Présidentielle du 30/12/2018: « Kabila » passe aux « aveux »

Ceux qui côtoient l’ex-président « Joseph Kabila » assurent que ce dernier s’ennuie et ressemble de plus en plus à un « toxicomane sevré ». Il a les nerfs à vif et serait devenu tempétueux. Aigri. Et ce pour avoir constaté que la « télécommande » qui lui permettait de garder le contrôle absolu sur son « partenaire » commence à accuser des « ratés ». Aussi, a-t-il engagé le redoutable pari d’évoquer, par bribe, ses « propres turpitudes » en recourant aux services d’un « bouffon du roi ». Nom: Henri Magie wa Lufete. Selon ce dernier, Felix Tshisekedi était le « candidat-bis » (sic!) de « Kabila » à l’élection présidentielle. Vous avez bien entendu. Pire, la coalition Cach serait une « création de Joseph Kabila ». L’ex-président « Joseph Kabila » avoue par la bouche de son « messager » – qui n’a guère été démenti – d’avoir incité la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) de contrefaire les résultats électoraux. Une violation intentionnelle de la Constitution qui a un nom: parjure.

Membre de la Ligue des « jeunes » de l’ex-parti présidentiel, le Pprd (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie), reconnaissable par sa barbe poivre sel, Henri Magie wa Lufete s’est livré à un véritable marathon. Au cours de la semaine dernière, il n’a cessé de hanter les studios des médias kinois diffusés sur YouTube. Dieu seul sait combien coûte une émission sollicitée. L’homme prétend avoir été initié au militantisme politique dans le parti communiste français (PCF).

Intervenant mercredi 26 janvier à l’émission « Qu’entre nous soit dit », animée par Pero Luwara sur « CPL TV », sieur Magie s’est présenté en « fou du roi » chargé de « rappeler » au président Felix Tshisekedi Tshilombo « qu’il n’est qu’un homme ». Une langue de bois qui sous-entend qu’il a reçu mission de « chahuter » le successeur de « Kabila » chaque fois que « l’Accord secret » Fcc-Cach sera « violé ».

Dans un pays normal, les sorties médiatiques de cet homme n’aurait suscité que des éclats de rire et des haussements d’épaules. Rien de plus. Et ce pour la simple raison que le locuteur n’est nullement la « voix autorisée » pour « porter la parole » de l’ex-parti présidentiel ou celle de la plateforme politique « Front commun pour le Congo » (Fcc). Le Congo-Kinshasa est tout le contraire d’un Etat normal. Les déclarations tenues par Magie sont gravissimes. Ils ont valeur d’aveu.

Usant et abusant d’un ton désinvolte, Henri Magie ne pèse guère le poids des mots. Il commence par ricaner de la menace brandie par le président Felix Tshisekedi de « dissoudre » l’Assemblée nationale. C’était le 19 janvier. Fatshi s’adressait à la diaspora congolaise présente à Londres. La présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda avait réagi en lisant un texte écrit provoquant une levée de boucliers au sein de l’Udps. « Au lieu de menacer, il doit agir », tonne Magie avec une pointe d’arrogance. Et d’ajouter, avec une certaine pertinence, que « le chef de l’Etat n’est pas tenu de réagir chaque fois qu’il y a un différend entre le Fcc et le Cach. Il est le Président de tous les Congolais ».

« JOSEPH KABILA EST LE CRÉATEUR DE CACH »

L’ex-président « Joseph Kabila »

Ignorant sans doute l’adage, cher aux latinistes, selon lequel « nul n’est entendu invoquant ses propres turpitudes » (Nemo auditur propriam turpitudinem allegans), Magie wa Lufete se lance tête baissée tel un taureau qui voit un tissu rouge. Il débite les « révélations » qu’il tient manifestement de son mentor.

Selon lui, « Felix » était le candidat de rechange [candidat-bis] de « Kabila » à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018. « Joseph Kabila est le créateur de Cach. C’est lui qui avait demandé au président kenyan d’abriter la naissance de cette coalition dans son pays ». Le but, précise-t-il, était « de gouverner ».

