Les diplomates congolais « broient du noir »

Au cours de la réunion du conseil des ministres qu’il a présidée, vendredi 14 août, Felix Tshisekedi Tshilombo, a instruit le ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, de « lui faire rapport » sur la situation que traversent les missions diplomatiques congolaises aux quatre coins de la planète. A l’heure de la téléconférence, le chef de l’Etat devrait organiser une conférence diplomatique – censée avoir lieu chaque année – afin d’écouter les principaux intéressés.

Une réunion du Conseil des ministres

La situation des missions diplomatiques congolaises n’est plus grave. Elle est quasi-désespérée. Alarmisme? Assurément pas! Il ne se passe plus une semaine sans que l’on apprenne via les réseaux sociaux le « déguerpissement » d’un diplomate congolais et sa famille. Pire, la chancellerie, autrement dit les bureaux de la représentation diplomatique, n’échappe pas à cette infamie. En cause, l’impécuniosité.

Politique de prestige oblige, l’Etat zaïro-congolais avait vu trop grand. Il compte à l’étranger près de soixante-dix postes diplomatiques (ambassades et consulats généraux) sans mandat clair sur les objectifs à atteindre. Inutile de parler d’un personnel pléthorique que l’Etat est incapable d’entretenir. Or la diplomatie, c’est l’apparat. Du tape à l’œil!

Lors de la 44ème réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée, vendredi 14 août, « Felix » a été informé de la « misère » ambiante au sein du monde diplomatique congolais. Après avoir fait remarquer que cette situation était de nature à « ternir » l’image du pays, le chef de l’Etat a demandé au ministre Marie Tumba Nzeza, en charge des Affaires étrangères, de le tenir pleinement informé sur la question lors la toute prochaine réunion du Conseil des ministres.

RÉFORMER LA DIPLOMATIE CONGOLAISE

Au cours de ce week-end du 15 août, une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux. Il s’agit de l’expulsion d’un diplomate congolais de son logement. La scène se passe à Harare, au Zimbabwe où trône l’ambassadeur Mawampanga Mwanananga. Un « intouchable ».

A Berlin, Paris, Londres, Buenos Aires et ailleurs, les diplomates congolais rasent les murs. Fauchés comme du blé, ils croulent sous les dettes. Les passeports et autres actes d’état civil sont « vendus » comme des vulgaires produits commerciaux. Le chef de mission veuille au grain.

Le ministère des Affaires étrangères à Kinshasa

Au-delà de l’irrégularité – c’est un euphémisme – du transfert des frais de fonctionnement et des salaires du personnel, la diplomatie congolaise doit être reformée.

Depuis la fin de la Guerre froide en 1989, la majorité des Etats du globe ont réajusté leur politique étrangère en mettant un accent particulier sur l’intérêt national. Le Congo-Zaïre, lui, continue à fonctionner comme si de rien n’était avec un nombre inflationniste de postes diplomatiques dont l’action se limite à une « représentation contemplative ». Et pourtant, outre la mission classique de représenter, le diplomate doit observer, informer, négocier et défendre les intérêts des nationaux. Comment pourrait-on observer, informer et défendre les intérêts du pays d’envoi sans moyens?

LES RÈGLES FOULÉE AUX PIEDS

Durant la transition de 1990-1997, pas moins de dix ministres ont défilé à la tête de ce département régalien. A quelques rares exceptions près, chaque ministre a profité pour envoyer en poste des parents et amis. Sans tenir compte d’un quelconque organigramme. Cette situation s’est poursuivie après la « libération » du 17 mai 1997 jusqu’au 24 janvier 2019. Conséquence: un personnel pléthorique.

Là où le bât blesse est que la diplomatie congolaise est devenue une sorte de jungle où les règles les plus élémentaires sont foulées aux pieds. A titre d’exemple, les fonctionnaires arrivés à la fin de leur mandat sont abandonnés à leur triste sort dans le pays d’accueil. Sans carte de séjour, sans logement ni ressources financières. Au lieu d’assurer leur rapatriement, l’Administration centrale fait la sourde oreille. Et pourtant, des règlements d’administration en vigueur sont clairs: le diplomate arrivé à la fin de son mandat reste à la charge du poste diplomatique concerné jusqu’au moment où il prend son avion.

