Gouvernement: Ilunga exhorte la population à renflouer le trésor public

Nommé le 20 mai et investi le 3 septembre 2019 par l’Assemblée nationale, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba peine à s’affirmer. Il peine à convaincre. D’abord, en tant que chef du gouvernement. Ensuite, en tant que meneur d’hommes. Ceux qui ont suivi son parcours depuis la IIème République, notamment au ministère du Plan, n’avaient pas manqué de souligner son côté « sous-fifre », habitué à recevoir des instructions. En dehors de deux « gesticulations médiatiques » laissées à son conseiller en communication, Ilunga n’a pas de « visibilité ». L’homme semble tiraillé entre la défense de l’intérêt général, autrement dit la République, et l’intérêt particulier du « Front commun pour le Congo », la mouvance kabiliste qui l’a fait « Premier ».

C’est une dépêche de la très officielle Agence congolaise de presse qui indique que lors de la réunion du « Comité de conjoncture économique » qu’il a tenu, mercredi 5 août, le Premier ministre congolais a fait appel à la « fibre patriotique » (c’est nous qui le soulignons) de ses concitoyens en les invitant à payer les impôts et la douane. Et ce « pour améliorer les recettes de l’État ». Le trésor public se porte mal. Sera-t-il entendu? On peut en douter.

Kimona Bononge, délégué de la Fec

Lors de cette séance de travail, les participants ont passé en revue les notes d’informations présentées par les ministres Elysée Munembwe (Plan) et Willy Kitobo (Mines). Ils ont passé également en revue deux notes d’information présentées par Kimona Bononge, délégué de la Fec (Fédération des entreprises du Congo) sur les revendications des pétroliers de la Zone Est. Un délégué de l’Anep (Association nationale des entreprises publiques) était présent.

Citant le service de communication du Premier ministre, l’ACP indique que les membres du « comité de conjoncture » se sont réjouis de la « stabilisation » de la monnaie nationale face à la devise américaine. Selon eux, cette apparente embellie serait due aux « efforts » déployés par l’exécutif national.

« STABILISATION » DU FRANC CONGOLAIS

Depuis 72 heures, la ménagère congolaise devrait débourser 1.500 à 1.600 FC pour acheter un dollar américain. Le Franc avait subi une érosion au point qu’il fallait plus de 2.000 FC pour acquérir le même billet vert. Les experts s’empoignent. « Nous avons retiré le franc congolais du marché et le dollar a été injecté », annonce Jean-Louis Kayembe, directeur général à la Banque Centrale du Congo (BCC).

Ancien banquier, Noël Tshiani Mwadiamvita est dubitatif sur la pérennité de cette action. Selon lui, les mesures prises par la BCC sont « aléatoires ». Et leur effet ne sera guère durable.

Lors de la présentation du programme du gouvernement le 3 septembre 2019, le « Premier » Ilunga n’avait pas une mais plusieurs priorités. Ce qui avait fait dire ses contempteurs que ce programme n’était que du bla-bla-bla.

POTO-POTO A LA DGDA MATADI ET KASUMBALESA

Dans une tribune publiée dans le magazine « Jeune Afrique » n°3081 daté du 26 janvier- 1er février 2020, l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair écrit notamment qu’il est important de définir des priorités. Selon lui, « si vous voulez tout faire, vous ne ferez rien ». Quelle est la priorité du Premier ministre?

Sylvestre Ilunga avait promis notamment la création d’une juridiction spéciale chargée de la répression de la corruption. Où en est-on près de douze mois après l’investiture du gouvernement?

Le « Premier » n’ignore pas le « poto poto » qui fleurit aux principaux postes douaniers que sont Matadi (Kongo Central) et Kasumbalesa (Haut Katanga). De 2005 à 2020 (le plus long mandat), la DGDA a été dirigée par une personnalité proche du RCD-Goma et de la mouvance kabiliste. Ne devrait-on pas commencer par auditer cet organisme public en lieu et place de se focaliser sur les taxes douanières payées par la « population congolaise ». Pourquoi s’attaque-t-on en priorité au « moineau » en épargnant « l’aigle »?

Bureau de la DGDA à Kasumbalesa

Dans ces mêmes colonnes, Congo Indépendant a fait état de l’étrange contrat de concession conclu entre la DGDA et les sociétés privées citées précédemment. Celles-ci sous-traitent les activités douanières tout en se chargeant de la « sécurité » au niveau des parkings.

