après l´indépendance, ayant une mère congolaise comme JJ Rawling du Ghana.. est attaqué.. on trouve des « experts » en tribu du Congo qui lui retire même son appartenance á la famille royale Bayeke.. en passant, les Bayeke sont comme nous les membres de l´Empire Lunda dont le territoire se trouve (encore) en Angola (Lunda Norte) au Kwango, en Zambie et au Katanga..
    FELIX?
    Plus que jamais, l´actuel président du Congo sera de plus en plus visible car si cette étrange loi se retrouve á l´ordre du jour au Parlement, lui qui a des enfants métis dans sa propre famille.. va se retrouver accusé de « racisme »..

  9. Ne nous voilons pas la face,la verite derriere ce debat est d’empecher Katumbi de se presenter a la prochaine presidentielle car cela constituerait un danger pour l’election de Felix.Mais si la loi passe,Felix lui meme est-il 100% ou 75% car il avait avoue lors d’une interview que son grand-pere maternel est angolais.Tout ce qui est metis sera bientot discrimine car traite de demi-dakar(Justine Kasavubu) ou batard,il suffit d’avoir une peau legerement claire.Comment pourra-t-on determiner la paternite d’un congolais a peau noire 100% en dehors d’un test ADN?Il existe surement un danger pour le futur de ce pays,n’en deplaise a ceux qui injurient a longueur de journee le Cardinal Ambongo pour son opinion.
    L’initiateur a deja perdu le poste convoite de gouverneur de la BCC,il doit etre derriere un autre poste juteux.

  10. @ Revenons au sujet, La « proposition de loi » initiée par Tshiani pourrait-elle être adoptée au Parlement ?”
    @ 1° Je doute que le choix du témoin par BAW ait été des plus heureux : ces affirmations notamment celle selon laquelle ‘JK’ serait aux manettes derrière Tshiani suscitent des interrogations…
    2° Je ne crois pas que le pouvoir en place prendra le risque de laisser passer cette proposition jusqu’au bout l’instruction parlementaire, un sujet sensible et problématique aussi bien au niveau de sa majorité qu’u niveau de l’opinion nationale…
    3° Personnellement, comme je l’ai déjà affirmé, je ne prends pas la question des conditions particulières à l’accès aux fonctions du PR et d’autres aussi sensibles comme taboue, dans l’absolu elle mérite un débat au niveau du pays, simplement le timing choisi et le soupçon d’une motivation personnalisée me heurtent. Ce n’est pas facile mais ne pourrons-nous pas trouver un moment plus serein et des conditions plus solennelles et souveraines comme un référendum pour la trancher ensemble ?
    4° Tshiani a certes des motivations personnelles suspectes mais ce n’est pas une raison de ne pas prendre au sérieux le fond de sa proposition.

  11. PS
    Un débat national exhaustif et précédé au mieux d’un déminage des identités réelles Congolaises pourquoi pas à travers un recensement correct…

  12. Il est necessaire que la loi Tshiani soit completee comme ceci pour plus de consistance: Etre congolais de pere et de mere d’origine et egalement etre en possession d’un diplome universitaire(niveau minimum license) certifie d’une institution universitaire reconnue et un cursus professionnel d’au moins dix ans a des postes de gestion.Le debat sera clos immediatement.

  13. PPS
    Permettez-moi de dire un mot à propos de Katumbi que viserait cette proposition de loi. SI si son statut de Congolais d’origine (sa mère serait Congolaise) lui permet jusque-là de briguer la PR et que la nouvelle loi proposée l’empêcherait de le faire, non seulement je doute que ses qualités lui permettent de faire mieux que d’autres mais aussi qu’il existe d’autres fonctions dignes en dehors de la PR au service du pays qu’il peut mieux remplir. Mais cela nous renvoie à la compétition démocratique : si au bout de celle-ci Katumbi candidat légal est choisi par une majorité des Congolais, je serai le premier à accepter leur choix …

  14. En l’etat actuel des choses et jusqu’à preuve du contraire,le bénéficiaire du crime c’est Tshilombo Félix.Se précipiter à voir la main de Kabila Joseph,qui soit dit en passant,à beaucoup perdu de sa force de nuisance,vous empêche de voir le vrai fantomas qui est derrière cette proposition de loi.Mais,rien n’est éxclu.Et le temps nous apportera son éclairage.Restons objectif…..