LA DIPLOMATIE MALADE DES PROMESSES NON-TENUES

Qu’il s’agisse de l’Administration centrale ou des postes diplomatiques, le constat est là: la diplomatie congolaise est malade. Malade essentiellement des promesses non-tenues au point que le personnel est blasé.

Cérémonie d’investiture de « Joseph Kabila » en 2011

Dans son discours d’investiture, en décembre 2006, « Joseph Kabila » avait pris l’engagement de faire de la diplomatie congolaise, « une diplomatie de paix et de développement ».

Lors de la première conférence diplomatique organisée en février 2008, sous le premier quinquennat du successeur de Mzee, les recommandations n’ont jamais été publiées. Et ce sous le fallacieux prétexte que la primeur était réservée au chef de l’Etat. Aucune réforme n’a été entreprise. On entendait ici et là, la nécessité de « dégraisser » le personnel et la fermeture d’une trentaine de postes diplomatiques. Sans omettre le rapatriement des « anciens diplomates ». Des vœux pieux.

RÉHABILITER L’ADMINISTRATION DU DÉPARTEMENT

Dans son allocution d’investiture en décembre 2011, « Kabila » déclarait que « notre diplomatie sera réorganisée et modernisée, de manière à en faire la vitrine d’un Congo qui rassure et qui gagne, source de fierté légitime de notre peuple et pour l’Afrique ». Ce n’était que de la rhétorique.

Nommé ministre des Affaires étrangères, en avril 2012, Raymond Tshibanda, a cru réinventer la roue en promettant une « thérapie de choc » pour « guérir » la diplomatie congolaise. Le problème, le ministre était constamment entre deux avions. Quand il sortait de sa voiture officielle, il avait le téléphone collé à l’oreille. Autre problème: il avait concentré toutes les activités du ministère à son cabinet. Et ce y compris les tâches relevant de l’Administration du département. On verra le ministre Tshibanda s’adresser personnellement à un transporteur belge chargé d’assurer le rapatriement des effets personnels de quelques agents. Il s’agissait sans doute d’une affaire de « gros sous ». Il faut réhabiliter l’Administration centrale en sa qualité de service technique.

On imagine que les fonctionnaires intéressés ont les oreilles tendues vers Kinshasa. Rendez-vous est pris pour la réunion du Conseil des ministres du vendredi 21. En attendant, les diplomates congolais « broient du noir ». Sans jeu de mots.

 

B.A.W.

26 thoughts on “Les diplomates congolais « broient du noir »

  1. Quelle honte pour la RDC !
    Ce alors que de petits pays Africains, ou bien de pays moins nantis en ressources tels que le Ghana, le Benin, le Togo, et le Senegal, eux s’aquittent regulierement de leurs obligations financieres.
    Cette honte diplomatique persiste alors que Fatshi et sa plethore de 800 conseillers a la presidence et ses commissions presidentielles budgetivores qu’il ne cesse de nommer gaspillent des $Millions par mois en se coulant douce dans le faineantisme a la presidence.
    Que dire du Gouvernement elephantesque et faineant de Sylvestre Ilunga comptant plus de 60 membres, alors que la France avec un budget plus de 300 fois celui de la RDC ne compte que 36 membres dans son Gouvernement, secretaires d’etat inclus.
    En renvoyant au chomage leurs lecheurs de bottes et en reduisant la plethore de conseillers a la presidence et la bande de jouisseurs au gouvernement, Fatshi et Ilunga epargneraient des $$$$Millons pour pouvoir payer nos diplomates et honorer maintes factures de l’etat.

