Kinshasa: « Kabila » projette-t-il l’assassinat de « Félix »?

Au cours d’une « matinée politique » qu’il a animée samedi 28 novembre au siège de l’Udps dans la commune kinoise de Limete, le secrétaire général a.i. de ce parti politique, Augustin Kabuya, n’est pas allé par quatre chemins en déclarant notamment que la preuve est faite que le Front commun pour le Congo (Fcc) envisage d’attenter à la vie du président Felix Tshisekedi Tshilombo. L’opinion congolaise en général et kinoise en particulier a été scandalisée d’entendre un certain Barnabé Milinganyo Wimana, ancien Kadogo autoproclamé, proche d’Azarias Ruberwa, proférer des menaces contre l’intégrité physique de « Fatshi ». L’homme a été arrêté dans la nuit de vendredi 27 à samedi 28 au moment où il s’apprêtait à traverser le fleuve Congo.

Augustin Kabuya, secrétaire général a.i de l’Udps

« A partir d’aujourd’hui, nous décrétons l’alerte parce que le Fcc a menacé l’intégrité physique du chef de l’Etat ». « Le Fcc a engagé un pari risqué en tenant des réunions pour programmer la mort du chef de l’Etat. Nous savons que vous avez planifié son élimination physique. L’un de vous l’a dit dans les médias ». C’est la substance de la communication faite samedi par le secrétaire général a.i. de l’Udps, Augustin Kabuya, devant des « combattants ».

Un mois après le discours présidentiel du 23 octobre dernier annonçant les « consultations » des leaders socio-politiques les plus représentatifs en vue de mettre sur pied une « Union sacrée de la nation », le climat général ne cesse de se détériorer au Congo-Kinshasa. « L’alternance pacifique et civilisée » prend chaque jour le relief d’une immense farce. Chaque camp affûte désormais ses armes en attendant la seconde adresse du chef de l’Etat censée fixer l’opinion sur l’avenir de la coalition Fcc-Cach. Qui dégainera le premier?

En attendant l’ « oracle » présidentiel, les membres de ces deux plateformes exhibent les biceps. Ils rivalisent en outrances verbales.

De passage à l’université de Kolwezi, le Pprd Evariste Boshab s’est cru en droit d’affirmer que « si la Constitution était utilisée de manière orthodoxe, le Premier ministre aurait des pouvoirs énormes que le Président de la République n’a pas ». Oubliant que la charge de la preuve incombe à celui qui affirme, le constitutionnaliste de lancer aux étudiants présents: « Citez-moi une seule disposition qui donne ce pouvoir exorbitant au chef de l’Etat dans la Constitution? »

A Kinshasa, Jean-Marc Kabund, président a.i. de l’Udps a estimé, mercredi 25 novembre, que son parti « tourne la page » de la coalition Fcc-Cach. Selon lui, à l’avenir, « il n’y aura ni coalition, ni cohabitation ». Il a fait cette déclaration à l’issue de l’audience dans le cadre des « consultations présidentielles ».

« S’IL NE DEMISSIONNE PAS… AKOZUA MBUMA »

Barnabé Milinganyo Wimana

Un homme au rire caustique est devenu une « célébrité médiatique ». L’individu dont question se dit demandeur d’emploi. Cette situation ne l’empêche guère de trouver des moyens financiers pour « se faire inviter » par quasiment tous les médias kinois diffusés sur You Tube. Il s’agit de Barnabé Milinganyo Wimana. Celui-ci prétend être un ancien Kadogo, ces enfants soldats venus avec l’Afdl (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo), cette trouvaille ougando-rwandaise qui avait porté LD Kabila au sommet de l’Etat un certain 17 mai 1997. Le Mzee mourra le 16 janvier 2001 dans des circonstances non-élucidées à ce jour. Des doigts accusateurs ont toujours été pointés sur « Joseph ».

 

 

Dans une de ses récentes interventions, « Barnabé » qui semblait répondre à Kabund a eu ces mots: « Il n’y aura ni coalition, ni cohabitation, alors il y aura quoi? ». Pour lui, « le chef de l’Etat doit avoir le courage de démissionner. Il est en train de décevoir ceux qui lui ont fait confiance ». Barnabé d’ajouter la phrase qui tue: « S’il ne démissionne pas, akozua mbuma ». Littéralement, « akozua mbuma » signifie en lingala: il recevra un fruit. Au sens figuré, l’expression prend une toute autre tournure: « il recevra une balle » ou « il sera abattu ».

Avant cette dernière déclaration, sieur Milinganyo s’est répandu en propos belliqueux. C’est à croire qu’il est chargé d’une « mission ». C’est à croire également qu’il détient un grand secret sur « quelque chose » qui serait en préparation. Quoi donc? « Si le chef de l’Etat continue à écouter ses conseillers, il ira droit au mur. Nous risquons de connaitre la situation du Mali », clame-t-il dans un média. Dans un autre, il lance: « Fatshi a intérêt à avoir un mandat tranquille.Quand il était aux affaires [au Congo Brazzaville], Pascal Lissouba a essayé de s’en prendre à [son prédécesseur] Denis Sassou Nguesso ». Et de poursuivre: « A Brazzaville, il y a eu les miliciens Cobras. Ici, il y aura quoi? Felix Tshisekedi a-t-il déjà vu une tête s’éclater? Joseph Kabila est un général. Il a toujours son arme avec lui. Il sait des choses que vous ne savez pas ».