Tout en affirmant que Fatshi « n’a jamais été élu Président » et que le « dauphin » Emmanuel Ramazani Shadary « avait recueilli plus de voix que lui », Magie s’est refusé d’aller jusqu’au bout de sa logique en confirmant que le prédécesseur de Fatshi avait soudoyé la Commission électorale nationale indépendante. « Je ne rentre pas dans ce débat. Il faudra organiser une autre émission ». Le mal est fait.

A en croire Henri Magie, le Fcc aurait rassemblé tous les « actes illégaux » commis sous l’actuel chef de l’Etat. « Nous avons accumulé des dossiers. Nous pouvons, à tout moment, mettre le chef de l’Etat en accusation », soutient-il avec une légèreté déconcertante.

Les propos tenus jusqu’ici par ce « messager » suggèrent que la confiance n’est plus ce qu’elle était entre le Fcc et le Cach. Les coalisés découvrent qu’ils n’ont jamais eu de projet commun. Les deux partenaires se tiennent par la barbichette. Aucune d’entre elles n’ose demander le « divorce ».  Un divorce aux conséquences désastreuses pour tout le monde. « La coalition Fcc-Cach a de l’avenir. Joseph Kabila nous a dit que nous serons les derniers à claquer la porte de la coalition ». C’est Magie wa Lufete qui parle.

« SOULÈVEMENT POPULAIRE »

Pasteur Pascal Mukuna

En décryptant les déclarations incendiaires du « messager » de « Kabila », il apparaît que celui-ci a tiré ses « dernières balles » croyant contrer les « flèches » que lui décoche l’évangéliste Pascal Mukuna. Celui-ci a lancé ce qu’il appelle la « campagne d’éveil patriotique ». « Le pays tourne en rond », clame ce prédicateur.

Mukuna, dont le nom figurait parmi les membres de l’équipe de campagne d’Emmanuel Ramazani Shadary, a trouvé la parade à opposer à ses contempteurs: « Moïse n’avait-il  pas grandi dans la maison de Pharaon? N’avait-il pas quitté Pharaon après avoir constaté la souffrance de son peuple? ». « Même si j’étais avec eux[les kabilistes, Ndlr], je ne peux rien dire sur ce qui ne va pas? »

A l’instar de la grande majorité des Congolais, ce Pasteur d’une église dite de réveil déplore l’absence de changement une année après l’investiture de Felix Tshisekedi à la tête de l’Etat. Il préconise ni plus ni moins que la « neutralisation » du Fcc par un « soulèvement populaire » en dénonçant, au passage, « l’infiltration » de l’armée, la police et les services de renseignements – civils et militaires – « par des citoyens rwandais ».

En attendant que le Parlement congolais – dominé par des membres de la mouvance kabiliste dite Fcc –  puisse enclencher une hypothétique procédure d’ « impeachment » contre Felix Tshisekedi, le procureur général près la Cour de cassation devrait se saisir déjà suite aux propos autant gravissimes que révoltants tenus par le Pprd Henri Magie wa Lufete. Jusqu’à preuve du contraire, ces propos ont valeur d’aveu.

L’aveu selon lequel l’ex-président « Joseph Kabila » a intentionnellement violé la Constitution en incitant la Ceni à falsifier les résultats de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018. Un cas de haute trahison…

 

Baudouin Amba Wetshi

22 thoughts on “Présidentielle du 30/12/2018: « Kabila » passe aux « aveux »

  1. Quand Felix Tshilombo cumule crapulerie et incompétence!
    Hier encore, notre président nommé prenait part (à Luanda) à un sommet (inutile) qui avait pour objectif de « consolider les accords conclus entre l’Ouganda et le Rwanda »; pendant que nos populations de l’Est continuent d’être victimes des massacres à grande échelle. Qu’est-ce que la réconciliation de ces deux sanguinaires pourra bien apporter de bien à notre pays?
    Félix devrait plutôt s’occuper à chercher les voies et moyens pour endiguer la pauvreté de nos populations, au lieu de continuer à laisser la famine se répandre et à jeter des centaines de congolais en prison tout en dépensant des millions dans des voyages sans intérêt.