  2. Cher BAW, permettez-nous de vous citer:
    « ..Nommé ministre des Affaires étrangères, en avril 2012, Raymond Tshibanda, a cru réinventer la roue en promettant une « thérapie de choc » pour « guérir » la diplomatie congolaise. Le problème, le ministre était constamment entre deux avions. Quand il sortait de sa voiture officielle, il avait le téléphone collé à l’oreille. Autre problème: il avait concentré toutes les activités du ministère à son cabinet. Et ce y compris les tâches relevant de l’Administration du département. On verra le ministre Tshibanda s’adresser personnellement à un transporteur belge chargé d’assurer le rapatriement des effets personnels de quelques agents. Il s’agissait sans doute d’une affaire de « gros sous…. »
    Avez-vous dit « gros sous »…Ajoutons y le dossier du contrat leonin de passeports biometriques avec une firme mafieuse belge….Un dossisier don le « flou » continue a ce jour sous la ministre Marie Nzeza.
    Voila qui explique en partie la catastrophe financiere actuelle aux Aff-Etrangeres au pays et representations diplomatiques a l’etranger.
    De kleptocrates de l’acabit d’un Raymond Tshibanda, She Okitundu et Thambwe Mwamba, donc des ex-ministres des Affaires etrangeres voleurs, et flatteurs chantant la « gloire » de Jo Kabila en detournant de deniers publiques et patrimoine (immobilier) de l’etat a leur profit.
    Leonard She Okitundu en particulier, lui n’hesita pas de larguer de de faux diplomates, pour la plupart ses freres, cousins et amis Tetela a travers le Monde pour s’assurer d’une partie de leur paie a la source.
    Que dire d’un Raymond Tshibanda se trimbalant a l’etranger avec ses filles comme « assisatntes particulieres » du ministre, et ce aux frais de l’etat, et recemment s’accaparant du Ministere de la Cooperation pour en soutirer du Fric avec son copain ministre d’etat y siegeant?
    Quant a Thambwe Mwamba, tres sur du soutien des frangins Kabila et de son copain Nehemie Mwilayna, le mec n’hesita pas de revendre l’immobilier de l’Etat – entre autres – en Hollande pour s’en partager le butin avec ses mentors a Kinshasa et Kingakati.
    Bref, tous faisant partie de la bande criminelle-a-Kabila FCC.
    Ne parlons meme pas de pseudo-ambassadeurs inamovibles, dont ce Mawapanga au Zimbabwe et Ben Mpoko en Afrique du Sud, euvrant a la solde de Kabila (et se moquant de Fatshi), et servant aussi comme bureaux locaux de Dan Gertler, le mafiosi caissier de Kabila & famille. L’autre « petit-ya-confiance » de Kabila, nous citons Kikaya BinKarubi jadis en poste a Londres, en sait quelque chose.

  3. PAYS PAUVRE ET DIPLOMATIE DE « PRESTIGE »
    Plus de 15 mois après, Felix n´a toujours pas donner des signes qu´il compte « reduire la voile » en tenant compte des ressources minables du Congo.
    Les lecteurs devraient observer que non seulement la ministre des AE est issue de l´UDPS, mais surtout le président Felix s´est accaparé de la « diplomatie ».. Ainsi, l´admnistration présidentielle est assez informée sur l´état des missions diplomatiques.
    A ce jour, il n´existe pas un programme qui vise la reduction du nombre des ambassades á l´étranger.. Même au Parlement, ces informations des diplomates sans salaires et sans frais de fonctionement ne semble pas attirer l´attention des parlementaires.
    Felix doit-être courageux, la RDC est un pays « pauvre » qui ne peut plus continuer á avoir une diplomatie de « prestige ».. Reduire drastiquement le nombre des ambassades est une option sage et lucide.