En janvier et février 2019, un « lanceur d’alerte » avait appelé l’attention du président Felix Tshisekedi sur le fait que Trafigo « élude chaque mois un montant de 24 millions de dollars des droits de douane dont elle devrait acquitter ».

Dix-neuf mois après l’investiture de « Felix » à la tête de l’Etat, la prétendue coalition Fcc-Cach s’est muée en véritable boulet au pied. Toute réforme ressemble à une mission impossible. On l’a vu lors des récentes nominations tant dans l’appareil judiciaire que dans l’armée.

AVANT LE 24 JANVIER 2019 = APRÈS LE 24 JANVIER 2019

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga sait parfaitement bien qu’en dehors de la DGI (Impôts), toutes les régies financières ainsi que la Banque Centrale sont toujours dirigées par des hommes et des femmes nommés par l’ex-raïs. Selon diverses sources, le « coulage des recettes » continue comme si après le 24 janvier 2019 était égale à avant le 24 janvier 2019. Le « Premier » n’avait-il pas prétendu lors de la présentation du budget pour l’exercice en cours que les « signes extérieurs d’enrichissement rapide et illicite » allaient lui servir de « Gps » dans la lutte contre la corruption? Où en est-on?

La population congolaise doit payer le fisc et la douane. Mais braquer les yeux uniquement sur le citoyen lambda ressemble fort à une dérobade voire de la couardise de la part du Premier ministre qui semble n’avoir qu’une seule préoccupation: la préservation de son fauteuil.

Docteur en économie monétaire, Ilunga n’ignore guère que le mal dont souffre le trésor public porte au moins quatre noms. A savoir: le « coulage des recettes », les « exemptions », le « train de vie des institutions » et les « baronnies » érigées dans certains poste-frontières par des prétendus « intouchables ». « (…). M’inspirant des saintes écritures, mon objectif n’est pas de voir le méchant périr, mais plutôt qu’ils changent, (…)« , déclarait le président « Felix » dans son message à la nation prononcé le 29 juin dernier.

Un peu de courage Monsieur le Premier ministre! Un peu de courage pour épurer les placards remplis des « cadavres » accumulés au cours de vingt dernières années…

 

B.A.W.

25 thoughts on “Gouvernement: Ilunga exhorte la population à renflouer le trésor public

  1. C’est simple, derriere ce farfelu pseudo-PM se cachent deux demons, Mwilanya Nehemie et Shadary Ramazani qui lui tirent les ficelles et agissent sous instructions directes de leur nourisseur, le criminel-connu Hypo Kanambe Mtwale (alias « Jo Kabila »).
    Pour ce dernier, un sanguinaire et voleur de $$milliards du Tresor, ses frangins Jaynet, Zoe et Selemani, et leurs majordomes financiers dans la Mafia, nous citons entre autres Dan Gertler et Albert Yuma, la RDC est un butin de leur aventure Rwandaise AFDL de tres triste memoire.
    Ces bandits et leur vaste ramassis des mediocres PPRD-FCC entendent continuer a « regner » (et a voler en toute impunite) de Kingakati a travers leur planton Ilunga Sylvestre. La pretendue passation de pouvoir en Janvier 2019 n’etant que poudre aux yeux.
    Quant au PR specialiste des vides promesses et slogans, pourvu qu’il voyage et jouisse au sommet, son « Peuple-abord » (abruti) attendra… !

  2. Reality check!
    En juin 2013, un peu plus de 7 ans, l’autodidacte de l’Institut Mashakado que je suis prevenait les Congolais dans un blog intitule « Felix Tshisekedi et l’absurdite d’un dauphin mal prepare » en ces termes: « Lassé d’un exil volontaire avec un séjour autorisé en Belgique qui dépend de son calme et envisageant un avenir sans le « sphinx de Limete » ainsi qu’une longue carrière politique pour lui-même, le « dauphin » a trouvé la nécessité de se positionner et de faire donc maintenant cette concession – une stratégie absurde qui lui permet tout de même d’entrer dans le jeu politique sur un terrain piégé, miné et totalement controlé par l’imposture – en espérant que le charisme et la popularité que jouit encore ce vieux politicien qui est son père et dont il porte le nom puisse lui servir d’atout politique. » Resultat? Sa nomination a la presidence de la « Republique » en 2019!
    BAW a raison! Avant le 24 janvier 2019 = Apres le 24 janvier 2019!