    1. KUM
      Comme si les contradictions et les turpitudes de MAGIE décrites dans cet article ne suffisaient pas, voilà que vous avez décidé d´aligner les vôtres. Vous avez déjà enterré Félix, mais vous suivez encore ses actes, vous n´avez jamais accepté Félix comme Président, mais vous écrivez sur qu´il devrait faire en tant que Président. Il est crapule, mais vous lui adressez des recommandations. Président du Congo et 2e Vice-président de l´UA, Félix a tort selon vous de participer au sommet de l´Angola. Mais vous êtes censé être en ce moment à côté de YAKUTUMBA, le seul à pouvoir sauver le Congo selon vous. C´est des posts comme ceux de KUM que NONO appelle des critiques (constructives) à Félix ? Hum !

      1. @ PROCONGO
        TU VOIS LA HAINE ANTI-FATSHI DANS TOUTES REACTIONS SUR CE SITE QUI N’ENCENSENT PAS TON IDOLE FATSHI.
        LUI QUI AVEC SON DIR-CAB VIENNENT D’ENGLOUTIR $180 MILLION DE DOLLARS, SOIT PLUS DE 200% DE DEPASSEMENT DE BUDGET DE LA PRESIDENCE EN 2019, SELON LES DONNEES EMMANANT DU MINISTRE(-UNC) DU BUDGET. ACCUSERAS-TU L’UNC J-BAUDOIN MBAYO DE HAINE ANTI FATSHI-KAMERHE EN REVELANT CELA?
        FATSHI A-IL DIT « PEUPLE D’ABORD »? OU PLUTOT VOYAGES, LUXE, ET JOUISSANCE D’ABORD POUR TON IDOLE PRETENDU-PRESIDENT.

  2. Notons vite en passant une drole de ressemblance entre ce mec « Henri Magie » et son maitre a Kingakati….Bref, qui se ressemble, s’assemble.
    Pour en revenir au « Deal diabolique » CACH-FCC, il remonte aux reunions secretes UDPS-PPRD de Venise, Ibiza, Paris, y ajoutant l’UNC a Nairobi.
    Le bourreau kanambiste Kalev Mutond n’abonde-t-il dans le meme sens quand il menace l’UDPS (donc Fatshi) de faire parler de sourds-muets?
    Fatshi en a pris bonne note pour « la boucler et continuer de jouir… »!

  3. J’ai suivi Henri Magie wa Lufete. J’ai également suivi Pascal Mukuna. Les propos de Magie renvoient avant tout aux graves insuffisances de notre Constitution ou de notre système politique. La Constitution traite de haute trahison dans le chef du chef de l’Etat. Dans son empressement à servir son maitre Joseph Kabila, Magie accuse clairement ce dernier de haute trahison pour avoir « intentionnellement violé la Constitution en incitant la CENI à falsifier les résultats de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 ». Que fait la justice qui est dite indépendante ? Elle se tient coi alors qu’elle agissait promptement en inventant de petits crimes pour éliminer politiquement des adversaires de Joseph Kabila (cas de Moise Katumbi). Pourquoi la justice demeure-t-elle silencieuse dans un cas de haute trahison qui affecte pourtant la nation entière ? Peut-on imaginer l’Assemblée nationale initier une action en justice contre Joseph Kabila pour haute trahison ? Répondre à ces questions, c’est mettre en cause le système politique dit démocratique de notre pays. Mais on peut aussi s’interroger sur le silence de la classe politique. Pourquoi Lamuka, par exemple, ne traine-t-il pas Joseph Kabila en justice pour haute trahison sur base des déclarations de magie ? Cette coalition n’avait-elle pas conteste les résultats de la présidentielle de décembre 2018 ? Et les Chrétiens laïcs ou encore Pascal Mukuna et son Eveil patriotique ?

    1. Croire que moise katumbi est un adversaire politique de « Joseph kabila  » releve de la naivete et prouve un manque de discernement pourtant evident dans les propos de ce « paralytique » d’henri magie! Cet imposteur Rwandais de son vrai nom d’hipolyte kanambe, c’est l’Etat!