  4. C’est depuis plus des trente ans que les larmes des diplomates congolais de l’etranger coulent, que la misere, les maladies et les morts ne se comptent plus. Faute des moyens financiers, nous avions meme vu des morts que l’on ne pouvait pas rapatrier au congo. Tout ceci a cause de l’amateurisme et de la mauvaise foi des bandits qui arrachent le pouvoir et a qui on le donne au pays. Les « Kabila » et Tshilombo ont fait pire que Mobutu. Comment voulez vous qu’un president de la republique vienne se rendre compte de la situation des diplomates a presque deux ans de son investiture??? Voila le fruit de l’impreparation et de l’amateurisme! Quel est le plan reflechi de l’udps pour diriger le congo? Quel est son programme? C’est de l’arbitraire tout simplement, helas! L’udps(familiale) qui est toujours en premiere ligne pour critiquer les autres, peut il nous sortir le programme qu’il a pour diriger notre pays seulement sur le plan diplomatique? RIEN. Kanambe akabela bango ya kokaba, ya ofele mpe ya vite fait. Ils crient au tribalisme pour se victimiser, alors qu’ils sont les grands tribalistes de ce pays. Heureusement que nous connaissons beaucoup des bons et reflechis baluba qui ne sont pas avec eux et qui luttent dans d’autres partis politiques. Ils ont comme arme le mensonge et l’insulte alors que sur le net on commence a les deboulonner. Ils interviennent dans les medias avec des noms d’emprunts tels que procongo, oeil du cyclone, Armand, etc et cachent leurs noms Tshibwabwa, Kadima, kalombo… honte a eux. Quand ils sont coinces, ils se croient en mesure de vous apprendre la grammaire francaise comme si tout le monde a fait de la litterature ou habitait dans des pays francophones, kiekie kie kie, kiadi. La seule chose que vous pouvez faire si vous tombez sur leurs commentaires mensongers c’est de ne pas ouvrir leurs pages, zippez les pour etre en paix. Le diable existe, il est en eux. A bon entendeur…..salut.

    1. Vous avez bien fait de clouer ces tonneaux-vides « Parle-Menteurs Debout » dont les Procongo et Armand se tremoussant sur ce site.

  5. Ils volent même les fonds destinés à la riposte contre le coronavirus. Vous n’allez tout de même pas imaginer qu’ils vont payer les diplomates…
    Ces diplomates n’ont qu’à prendre leurs responsabilités. Ils peuvent, par exemple, occuper les différentes ambassades à travers le monde et les déclarer zones libérées de l’occupation rwandaise.
    Mais il paraît que l’Etat de droit est en marche. Donc, tout va s’arranger. Soyons patients.
    Fatshi beeee béton ! ( selon la formule ).

  6. Cher BAW,
    Le probleme majeur est a trouver dans les magouilles de corruption au sommet, c-a-d a la presidence, a la primature, et aux ministeres. De ministres des Aff-Et successifs (et leurs chefs) se soucient plus des combines de detournements a operer et retro-commissions a se taper (souvent en s’associant aux etrangers), et ce en mettant les majorations des frais ou des dettes (bidons) qui en resultent sur le dos des Congolais deja appauvris. (Voir passeports biometriques).
    Voila le « modus operandi » et la raison primordiale d’acces au pouvoir (ou plutot a la « Mafia ») en RDC dont revent l’elite Congolaise depuis Mobutu, Kabila-Mzee, Kanambe-Mtwale, et maintenant FATshi.

  7. Chers compatriotes,
    FLASH…Extrait de ACTUALITE.CD: Comme le decrit ci-dessus Marcel Kashamura, a vous d’apprecier en lisant ce qui suit et d’en tirer vos propres conclusions.
    A-t-il dit « Peuple d’abord »? Vous etes permis d’en rire a coupe gorge:
    https://actualite.cd/index.php/2020/08/17/rdc-la-presidence-de-la-republique-depense-173-millions-usd-pour-le-seul-mois-de-juillet

  8. L’homme qui a tué la diplomatie congolaise c’est l’ancien ministre She Okitundu. Imaginez qu’en 2001 après avoir été nommé ministre des affaires étrangèrs, il à envoyé plus de 100 de ses frères tetela comme diplomates dans les ambassades y compris ses 2 propres petites sœurs comme ambassadrices en Algérie et au Libéria,sans oublier beaucoup de ses cousins et frères. De même en 2018 lors de son dernier passage à la tête de ce même ministère, il à récidivé dans le même élan tribaliste en envoyant plus de 100 autres tetela sans niveau d’études requis ni expérience dans les ambassades comme diplomates. Et certains d’entre eux venaient fraîchement de Sankuru où ils étaient soit enseignants ou chômeurs.L’exemple le plus criant est son frère tetela qu’il a fait nommer ambassadeur au Nigeria en 2018, au nom.de Jean claude Omba Olenga. Cet homme est entrain de ternir l’image de la Rdc, il est maître dans la prostitution jusqu’à transformer notre ambassade comme maison de tolérance où il couche régulièrement dans son bureau la multitude des prostituées qu’il entretient dans ce pays avec l’argent de l’ambassade. Son histoire est connue de tous les congolais vivant au Nigeria qui se demandent pourquoi le gouvernement tarde à faire partir et a sanctionner cet incivique qui ne connaît rien de la diplomatie, a part porter les habits comme musicien. Il paraît même qu’il a détourné l’argent de loyer pour les diplomates lors de son arrivée au Nigeria en 2018,mettant aujourd’hui les diplomates dans les menaces d’être chassés des maisons. Voilà le profil du diplomate nous laissé par She Okitundu.

