Etat de siège: « Fatshi » défié par les prétendus « ADF »

Tout le monde en parle. Il s’agit du raid spectaculaire mené, mercredi 1er septembre, sur un convoi civil circulant entre les localités de Komanda et Luna dans le Territoire d’Irumu, en Ituri. Comme à l’accoutumée, cette attaque, aux allures d’ « opération commando », est attribuée, plus à tort qu’à raison, aux prétendus – et insaisissables – « rebelles ougandais » dits « ADF ». Bilan: quatre civils tués et treize automobiles détruites. Le 27 août, dix-neuf paisibles citoyens congolais avaient péri dans des conditions analogues dans le Territoire de Beni.

Revenons au Territoire d’Irumu. Les observateurs ont appris avec stupeur et effroi que les véhicules – une centaine – engagés dans le « cortège fatal » n’étaient pas seuls. Ils étaient « escortés » non seulement par des éléments de la force publique (armée et police) mais aussi par des forces onusiennes. La présence de ces dernières a été confirmée par Thierry Lion, commandant en second des troupes onusiennes. Aucun assaillant n’a été blessé ou tué. Aucun n’a été fait prisonnier.

Comment ne pas donner raison à l’ancien ministre des Affaires étrangères Antipas Mbusa Nyamwisi qui déclarait que « l’ennemi est parmi nous »? C’était dans une interview accordée à Congo Indépendant en décembre 2017. « Antipas » n’a jamais changer de version.

Selon lui, cet « ennemi » n’est autre que « Joseph Kabila » et ses « hommes ». Dès le mois d’octobre 2014, il fut le premier à pointer un doigt accusateur en direction du « général » Muhindo Akili, alias « Mundos ». Interrogé sur le « mobile », Mbusa aura ces mots: « Kabila voudrait entretenir le chaos pour pérenniser son pouvoir ».

Au cours de cet entretien, le leader du RCD/K-ML n’avait pas manqué de relever les déclarations de Bertrand Bisimwa. Président de la « rébellion » pro-rwandaise du M23, ce dernier avait accusé le pouvoir kabiliste de « recruter des bandits parmi les anciens combattants » du M23.

A en croire Mbusa, « Kabila » avait fait poster des « agents de sécurité » dans plusieurs capitales de la sous-région. C’est le cas notamment de: Nairobi, Bujumbura, Kampala et Kigali. Mission: recruter des « bandits » originaires de ces pays, déguisés en « Djiadistes ». Ces informations n’ont jamais été démenties.

Quatre mois après la proclamation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, le président Felix Tshisekedi Tshilombo fait face à un défi. Un défi aux allures d’affront personnel. Ceux qui claironnaient récemment que « l’état de siège est un fiasco » doivent boire du petit lait.

Reste qu’il faut être de mauvaise foi pour ne pas constater que « Kabila » a laissé pourrir un « mal » qui a commencé en octobre 2014 pendant qu’il trônait à la tête de l’Etat. Il faut être également de mauvaise foi pour croire que la force publique allait éradiquer en moins de cinq mois les tueurs qui répandent la terreur et la mort dans cette partie du pays depuis cinq ans.

C’est le lieu de revenir sur le cas Jamil Mukulu. Il s’agit de ce citoyen ougandais qui passe pour le leader des ADF. Arrêté en janvier 2015 dans un village tanzanien, « Jamil » fut trouvé en possession de six passeports étrangers dont celui du Congo-Kinshasa. Qui est l’autorité congolaise qui lui aurait délivré ce document de voyage? Pourquoi les autorités diplomatiques de la RDC restent-elles impavides au lieu de mener, depuis 2015, des démarches diplomatiques afin de procéder à la vérification de l’authenticité de ce passeport? Pourquoi ces prétendus « rebelles ougandais » opèrent à partir de la frontière avec l’Ouganda sans menacer la sécurité des personnes et des biens au pays de Yoweri Kaguta Museveni? Trois questions qui restent sans réponses.

Nous l’avons déjà écrit dans Congo Indépendant que Jamil Mukulu n’est pas un inconnu pour le général-major « Joseph Kabila ». Les deux hommes seraient de vieilles connaissances. Selon Antipas Mbusa qui a eu à côtoyer les prétendus « libérateurs » du 17 mai 1997 est formel: Joseph Kabila et Jamil Mukulu ont vécu sous le même toit à Kinshasa au n°55 de l’avenue Bocage, au quartier Ma Campagne.