    2. Lamuka étant divisée, rien ne peut sortir de là. Si Fayulu et Muzito essaient de s’y lancer, Bemba et Katumbi vont rejeter l’action en bloc et les deux premiers seront ridiculisés devant le peuple congolais. La RDC est tout simplement un État voyou.

  4. La réponse du berger à la bergère se fait attendre. Le silence des grandes gueules de Limete est assourdissant. Félix vient de réaffirmer,comme pour provoquer les talibans, l’indissolubilité du mariage. Un aveu du côté de CACH.

  5. L’accord entre les parties vaut loi. Que FELIX arrête de distraire les gens surtout quand il est à l’extérieur du pays avec des discours populistes pour haranguer les talibans. Il sait pertinemment que sa marge de manœuvre est réduite, il est comme une chèvre accrochée au cou par une corde pour limiter ses mouvements. Les élucubrations de Kabund, Kabuya, Mukuna, Bababaswe constituent une distraction de plus pour détourner l’attention de la population. Puisque dans la pratique, la dissolution du parlement et l’organisation des nouvelles élections est conditionnée par la restructuration de la CENI et un budget conséquent pour l’organisation des nouvelles élections législatives dans 60 jours. Nous sommes dans une situation de western où le plus habile neutralise l’adversaire en tirant en premier. Au regard des faits et gestes, il apparaît clairement que Felix et le siens ne contrôlent pas la situation d’où cet appel à la rue et à la communauté internationale pour neutraliser Kabila et ses sbires. Franchement, « nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes » . Akoyoka yango tii na suka

    1. « Akoyoka yango tii na suka », dixit Mwana-Lac, un Congolais au sujet de son pays !!! KOKAMUA ! Film na ciné kaka ! Après vous allez affirmer que les étrangers cherchent à vous diviser.

  6. L’Occupation Banyarwanda aveugle, abêtit, avilit, asservit, chosifie, esclavagise les Kongolais… D’un côté à Kingakati FCC (Front des Congolais Corrompus) a Henri Magie et les bérets rouges, de l’autre côté à Limete Pétunias, Udps familliale a Fils Mukoko et les Talibans, des vraies lumières qui remplacent l’élite politico-intellectuelle-artistico-religieuse complice de tous les malheurs qui frappent le KONGO-Zaïre… Du jamais vu… Vive les Maï Maï ANPK (Armée Nationale du Peuple Kongo). INGETA

