IDH: Le Congo-Kin classé 179ème sur 191

Read Time:3 Minute

L’indice de développement humain (IDH) est un indicateur composite qui mesure trois dimensions du bien-être humain: revenu, santé et éducation. Dans le rapport 2020, la RDC occupait le 175ème rang mondial sur 189. Elle demeure classée parmi les pays à faible développement humain. Le premier pays africain est l’Algérie qui est classée au 91ème rang mondial. La République Sud-africaine, elle, est classée au 109ème rang.

Gaston Mutamba Lukusa

Le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) vient de publier son rapport sur le développement humain pour l’année 2021/2022. Ce rapport est intitulé: « Temps incertains, vies bouleversées. Façonner notre avenir dans un monde en mutations ». Le PNUD situe l’indice de développement humain de la République Démocratique du Congo à 0,479, ce qui classe le pays au 179ème rang mondial sur 191, parmi les pays à développement humain faible. Dans le rapport 2020, l’indice de développement humain était évalué à 0,480 ce qui classait le pays au 175ème rang mondial sur 189.

L’indice de développement humain ou IDH est un indicateur composite qui mesure trois dimensions du bien-être humain: revenu, santé et éducation. Le PNUD évalue le niveau de développement en se fondant sur la qualité de vie des habitants et non pas sur des données strictement économiques. Selon les auteurs de ce dernier rapport, « La pandémie de Covid-19, aujourd’hui dans sa troisième année, continue de donner naissance à de nouveaux variants. La guerre en Ukraine a des répercussions partout dans le monde, causant d’immenses souffrances humaines, y compris une crise du coût de la vie. Chaque jour, de nouvelles catastrophes climatiques et écologiques menacent la planète. Il serait dangereusement tentant de considérer ces crises comme des événements ponctuels et d’espérer simplement un retour à la normale. Mais éteindre le dernier incendie ou se débarrasser du dernier démagogue est un combat sans fin si nous ne prenons pas acte du fait que le monde est radicalement en train de changer. Il n’y a pas de retour en arrière possible ». Suivant le PNUD, la suite dépend de nous. Il faut apprendre à vivre avec l’ensemble d’incertitudes actuelles.

Toutefois, le Rapport sur le développement humain de cette année invite à imaginer et à bâtir un avenir dans lequel nous nous épanouirons. Cela ne peut se faire qu’en libérant notre potentiel humain, en puisant dans notre créativité et notre diversité ancrées dans la confiance et la solidarité. « L’une des grandes leçons de l’histoire de notre espèce est que nous pouvons accomplir beaucoup avec très peu dès lors que nous travaillons ensemble à des objectifs communs. S’il existe un ingrédient secret de la magie humaine, c’est certainement celui-là ».

Concernant la valeur des indicateurs du développement humain (IDH), le Rapport mondial sur le développement humain 2021/2022 du PNUD situe l’indice de développement humain de la République Démocratique du Congo à 0,480 ce qui classe le pays au 175ème rang mondial sur 189. Elle demeure classée parmi les pays à faible développement humain. Les 10 premiers pays en tenant compte de la valeur de l’indicateur de développement humain sont par ordre la Suisse (0,962), la Norvège (0,961), l’Irlande (0,959), Hong Kong (0,952), l’Australie (0,951), le Danemark (0,948), la Suède (0,947), l’Irlande (0,945), l’Allemagne (0,942) et les Pays-Bas (0,941). Les Etats-Unis se situent à la 21ème place (0,921) et la Chine au 79ème rang (0,768). Le premier pays africain est l’Algérie qui est classée au 91ème rang mondial avec un IDH de 0,745, parmi les pays à haut développement humain. Quant à la République Sud-africaine, elle est classée au 109ème avec un IDH de 0,709 parmi les pays à développement humain moyen.