DES COMPLOTEURS SONT PARMI NOUS

Azarias Ruberwa, ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles

Une question taraude les esprits: pour qui roule Barnabé Milinganyo Wimana? Selon des sources bien informées, « c’est un proche à Ruberwa ». Prétentieux, l’homme ne s’en cache pas. Il avoue être un ancien du RCD-Goma. Il prétend avoir fait partie de l’équipe des conseillers d’Azarias durant une dizaine d’années. Pour le moment, il dirige un « parti » n’ayant aucune existence légale dénommé « Rassemblement des leaders congolais ». D’après lui, il a dirigé la campagne électorale de Ruberwa lors de la présidentielle de 2006. Il aurait fait partie de l’équipe de campagne de « Joseph Kabila » lors de l’élection de 2011.

Lors de son récent passage au média kinois « Ma Mission TV » (MMTV), « Barnabé » de lancé: « Nous sommes entrés à Kinshasa par la force des armes, nous partiront par la force des armes ». Il semble qu’il réagissait aux protestations des spectateurs qui commençaient de se lasser de ses rodomontades.

On apprenait que sieur Milinganyo a été interpellé par les « services » dans la nuit de vendredi à samedi. Il tentait, semble-t-il, de prendre place dans une pirogue pour gagner Brazzaville. Il a été mis à la disposition du Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe qui devait le juger en procédure de flagrance.

Au cours de la matinée politique de ce samedi, Augustin Kabuya a martelé que « l’Udps ne se laissera pas faire » face aux intimidation. Il a regretté le « mutisme » de la Monusco (BCNUDH) face aux menaces proférées contre la personne du chef de l’Etat. Le même reproché est adressé à l’Acaj (Association congolaise d’accès à la justice) ainsi qu’à Human Right Watch (HRW). La mission onusienne avait récemment « blâmé » Kabuya pour avoir déclaré que les combattants de l’Udps étaient prêts à « croiser le fer » avec les partisans du Fcc.

On le voit, le fossé ne cesse de s’élargir entre le président Felix Tshisekedi et son prédécesseur. Bien que honni, celui-ci feint d’ignorer son insondable impopularité au sein de la population congolaise. Des voix s’élèvent de plus en plus pour décrier une alternance démocratique – claironnée le 24 janvier 2019 – qui n’a pas eu lieu. L’ancienne majorité a fait mine de partir pour mieux rester. Une certitude: des comploteurs sont parmi nous!

 

Baudouin Amba Wetshi

72 thoughts on “Kinshasa: « Kabila » projette-t-il l’assassinat de « Félix »?

  1. @BAW
    Citez-moi une seule evidence de l' »alternance pacifique » sanctionnee le 24 janvier 2019 et pour laquelle vous semblez, tres tardivement, exprimer un doute? Si le ridicule pouvait tuer!

  2. Au dela des elucubrations des nullards tels que Kabuya et Kabund, les Congolais devraient prendre au serieux les menaces de destabilisation et meme coup d’etat par le chef-kadogo de Kingakati et sa bande des voyous dont ce Milinganyo. Hypo Kanambe croit dur comme fer que la RDC est un butin de sa famille et de ses parrains Rwando-Ougando-Tanzaniens. C’est aux Congolais, et les vrais, de barrer le chemin a ces bandits et d’arracher le destin de leur pays des griffes de cette vaste Mafia.

    1. Ceux que vous appellez « Nullards » le font déjà pendant que vous êtes tapi dans l’ombre de l’automne occidental.
      La Tolérance est une vertu, cultivez-la et vous progresserez.

  3. # J’ai visionné quelques vidéos sur lesquelles ce zig s’est exhibé et stupéfait qu’il ait eu autant la parole libre pour débiter des paroles aussi délictuelles sans qu’on le stoppe. Dispose-t-il d’un passe-droit si puissant, ses intervieweurs sont-ils si peu avisés ou simplement complices ? S’autoproclamer ancien kadogo entré à Kinshasa par la force des armes et promettant de le quitter par les armes, fustiger avec tant de culot le président et même le menacer d’une balle s’s’il ne demissionait de ses fonctions dans le cas d’une rupture de la coalition étaient au dessus de ce que je pouvais entendre, quel que soit mon avis sur Tshisekedi. Je regrette simplement que l’Anr ait réclamé ouvertement son arrestation là ou seule l’action judiciaire commune aurait été la seule revendiquée. Soit…
    # Quant au fond de l’affaire  » ‘JK’ projetterait-il l’assassinat de Tshisekedi », est bien sûr une question sans reponse en public et quelles que soient les affirmations expéditives de Kabuya, aucun investigateur ne viendra nous démontrer noir sur blanc la réalité d’un tel plan. On n’ignore pas que l’élimination physique de Tshisekedi a dû figurer ou figure dans les laboratoires du diabolique Fcc mais le fonder davantage sur le fait qu’un bretteur arrogant du genre de ce Barnabé Milinganyo le proclame sur la place publique est plutôt anecdotique. La competition publique a bien sûr ses impératifs mais les déclarations des animateurs de deux camps à ce stade très tendu n’en resteront pas moins encore des rodomontades d’un combat médiatique quelle que soit la mission secrète d’un ‘Barnabé’ – on sait qu’il roule quelque part pour l’entourage proche de ‘JK’ et hélas il n’est pas le seul -, quitte à décrypter ce qui se décide dans les coulisses, en attendant ce qu’appelle BAW « l’oracle présidentiel » ; et encore…
    # Entre-temps il est clair que , le fossé s’est ’élargi davantage entre Tshisekedi et son prédécesseur et la population ne cesse de regretter leur  fameux deal même si son anathème porte dabord sur l’ancien pouvoir. Jusqù’à la rupture claire du partenariat honni malgré les intermediations étrangères ?

