La Monusco, suite et fin!

Read Time:3 Minute

Les troupes de la MONUSCO sont régulièrement prises à partie par la population. Elles sont accusées de ne pas protéger les citoyens, si pas d’être complices avec les groupes armés qui pullulent dans la partie Est de notre pays convoité par tous les pays voisins et la Chine. Enfer et damnation! Ceci expliquant cela, des marches sont régulièrement organisées pour demander le départ des troupes onusiennes. Elles se sont intensifiées depuis la prise de Bunagana, il y a près de 100 jours, par le M23, la milice armée de Paul Kagame.

Dos au mur, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, crut bon d’annoncer urbi et orbi, le 18 septembre sur RFI/France24 que le M23 est aujourd’hui une armée moderne, avec des équipements lourds qui sont plus perfectionnés que ceux de la MONUSCO. Il réclame hic and nunc une réflexion profonde sur la situation et des discussions sérieuses entre le Congo, l’Ouganda et le Rwanda pour imposer la sécurité dans la région. La solution selon lui, est de mettre en place des forces africaines d’imposition de la paix et de lutte antiterroriste sous l’égide de l’Union africaine. Elles seraient financées par les contributions obligatoires du système des Nations Unies.

Toute action entraine une réaction, c’est la troisième loi de Newton autrement appelée Principe des actions réciproques. Le 21 septembre, le Premier ministre belge Alexander De Croo affirma sans ambages au siège de l’ONU à New York que la Mission onusienne au Congo, a échoué dans la protection de la population. Elle n’a pas l’infrastructure et le mandat adéquats pour ce faire. Elle doit donc être remplacée par autre choses. A l’initiative d’Emmanuel Macron, il y eut ce même jour, une rencontre trilatérale des Présidents du Congo-Kinshasa, du Rwanda et de la France en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. Ils sont convenus d’agir de concert pour obtenir au plus vite le retrait du M23 de toutes les localités occupées et le retour des déplacés à leur domicile, avec l’appui des Nations unies et de leurs partenaires de l’Union africaine, de la Communauté de l’Afrique de l’Est et de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL). Encore un autre bluff de Kagame?

Sa politique a toujours été « Talk and Fight » (négocier et combattre). Cela lui permet de gagner du temps. Un grand malin! Le 23 septembre, dans une interview accordée à RFI/France 24, Fatshi estime que la MONUSCO pourrait se retirer en 2024, soit au lendemain des élections prévues en décembre 2023. Arriverdeci MONUSCO! Pour ceux qui ne causent pas italien, cela veut tout simplement dire Aurevoir MONUSCO!

D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la déglinguée, la MONUSCO dans sa composante militaire et politique actuelle est complément dépassée. Il n’est d’ailleurs pas intéressant de toujours se battre contre les mêmes bandits, années après années! A un moment donné, il faut que le pays se débrouille seul. Il faut donc réformer l’armée nationale! Il n’est pas normal que des officiers généraux, commerçants de surcroit, se promènent dans Kinshasa la déglinguée avec des escortes lourdement armées à 2.000 kms du front. Saperlipopette! Autant d’armes et de militaires qui pourraient être utiles dans les zones de combat. Nos soldats doivent mettre au garage la fameuse tactique héritée de l’époque des Kabila: « reculer pour mieux fuir ». Stupeur et tremblements! D’après mon ami qui sait tout, les Nations Unies récoltent du succès quand elles le veulent. C’est ainsi que l’Organisation des Nations Unies au Congo (ONUC) a su vaincre, en trois années, l’armée très bien équipée de l’Etat indépendant du Katanga qui avait proclamé la sécession, le 11 juillet 1960. Cette force de l’ONU était essentiellement composée des troupes venant d’Afrique et d’Asie.

On dit chez nous que même s’il n’y a pas de coq pour chanter à l’aube, le jour se lèvera.


GML

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

11 thoughts on “La Monusco, suite et fin!