  15. ARRETEZ DE PARLER DE PERIL CAR LES CONGOLAIS DOIVENT PROTEGER LEUR PAYS DE TOUS CES VAUTOURS OU BATARDS VENUS DE NUL PART AVEC OBJECTIF DE LE DEPECER.
    LA LOI C EST LA LOI ET C EST CLAIRE DDEFENDRE SON TERRITOIRE N A JAMAIS ETE UN PECHE MEME BIBLIQUEMENT?
    N AVONS NOUS PAS PERDUS BCP DE NOS FRERES?CETTE LOI SI ELLE EST VOTEE SERA UBE VRAIE PARADE.
    TROP D EXPERTS DE KUANGA NA MAKAYABU INCAPABLES MM DE FABRIQUER UNE AIGUILLE.

    1. Et vous residez en Allemagne? Avez-vous eu le temps d´apprendre l´histoire de ce pays dont vous possedez la nationalité sans doute?
      Vous ferez mieux de parler avec les allemands, ils vont vous expliquer les conséquences de ces théories que Hitler avait utilisé pour massacrer les juifs.. et s´emparer de leurs biens..
      Vous devrez lire notre histoire et apprenez que ce pays que vous voulez « proteger » est fondé sur nos terres, la terre de nos enfants métis!
      Vous allez nous parler de la « race pure » ..exactement comme Goebbels

  16. Ceux qui s’ époumonent pour critiquer cette loi sont des anti patriotes ! Des traîtres qui n’ aiment pas ce pays et ses habitants . Ce sont les mêmes qu’ une fois nommé au poste de responsabilité brillent plus par leurs incompétences et leurs propensions à détourner les deniers publics . Pour exemple tous ceux qui soutiennent Kanambe savent que ce dernier n’ a pas une seule goûte de sang congolais dans ses veines. Mais comme ce dernier leur avait laissé la liberté de faire n’ importe quoi et de pratiquer à souhait leur sport favoris( Vols des deniers publics) , ils voulaient en faire un président à vie jusqu’ au point de vendre ce pays aux étrangers . Si on laisse faire , ne vous étonnez pas demain qu’ un mbororo se porte candidat à la magistrature suprême et que ces mêmes personnes se mettent derrière lui en criant qu’ il est congolais . Kiadi kibeni !

    1. « ANTI PATRIOTES »?
      Tous les congolais qui ont des enfants métis de par le monde.. seraient des anti patriotes selon « Nkomi Mbuta »@,, ridicule affirmation !
      1. JJ RAWLING
      Le fils d´un ecossais est l´un des meilleurs président africain post-indépendance. Pilote dans l´armée, il est á la base de la bonne gouvernance et de la démocratie qui font du Ghana un pays stable.
      2. SERETSE IAN KHAMA
      Fils d´une britanique, il est aussi un militaire avec une formation dans la fameuse academie militaire de Sandhurst en Grande Bretagne.
      Il est le fils du père de l´indépendance du Botswana. Ce métis est aussi une réference africaine en matière de bonne gouvernance et en démocratie.
      Le Botswana est l´un des rares pays du SADC qui se distingue en matière de bonne gouvernance.
      « CONGOLAIS D´ORGINE »
      Ce que Nkomi Mbuta@ devrait apprendre est que nos enfants métis sont des « congolais d´orgine » par la loi.. Ce nos familles royales sont ces tribus qui avaient negociés avec Léopold 2 lors de la création de l´EIC. Ce Congo dont Nkomi Mbuta@ est si « patriotique » est fondé sur nos terres, nos territoires ! Nos enfants peuvent devenir des Kiamfu, des Mwaant Yaav.. quelque soit la couleur de leur peau. Ils ont notre « sang », nos ADN et sont des congolais d´orgine.
      Souvenez-vous que ce Congo est fondé avec nos terres avant de devenir des « patriotes ».. Votre fameuse « patrie » ne peut pas exister sans nos terres,
      Ces théories de la « race noire pure » inspirées du NAZISME ne peuvent pas vous apporter la paix ni le bonheur. Vous allez nous avoir sur la gorge, sur le dos et sur votre chemin.

      1. @Ghost
        @ Je ne connais pas tous les détails de la proposition de Tshiani mais il me semble qu’il tient aussi à l’irrévocabilité du statut de Congolais d’origine et où il situe la place de leurs descendants qui deviendraient alors des Congolais d’origine eux aussi. Et plus important leur dénie-t-il l’accès aux hautes fonctions régaliennes. Où l’on voit que cette loi que je ne récuse pas d’emblée porte davantage de complexité qu’il n’y parait. Comme je l’ai déjà dit ici, moi je conditionne son adoption à une décision consensuelle et solennelle notamment à l’issue d’un référendum correct pas au coin d’une table avec des députés pas toujours bien instruis et équipés pour en décider debout. Je la conditionne aussi à un déminage des identités réelles via un recensement bien conduit mais aussi dans la durée à un état-civil réellement fonctionnel. Autant dire que cela demande un certain temps et pose la question de son opportunité aujourd’hui mais avons-nous le loisir d’attendre.
        @ Autre chose, nous sommes aujourd’hui en République, et ce n’est pas plus mal ainsi. Dans l’absolu c’est donc le peuple qui est souverain et le sol Congolais lui appartient ; qu’on ait comme géniteur un chef coutumier ou quelque prince ou qu’on soit descendant d’un serf le Congo nous appartient partout où nous nous trouvons. Ce ne se passe pas toujours comme ça mais cela n’empêche de rappeler la loi républicaine, c’est un idéal à défendre !