Il apparait clair que « l’ennemi est et sera parmi nous ». Et ce aussi longtemps que « Fatshi » n’osera crever l’abcès « Jamil Mukulu »…

 

Baudouin Amba Wetshi

17 Commentaires on “Etat de siège: « Fatshi » défié par les prétendus « ADF »

  1. Non, Mr. BAW, les gens en veulent à Tshilombo parce qu’il se déclare partenaire de ces mêmes massacreurs, et il déclare même sans sourciller qu’il doit apprendre aux pieds d’alias Kabila ; mais « apprendre » quoi ? À tuer ? piller? A détruire le Congo notre beau pays ?
    Répondez-moi M. BAW!

  2. DES JEEPS TOYOTA DES FARDC
    Les militaires congolais utilisent des jeeps Toyota sans protection balistique.. Il suffit de tirer sur ces jeeps avec des simples Ak-47 pour massacrer ces pauvres militaires qui ne portent même pas des gilets pare balle..
    Un tire de RPG-9 ou une mine.. peuvent décimer tous ces pauvres militaires.
    DRONES
    Pour quelle raison, les FARDC ne font pas usage des drones de reconnaissance afin de « baliser » la route pendant le cortège?
    mister BAW
    Ce n´est pas la « faute » de Kabila si le gouvernement de Felix Beton a très mal planifié cet état de siège.
    Il n´est pas possible de rendre Kabila responsable de l´absence des équipements militaires dont les FARDC ont besoin..
    Kabila n´est plus « commandant suprême » de l´armée du Congo ni responsable de la sécurité des congolais depuis 2 ans et 8 mois.
    Pourquoi se voiler la face? Il est temps de « déclarer » l´ETAT DE GUERRE..
    Faisons en sorte que la majorité au Parlement puisse voter un budget afin de financer cette guerre..
    Mieux? N´est-il pas que le Parlement puisse exiger la signature d´un TRAITÉ de défense avec l´UE/USA afin que l´armée congolaise puisse accéder aux technologies militaires dont nos militaires ont besoin pendant cette guerre ?

    1. @GHOST,
      Je me répète, sans l’aide de l’Angola, vous ne réglerez jamais le chaos à l’Est du pays. L’ organisateur de ce chaos, avec la complicité de ses supplétifs logés à Kinshasa, le sait si bien qu’il s’est organisé à ne jamais laisser ses concierges de Kinshasa s’allier avec l’Angola. UE/USA
      Ils sont avec l’ennemi principal. Oubliez ça. Tous profitent de ce chaos. OUBLIEZ !!!!
      ANGOLA
      Seul ce pays, vrai frère et voisin, peut sauver le Congo. Le reste, c’est de la FOUTAISE !!! DU PET DE CHIOT !!! DU CINEMA !!!

      1. Jo Bongos@
        L´Angola n´a jamais été un pays « frère » du Congo. Vous devrez faire un effort pour vous souvenir des destructions d´une longue guerre civile en Angola où la RDC avait soutenue l´UNITA.
        Les généraux angolais n´ont pas la memoire courte comme vous le croyez. L´actuel président est un ex général du MPLA qui avait participé á cette longue guerre si vous le savez pas.. et jamais ce président ne peut aider la RDC.
        Vous devriez augmenter vos connaissances sur l´Angola qui est un allié des USA. Pour vous aider á comprendre les choses: quelques mois avant de remplacer Dos Santos, ce président qui était ministre de la défense avait sejourné aux USA et visité le Pentagone.
        Ce que vous ne savez pas est que AFRICOM entraine et forme l´armée angolaise depuis plus de 10 ans !
        Relisez l´histoire avant de vous lancer dans des affirmations sans réferences historiques ou réalistes

      2. @GHOST,
        Je suis d’avis avec vous. Même notre gentil M. BAW sait pourquoi je suis de cet avis. Cet espace n’est pas approprié pour nous permettre de tout décliner.