    1. @ Nono
      Vous avez vu juste: On n’entre pas dans un deal secret (depuis Ibiza etc…) avec un voleur et criminel sanguinaire de la trempe d’un Hypo Kanambe et sa bandeFCC pour le bonheur du « Peuple d’abord », mais plutot pour jouir des delices du pouvoir. Fatshi pourrait rectifier cette grosse betise (si pas trahison du peuple) en cassant son pacte avec le petit diable de Kingakati.
      Nous vous citons: « …Entre-temps il est clair que , le fossé s’est ’élargi davantage entre Tshisekedi et son prédécesseur et la population ne cesse de regretter leur fameux deal même si son anathème porte dabord sur l’ancien pouvoir. Jusqù’à la rupture claire du partenariat honni malgré les intermediations étrangères ?
      C’est tout dire cher compatriote..

      1. Bonjour!
        juste pour accompagner votre réflexion en ce qui concerne ce que le monde entier appelle DEAL, à mon avis, si Félix n’avais pas usé de cette technique d’infiltration dans le camp kabila, aucun congolais, ni toi(si vous êtes congolais) ni moi n’aurai eu l’occasion de faire parler Kabila et sortir cette bande des criminels qui sont suffisamment implantés et ont infiltré tout le système. Je termine en disant que Félix a posé une action digne d’un KAMIKAZE et il a la volonté de sauver ce pays lui laisser seul se battre avec toute la mafia nationale et internationale est une erreur grave que nous allons tôt ou tard regretter.

      2. Compatriote Avenir,
        Hélas même si je veux donner sa chance à Tshisekedi et que je reconnais ses ‘bons sentiments, au contraire de vous je ne le décrète pas le « juste » qui se serait sacrifié en « kamikaze » pour le pays.
        Non seulement il a consciemment signé un deal avec le diable pour obtenir d’abord ‘le pouvoir pour le pouvoir’ avec ses multiples avantages dont il ne manque de se repaître aujourd’hui mais aussi il a commis et commet quelques erreurs dans sa fonction. Il est coincé aujourd’hui et obligé de se sortir de son enfermement mais il doit bien assumer qu’il n’a pas usé de la meilleure expertise lorsqu’il a signé son deal. Souhaitons juste qu’il s’en sortira mieux.

      3. NONO se contredit.
        1. « … aucun investigateur ne viendra nous démontrer noir sur blanc la réalité d’un tel plan (d´assassinat de Félix par Kabila) »
        2. Et qui vous a déjà DÉMONTRÉ NOIR SUR BLANC l´existence pour obtenir d’abord ‘le pouvoir pour le pouvoir’ ???
        Manque flagrant de COHÉRENCE. Cela est encore visible quand soudain vous oubliez votre refrain « Félix doit s´ouvrir aux autres de Lamuka, etc. » Et aujourd´hui, vous ne vous en réjouissez pas. Ce manque de cohérence cache mal une profonde mauvaise foi que d aucuns appellent haine.

      4. Erratu, :
        2. Et qui vous a déjà DÉMONTRÉ NOIR SUR BLANC l´existence ´ »un DEAL pour obtenir d’abord ‘le pouvoir pour le pouvoir’ ???

  4. En Absurdistan, grâce aux invocations de nos pasteurs auto-proclamés, le Sars-Cov-2 semble avoir muté en Sars-Cov-3. Celui-ci s’attaque principalement au système nerveux central de la personne touchée entrainant des troubles mentaux importants. Désormais les intensifs peuvent se reposer. Place aux…psychiatres de soigner ces malades qui ont pris nos destins en otage.