  1.  » De Croo affirma sans ambages au siège de l’ONU à New York que la Mission onusienne au Congo, a échoué dans la protection de la population. Elle n’a pas l’infrastructure et le mandat adéquats pour ce faire. Elle doit donc être remplacée par autre choses  ».
    Je crois que ce cousin de Félix (Tshilombo l’appelle cousin car c’est le fils de son  » Tonton  » , le papa De Croo) a raison. La Monusco doit dégager.
    Si on suit cette logique Croonienne, on serait tenté d’affirmer sans ambages que le Président Félix Antoine Tshilombo a échoué dans la protection de la population congolaise et de son territoire dans son intégralité ce, contre sa prestation de serment. Il n’a pas l’infrastructure et une équipe adéquate pour ce faire. Il doit donc être remplacé par autre chose.
    Na fingi mutu ?
    On dit chez nous que même sans les coqs, les poules caquèteront toujours quand elles pondent.

  2. C’est plus qu’evident ; la Monusco a échoué dans sa mission d’aide à la restauration de la paix dans l’Est de notre pays ;
    A côté de cet echec indubitable voilà que son Patron nous livre sans honte son aveu d’impuissance à neutraliser le M23 tout en disposant au Congo de sa mission de maintien la plus importante et la plus coûteuse. Qu’en déduire ? Même si on patira de son absence sur le plan logistique, même si son départ laissera un certain vide en tant que témoin de ce qu’il se passe dans notre pays, il est temps que la Monusco quitte notre pays. Je n’ai pas toujours été pour son départ
    précipité mais exigeons aujourd’hui son départ. Cela nous donnera une utile opportunité de nous occuper enfin nous-mêmes de notre sécurité d’autant que personne ne fera à notre place ce qu’il nous faut faire… Enfin nous ferons ainsi la demonstration que la fameuse CI s’occupe d’abord d’exploiter nos richesses à son profit et à nous imposer sa tutelle géopolitique plutôt qu’à se soucier du sort de faibles que nous sommes et aurons tout le loisir d’agir en connaissance de cause.

  3. LA MONUSCO DU MACHIN ONU EST UNE ARMÉE D’OCCUPATION AU KONGO-ZAÏRE AU SERVICE DU RWANDA ET DE L’OUGANDA ! Il se chuchote que Tshilombo-Pétain président protocolaire JOUISSEUR TRAÎTRE nommé par les OCCUPANTS Banyarwanda est un malade mental avec des insuffisances intellectuelles criantes dont le dossier médical connu de la Belgique a été cédé aux OCCUPANTS Banyarwanda (EMPIRE HIMA ou EAC « East African Community ») qui l’ont placé à ce poste stratégique afin de balkaniser notre Grand et Beau Pays le KONGO-ZAÏRE. D’autres personnes parlent crûment de cette maladie dégénérative incompatible avec la fonction occupée comme l’a affirmé l’ex Journaliste d’OZRT (Office Zaïrois de Radiodiffusion et de Télévision), le très talentueux Kwebe Kimpele. Chaque fois que FATSHI BIDON est adulé, surestimé malgré
    ses tares cognitives subséquentes comme ce fut le cas par Pius Muabilu avec sa fameuse lettre d’amour et de soutien à la Tshilombie, il (individu Félix Antoine Tshisekedi) nomme sur le champ toute la famille de ladite personne à des postes clés. Ensuite le fait
    de s’habiller en public est un signe de manque de serieux caractérisé par la nature protocolaire de ce poste présidentiel. La prestation (discours nullissime) alambiquée de Tshilombo-Pétain sur la Tribune du machin ONU dénonçant le RWANDA sans couper les relations diplomatiques courtoises et amicales entre les 2 pays [en dit long], sans renvoyer Vincent Karega l’ambassadeur du Rwanda en poste à Kinshasa la Poubelle (RDC occupée) ni rappeler le nôtre qui est à Kigali prouve que FATSHI BIDON ignore ce qu’il lit et fait à la place qu’il occupe par tricherie à la Cité de l’OUA. Si l’on rajoute, la rencontre tripartite qui s’ensuivit autour d’un déjeuner improvisé par le neocolonialiste Macron, la boucle est bouclée, notre pays a affaire à un inconscient congénital qui l’amène à sa perte finale (Disparition totale), le Grand Kivu est a feu et à sang malgré l’état de Siège (Piège) de l’Union Saleté; le Bandundu, l’Équateur et le Bas-Congo sont bizarrement entre les filets balkanisateurs des Occupants Envahisseurs Banyarwanda. Comme le disait feu Honoré Ngbanda, nous le citons « Il faut plaquer au sol Félix Tshisekedi et récupérer le livret parcellaire de notre pays ». L’ex Conseiller Spécial du Maréchal Mobutu rajoute, Félix Antoine Tshisekedi a 3 MISSIONS : 1-BLANCHIR LES OCCUPANTS, 2-ENDORMIR LES CONGOLAIS, 3-LEGALISER L’OCCUPATION ET LA BALKANISATION. RÉVEILLONS-NOUS. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. INGETA