  7. Felix-Antoine Tshisekedi et ‘’ Joseph Kabila’’ doivent dégager et partir !
    Le régime de Felix Tshisekedi actuellement à Kinshasa n’est pas celui que le Grand-Peuple Congolais voulait. ‘’
    La lutte des femmes, enfants et vieillards, des toutes les sociétés congolaises qui, nuits et jours, se battaient et combattaient contre le régime de ‘’ Joseph Kabila’’ le plus sanguinaire et ignoble au monde ; avec toutes ses formes atrocités, barbaries et cruautés insupportables et inimaginables ; c’est ce même régime qui continue de régner sur le Grand-Congo via son valet de nuit [Felix Tshilombo] à Kingakati, de tristes réalités aux environs de Kinshasa.
    Ce n’est pas par ni haine ni acharnement que nous reprenons nos écrits , nos cris et nos opinions justifiées et justifiants pour dire, avec courge, audace et détermination que Monsieur Felix-Antoine Tshisekedi et ‘’ Joseph Kabila’’doivent plier bagages et partir ; c’est-à-dire dégager du Congo-RDC et de ses institutions pour avoir continué à soumettre le pays et son peuple aux extrêmes odieux désastres et catastrophes politiques, militaires, financiers et socio-économiques les plus inimaginables ; et qui sont irréparables.
    Messieurs Felix-A- Tshisekedi et son mentor de ‘’ Joseph Kabila’’ de Kingatati doivent partir maintenant et immédiatement ; et sans tarder ! Et il est obligatoirement de même pour les plus sinistres personnages à la tête du Senat [Thambwe Mwamba], parlement [Jeannine Mabunda], du Gouvernement [Sylvestre Ilunga Ilunkamba] ; Corneille Naanga et sa Ceni, les sieurs de la cour constitutionnelle ; tous doivent déguerpir et disparaitre dans la nature et ailleurs.
    Oui, Le fils de Tshisekedi a été toléré peut-être à cause de son père Etienne Tshisekedi. Maintenant le Grand-Congo et son Peuple sont arrivés au point de l’intolérable de non-négociable: ‘’Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et tous les animateurs des institutions des pouvoirs de l’Etat en place qui mettent le pays en extrême danger doivent quitter ces postes et positions!.
    Sans chercher à nous justifier, toutes les populations du Congo, le Grand Congo dans son ensemble ont constaté et sont témoins de fait que ce régime de Felix Tshisekedi, d’une année, est des légèretés, des irresponsabilités, d’aventures et des mensonges; et elles [les populations] sont en train de passer et subir des moments les plus troublants et les dégradants par la présence de ces deux ignobles personnalités conjointement, simultanément et concomitamment régnant sur le pays et son peuple. C’est de l’inacceptable et de l’insupportable à l’extrême!
    Depuis que le fils de Etienne Tshisekedi, Felix Tshisekedi et ‘’ Son mentor de ‘’ Joseph Kabila’’ sont en train de régner anticonstitutionnellement sur le Congo, le pays et son peuple sont soumis aux plus graves atrocités ; des massacres partout au Congo, RDC et surtout à l’Est, dans l’Ituri ; Beni, Butembo, Goma, dans le Nord-Kivu. Les Congolais [enfants, femmes, hommes et vieillards ; même les personnes avec handicaps ] y sont décimés et égorgés nuits et jours par des groupes bien identifiés d’origines ougandaises, ruandaises et burundaises; et sont jetés dans des vallées sans fins pour y mourir exactement et y être dévorés par les fauves et autres carnivores impitoyables. Il en est de même dans le Sud-Kivu avec les plans du régime conjoint et associé de ‘’ Joseph Kabila’’ et Felix Tshilombo d’exterminer tous les peuples Babembe de territoire de Fizi et les remplacer par les populations étrangères du Ruanda en commençant par Minembwe pour conquérir et envahir tout le territoire national congolais.
    Alors que le Congo-Kinshasa avec ses populations sont en train de subir les actes et autres faits criminels indescriptibles des hommes et des groupes armés du Rwanda et de l’Ouganda ; contre les peuples innocents du Grand-Congo à Beni à Butembo, à Minembwe et ailleurs dans le pays , le régime de Felix Tshisekedi et de ‘’ Joseph Kabila’’ sont en train de dérouler et étaler les tapis rouges pour les bourreaux des congolais à Kinshasa, à Bukavu et ailleurs ; crachant ainsi sur les tombes et les mémoires de ces congolais tués et massacrés par les forces contre l’humanité venant du Rwanda et de l’Ouganda.
    Encore, alors que les des populations entières sont en train d’être massacrées et décimées à Beni, Butembo, Goma, à Kalehe et à Minembwe sur tout Fizi par ces forces du Rwanda et de l’Ouganda, lui [Felix Tshisekedi] et son entourage des aventuriers des mauvais goûts sont sans cesse dans l’air pour les pays étrangers pour s’y faire ovationner sur les papis rouges leur étendus, lesquels tapis rappelant toujours les sangs des Congolais du Grand-Congo qui coulent toujours.
    Le combat sacré de tous les Congolais, maintenant, est d’enlever à la tête du pays ce monstre à deux têtes, cette forme bicéphale et sanguinaire qui ne fait que plonger les populations congolaises, du Grand-Congo dans les malheurs, les chaos et les désastres politiques, militaires, financiers et sociaux. Sur ce :
    -j’exhorte toute l’Eglise Catholique, par la CENCO et CLC ; toute l’Eglise Protestante, par ECC et toutes les Autres Confessions religieuses de se lever et se mettre debout pour exiger le départ immédiat de Felix-Antoine Tshisekedi et son allié ‘’Joseph Kabila’’ pour crimes, mensonges et autres faits graves qu’ils infligent aux populations innocentes du Congo ;
    -A tous les Mouvements-Citoyens [LUCHA, Filimbi, et Autres…], le moment propice pour le Changement est là ; et c’est maintenant. Nous tous dans la rue pour exiger le départ de la tête de notre pays, le Congo les deux têtes des monstres [Felix Tshisekedi et ‘’ Joseph Kabila’’], sources de tous les malheurs qui s’abattent sur le Congo-Kinshasa et son Peuple ; et
    -A toute la Communauté Congolaise de la Diaspora et de l’Intérieur, le Combat pour se libérer des aventuriers et incompétents devra reprendre maintenant pour faire partir de la tête de notre pays les deux alliés [Felix Tshisekedi et son ‘’Joseph Kabila’’] pour la mort planifiée du Congo et son peuple. Les deux doivent dégager et partir maintenant.
    Golden Misabiko
    Défenseur International des Droits Humains ; Leader de la Société Civile/Congo ; Prix MEA 2006 ; Prix Nuclear-Free Future ; Lauréat pour l’environnement ; Anti-Nucleaire;