  3. Joseph Kabila et sa bande seraient ils si puissants pour faire tomber sur un guet-apens une colonne de véhicules accompagnée par les forces de défense et de l’ordre( armée et police) associées aux troupes de la Monusco. Néanmoins, je reconnais autant que vous qu’une situation pourrie depuis des décennies ne peut être assainie en quelques mois. Toutefois, ce qui choque le citoyen lambda que je suis et que c’est devenu un langage commun d’accuser les anciens alliés de déstabiliser le pouvoir actuel. Ce que je pense est que celui qui a l’impérium ne se plaint, ne pleure pas mais agit.

  4. BAW,
    Le drame dans l’Est a commencé avant l’AFDL, qui n’a fait que l’exacerber avec son accession au pouvoir.
    « Ceux qui claironnaient que l’état de siège est un fiasco » n’ont pas à boire le petit lait. Ils ont plutôt fait un constat amer: un échec. La situation n’évolue pas. Elle se détériore davantage. Qui est ce congolais digne de ce nom peut boire un petit lait quand ses compatriotes sont tués à coups des machettes et des balles? S’il y en a ,alors baza bandoki. Baza bantu ya mitema mabe. Baza banyangalakata.
    « Il faut être également de mauvaise foi pour croire que la force publique allait éradiquer en moins de cinq mois les tueurs qui répandent la terreur et la mort dans cette partie du pays cinq ans ».
    C’est l’antienne que chantent en choeur les talibans et les fatshistes. Pour eux, Fatshi a trouvé cette situation qui perdure depuis plus de 30 ans, plus de 25 ans, plus de 5 ans.. En fait ils ont une lucidité obscurcie par un fanatisme triomphaliste aveugle.
    Ils sont incapables de se mettre dans la peau des nos frères dans l’Est qui vivent la boule au ventre chaque jour. Pour nos compatriotes de là-bas, une minute est une éternité.
    L’Est, on l’appelait affectueusement la Suisse du Zaïre. A cause de son paysage paradisiaque à vous couper le souffle, son Mont Rwenzori avec sa neigne éternelle toute l’année. Est ya biso, est libyanisé, somalisé. Le peuple congolais et les pouvoirs publics devaient être préoccupés par cette tragédie. Se sent-ils concernés? Peut-être. En tout cas pas assez. Les institutions élues fonctionnent normalement. Le PR voyage. Le gouvernement travaille. Même pas un mot de condoléances pour les familles endeuillées.
    Dans un pays normal, les ministres de la Défense et de l’Intérieur devaient démissionner, ou même forcer à le faire; faute des résultats. Le PM et son gouvernement devaient vaciller. Il faut combien des siècles pour pacifier l’Est? En 80 jours, Mobutu,le dictateur honni, avait terminé Shaba I, en 6 jours Shaba II,en moisn d’une semaine Moba & II.
    On a jubilé au Congo que Kabila a été défait. Ses hommes sont en prison ou en fuite. Comment peut-il encore être responsable de notre débâcle actuelle?
    A l’EFO à Kananga,on forme chaque année des officiers. Quelqu’un a-t-il entendu parler du recrutement des jeunes, hommes de troupe depuis 5 ans? Nos hommes de troupe ont pris de l’âge. Ils doivent faire valoir leur droit à la retraite. Le gouvernement de warriors pense-t-il à rajeunir nos troupe?

    1. KOLOMABELE@
      Les victoires de Mobutu sont des « mythes ». Dans l´ouvrage de Kengo (Léon Kengo wa Dondo. La passion de l´État) ce dernier cite l´ouvrage d´un ex général des FAZ qui affirme que l´armée de Mobutu n´a jamais gagnée une guerre toute seule. Les 2 guerres du Katanga ont été une humiliation pour Mobutu. Sans la France, les USA et le Maroc, la Gendarmerie Katangaise allait s´emparer de toute la province du Shaba.
      Ainsi, Mobutu n´est pas une réference dans cette guerre de 20 ans qui est aussi l´une des conséquences de sa politique tribaliste/régionaliste en matière de défense.
      FELIX?
      Son état de siège se transforme en état de piège. Les ambuscades sur les routes du Kivu indiquent clairement que les généraux de l´armée congolaise ne « lisent » pas la riche litterature des guerres contemporaines. Le jour où ces convois vont tomber sur des mines et des explosifs s´approche.
      Si Felix ne comprend pas qu´il doit « moderniser » rapidement l´armée nationale en accedant aux technologies militaires modernes, sa promesse de pacifier l´Est va être l´obstacle principal á ses ambitions d´un second mandat.
      Kabila n´est plus président depuis 2 ans et 8 mois, le tenir responsable de l´état de siège est une affirmation très discutable.
      Il est plus que temps de lancer une « formation » d´une armée nationale et cela exige un « traité de défense » avec des puissances militaires capables non seulement d´apporter les connaissances et les technologies, mais surtout le financement de ce programme.