    1. Cher Combattant Résistant de l’Ombre,
      Ne nous melangeons pas les mots, ça peut vite devenir très inconvenant ! Je ne crois pas vous avoir reproché d’avoir de la « haine » envers Mukwege mais de « soupçon et de presque mépris’. En vérité le terme ‘haine’ ne fait pas partie de mon logiciel quotidien. Dans ma bouche ‘haine’ est une émotion intime et donc bien subjective tandis que ‘soupçon et presque mepris’ m’apparaissent etre du domaine plus public, intellectuel et objectif. Dans tous les cas ce n’est pas moi qui interdirais quelqu’un d’avoir un jugement sur un autre, Mukwege ou quelqu’un d’autre. C’est son droit, sa libre expression démocratique ; je peux juste le lui disputer et en discuter avec lui. Voilà !

      1. @NONO
        Meme si; ne pas etre d’accord avec ce réparateur des femmes produit fabriqué des Impérialistes Occidentaux Satano-occulto-nécromanciens qui ont provoqué des viols de nos Mamans Kongolaises ne vous permet pas de soupçonner quelqu’un de le mepriser (haïr), c’est quelle sorte d’intellectualisme vous prônez franchement. Évidemment soupçonner en public quelqu’un de mépriser l’autre car il n’est pas d’accord avec ses actes posés librement alors que ce n’est pas vrai (faux et archifaux), c’est très inconvénant. Mélanger les mots (haïr et mépriser) peut paraître anodin, offensif ou crû pour vous qui ignorez le VERBE DIVIN AUTHENTIQUE mais pour un INITIÉ CONSACRÉ comme nous (Combattant Résistant de l’Ombre) qui maîtrisons humblement 33 versions de la Bible falsifiée des Colons Missionnaires et une Version Authentique de la Véritable Parole Divine du Véritable Dieu Tout-Puissant, ça plus d’importance et c’est très blessant et inconvenant car nous discernons spirituellement derrière vos paroles humaines et blessantes, le fond réel de votre pensée humaine enfouie à l’interieur de votre cœur, véhiculée par vos accusations gratuites qui ne sont pas justes. Intellectuellement parlant, un certain Joseph Joubert dit « Il faut haïr et mépriser avec espris. Les gros mots blessent le bon goût, le sot rire est toujours le rire d’un sot; il rend haïssable celui qui l’a ». Pour nous (Combattant Résistant de l’Ombre), être soupçonné de mépriser quelqu’un alors qu’intimemement ce n’est pas le cas revient au même titre à être soupçonné de haïr quelqu’un alors que notre cœur et esprit ne supportent pas la haine et le mépris de l’autre. Nous sommes désolés, nous l’avions pris et considéré ainsi. Savez-vous que dans la Bible falsifiée, le FAUX JÉSUS CÉSAR BORGIA que toute l’Afrique Subsaharienne vénère comme leur dieu le père a menti sciemment sur le Chemin d’Emmaüs en faisant semblant c’est-à-dire MENTIR, il est écrit « Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir ». Ceux et celles (Africains Noirs) qui lisent ce passage biblique[ écrit par le CONCILE DE NICÉE] comme une simple bande dessinée de TINTIN AU CONGO ne sauront pas discerner que leur faux dieu efféminé ment car c’est ecrit « fit semblant » mais nous (Combattant Résistant de l’Ombre) en qualité d’INITIÉ CONSACRÉ savons que c’est un.MENSONGE CRÛ. Bref que ça soit HAINE ou MÉPRIS, ça revient au même. Ne vous inquiétez @NONO. vous n’avez pas besoin de vous justifier. Sans rancune ni haine ni mepris. Bonne continuation. Merci. Ainsi soit-il…