  8. Il faut croire que les vrais Ntaba se trouvent ailleurs…ce ne sont pas ceux qui ont été injustement traités ainsi.
    Etre sans honte est honteux !
    UDPS viva…beeh !
    UDPS viva…beeh !
    UDPS viva…beeh, beeh, beeh…Etienne Tshisekedi, père de la démocratie. F.A Tshilombo, président de la république !
    Bokoyoka…son !

  9. # Si ‘JK’ passe aux aveux via des bouffons en mal de public et de message, ce qu’il est bien malheureux de se voir ravir petit-à-petit le contrôle du pays qu’il a tenu 18 ans durant, plus que la perte de sa mainmise sur Tshisekedi. Dans ce sens c’est donc moins son passage aux aveux qui m’intéresse personnellement ici plutôt que l’agacement dans son geste qui signe la perte progressive de son controle du pays.
    Vous aurez compris, je m’attends moins à un éventuel procès qui sanctionnerait ses aveux par procuration tant je suis convaincu qu’avec Tshisekedi ou d’ailleurs un autre, les Congolais ont en fait entrepris de le deplumer progressivement.
    # En attendant si dire que Tshisekedi était le « candidat-bis » (sic!) de « Kabila », que la coalition Cach serait une « création de JK », que Tshisekedi na jamais été élu, que Shadary aurait meme récolté plus de voix… signifie que  »JK’ aurait ainsi incité la Ceni à contrefaire les résultats électoraux, une violation grave de la Loi certes, n’empêche que nous n’en sommes pas encore au Congo à nous donner des moyens d’instruire un tel parjure secondaire.
    Le deal secret de la coalition CACH-FCC conclu entre Tshisekedi et ‘JK’ continuera à être violé parce que d’un côté comme de l’autre il se trouve des gens qui ont intérêt à ce qu’il soit malgré les propos publics contraires et il y’a beaucoup de chances que l’alliance finisse par imploser fût-ce parce que contre nature…
    « ‘JK’ passe peut-être aux aveux » le coup de grâce n’en viendra pas pour autant d’un procès à la suite mais de l’histoire naturelle d’un deal assassin et contre-nature, Tshisekedi devrait donc se lever pour au besoin l’influencer ; voilà mon avis…

  10. Chers Compatriotes,
    Lu pour vous: Priere de cliquer ci-dessous et d’en apprecier mieux les ramifications de l’article de BAW ci-haut. Bref, avec le refus de Fatshi d’aller y « fouiner, » la Mafia kabiliste a encore de longs et beaux jours:
    https://afrique.lalibre.be/46324/gecamines-pres-dun-milliard-de-dollars-detournes-des-caisses-de-letat/