  5. Une distraction de plus cree cette fois ci par la peur de ceux qui ont echoue de gouverner le pays et qui cherchent des boucs emissaires. Kanambe a-t-il besoin de passer par un certain Barnabe Milingano pour tuer Felix? Des farfelus comme Barnabe, Procongo,Kabuya, Kabund, les animateurs de l’emission eveil patriotique, etc… on les trouvent partout. C’est de la fixion tout simplement! Et si c’est Felix qui veut eliminer Kabila et qui veut prendre la fuite en avant? tout est possible! A kinshasa tout le monde sait que mabina euta epai ya Nzambe, kasi mafinga na lokuta euta na udps. C’est au moment ou nous attendons le fameux discours apres les consultations que l’on veut encore nous distraire quand a kin il n’y a ni eau ni electricite? Tous ceux qui ont echoue de gouverner inventent des mensonges et des rumeurs pour echapper a la colere de la population. Cela me fait mal quand on entend des mensonges comme quoi, la population est derriere Felix alors que ce dernier est incapable de leur donner la moindre des choses, l’eau. Enfin, pourquoi voyons nous l’ombre de Ruberwa partout? N’est ce pas nous qui fabriquons cette peur? L’udps a meme declare que ce sont les hommes de Ruberwa qui avaient mis du poison a la presidence. Soyons serieux, babongisela biso nde mboka.

    1. Bien dit. Ces distractions de Fatshi (lui qui ne parle plus du bilan de son Programme de 100 jours, ni de ses autres vides promesses) finiront par prendre a court sa chorale de Limete une fois que Fatshi ira bientot partager un verre avec son partenaire-rancunier a Kingakati. Train de vie luxueux a la Presidence inbu des voyages valent ces distractions.

    2. Cher Raz,
      Je me délecte toujours de vos propos croustillants et fermes sinon radicaux mais bien plus justes qu’il ne paraît à l’endroit de l’Udps. Mais dites-moi, non pas que je sois satisfait de Tshisekedi, vous le savez bien et nous connaissons tous la nullité et l’absurdité d’un Kabund et d’un Kabuya comme les attentes insatisfaites du peuple mais pourquoi cette même population n’aurait-elle pas à choisir entre les deux larrons en coalition au pouvoir pour le nouveau qui n’a pas autant commis des crimes que l’ancien ? J’en suis là, j’attends comme tout le monde que Tshisekedi me surprenne ne fût-ce dans ses conclusions à la suite de ses consultations…

    3. eRAZ
      electronic Raz
      Au lieu d´attendre le discours Félix, allez AGIR. Commencez par être sérieux vous-même.

  6. QUI ASSURE LA PROTECTION DE FELIX?
    Ceux qui inventent une tentative d´assassinat ont la memoire courte.. Ils ne savent pas que Kabila avait mis la Garde Républicaine son armée privée au service de Felix.. Savent-ils qu´au Camp Tshatshi cette garde pretorienne continue d´assurer la protection de Felix ?
    Imaginez Mobutu qui quitte le pouvoir et laisse la DSP « tribale » car composée á l´époque de plus de 90 % des nbgandis.. pour assurer la protection du président en fonction… kie kie kie
    Ceux des officiers orginaires du Kasai qui semble-t-il ont été selectionés pour commander la GR savent pourtant.. que la majorité des troupes de la GR est composées des katangais.. proches de Kabila.
    UDPS?
    Ce parti politique est une minorité… quelque soit la formule que Felix va inventer, l´UDPS restera une minorité car ne possedant qu´un nombre insignifiant des parlementaires et presque pas de gouverneur.
    Cette distraction d´un attentat contre Felix après le show de l´armée angolaise..puissance coloniale qui va remplacer le Rwanda.. n´avance pas la cause de Felix.
    Que les ministres de l´UDPS demissionent du gouvernement FCC, c´est la preuve d´une rupture avec Kabila ..sinon.. kiadi ki beni

    1. Cher Ghost
      Bonne analyse. Cependant, vous semblez ignorer que la garde républicaine a été partiellement remaniée avec l’insertion en son sein de deux bataillons, composés essentiellement des militaires originaires du Kasai, ou proches de l’Udps, et formés au Congo Brazzaville par des instructeurs israéliens. En gros, la garde républicaine est devenue une unité hétérogène, regroupant des militaires issus des horizons politiques et ethniques divers. Evidemment, la loyauté des militaires issus de l’ère Kabiliste est incertaine, si bien que ceux si font peser un risque sécuritaire sur la personne du président de la république.
      Au-delà d’une tentative d’assassinat sur la personne du chef de l’Etat, le risque aujourd’hui est d’assister à un affrontement généralisé entre militaires pro-Tshisekedi et pro-Kabila.

      1. @Joe
        J’en ai parlé ailleurs, malheureusement il existe bien « au- delà d’une tentative d’assassinat sur la personne du chef de l’Etat, un risque d’assister à un affrontement entre militaires pro-Tshisekedi et pro-Kabila ». Hélas, hélas…

      2. Joe@
        Vous nous infomez car Israel n´a pas d´activité militaire au Congo-BZV « pre-carré » de la France.. mais exclusivement au Cameroun.
        Les dernières informations qu´on trouve sur le site de JJ Wondo font état des membres du GR orginaire du Kasai formés en Egypte où on retrouve les images de leur formation parachutiste…
        Non, la grande partie des membres de la GR sont des katangais.. S´il ya affrontement, les lecteurs devraient s´attendre á une indépendance du Katanga ou des provinces de l´ex Katanga.. et nous risquons de revivre les expulsions des orginaires du Kasai de ces provinces..