      1. @ghost.
        CIC.COM est la tasse de café pour nous qui le consultons chaque jour. Personnellement j’ai toujours considéré Ghost comme notre expert en matière de sécurité et de défense. Lelo azobeta mabe. « Les victoires de Mobutu sont des mythes. L’armée de Mobutu n’a jamais gagné une toute seule guerre ». Qu’un citoyen congolais lambada, ayant une ignorance crasse des questions militaires et d’histoire et opposants intimes à Mobutu, gobent sans la critiquer, une telle affirmation comme un dogme, je le leur concède. En tout cas pas à un esprit exercé et expérimenté dans le domaine militaire comme Ghost, Qui est un n ancien GaCi, un ancien de KotaOkola. Nyama na Ngunda.
        Ces deux affirmations sont contradictoires. Selon la première, ces victoires de Mobutu n’ont jamais eu lieu. Selon la seconde, c’est vraiment avec l’aide des étrangers que Mobutu a gagné des guerres.
        Quand un pays est attaqué et fait appel à une armée ou à des armées étrangères, celles-ci ne remplacent pas l’armée nationale. Pendants les deux Guerres mondiales, les alliés américains ne s’étaient pas battus sans les européens. En Syrie ,les russes se sont battus à coté de l’armée de El Saad.
        En 1997,les armées rwandaise, ougandaise, burundaises et angolaise avaient installé LD Kabila sur le tabouret présidentiel au Congo. LD Kabila qui avait détruit l’armée congolaise, aidé par les Rwandais. .En 1998 les rwandais et les ougandais ont attaqué le Congo. LD Kabila après avoir détruit les FAZ avec l’aide des rwandais(cfr les les ex FAZ massacrés à Kitona, un génocide dont personne ne parle),a fait appel aux armées de l »Angola, de la Namibie, du Zimbabwe et du Tchad. Ces armées n’ont gagné aucune moindre victoire. Tout simplement parce que les FAC(Forces armées congolaises) étaient inexistantes.
        Un quart de siècle depuis le départ du dictateur honni, le Congo est un pays sans Etat, faute d’une armée digne de ce nom. Des congolais sont massacrées par dizaines presque chaque jour. Les pouvoirs publics gardent un silence assourdissant comme un cimetière.
        Le Zaîre n’avait jamais été la capitale mondiale du viol. Les immenses richesses naturelles du Congo n’ont jamais été pillées par des vautours venus du monde entier comme des biens sans maîtres. Les chinois squattent les mines au Congo. Les Congolais eux-mêmes se saoulent de la prière, de la bière, de bombé et du culte de Fatshibidon. L’ANR ne voit rien. L’état de siège de Fatshi n’a fait que aggravé l’insécurité dans l’Est. La MONUSCO, les américains, les kenyans sont là, on voit rien venir. Pourquoi? Parce les FARDC infiltrées sont inefficaces.
        En Afganistan, les américains, hyper puissance militaire du monde ont échoué lamentablement. Les USA ont formé l’armée afgane, l’ont doté des matériels militaires. Les américains sont repartis la queue entre les pattes. Humiliés comme jamais. L’armée afgane avec ses moyens colossaux, n’a pas pu résister aux talibans qui n’avaient que des armes individuelles.
        On sait rien de la politique de défense de Fatshi. Les officiers sont formés à l’EFO Kananga. Mais les hommes de troupe sont en formation où?