    1. chryso45,
      en 2013, Félix n´était pas encore Président. Vous qui saviez beaucoup, VOUS N´AVEZ RIEN FAIT. En 2020, vous êtes toujours là en train de monologuer, de pérorer… Zéro action, zéro avancée.

      1. @procongo
        Qui vous a dit que je suis « politicien » ou « militant d’un parti politique » et pour faire quoi, d’apres vous, a propos de l’absurdite de Tshilombo que je denoncais deja en 2013 et meme avant le collaborationisme de la part de son pere – encore en vie a l’epoque – vis-a-vis de l’occupation, si ce n’est recommander aux Congolais de rompre avec ces deux collabos et envisager plutot une desobeissance civile que des marches pacifiques? Ndeko, je ne pretends ni avoir la reponse ni la solution a tout! Mais, ndima au moins droit ya opinions na nga qui proposent des solutions! Et la derniere, c’est la demission de Tshilombo. Oyoki? Onasikiya?

      2. chryso45,
        et pourtant c´est votre propre absurdité qui s´est affirmée dans votre écrit. Félix est devenu Président, mais vous, vous en êtes toujours à étiqueter – comme un diable – les autres de collabo (Et alors Ngbanda ?) ; et vous n´avez effectué aucune avancée avec votre fameuse « désobéissance civile ».
        Pas besoin de contester votre droit ou liberté d´opinion. J´exerce la mienne en réfutant vos allégations frivoles.

  3. Bandeko,
    Incidemment. Comment peut-on parler de « emancipation progressive de Tshisekedi vis-à-vis de son encombrant allié [« Joseph Kabila »] », comme le pretend un « intellectuel », et d’ajouter « la peur commence à vraiment changer de camp au Congo. »? Mais une « emancipation » ne sous-entend-t-elle pas que celui qui a le controle, en l’occurrence « Joseph Kabila », decide justement de lui-meme de liberer? Et pourquoi ce dernier devrait alors avoir peur de la personne qu’il choisit lui meme de « liberer »? Cet imposteur rwandais aurait-il donc cede l’imperium a Tshilombo? Quand et comment? Et BAW n’a-t-il donc pas raison de souligner que « Avant le 24 janvier 2019 = Apres le 24 janvier 2019 »?
    Enfin, la « coalition » FCC-Cach peut-elle etre consideree comme un « piege a con » alors qu’il y a eu un « deal » – et non une coalition car basee sur la fraude – qui comprend l’accord de Nairobi surnomme « accord Mbilia Bel »? Et quelle est cette « moindre resistance » qui peut etre identifiee en Tshilombo et qui constituerait une « erreur » de la part de l’imposteur rwandais « Joseph Kabila »? La « base » de l’Udps?

    1. chryso45 et la logique à 2 balles
      – « une « emancipation » ne sous-entend-t-elle pas que … « Joseph Kabila », decide justement de lui-meme de liberer? » : NON !
      – « Et pourquoi ce dernier devrait alors avoir peur de la personne qu’il choisit lui meme de « liberer »? » : La 2e question est inutile, car la réponse à la 1re est « NON ». Les questions suivantes sont aussi inutiles que la 2e.

      1. @procongo
        Que comprenez vous alors de la declaration de Tshilombo, lors d’une interview a Brazzaville, qui tient lieu d’une reponse a sa « base » ou il exclut le divorce ou toute rupture avec le Fcc?

      2. @procongo
        Au fait, breaking news: comment expliquez vous alors l’absence d’ Ilunga Lunkamba, jeanine Mabunda, Ntambwe Mwamba, ainsi que des deux judges nommes par Tshilombo a la ceremonie de prestation de serment devant le magistrat supreme qu’il est cense etre? « Emancipation »? Ezali nonsense te? Reality check!

      3. Chryso45,
        – « Que comprenez vous alors de la declaration de Tshilombo… ? » : Elle est politique ; les destinataires ne s´en émeuvent pas comme vous. Il n´ y a que vous qui cherchez à ce que Félix vous raconte tout dans ce genre de prises de parole.
        – « Au fait, breaking news: comment expliquez vous alors l’absence de … ? » : Je n´ai rien à vous expliquer, sinon qu´elles ne m´offusquent nullement.