  9. Fatshi beee… n’a peut-être pas bien assimilé sa leçon reçue de son ténébreux prof habitant de Kingakati, sur comment doivent se gérer les corps diplomatiques. Les adeptes de la secte udépétienne appelés « baza » (entendez Base) feraient mieux d’invoquer les esprits de leurs initiateurs lointains qui leur viendraient en aide.

  10. Les ministères des AE et de la Défense font parie des ministères régaliens. Les deux alliés se les partagent. Mais dans ces deux domaines,la coalition FCC-CACH a lamentablement échoué. Des diplomates congolais clochardises à l’étranger,les massacres et tueries quasi quotidiens à l’Est du Congo.
    Les pouvoirs publics affichent une indifférence affligeante. En 2023, cette coalition toxique se prépare à se maintenir aux affaires, soutenue par les applaudissements imbéciles de leurs talibans/bérets rouges radicalisés,affamés et déguenillés. Pour prolonger notre misère.
    En 2023,tous, sauf Felix et Kabila.

  11. @ Gabin,
    Des voyous de la trempe de Jean-Claude Omba-Olenga se la coulant douce au detriment de nos diplomates et de l’image de la RDC !
    Voila un des exemples des actions nefastes de ceux qui comme les She Okitundu, Raymond Tshibanda, Thambwe Mwamba etc. dansent la nuit a Kingakati a la gloire de leur petit chef Rwando-Tanzanien, et le jour devalisent le Tresor a leur profit et celui de leurs freres et copains au pays et a l’etranger. Ce qui est egalement choquant est que notre pretendu-PR et sa Ministre des Aff-Et en sont au courant mais sont incapables (sans pouvoir) de deboulonner ces voyous !

  12. La Commission des Affaires Etrangeres du Senat Americain enfonce le clou et etale – si besoin il y avait encore – la souche du mal et marasme en RDC, donc le systeme kleptocratique (et sanguinaire) de Kabila qui en 18 ans a appauvri et meurtri les Congolais (inclu ces diplomates):
    « ….dans leur Lettre envoyée le lundi 17 août 2020, par le Président de la Commission sénatoriale des Relations étrangères, Jim Risch (R-ID), le membre de rang Bob Menendez (D-NJ), et les sénateurs Marco Rubio (R-FL), Tim Kaine (D-VA), Ted Cruz (R-TX), Chris Coons (D-DE), David Perdue (R-GA), Benjamin Cardin (D-MD) et Cory Booker (D-NJ) au Secrétaire d’État, Mike Pompeo et au Secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, ont insisté sur la nécessité de faire pression pour des réformes structurelles en République démocratique du Congo.
    « En particulier, les efforts des États-Unis devraient se concentrer sur le démantèlement du système kleptocratique de l’ancien président Kabila, de sorte que les vastes richesses naturelles de la RDC profitent au peuple congolais. Sans s’attaquer à la corruption et à son impact sur les questions de gouvernance, du conflit violent, aux élections et aux droits humains, ce bref moment de promesse sera perdu pour les mêmes forces qui ont contribué à une histoire d’exploitation en RDC », ont-ils indiqué dans leur lettre. (Politico.cd)

  13. On a trop parlé, on a trop écrit. Il est temps que le peuple congolais (kinois surtout) se lève et se revête du courage à l’instar des autres peuples (malien par exemple). Sinon on ne pourra s’affranchir que quand les poules auront des dents.