  5. @ « Fatshi » défié par les prétendus « ADF » = un convoi officiel escorté en Ituri dans le territoire d’Irumu a été l’objet d’un raid spectaculaire des ADF causant la mort de 4 civils et l’incendie de 13 automobiles tandis que deux jours plutôt 19 paisibles citoyens congolais avaient péri dans des conditions analogues dans le Territoire de Beni. A part ça nous sommes bien en état de siège spécialement proclamé pour combattre l’insécurité accrue au Nord Kivu et en Ituri ; cherchez l’erreur !
    @ « Fatshi » défié sur le terrain sécuritaire mais hélas aussi en matière de l’autorité de l’Etat sur le territoire qu’il gouverne du pays et sur l’exploitation économique par les étrangers. Avez-vous visionné la vidéo d’Alain Foka sur des Chinois qui ont créé un Etat dans l’Etat à Kamituga dans le Sud Kivu où non seulement ils exploitent illégalement nos minerais mais aussi ils en interdisent l’accès à tout impétrant Congolais fût-il le ministre provincial des Mines. Où sommes-nous, y’a-t-il un pilote dans l’avion Congo ???
    @ Sinon, dites-moi, Tshisekedi l’actuel locataire à la tête du pays, veut-il aussi comme hier ‘JK’ entretenir le chaos pour pérenniser son pouvoir ou quelque chose de ce genre et pour quel bénéfice durable ou plutôt ses bons sentiments n’arrivent à avoir le dessus sur ses incapacités, son impréparation, son amateurisme ? Pauvre pays, toujours incapable de quelque réussite durable sur le moindre secteur !!! Pourvu que demain, et espérons-le, ça change !

    1. NONO,
      c’est plutôt votre lecture qui est fantaisiste, superfiicielle et imprégnée de mauvaise foi. C’est depuis janvier 2019 que vous réclamez le bilan de Félix. Koseka ! En même temps quand Félix avait réussi à se débarasser du FCC, vous vous étiez empressé de condamner la manière de se débarrasser de ce que vous qualifiez vous-même le mal absolu. Contradiction ! Pour votre gouverne, le Congo sous Félix est en combat avec les conséquences de ce mal absolu. La corruption, le bradage des mines… Venir parler de l’amateurisme au moment où on vous fait découvrir la profondeur du mal au Congo, c’est faire preuve de puérilisme et de mauvaise foi. Que fait le pilote dans l’avion Congo ? Il vous révèle les dessous horribles de la situation du pays et s’engage au combat avec les Congolais de bonne foi.

  6. @GHOST,
    1. Officier du MPLA ou pas, l’actuel président de l’Angola est plus pro-Congo que le peut être n’importe quel président d’un pays de l’UE ou des USA.
    2. Je dois me souvenir des destructions d´une longue guerre civile en Angola où la RDC avait soutenue l´UNITA ? Ok. J’observe simplement que ceci n’a pas empêché l’ Angola de signer une quadripartite avec trois autres pays, notamment le Congo. Alors ?
    3. Vous enfumez : vous proclamez que l’Angola est un allié des USA. Yes. AFRICOM forme et entraîne l’armée angolaise. Et alors ?
    AFRICOM a formé l’armée rwandaise.
    4. Les USA et l’UE soutiennent à fond le Rwanda, pourquoi aideraient-ils le Congo ? Logique eza wapi ?
    5. Vos affirmations reposeraient sur quelles références historiques ou réalistes ?
    6. Expliquez-moi, grâce à vos références historique ou réalistes, ce qu’est venu faire l’ Angola lors du meeting aérien Angola/Congo à Kinshasa.
    7. Je répète : L’ Angola est le seul pays de la région capable de sortir le Congo du bourbier de l’Est. Les ennemis du Congo le savent et font en sorte qu’il n’y ait pas d’initiatives angolaises dans la crise.

    1. JoBongo@
      Pourquoi l´actuel président de l´Angola serait « pro-Congo » quand l´Angola pille le petrole de la RDC dans l´Atlantique?
      Pourquoi un général qui a vu mourir ses amis, ses troupes pendant une longue guerre où le Zaire était le back-up de Savimbi serait-il « pro-Congo »?
      Comment selon vous l´armée angolaise entrainée par les USA vont intervenir au Congo, pays « sous la protection » des USA dont l ambassadeur se promene chaque jour comme dans un État membre des USA?
      Avez-vous une orgine « angolaise » ? Kie kie kie

      1. @GHOST,
        Et pourquoi le Rwanda, « sous la protection » des USA dont l’ambassadeur se promène chaque jour au Congo comme dans un État membre des USA martyrise-t-il le Congo ?
        De mon point de vue, vous posez des questions bêtes.
        Non, je n’ai pas d’origine angolaise. Et même si j’étais angolais, je serai fière de l’être.
        Non, je suis rwandais. Je suis le fils de Kagame.
        Ainsi, je mets fin à cet échange stérile pour ne pas dire idiot.
        Oyoki ?