      3. Hélas de chez les militaires, les dernières nouvelles ne sont pas très assurantes : déjà des rumeurs de tentatives de coup d’État ou d’attentat du Chef de l’État sont attestees, ce dernier reçoit quasiment en catastrophe ce jour les officiers superieurs et le chef de la Garde républicaine le Général Tshiwewe ordonne publiquement à ses hommes de « ne pas comploter contre le président….Je vous invite à ne pas comploter contre le pouvoir en participant à des réunions clandestines. Restez des patriotes habités par la loyauté, la fidélité envers le chef de l’État », a-t-il déclaré dans une vidéo tandis quil y’a deux jours le Porte-parole de l’armée le Général Kasonga, avait lui aussi insisté sur « l’apolitisme » de l’armée. La « grande muette » rejoint dangereusement la crise politique et lorsque l’on sait que l’unité d’élite qu’est la GR est composée jusque-là majoritairement des militaires choisis par l’ancien président, les pires scénarios sont envisageables.

    2. @Ghost
      Ainsi donc vous en êtes encore à prendre comme argent comptant la GR comme la propriété privée de nos potentats successifs. Avant-hier celle de Mobutu, hier celle de ‘JK’, par défaitisme ou par réalisme mais pourquoi alors la GR ne deviendrait-elle pas celle de Tshisekedi ? Non la GR devenue en Afrique une troupe pretorienne qui assure la protection personnelle de nos Chefs d’État n’a pas moins vocation à participer d’une armée républicaine. Je suis plus exigeant et forme le voeu que cela devienne un des changements d’un ordre nouveau : les ngbandi, les katangais, les kasaiens y côtoyer ceux d’autres tribus.

  7. Bandeko
    Le rwandais Moise Nyarugabo n’a-t-il pas menace le depute Muhindo ainsi que le peuple congolais dans une video qui a circule sur internet il y a a peine 1 mois? Et alors?

  8. Une autre source affirme que les Angolais seraient allés mettre en garde le barbu de Kingakati, ce qui aurait réveillé tous les démons endormis dans ce trublion et scélérat qu’est le commandant Hippo alias « Joseph Kabila  » qui a tout de suite pété les plombs à la suite de cette remontrance et est prêt à mettre tout le pays en feu.
    LES ALLIANCES CONTRE NATURE ABOUTISSENT TOUJOURS AINSI !

    1. eKUM
      electronic Kum,
       » Kabila a pété les plombs … et est prêt à mettre tout le pays en feu. »
      Vous cachez mal vos souhaits.

  9. # Que dire encore ‘en attendant l’l’oracle presidentiel’ ? Un feuilleton qui, je l’ai affirmé ailleurs, me passionne par-delà son nécessaire sérieux !
    # Dr Mukwege est de ceux qui ont fait le plus concretelent l’état des lieux de nos errements, « Il faut absolument que nos dirigeants fassent une rupture avec les anti-valeurs qui caractérisent notre pays. La coalition ne doit pas être une oasis où se cache les criminels », mais c’est vrai Tshisekedi n’avait pas besoin de convoquer des consultations pour le savoir.
    Quant aux solutions radicales plus efficaces, dissoudre l’AN ou démettre le PM…, elles sont non seulement constitutionnellement délicates à mettre en oeuvre mais aussi elles pourraient plonger le pays dans un chaos politique préjudiciable au crédit d’un Tshisekedi déjà grevé d’un passé d’une élection contestée et à la veille à la veille de prendre la tête de l’Union africaine. Voilà où ça se corse pour lui…
    # Dans le fond Tshisekedi est peut-être plus conscient qu’il n’y paraît de l’impasse dans laquelle il s’est fourré ; il a d’abord voulu à travers les consultations faire pression sur ses encombrants partenaires du Fcc de renégocier d’une façon ou d’une autre les termes et les noms des protagonistes dans un nouvel accord politique et ainsi obtenir une marge de manoeuvre dans l’application de sa politique. Il aura compris, j’en suis sur quoi qu’il l’aurait voulu, que ces consultations lui permettront peu d’opérer une révolutionn dans ses rapports au sein de la coalition. Néanmoins en
    arrivera-t-il ainsi à réussir ce pari minimal de pousser ‘JK’ à la table des négociations, trouver ce nouveau deal qui lui serait plus favorable et à partir duquel il serait plus armé d’imposer sa ligne politique d’autant qu’il aura entre-temps démontré qu’il a l’adhésion de la population qui veut en finir avec les années malheureuses passées à coté d’une large frange des forces politiques et sociales ?
    # Ainsi donc au final le ni coalition ni cohabitation du fantasque Kabund est bien plus difficile à obtenir et ne paraît pas si réaliste ; alors la question essentielle serait de savoir si la renégociation des termes et rapports de forces au sein du partenariat au pouvoir est plus facile à obtenir, reussira-t-elle pour autant le changement attendu de la gouvernance ? ‘Les anti-valeurs et l’oasis des criminels’ dénoncés par Dr Mukwege auront-ils ainsi été éradiqués ou commenceront-ils à l’être ?
    Attendons encore l’oracle final du Président !