  11. Cher BAW,
    Votre titre de ce jour est inutilemnt provocateur et totalement incorrect.
    Le sieur Henri Maggie est un fou du roi qui essaie de vivre du role qu’il s’est taille dans la cour kabiliste. A Kinshasa plus personne ne le prend au serieux, meme pas les bonzes de son part qui lui donnent de l’argent pour qu’il fasse de l’agitation. Il se tape une publicite gratuite au detriment de Fatshi, et en tire des dividendes qui lui permettent de vivre au jour le jour! Il dit aux membres du FCC qui sont dans les institutions que lui seul peut dire de Fatshi ce que ces dignitaires du FCC ne peuvent pas dire par devoir de reserve.
    Si Joseph Kabila voulait faire des aveux sur les elections du 30/12/2018, croyez-moi. ce n’est pas par la bouche d’Henri Maggie qu’il le ferait. Il a des lieutenants beaucoup plus credibles pour ce genre d’aveux.
    Nous savons tous qu’il y a eu tripatouillage aux elections. Nous savons tous que Joseph Kabila ‘ est l’auteur de ce tripatouillage. Nous savons tous que Joseph Kabila a effectue ce tripatouillage en complicite avec la CENI et la Cour constitutionnelle. De la a conclure que Joseph Kabila a offert le pouvoir a Fatshi, cree le CACH et la coalition FCC – CACH, c’est un pas que je ne franchirai pas! Je ne franchirai pas ce pas parce que je sais que pour rien au monde Joseph Kabila n’aurait offert le pouvoir a une tierce personne, meme pas a sa femme. Pour preuve, il a litteralement declare la guerre a Fatshi par ses hommes interposes. Il s’accommode mal du manque de pouvoir. Il a du mal a accepter que ce n’est plus lui qui a l’imperium. Contrairement a ce que ses sbires qui revent de le voir revenir au pouvoir peuvent penser, il n’est pas facile de desttituer un president en plein ecercice de son mandat. Le senat americain vient d’acquitter Donald Trump!
    Binsonji E Madilu

    1. Cher Binsonji,
      # ‘JK’ dispose certes des barons plus présentables pour leur confier son message et non via un bouffon mais en même temps que vous dites qu’il n’a confiance même pas en sa femme , il ne croit peut-être pas non plus ses collaborateurs même les plus proches aussi crédibles face au peuple et aussi fidèles à interpréter sa parole. Pour moi, le bouffon continue à amuser le public parce qu’il a l’aval du grand chef et partage avec lui une relative intimité. Il joue un tôle bien rode et defini dans le dispositif du FCC au point où vous ne trouverez pas le premier venu au FCC l’en condamner.
      # Quant au titre, il ne rend certes pas compte de ce que va donner ce marchandage des bouffons – pour moi comme dirait un marxiste, cette alliance contre-nature contient en elle-meme les germes de son implosion -mais je ne le trouve ni en soi incorrect ni provocateur. Les titres obeissentd dabord aux intentions de l’auteur quitte à rencontrer l’approbation des lecteurs, ce qui n’est pas toujours evident.
      Sinon pour moi tout tourne aitour dea réalité compliquée de ‘JK’ dont les voeux ne sont pas aussi accessibles qu’il le croit et d’une guerre qu’il impose à son partenaire dans un contexte où ce dernier dispose d’une large majorité populaire qui imposera tôt ou tard sa loi. Quand et dans quelles conditions ? Il n’est pas facile d’y répondre aujourd’hui. N’empêche que ce n’est pas parce que l’ex-rais panrin ne reussirait pas son objectif et que notre nouveau président est assis sur une légitimité populaire que sa gestion le dédouane des erreurs et lui assure le succès à tous les coups. Tentons donc d’anayser les faits sur ce qu’ils sont et non pour ce que nous aurons voulu qu’ils soient..