  4. Question fossoyeurs du pays genre Tshimanga, beaucoup d’autres auraient été pris la main dans le sac parmi les très proches de notre mulopwe mais le pouvoir empêche leur mise en cause publique. On cite à coté de Tony Mwaba qui cumule les forfaits à son ministère Kadima de la Ceni qui comme tous dans ce regime serait déjà coupable d’avoir soustrait des deniers publics pour s’offrir des palais et autres réjouissances. Attendons la suite,,,

    1. @Ndeko Nono,
      Rien détonant à tout cela. C’est Cosa Nostra ! Je ne sais pas comment le dire en tshiluba. Ces voleurs n’ont aucun projet pour le pays. Ils ont accepté le deal rwandais pour s’enrichir. C’est difficile à croire et pourtant c’est vrai. Il suffit de regarder leur comportement et celui de leurs familles…On comprend très vite.

  5. La sécurité fait partie des besoins primaires d’un être humain; comme la nourriture, l’eau, la santé, l’éducation, le logement, le travail, le loisir…Pour un être humain digne de ce nom, il doit pas dépendre d’un autre pour assurer ces besoins vitaux.
    Aussi,le peuple congolais ne devait pas sous-traiter sa sécurité par d’autres. Nous nous trompons de cible quand nous orientons notre colère contre la Monusco. C’est pas à celle-ci de nous assurer la paix; mais c’est le travail de nos dirigeants. Nous demandons aux enfants des autres de mourir à notre place pour notre sécurité. Nos gouvernants se remplissent les poches. Nos jeunes passent le clair de leur temps dans la prière, la bière et la musique. C’est depuis 26 ans que la guerre règne au Congo. Un vrai bourbier.
    Les casques bleues ne remplacent pas l’armée nationale au front. Ils viennent pour s’interposer. Orientons notre révolte vers nos dirigeants dont l’incompétence est avérée.

  6. ***Mon choix de Mukwege plus que d’autres est libre et personnel, il ne relève pas d’un quelconque fanatisme, d’un esclavage à des assertions convenues conformistes.