    2. Hélas ! Il va falloir s’y faire et vivre avec. De nombreux compatriotes à travers le monde ne lisent pas les signes des temps. Ils sont profondément pessimistes; à tel point qu’ils ne soient guère disposés à
      admettre qu’un vent nouveau s’est mis à souffler sur la Rdc. À moins que le coq ne se mette à pondre des oeufs…

      1. Vous avez profondément raison, il y a effectivement un vent nouveau qui souffle en RDC et comme toute chose dans la vie, le début est souvent difficile surtout si ce qui ce trouve en face et qui est bien enraciné est 23 ans de la dictature de l’AFDL et son abondante progéniture, en effet, Il y a des actions vérifiables qui pointent dans le sens d’une nouvelle dynamique dans laquelle les animateurs de l’ordre ancien se retrouvent souvent dans des situations dans lesquelles ils ne sont pas habitués après un pouvoir absolu sans contradictions de plus de 18 ans. L’honnêteté intellectuelle à mes yeux devrait nous permettre d’admettre que par rapport au temps qui s’écoule; les données, réalités ainsi que le rapport de force changent de façon subtile sur le terrain et que nos analyses de ces changements devraient aussi s’adapter de façon conséquente.
        C’est une démarche assez rare dans le fief de certains intervenants qui au fait reprennent la même rengaine erronée teintée de mépris et de la haine envers le président actuel ad nauseam, ce qui est d’ailleurs leur droit le plus absolu, mais pour une autre opinion, un autre son de cloche, ezali Kaka makelele ya wenze par rapport a ce que l’on appelle “the big picture” et la course continue because course nanu esili te.
        Bismark

  4. Cher BAW,
    Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba n’est pas le seul qui peine à s’affirmer, il en est de même pour notre président nommé Félix Tshilombo.
    A mon humble avis, cela est dû au fait que ces deux pantins ne détiennent qu’un pouvoir virtuel, le pouvoir réel étant toujours aux mains du Tutsi-power, dont Hippolyte Kanambe et Ruberwa en sont les représentants en RD-Congo.
    Pour étayer cette thèse, notre Félix et « son » premier ministre ne se sont-ils pas tus dans toutes les langues face au massacre, par ces Tutsi, de 220 personnes à l’Est.
    Quelles preuves les Congolais veulent-ils encore avoir de cette tragédie?
    OYO PEUPLE YA NDENGE NINI?

    1. eKUM
      « … ne détiennent qu’un pouvoir virtuel » : Pourtant vous venez commenter un fait qui contredit votre opinion. Kiekiekiekiekie !

  5. Monsieur le PM, voici quelques pistes pour renflouer le Trésor public :
    – Exigez un contrôle fiscal de votre patron, le rwandais qui habite à Kingakati, pour la période couvrant ses 18 années passées à la Présidence ;
    – Lancez un audit sur l’intégralité du Programme de 100 jours. Je vous assure qu’il y a encore des  » intellectuels » à envoyer en prison et de l’argent de l’Etat à récupérer ;
    – Réduisez , volontairement, votre salaire de 50 % et reverser le solde au Trésor public. Vous êtes payé à100 % à ne rien faire. Vous devriez avoir honte ;
    – Demandez au parlement, en toute urgence, une loi réduisant le salaire de chaque ministre de 60 % ;
    – Ramenez votre armée de conseillers à la Primature à un maximum de 3 conseillers. Vous n’avez pas besoin d’autant de conseillers alors que vous-même ne foutez rien ;
    – Vendez la moitié du parc automobile de la Primature et reversez le fruit de la vente au Trésor public. Faîtes de même pour tous les ministères ;
    – Réduisez la taille de votre gouvernement à un maximum de 15 ministres. Vous avez 65 ou 66 ministres…plus que le nombre des respirateurs dans tous les hôpitaux de la république. Ces ministres ne servent à rien. 66 ministres pour servir un petit pays comme le Rwanda, c’est juste exagéré.

    Commencez déjà par ces quelques mesures et rétrocédez-moi 15% des économies réalisées.

    1. @Jo Bongos,
      Parfait réquisitoire contre ces « pourri-ti-chiens ventriotes ».
      Ajouter à cela les 680.000 USD $ d’émoluments du rwandais qui habite à Kingakati (à rembourser au Trésor public).