    2. @ Binsonji Madilu
      En voulant vite discrediter l’article de notre cher compatriote BAW ci-dessus, et proteger votre Tshilombo cheri, vous etalez une logique boiteuse inbue de contradictions flagrantes.
      Nous vous citons:
      « Nous savons tous que Joseph Kabila a effectue ce tripatouillage en complicite avec la CENI et la Cour constitutionnelle. De la a conclure que Joseph Kabila a offert le pouvoir a Fatshi, cree le CACH et la coalition FCC – CACH, c’est un pas que je ne franchirai pas! Je ne franchirai pas ce pas parce que je sais que pour rien au monde Joseph Kabila n’aurait offert le pouvoir a une tierce personne, meme pas a sa femme. Pour preuve, il a litteralement declare la guerre a Fatshi par ses hommes interposes…. »
      Drole de logique. Pourquoi Kabila tricherait-il avec la CENI, si cela n’etait pas pour obtenir le resultat qu’il desirait, a savoir ecarter a tout prix Fayulu et accepter ou imposer le « moindre mal », donc FaTshi.
      Si depuis la pretendue victoire de FaTshi le mec tapis a Kingakati, (a l’instar de Jose DoSantos en Angola) regrette « son choix », c’est puisque son pion Fatshi « ose ou pretend le defier » (a l’etranger….).
      Utiliser un fanfaron et farfelu de la trempe de Henri Maggie pour faire passer son « message brut » a Fatshi ne coute rien a Kabila. Ceci lui donne aussi une « soupape de deni » pour des naifs….comme vous !

      1. MUZUNGU
        « … proteger votre Tshilombo cheri, vous etalez une logique boiteuse inbue de contradictions flagrantes. »
        Vous oubliez qu´on peut aussi vous dire que vous vous empressez d´écrire « pour protéger votre Fayulu chéri », qui s´était lui-même tiré la balle au pied avec son combat (insensé) pour le boycott de la MAV. Dès lors, on ne va plus avancer dans le débat. Vous citez Bisonji, mais ne démontrez pas en quoi exactement sa logique serait boîteuse. Prière de revenir démontrer. Peut-être que votre critique nous profiterait.

      2. @Norbert Muzungu
        Je n’ai pas voulu discrediter notre cher compatriote BAW. ‘Notre Tshilombo cheri’ est aussi le votre, meme si vous ne le cherissez pas. Le nom de Muzungu est bien de chez nous. Je doute fort qu’on le trouve au Sud Soudan ou au Yemen. Notre Tshilombo cheri n’a pas besoin de ma protection. Il a tout simplement besoin de mes conseils, s’ ils peuvent lui parvenir. Quand a ma ‘logique boiteuse’, permettez-moi de sourire! La logique, j’en connais un bout. Je l’enseigne. Je sais qu’une logique boiteuse ne merite meme pas qu’on l’appelle ‘logique’. Mais ca, c’est un autre debat.
        Revenons a la substance de votre replique. Nous tendons a oublier que Joseph Kabila avait un dauphin qu’il avait lui-meme choisi et que tout le FCC devait soutenir. Ce dauphin n’etait pas notre Tshilombo cheri. Ce dauphin s’appelle Emannuel Ramazani Shadari. Il est vivant, et il ne jure que par le ‘Grand pretre’ Joseph Kabila, l’homme qui est, a ses yeux, proprietaire de la Republique Democratique du Congo.
        Je suis d’accord avec vous qu’utiliser un farfelu comme Henri Maggie pour faire passer un message a Fatshi peut donner a Kabila Kabange une « soupape de deni », mais cette soupape de peut etre utile que dans la mesure ou il y aurait beaucoup de gens qui croient que le pouvoir de notre Tshilombo cheri est un pouvoir offert sur un plateau par un dictateur qui etait fatigue d’etre dictateur, et qui voulait aussi gouter aux delices de la democratie!
        Les naifs comme moi, comme vous le dites, il y en a de moins en moins en RDC!
        Binsonji E Madilu

  12. Ce Henri Magie me fait rire vous et en faites toute une page Monsieur vous manquez à faire. il faut revenir au Pays pour bien faire les analyses. Le pouvoir est dans les mains d’une autre personne pas de KABILA et son FFC. Je sais de quoi je parle

  13. Marcel KASHAMURA,
    mon post est très précis et très simple à comprendre. Ton discours sur la haine anti-fatshi blablabla n´est pas le sujet ici. Que KUM AILLE REJOINDRE YAKUTUMBA au lieu de pérorer comme un lâche sur quelqu´un qu´ils ont déjà enterré. As-tu compris ?

Comments are closed.