    1. PS
      « En attendant l’Oracle du Président » quand beaucoup d’observateurs surtout
      étrangers n’hésitent pas à décréter que les consultations ont été un échec pour Tshisekedi, elles ne lui ont en fait rien ou presque rien donné Le Fcc conserverait toujours le gouvernail, les consultations lui auraient même permis de resserrer les rangs, ceux qui avaient pu avoir des velléités de départ se sont ravisés. Le Fcc se serait ainsi révélé plus solide que prévu et les débauchages plus difficiles… 

      1. # Question ECHEC DES CONSULTATIONS DU PTESIDENT, ne peut-on pas non plus le fonder sur le temps qu’il prend à nous livrer ses conclusions ? Ailleurs pourquoi ce sont les obsevateurs etrangers qui l’attestent davantage ? Y’aurait-il un lobbying secret derrière – qui chercherait à dénigrer les quelques efforts de Tshisekedi ? -,et de la part de qui ? Soit…
        # Autre chose qui est aussi liée au traitement de cette entreprise des « consultations’ ! J’ai écouté effrayé quelque part sur le Net des bribes d’un MESSAGE INQUIETANT DE ‘JK’ À SES TROUPES À KINGAKATI – son authenticité ne fait pas de doute tant sa voix est bien reconnaissable malgré la qualité audio relative. Il y pousse très clairement ses membres à la résistance. « LE POUVOIR EST CHEZ MOI (CHEZ NOUS), LEUR RASSURE-T-IL ; CHEZ TSHISEKEDI IL N’Y A QUE DES PROMESSES VAINES SANS LENDEMAINS DURABLES POUR VOUS ». Quel culot cynique ! Du moins personne ne pourra plus dire demain qu’il ne savait pas à qui l’on a affaire : le plus diabolique des fossoyeurs du pays qui nous a pris en otage, le Congo est décidément son butin de guerre et nous vivons un affreux cauchemar !!!

  10. @BAW
    La deoontologie de votre profession exige que vous rapportiez avec exactitude ou fidelement une citation. Et dans ce cas precis, il s’agit de la declaration de l' »ancien kadogo » Barnabe Milinganyo. Il n’a pas dit: « S’il ne démissionne pas, akozua mbuma »! Il a plutot declare: « s’il ne demissionne pas, akolia mbuma »! IL y a difference entre « AKOZUA » et « AKOLIA »! C’est d’ailleurs tout le risque de tranformer ce proces-eclair en un « theatre de chez nous » ! La Bible ne nous renseigne-t-elle pas qu’Adamu na Eva « baliaka mbuma »? Est-ce que les deux « bazuaka » mbuma?

  11. Chers Compatriotes,
    Je partage la stupéfaction de NONO et je n’arrive pas à comprendre qu’un personnage de cette envergure puisse avoir un avocat au Congo. Oui, c’est son droit, mais la déontologie du barreau existe, ceci est un autre débat. Heureusement, la justice a fait son travail. Les Congolais sont devenus les lâches de l’Afrique Centrale qui sont bien nargués par ceux que beaucoup d’entre nous ont applaudi comme « libérateurs ». A quand l’indignation collective face à ces provocations dédaigneuses des personnages tels que Nyarungabo et Wimana ? Que Dieu nous vienne en aide pour inspirer notre peuple à se prendre en mains.

  12. @Elili
    Vous ecrivez: « Heureusement, la justice a fait son travail. » La declaration de Barnabe Milinganyo Wimana sur base de laquelle il vient d’etre condamne a 3 ans de prison dans un proces qui ressemble a un reality-show « theatre de chez nous » est une menace ou une prediction?
    Reflechissez tres-bien avant de repondre! Je vous signale que sa declaration comme par la conjonction « si » (s’il [Tshilombo]) qui ici introduit une eventualite! Et contrairement a ce que Baudouin Amba Wetshi rapporte faussement, l' »ancien Kadogo » a plutot dit » S’il ne demissionne pas, akolia mbuma »!

    1. « S’il ne demissionne pas, akolia mbuma » ou simplement « akolia mbuma » !
      Je ne vois pas bien-ce que ça change quant à son intention délictuelle de menace de mort que la justice a condamnée.

      1. @Nono
        Qu’est ce qui vous prouve qu’il s’agit d’une « menace » et non d’une « prediction »?

      2. @Nono
        La difference entre les deux phrases n’est vraiment pas aussi evidente pour vous? Aviez vous deja entendu parler de « premisse »? L’une des deux phrases contient une premisse et je vous laisse « deviner » laquelle! Et une premisse indique quoi? Cette information vous permettra de comprendre en toute objectivite le sens de la declaration de cet « ancien kadogo » devant la barre qui certes n’exclut pas le doute! Par consequent, in dubio pro reo!

    2. PS
      Ce que pour moi le juge ne s’est pas empêtré dans une analyse sémantique simplement procédurière, il a choisi justement de condamner le ‘terme’ le plus condamnable entre ce que vous appelez « prédiction ou menace », cad la menace de mort bien contenue dans ses propros.