  17. A Nkomi Mbuta,
    Pouvez-vous avec beaucoup de serieux produire un document d’etat civil qui atteste que JK a du sang rwandais?Il a la peau noire comme vous,donc congolais de pere et de mere.C’est trop leger comme argument de proclamer qu’il est rwandais en l’absence de test ADN tout comme vous qui proclamez que vous etes de pere et de mere,qu’est-ce qui dit que votre pere n’est pas angolais ou burundais,en l’absence du fait que vous exhibez la peau noire?Arretons avec les commerages.Il suffira desormais que quelqu’un ne vous aime pas donne l’information que vous etes etranger pour que vous le soyiez.Triste

  18. Je n’ai pas lu la proposition de loi Tshiani. Je ne peux donc pas en parler. Je souhaite simplement savoir qui va vérifier que le père et la mère d’un candidat-président sont des congolais ? Dans ce pays, personne ne dispose d’une carte d’identité. Comment fait-on alors pour savoir qui est congolais et qui ne l’est pas ? Ma mère est pygmée de Fidji. J’ai pu lui acheter une  » carte d’électeur  ». Avec cette carte, j’ai pu lui faire établir un passeport congolais. Alors ?

  19. @ Quel est le message final du pouvoir dans cette affaire nommée CONGOLITE, le PR a-t-il un avis ou pas ?
    @ En effet on suit une parole de Mboso qui a bifurqué de la condamnation ferme de cette loi vers des propos consensuels et orthodoxes qui insistent sur le droit à la libre expression démocratique et parlementaire du député Nsingi Pululu, comme un recadrage venu d’en haut. En sa qualité de notable de la République il a certes mission de dénoncer les ingérences étrangères en respect de notre souveraineté et en tant que Chef de l’Assemblée le droit de protéger le député Nsingi et de fustiger les hommes et institutions qui s’attaqueraient à lui, n’empêche que ce discret revirement d’attitude peut paraître suspect.
    @ Il a beau refuter la main du PR dont pour le moment le seul avis autorisé est sorti de la bouche du Ministre Muyaya nous mettant en garde contre la dangerosité diviseuse de la proposition de la loi Tshiani. On se retrouve alors devant un équilibrisme ambigu du pouvoir avec un messages équivoque, l’un porté par Mboso, l’autre par Muyaya.
    @ Quelle est leur religion finale ou tient-elle de la coutume présidentielle qui ne sait jamais rien ; en attendant d’en savoir davantage au gré des évènements ?

  20. Ils se dévoilent sans vergogne car ils savent que le temps des impostures vont prendre fin . C’ est la panique messieurs Alumi , Ghost … Votre manie d’ importer des étrangers à l’ occurrence ; Moshe Soriano , Kazemberembe Kanambe et tant d’ autres pour en faire des congolais c’ est fini. Les « naifs » congolais ont ouvert les yeux . Chez nous les kongo on ne le devient pas … Car nos lignées et nos clans sont des « cartes d’ identités » infalsifiables ! C’ est là que réside toute la différence avec vous autres … Kanambe débarque avec ses bottes de jardinier il devient mulubakat . Et vous avez soutenu cet imposture parce qu’ il y avait un deal qui vous donnait l’ accès à tous les postes régaliens et vous avez laissé les miettes aux autres . Pendant que les kongo étaient aux abonnés absents; vingt ans aucun fils du Kongo central n’ a occupé un poste ministériel sauf Mbambi Luzolo . Entre temps ce sont vos « concitoyens banyamuilenge » qui se régalaient ensembles avec vous . Parmi eux l’ inamovible ministre de la décentralisation qui n’ avait qu’ un seul projet en tête : Faire de Minembwe une province tutsi . Lukala fioti ye nsoni ko beno besi ntandu ! Qu’ on applique cette loi Tshiani le plus vite possible il y en a qui vont piquer une crise d’ ulcère.

Comments are closed.