  7. L’IMPOSTEUR RWANDAIS HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA N’EST PLUS PRÉSIDENT DE LA RDC OCCUPÉE PAR LES BANYARWANDA😇! Faux et Archifaux, le nœud du problème au KONGO-ZAÏRE consiste dans l’apathie hyper maladive de la masse Kongolaise qui n’ose jamais dire non au Fanatisme aveugle et à la Religiosité imbécilisante. Et tout a été fait pour rendre ce Peuple inerte, mou, lymphatique, trop réactif mais peu proactif depuis la naissance quasiment… Affirmer dans un Forum Public tel que CIC que Tshilombo-Pétain est Seul à Bord comme Président de la République [alors que alias Kabila et sa Femme Jezabel sont libres de tout mouvement] et Commandant Suprême des FARDC (Forces Armées Rwandaises Déployées-Disséminées au Congo-Kinshasa), c’est totalement erroné, nous (Combattant Résistant de l’Ombre) dirons même plus que c’est de la mauvaise foi à la limite de la sorcellerie inconsciente… Aucun Président de la République au monde ne se comporte comme FATSHI BIDON le fait en posant des actes délictueux sans en être inquiété par le Parle et ment d’Occupation Rwandaise qu’il a corrompu par des Jeeps SUV et des enveloppes des $, nulle part sur cette Planète Terre, un Chef de l’État qui voyage comme un Philanthrope s’abstient pendant 3 ans de présenter ne fut-ce que ses condoléances aux familles eplorées de ses compatriotes tués, massacrés par la Soldatesque Rwandaise (appelée faussement ADF NALU) de l’APR (Armée Patriotique Rwandaise) qui protège son pouvoir protocolaire vaccillant, brinquibalant👿… GUERRE D’AGRESSION, GUERRE DE BASSE INTENSITÉ OU DE BALKANISATION ! Feu Honoré NGBANDA, Charles Onana, feu PIERRE Péan pour ne citez que ceux-là ont déjà décortiqué durant des années ce qui se passe dans le Grand Kivu, il eut fallu que ALAIN Foka (France 24) confirme le paradigme d’un NON-ÉTAT en RDC occupée pour bouclier la boucle, la suite tragique dépend des KONGOLAIS qui minimisent l’Occupation Rwandaise en allant bêtement aux élections truquées en 2023… C’est connu de tous les AMIS du KONGO-ZAÏRE que Tshilombo-Pétain est un Président protocolaire Commissionnaire des Occupants Banyarwanda, raison pour laquelle il s’en fout éperdument des malheurs du Peuple Kongolais mais s’attelle à representer ses Maîtres Occupants Banyarwanda chez leurs Chefs Mondialistes Eugénistes Impérialistes à
    travers le monde entier soi-disant pour chercher des Investisseurs qui ne viendront jamais, une autre raison plausible de ses incessants voyages, c’est la fuite en avant pour cacher son incompétence consciente, son incapacité intellectuelle à traiter des dossiers à la présidence protocolaire pour affirmer platement après n’être au courant de rien, quel Président de la République dans une vraie Démocratie agit ainsi😭?… SANS LES VRAIS GUERRIERS MAÏ MAÏ LE KONGO-ZAÏRE SERAIT DÉJÀ BALKANISÉ À PARTIR DU GRAND KIVU !… L’État de PIÈGE diligenté par Kagame a partir du Rwanda pour fragiliser la RÉSISTANCE KONGOLAISE et exécuté par Tshilombo-Pétain démontre que la RDC occupée par les Banyarwanda est un NO MANS LAND DICTOCRATIE-DÉMOCRATURE, un CAPHARNAÜM démocratique, un REPAIRE des Chacals MONDIALISTES EXTERMINATEURS du PEUPLE BANTOU KONGOLAIS haï comme les INDIENS Américains rayés de la Carte du Monde, comme les Chevaliers Cathares [qui étaient mieux organisés face à l’inquisition Catholique] malgré leur Chute (Déclin) légendaire… « Quittez les Institutions d’Occupation Rwandaise  » dixit Honoré NGBANDA… Ainsi soit-il…INGETA