    1. eKUM
      electronic KUM,
      quel raisonnemment des LÂCHES !
      Vous avez trop parlé et trop écrit, mais dans la conclusion curieusement le « NOUS » disparaît et c´est aux autres de se lever et d´agir. Et vous, vous allez continuer de trop parler et de trop écrire. LÂCHETÉ !

      1. @procongo
        En reaction a mon observation a propos de l’article sur Daniel Safu, vous me posiez la question sur la resistance en rapport avec Monsieur Honore Ngbanda alors que je faisais allusion a une ‘ »opposition politique » caracterisee par la farce et la fiction. Que comprenez vous par rapport a la notion de l’opposition. Et que signifient « resistance » et « democratie » pour vous? J’ajouterai meme un autre element: que signifie « activisme » ?

      2. Chryso45,
        ça vous dérange de voir Ngbanda être logé à la même enseigne ? Pendant longtemps, les gens avaient compté sur l´opposition politique et la résistance de pour chasser Kabila. Kokamwa qu´aujourd´hui, on ne critique, n´évalue que l´opposition politique.

  14. @GABIN
    Pourquoi les autorités au ministère des affaires étrangeres ou à la présidence
    congolaise ferment toujours les yeux devant ce comportement décrié immoral de ce gars Omba Olenga. J’étais avant le confinement en février 2020 à Lagos pour une visite de contact avec la direction d’une banque Nigeriane qui a sa filiale en Rdc. Certains congolais que j’ai rencontré m’ont parlé des choses impossibles sur ce soit disant chargé d’affaires qui fait la honte de notre pays. Est-il fort en corruption avec des opérations retour à ses différents chefs hiérarchiques à Kinshasa? Car avec cet homme encore au Nigeria, la marmite Congo va exploser un jour.

    1. Adolphe,
      La reponse a votre question se trouve dans votre dernier paragraphe qui resume en partie le fleau ruinant la RDC, et ce du sommet en bas:
      « …Est-il fort en corruption avec des opérations retour à ses différents chefs hiérarchiques à Kinshasa? Car avec cet homme encore au Nigeria, la marmite Congo va exploser un jour…. »
      Que dire des promesses de FATshi pour deboulonner ce systeme..?

  15. rien de nouveau ,deja dans les annees 80 sous le marechal le zaire a ete declare en faillite par un tribunal hollandais car l ambassadeur a la haye ne payait plus auune facture depuis des annees a l instar de son collegue de pologne entre autres. la faute aux rwandais surement…