Gaston Mutamba Lukusa

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

6 thoughts on “IDH: Le Congo-Kin classé 179ème sur 191

  1. Les faux économistes Talibans flatteurs qui perrorent nuits et jours sur CIC pour amuser la galerie en disent quoi ? Une croissance économique imaginaire à 2 chiffres redistribuée à Tshilombo-Pétain et ses proches tribalistes àoutrance, et à ses conseillers bras cassés pieds nickelés incompétents surpayés, une autre partie de la fameuse croissance sert de corruption aux laudateurs suivistes (MALANDA NGOMBE) de la Tshilombie, une Dictature juxtaposée sur l’Occupation Rwando-Ougandaise,. La fameuse croissance à
    2 chiffres, c’est du mensonge alors que le panier de la ménagère du PEUPLE RDCIEN est troué, le pouvoir d’achat nul, la pauvreté latente frappe 99% des RDCIENS, la population active est au chômage à longue durée, le train de vie de pacha de la présidence protocolaire confirme la gabegie financière de l’Udps Familiale, seul le métier de la honte de Politichien Collabo fait rêver les jeunes et vieux RDCIENS et paie trop bien. C’est normal que la RDC occupée par les Envahisseurs Banyarwanda soit classée au 179ème rang mondial sur 191, parmi les pays à développement humain trop faible. La TRÉSORERIE (Différence entre les fonds de roulement (FR) et les Besoins de fonds de roulement (BFR) toujours NÉGATIVE de l’État failli KONGO-ZAÏRE est pillée de fond en comble. Le Trésor Public renfloué uniquement par des aides internationales et par l’argent de soutien socio-familial de la Diaspora est pillé par FATSHI BIDON JOUISSEUR TRAÎTRE qui n’a plus honte de participer publiquement toute honte bue dans des fêtes sans protection policière Belge et de s’enjailler dans des cafés de Bruxelles en réglant lui-même l’addition aux barmans. Seul hic, le PNUD du machin ONU malgré ce tableau noir socio-économique
    brossé ci-haut participe aussi aux malheurs des Kongolais comme co-organisateur des élections pièges à cons truquées d’avance organisées par la CENI pro Rwanda depuis 2006. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. INGETA

  2. « …développement humain… »?
    Les puissances occidentales ont toujours voulu le Congo sans les Congolais. Un massacre de masse (oublié) sommeille dans les limbes de l’histoire, celui perpétré par l’administration belge du roi Léopold II entre 1885 et 1908. Ce dernier s’est servi de notre pays comme sa propriété et des Congolais comme ses sujets; il a été coupable d’un génocide qui a ôté la vie à des millions des Congolais. La colonisation belge s’est elle-même montrée implacable en sous-humanisant l’homme congolais.
    Et de nos jours, les mêmes Occidentaux se servent de leurs nervis (voisins du Congo) pour sémer la désolation sur le territoire congolais: l’Est de la RDC est devenu une zone de non-droit et une des régions les plus dangereuses au monde.
    En RD-Congo, la pauvreté a atteint un stade insupportable et extrême. Elle se lit sur les visages fatigués des populations chosifiées et affamées. L’homme congolais est chosifié par ses propres dirigeants censés le protéger et prendre soin de lui, ils brillent eux-mêmes par une méchanceté et une arrogance inouïes. Comment peut-on alors parler du développement humain dans un tel pandémonium?

  3. L’indice de développement humain (IDH) exigeant indicateur qui mesure le bien-être humain face à son revenu, sa santé et son éducation apparaît encore bien faible cette année pour notre pays déjà au bas de l’échelle, 179ème rang sur 191. Est-ce la preuve que Tshisekedi fait moins bien que ‘JK’ ? On le divinait mais attendons demain pour des appréciations plus complètes…

  4. Les reserves pretendues a la hausse ne servent qu’a financer les voyages luxueux de Felix, enrichir sa famille et celle des Nyakerus, et corrompre les « de-putes » pour garantir un autre mandat a ce Jouisseur qu’il ne merite pas du tout.

Comments are closed.

Previous post RDC:  les innovations de la nouvelle loi électorale pour une participation inclusive au cœur d’une table ronde à Kinshasa 
Next post Conflit Yaka et Teke: le député Juvénal Munubo suggère à Martin Fayulu de rencontrer Félix Tshisekedi pour trouver une solution