      1. @nono
        Est ce que vous comprenez que toute culpabilite dans un proces criminel doit etre etablie au dela de tout soupcon raisonnable? Et que signifie pour vous le mot « prediction »? Repond-t-il a cette exigence de la loi? Au fait, vous ne vous rendez meme pas compte du doute pourtant explicite dans votre propre reaction avec la conjonction de coordination « ou » entre « prediction » et « menace »! Cependant, vous estimez que la justice a ete rendue! Ba mpangi ya Vincent!

  13. Assassinat ou coup d´Etat militaire?
    Kabila dispose d´une solide armée composée des 300 parlemataires.. ces parlementaires peuvent faire pencher la balance sur le plan constitutionnel quand les tentavives de Felix pour les recruter sont un echec visible.
    Pourquoi attenter á la vie de Felix quand rien qu´avec la constitution il sera reduit á une fonction protocolaire en cas de cohabitation?

    1. Ghost, permettez-moi quand même que je nuance vos propos lorsque vous dites,
      « Pourquoi attenter á la vie de Felix quand rien qu´avec la constitution il sera reduit á une fonction protocolaire en cas de cohabitation? »
      Je crois que c’est plus juste de s’imaginer que dans le plan de ses adversaires les plus coriaces qui n’écartent pas d’attenter à sa vie il y’a toujours l’agenda des solutions politiques pacifiques, ‘reduire le président á une fonction protocolaire via la cohabitation’. Certes, nous ne sommes dans le secret de leurs dossiers et dans leurs têtes mais ils savent que faire de Tshisekedi un président protocolaire avec la seule cohabitation n’est pas non plus sans risques. Dans tous les cas je ne vois pas pourquoi les adversaires de Tshisekedi les plus déterminés à l’écarter de la Présidence comme ‘JK’ qui tient à toux prix à revenir au pouvoir ecarteraient à l’avancé certains schémas dont l’atteinte à son intégrité physique pendant qu’ils continuent de voir la faisabilité des solutions politiques. Plus concrètement,
      on aurait tort d’écarter à l’avance l’éventualité d’un coup d’État militaire ou d’attentat devant des tensions aussi sévères au sommet du pouvoir dans un pays qui est loin d’être stable politiquement et sécuritairement.

  14. @ Chryso45,
    Quel est le fond de ta these en te fendant en morceaux et en attaquant notre cher Editeur BAW et intervenants dont Ellili dans ce feuilleton?
    Tentes-tu de disculper (maladroitement) ce voyou kadogo qui n’en est pas a sa 1ere declaration sulfureuse, partant ses maitres de Kingakati?

  15. @BAW
    Vous ecrivez: De passage à l’université de Kolwezi, le Pprd Evariste Boshab s’est cru en droit d’affirmer que « si la Constitution était utilisée de manière orthodoxe, le Premier ministre aurait des pouvoirs énormes que le Président de la République n’a pas ». Soyons honnete!
    Je ne connais pas le contexte dans lequel cette declaration a ete faite. Mais, sans pour autant « defendre » ni ce document reconnu a tort comme « Constitution » de la « Republique democratique » du Congo ni ce prostitue intellectuel qu’est Evariste Boshab, j’avoue qu’il n’a pas vraiment tort! Et voici la realite: Ilunga Kamba est Premier ministre issu du FCC (front des Congolais corrompus) qui est « majoritaire’ a l’Assemblee « nationale » (internationale) qui a investi lui et son gouvernement sur « base » de son programme. Il s’agit forcement d’une « cohabitation » ou le premier ministre est effectivement « maitre de jeu » avec « son » programme et non celui du president de la « Republique »!
    N’induisez pas vos lecteurs en erreur! Et vous rendez ainsi mauvais service a l’empereur-nu Tshilombo!
    Incidemment, ce dernier a-t-il deja instruit le premier ministre pour l’annulation du decret sur Minembwe, comme promis?

    1. @chryso45,
      Il me semble que l’Assemblée nationale a investi le premier-ministre et son gouvernement sur  » base  » du programme FCC-Cash ( une coalition ) Et non sur  » base  » du programme du premier-ministre comme vous semblez l’affirmer. Je peux me tromper.

      1. @jo Bongos
        Il n’y a jamais eu un programme Udps-unc, encore moins un programme FCC-cach! Il y a des arrangements et non des programmes. Il y a nuance! Et cela est d’ailleurs plus claire dans l’artiste de jeune afrique du 12 novembre. Mais meme s’il y avait un « programme » dans la « coalition », qui est responsable devant le parlement, le premier ministre seul ou le duo premier ministre et le président de la « Republique »? Autrement dit qui conduit l’action du gouvernement? Et c’est d’ailleurs la ou beaucoup n’ont pas bien compris le sens de la declaration du prostitue intellectuel Evariste Boshab dans le cas d’une « cohabitation ».