  8. 20 ANS DE GUERRE
    Quel est le premier enseignement de 20 ans de guerre au Congo?
    1. UN ETAT N´A JAMAIS DES « AMIS »
    Le président Felix préside l´UA, une organisation africaine qui a été toujours ou presque « NEUTRE » pendant les 20 ans du Congo.
    Mister BAW. vous qui faisez des recherches devrait de temps en temps souligner cet aspect de la diplomatie de l´UA.
    Pendant les invasions du territoire congolais, AUCUN pays membre de l´UA n´a´coupé ses relations diplomatiques avec les pays agresseurs du Congo. L´UA n´a jamais condamnée ou pris l´option de lancer des sactions contre le Rwanda et l´Ouganda. Même aprés la publication du rapport MAPPING, vous ne trouverez aucune intervention de l´UA sur ce rapport.
    En ce moment où le terrorisme contre les congolais augmente de tempo. les pays membres de l´UA n´apportent ni contribution financière, ni contribution militaire sous forme de logistique..nada rien
    La seule organisation qui a été active est la SADC.. dont les ressources sont limitées.
    2 EMGARGO SUR LES ARMES, UN MYTHE?
    Une autre question pour mr BAW.. qui devrait nous aider á comprendre s´il existe réellement un embargo sur les armes contre la RDC.
    S´il existe une telle décision de l´ONU, on aimerait bien comprendre pour quelle raison quand le président de la RDC préside l´UA, il ne peut pas obtenir un back up diplomatique de tous les pays membres afin de faire cesser cet embargo?
    3 TRAITE DE DEFENSE ?
    La RDC comme tous les pays de la planète ne peut pas esperer former et équiper une armée nationale fiable sans un « traité de défense » avec les puissances militaires de la planète.
    Exit la Chine, pays qui n´a pas la tradition d´intervenir militairement hors de ses frontières mais souhaite avant tout des rélations économiques.
    Exit la Russie, pays qui avance en Afrique.. car aprés la RCA, le Nigeria et le Gabon se rapproche de plus en plus de la Russie qui pour des raisons historiques ne peut pas signer un traité de défense.
    Il ne reste que les USA dont l´ambassadeur en fonction est plus que visible au Congo et l´UE alliée naturelle des USA
    Un traité de défense rend plus facile la fin de l´embargo sur les armes et renforce le concept d´une « dissuasion » car tous les pays voisins ne vont jamais oser agresser le Congo quand les USA ou l´UE peut intevenir militairement et diplomatiquement.

  9. Notre frère GHOST semble vouloir privilégier/préconiser un  » traité de défense  » avec les USA dont l’ambassadeur en fonction est plus que visible au Congo et l’UE alliée naturelle des USA.
    1. Un traité de défense avec les USA. Pas moins que ça. Waou…
    L ‘ administration Biden partage entièrement les enjeux exposés dans la National Security Strategy de 2017. Je vous invite tous à lire ou relire ce document. Il serait également utile de lire ou relire le Statement by Secretary of Défense, Lloyd S. Austin, on the Initiation of a Global Force Posture Review ( February 4, 2021 ). On comprendrait mieux les perspectives d’évolution de la politique de défense des EU sous l’administration Biden.
    2. Un traité de défense avec l’ UE. Bien que celle-ci déploie des missions et des opérations à travers le monde dans le cadre de sa politique de sécurité et de défense commune (PSDC), souvent en partenariat avec l’OTAN ou sous mandant du Conseil de sécurité, je vois mal comment elle (UE) pourrait signer un traité de défense avec un état africain. Je doute fort que cela soit possible. A moins que je n’ai pas compris la signification d’un  » traité de défense  ».
    Si les EU, par exemple, avec son ambassadeur qui devait être muluba dans une autre vie, veulent vraiment aider le Congo à se sortir du bourbier de l’Est, ce serait plus simple d’exiger la reforme imminente de la mission de la MONUSCO qui reste une construction intellectuelle du Conseil de sécurité des Nations-Unis.
    Na esprit ya bien, sans être un expert en matières de défense.

Comments are closed.