  7. Chers amis du CIC,
    Permettez-moi une fois de plus cette digression, elle est mienne mais elle peut joindre vos préoccupations tant elle tente d’ausculter le pouls du pays, un effort de bilan de l’état du pays ce jour ! Je vais forcément me répéter mais la répétition en ce domaine est un plus plutôt qu’un simple verbiage.
    Je ne sais pas pour vous mais pour moi c’en devient révoltant et ça devrait l¨être pour tout patriote Congolais convaincu, sensé et de bonne foi que d’entendre des auto-satisfecits du pouvoir en place alors que selon moi le pays s’enfonce dans un bourbier inextricable.
    – C’est révoltant ‘entendre chanter le succès de « L’ÉTAT DE SIÈGE » alors que nos Concitoyens du Nord-Kivu et de l’Ituri continuent de plus belle à être tués, déplacés et leurs maisons incendiés par les actes horribles des groupes armés rebelles de plus en plus démultipliés ; on perd la guerre d’abord faute d’un commandement efficace plutôt que des troupes ; y’a-t-il un commandement opérationnel à la tête de nos forces de sécurité ? ;
    – C’est révoltant d’entendre ânonner la réussite d’une « DIPLOMATIE AGISSANTE » de la main d’un ‘fin diplomate jamais connu au Congo’ alors que son judicieux cri d’alarme aux NU n’a été retenu par personne sauf à nous manipuler vers un dialogue impossible et hypocrite avec les agresseurs rwandais et ougandais ; alors que BUNAGANA reste occupé par eux depuis près de quatre mois ; alors que la fameuse « FORCE RÉGIONALE » est essentiellement composée des états qui nous agressent et ne recherchent que de nouvelles niches pour gagner de nouveaux espaces pour piller nos richesses ; LA PREUVE DE NOTRE INCAPACITÉ MILITAIRE STRUCTURELLE ET POLITIQUE ;
    – C’est révoltant d’entendre crier le succès d’un ‘programme social’ comme la « GRATUITE DE L’ENSEIGNEMENT DE BASE » qui par impréparation et déficit des moyens nous produit des classes surpeuplées qui empêchent les élèves de mieux travailler et les enseignants insatisfaits de leurs conditions de travail et de vie d’entrer perpétuellement en grève ; alors que le « POUVOIR D’ACHAT » de la population et la satisfaction de ses besoins fondamentaux sont devenues une fiction illustrée par un panier de la ménagère de plus en plus troué ;
    -C’est révoltant d’entendre louer un « GAIN DE RECETTES INTERNES » alors que fonctionnaires et assimilés sont soit impayés soit très mal payés, alors que les infrastructures diverses sont inexistantes ou non entretenues plongeant de plus en plus les populations dans des conditions inhumaines ; le « BUDGET DE L’ÉTAT A LA HAUSSE » mais quel bénéfice de plus pour le Congolais et surtout a-t-on déterminé l’assiette prévisible si la corruption avait sensiblement diminuée et la collecte des recettes plus élargie ? ;
    – C’est révoltant en effet parce que la vérité est que cette embellie de recettes et de la finance macro-économique cache l’étendue immense de la « CORRUPTION »,de l’impunité et autres antivaleurs qui gangrènent lourdement le Congo, les « DÉTOURNEMENTS DES FONDS PUBLICS » continuent tous les jours dans les institutions et entreprises étatiques et para-étatiques qui font du « Peuple d’abord » un slogan creux, on l’a vu et on continue à le voir dans les différents projets initiés par le régime, la lutte contre la corruption est devenue sélective lorsqu’on assiste aux dysfonctionnements à la présidence ignorés, les dépassements budgétaires y sont devenus automatiques représentant une part massive du budget comme celle des hautes institutions, Parlement, Primature, Gouvernement ; la réduction nécessaire du train de vue est devenue une regrettable arlésienne.
    En définitive la vérité est que la situation du pays est plutôt catastrophique, les quelques réussites sont noyées dans diverses impasses, le PR et son équipe auraient pu et du mieux faire avec une meilleure capacité d’expertise et un meilleur souci de l’intérêt général : trop d’amateurisme, d’essais et erreurs criminels, trop de propension à la jouissance personnelle. Il faut que ça change, martelais-je, un problème d’hommes et d’institutions, des politiques et autres Congolais se doivent de prendre autrement en vue d’assurer validement le destin de notre pays ! Voilà !

  8. @Ndeko Nono,
    Et oui, c’est révoltant et d’une tristesse infinie de voir ce qu’on voit. Mais les membres de la famille royale nous ont dit que  » Tokomesana  ».
    Aussi, je vous recommande de bien prendre soin de votre santé pour éviter toute hypertonie artérielle. En attendant que cette immonde escroquerie du siècle implose d’elle -même, de l’intérieur. Kala mingi te…
    Bien à vous chez vous.

Comments are closed.

Previous post Dirigeants de la RDC : de l’obstacle au catalyseur du développement du pays
Next post Diplomatie: Où est passé l’ambassadeur de la RDC à Bangui?