  16. HEIN!
    C’EST QUOI CA CETTE AFFAIRE LOUCHE DU GRAND KONGO? IL S’AGIT ICI, D’UN CADEAU EMPOISONNE DE HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA A FATSHI BETON SON ENNEMI D’HIER DEVENU SON NEW FRIEND, AMI BIEN AIME.
    LE GRAND KONGO N’EXISTE PLUS, IL EST DEJA MORT, ENTERRE AU NECROPOLE DE KINGAKATI. A CEUX QUI NE SAVENT PAS, NOTRE TRES RICHE KONGO DES BLA BLA RESSEMBLE A UN DEADLOCK SUIVI DES INJURES ET VERITES D’OU LE DEBOULONNEMENT ET SON DELOGEMENT MANU-MILITARI, SANS PREAVIS , DE CET INTOUCHABLE FISTON DU KASAI Mr. NGOYI KASANJI, L’ANCIEN GOUVERNEUR DU KASAI DEVENU SENATEUR A KINSASA. TOUS CES BIENS MEUBLES VOIRE MEME LES ANIMAUX DE LA BASSE COUR: NTABA, MABATA, SOSO… SONT JETES DEHORS. POURQUOI CETTE COLERE DE FATSHI BETON ET C’EST QUOI LE PROBLEME DANS CETTE AFFAIRE DE DEBOULONNEMENT ET DELOGEMENT? L’INTOUCHABLE SENATEUR FILS DU KASAI AVAIT QUALIFIE FATSHI BETON D’INCOMPETENT, QU’IL NE FERA RIEN DE BON POUR LE KONGO. POUR RIDICULISER LE FILS DU KASAI NGOYI LE SENATEUR, ON FAIT APPEL AUX WEWAS CETTE MILICE MONTEE A MOTO-TAXI ( TUKU TUKU ) COMME TRANSPORTEURS POUR AMENER LES BIENS MEUBLES JETES PAR ICI PAR LA DEHORS SUR LA PELOUSE VERS UNE DESTINATION INCONNUE PEUT-ETRE A PAKAJUMA.
    PIQUE DE COLERE, NGOYI KASANJI MENACE DE SE PENDRE CAR IL NE SAIT OU ALLER DORMIR, LA BELLE ETOILE EST DEVENUE SON HABITATION ET BUREAU. TOUT D’UN COUP, SA JOLIE FILLE NGOYI CHRISTELLE LANCE DES QUOLIBETS ET DIATRIBES CONTRE MAMA DENISE LA PREMIERE DAME. D’UN COUP, APPARAIT DANS LA SCENE VIEUX GABY MOKIA MWANA EQUATEUR MAMBENGA , CE DERNIER EN EXHIBANT LES DOCUMENTS QUE LADITE JOLIE VILLA SUR AV. ROI BAUDOUIN L’AVOIR ACHETE A UN SUJET JUIF DU NOM DE KELLER. DANS CETTE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU KONGO TRANSFORME EN FAR WEST, LORSQUE VOUS DITES LA VERITE ET QUE CETTE CETTE VERITE BLESSE, LE GENERAL SYLVANO KASONGO EST DEPECHE SUR LE LIEU AVEC SOUDARDS POLICIERS POUR CHIPER TOUT, A TITRE D’EXEMPLE L’ENVAHISSEMENT DU PALAIS DE LONGI MUANDA NSEMI. ICI DANS CETTE SCENE OU THEATRE DE MAUVAIS GOUT, NGOYI KASANJI ET SA JOLIE FILLE CHRISTELLE NGOYI N’ONT PAS ETE TRANSFERES A LA CNPP, QUELLE POLITIQUE DE DEUX POIDS DEUX MESURES AU GRAND KONGO OU LA POLITIQUE DE LA GUERRE D’OCCUPATION DU KONGO A NOUS TOUS! KIADI KIBENI AU KONGO!
    CHERS ET CHERES COMPATRIOTES, DETROMPEZ-VOUS, CE N’EST PAS SEULEMENT LES DIPLOMATES KONGOLAIS BROIENT DU NOIR, MAIS EGALEMENT TOUTES LES INTSTITUTIONS KONGOLAISES, C’EST DU SALA NGOLO ZAKU CE FAMEUX ARTICLE 15: DEBROUILLEZ-VOUS!
    IL FAUT ETRE AVEUGLE POUR NE PAS VOIR LES REALITES DE NOTRE KONGO ACTUEL DANS CETTE PERIODE DE COVID-19 = LE CONGO VIT DIFFICILEMENT DEPUIS 2019.
    FINITO!
    PLEASE NO STUPID COMMENTS ON MY WAY OF THINKING. THE BEST WAY IS TO READ OR NOT READ MY COMMENTS.
    PLEASE, BE GENTLEMAN.
    BITTE, KEINE BLOEDE KOMMENTAREN UND MEHR NICHT.

  17. @procongo
    Vous ne repondez pas a mes questions qui sont les suivantes: que comprenez vous par rapport a la notion de l’opposition. Et d’apres votre raisonnement, que signifient « resistance » et « democratie »? Enfin, que represente pour vous l’« activisme » ?

  18. @procongo
    P.S. Vous semblez exhiber tous les signes d' »un mouton-qui-saute ». Pour ne pas ainsi perdre trop de temps, je vous pose ces questions pour la deuxieme fois pour mieux vous comprendre afin de vous repondre adequatement.

  19. Chryso45,
    Vous jouez à la vache qui meugle. Que de questions d’écoliers ! Que de conditions pour de prétendues réponses adéquates. Ozosekisa !

    1. @procongo
      Votre reponse qui entretient la diversion confirme en effet un type de « mouton-qui-saute ».

Comments are closed.