Tout va changer, tout doit changer…

Read Time:2 Minute

La nouvelle est tombée comme la foudre. Une information judiciaire a été ouverte, le 2 janvier 2021 contre Roger Lumbala. Il a été arrêté et mis en examen en France par le parquet anti terroriste. La raison? Une enquête préliminaire avait été ouverte contre lui depuis décembre 2016 sans qu’il n’en sache rien. Comme des fourmis, le pôle Crimes contre l’humanité, Crimes et Délits de guerre du Parquet National Antiterroriste et l’Office Central de Lutte contre les Crimes contre l’Humanité, Crimes et Délits de Guerre faisaient leur boulot sans atermoiements funestes et sans précipitation inconsidérée. Ceci expliquant cela, les Français ont commencé à traquer ceux qui sont cités dans le Rapport Mapping de l’ONU de 2010. Les criminels listés sont près de 400! Enfer et damnation! Nous avions donc 400 bourreaux dans notre pays!

On comprend mieux pourquoi nous avons connu tant de morts depuis que les Libérateurs de l’AFDL ont commencé leurs œuvres. Tout ce monde, qui a pris le pouvoir en marchant sur les cadavres ou les squelettes des Congolais, est maintenant tombé en tribulation. En scrutant la liste, j’ai constaté que l’autorité morale du FCC, ou de ce qu’il en reste, s’y retrouve aussi. Stupeur et tremblements! Ce n’est donc pas demain qu’il fera son fameux come-back prophétisé par certains pasteurs des églises de réveil passés maîtres dans l’art de sauver les âmes et de soulager les poches des fidèles. Vade retro Satana!

D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa, l’occasion est là de nettoyer les écuries d’Augias. C’est l’occasion de procéder au renouvellement de la classe politique en nettoyant au karcher tous ceux qui croient que le pouvoir est au bout du fusil. Haro sur le baudet! Bref, passons.

La population souhaite un changement radical de la gouvernance de notre pays. C’est dans cet esprit que l’Union sacrée a été créée. Mais des individus mal intentionnés ne l’entendent pas de cette oreille. Ils veulent perpétuer l’ordre ancien d’impunité, de prébende et de corruption. Enfer et damnation!

C’est dans cet esprit que le Premier ministre affronte le chef de l’Etat à fleurets mouchetés. Cette drôle de guerre se joue maintenant au niveau de l’Assemblée nationale. Une session extraordinaire a été convoquée ce mardi 05 janvier 2021. Le Président de la République veut un nouveau gouvernement qui appliquera son programme d’action. Le premier ministre ne veut pas démissionner malgré la nomination d’un informateur. Il exige que sa famille politique, le FCC, le lui demande. Stupeur et tremblements! Après l’élection du nouveau Bureau de l’Assemblée nationale, une motion de censure contre le Premier ministre pourrait être déposée. Le mantra du FCC est la violation de la constitution. On dit chez nous que l’homme est comme le poivre. Tu ne le connais pas avant de l’avoir mâché.

 

GML

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Leadership national congolais de progrès
Next post Le Nord-Est martyrisé: « Les ennemis sont parmi nous! »