    2. @ Jo Bongos,
      En plus, que le P-M n’oublie pas d’exiger Kamerheon de rembourser au Tresor $15 Million + $50 Million de butin de ses vols a la Presidence !

  6. Tres cher BAW. Ilunga Ilunkamba sera le meilleur premier ministre que le fcc n’aura jamais connu. Le pprd l’avait choisi en connaissance de cause et Ilunga sait tres bien ce qu’il fait. Ce sont les parvenus du cach qui ne savent pas ce qu’ils font. Ilunga n’a pas besoin de visibilite et ne croit pas en ce qu’il dit a propos des finances car c’est un professeur d’economie, il sait bien que les miracles n’existent pas dans ce domaine. sa mission qui est celle du fcc qui fonctionne comme une secte est d’asphixier TOUT avant les elections de 2023. Ilunga sait que personne n’auditera la DGDA, personne! Il n’est pas la pour plaire aux congolais mais pour plaire a sa famille politique qui a pour mission de retrouver le plein pouvoir. Comme vous le dites si bien  » Toutes les regies financieres ainsi que la Banque centrale sont toujours diriges par des hommes et femmes nommes par l’ex-rais ». En Afrique du sud la presence de Mandela a la presidence faisait croire aux noirs qu’ils allaient enfin diriger le pays. C’etait sans se rendre compte que les finances etaient entre les mains des blancs. Aujourd’hui encore, les noirs demeurent esclaves. Les congolais attendent une chose et une seule: Que les parvenus, les mechants et les mediocres de l’udps-unc et fcc degagent! Felix devrait cesser de dire  » m’inspirant des saintes ecritures » car il ne connait pas les saintes ecritures, sinon il n’allait pas accepter de prendre ce qui ne lui appartient pas.  » Ne volez pas » dit le commandement. « Ne mentez pas ». bapesi yo mbika okanisi eza boudin blanc!

  7. Comme le dit RAZ,que notre « président » arrête de s’inspirer des saintes écritures par ce qu’elles sont simplement SAINTES.Lui qui est faussaire,tricheur,menteur avec un CV bourré des fausses informations;lui qui est corrompu et corrupteur,donc parfait RECELEUR ne pourra pas lutter contre la corruption comme il le prétend……….
    Qu’il commence d’abord par rendre ce qui ne lui appartient pas.

  8. REDUIRE LA VOILE
    Le premier ministre devrait avant tout donner l´exemple en proposant activement au Parlement de « reduire » le nombre des ministres y comprisle nombre des conseillers du président de la république.
    Dans un pays où plus de 70 % du budget national est destiné au « fonctionement des institutions », ce n´est pas á la population qu´il faut demander des sacrifices.
    Il est temps de reduire le train de vie des institutions.. La RDC ne peut pas continuer á donner l´impression d´un pays « riche » avec plus de 60 ministres dont le travail est invisible et une « armée » des conseillers du président qui ne contribuent á rien dans la production du pays.
    La reduction du train de vie.. est la pilule dont personne ne veut entendre parler au Congo .. lo lo kie kie kie

    1. @Ghost,
      Ah.. que vous etes mechant… !!!
      Renvoyer le ramassis de 500 pseudo-conseillers faineants moisissant a la presidence autour de Fatshi impliquerait ipso facto le retour au chomage sous le Manguier de Limete d’entres autres « Procongo »,
      cette grande gueule UDPS ou CACH qui se reconnait sur ce site.

  9. @procongo
    La declaration de Tshilombo faite a Brazzaville et que vous jugez « politique » n’a-t-elle pas un sens ou une explication? Lequel ou laquelle? Et qu’advient-il du principe de la « pyramide renversee » par rapport a cette « base » qui elle exige depuis belle lurette le divorce ou la rupture avec le FCC?

    1. @procongo
      Et lorsque Tshilombo declare en toute liberte, au sortir de la reunion a Geneve pour la designation d’un candidat unique au sein de la plate forme Lamuka don’t il faisait partie, que « le changement, c’est Martin Fayulu », cette declaration « politique » ne revele pas son absurdite d’avoir alors conclu un deal pour ne se retrouver qu’avec une apparence du pouvoir avec sa nomination a « presidence » de la « Republique »?

Comments are closed.