  16. Chers compatriotes,
    J’éprouve des difficultés de répondre à Chrysos 45. Un Chef d’Etat en fonction est le symbole de la nation. On ne peut pas parler de lui avec autant de légèreté. Le procès de Barnabé, s’il en est irrégulier, il y a au moins un respect des droits du prévenu. Sous le régime précédent, les affirmations de « Barnabé » lui aurait valu une disparition sans procès. Tshilombo pour moi est une occasion pour les Congolais de s’unir pour travailler au redressement de leur pays. Mais, hélas, le tribalisme resurgit sous une forme bien virulente mais maquillée. Les Congolais n’ont pas d’autres choix que de s’unir, autrement, ils resteront des garçons de course pour les autres. Que Dieu nous vienne en aide.

  17. @Elili
    Vous ecrivez: « On ne peut pas parler de lui [Tshilombo] avec autant de légèreté. » Mon pere m’avait appris des le bas age que « on » est un pronom menteur! De qui donc faites vous allusion dans votre affirmation? Et, tentant en vain de « defendre » Tshilombo, d’ajouter: « Mais, hélas, le tribalisme resurgit sous une forme bien virulente mais maquillée. » N’est-elle pas aussi evidente cette « institutionnalisation » du tribalisme a la presidence de la « Republique » ou a la cour constitutionnelle avec la nomination recente des juges par Tshilombo?

    1. @Elili
      C’est qui « on »? Peut-il etre identifie? Est ce Patient Ligido, Hubert Leclercq, Joan Tilouine, Marie-France Cros, le milieu diplomatique a Kinshasa, les Occidentaux, etc qui tous constatent – ils l’admettent ouvertement seulement maintenant – que l’empereur Tshilombo has no clothes, c’est a dire qu’il est nu? Car ils reconnaissent qu’il y a eu nomination – et non election – de Tshilombo a la presidence de la « Republique » par son prédécesseur! Incidemment, Tshala Muana n’a-t-elle pas dit la verite dans « Ingratitude »? Wana pe elle a chante avec « legerte »?

      1. Chryso45
        « … ils l’admettent ouvertement seulement maintenant… Tshala Muana n’a-t-elle pas dit la verite… » :
        Vous répondiez à Nyoka : « Le Congo-Kinshasa est-il un Etat de droit? C’est le test! ». Visiblement, vous avez, vous, besoin d´un test d´équilibre mental. Est-ce Hubert Leclercq, Joan Tilouine, Tshana Muana qui doivent nous dire maintenant la « vérité » ? Êtes-vous complexé ou haineux jusqu´à produire avec plaisir un raisonnement de gamin ? Puisque vous y êtes, considérez aussi les propos injurieux de Tshala Muana sur les ‘combattants et résistants de la diaspora’ comme de la vérité. Euh !

  18. Chers compatriotes,
    Chryso 45 me semble allergique à un son de cloche différent du sien. Son père lui a appris à ne pas respecter les menteurs. Donc son père a toujours dit la vérité tout comme Chryso45. Permettez-moi de garder mon point de vue qui ne vaut que pour moi. Quant au tribalisme, je le condamne même autour du chef de l’État. Mais pour que certaines convictions nous conduisent à la gestion du pays au profit de tous les citoyens, nous devons être nombreux à les assumer et à agir. Que Dieu nous vienne en aide.

  19. @ Chryso 45
    Oniati!
    Vous avez parfaitement raison sur toute la ligne. Les congolais doivent apprendre a etre lucide intelectuellement et eviter la logique de deux poids deux mesures. Kanambe a ete insulte et continu a l’etre mais personne n’est en prison! Les talibans du programme eveil patriotique lui font des menaces de mort jour et nuit et ne sont pas inquietes. Quand on dit en lingala, akolia mbuma, cela veut tout simplement dire que la personne va commettre une faute comme Adam et Eve, c’est si simple que ca. C’est akozua mbuma qui peut faire allusion au mal que l’on peut infliger a quelqu’un et cela n’est pas certain. Si tous ceux qui ont insulte Kanambe devraient se retrouver en prison, les rues de Kin seraient vides. Le bilan de Felix comme president apres deux ans a la tete de la rdc est un desastre! Qui peut mettre cela en doute? sauf des myopes intellectuels. Deux annees de gachis, le pays est a genoux, Kanambe faisait mieux! Si dans son discours Felix viole encore la constitution comme il a l’habitude de le faire, il trouvera les congolais sur sa route. J’ai pitie des congolais qui croient en cet homme. Savez vous qu’avec ce qui vient de se passer aux consultations le fcc se soude et devient encore tres tres fort? Qui vivra verra. Seule la verite libere un peuple.. Pas le tribalisme ou le fanatisme.

    1. eRAZ
      electronic Raz,
      « Kanambe a ete insulte et continu a l’etre mais PERSONNE n’est en prison! ».
      Mutu na yo ezo sala en disant ces buzoba ? Oza vraiment electronic, incapable de bien réfléchir, d´interroger la pertinence des propos que vous voulez tenir. Kaka ndenge eyaka, nde mpe ebimaka. Après vous avez cité pendants vos marches les noms de Tungulu, Chebeya, Rossy… Votre haine à l´égard de Félix vous joue de très mauvais tours et vous ridiculise. Sanction : À cause d´un tel (dé)raisonnement, omipimela fufu lelo. Dites dans votre famille que vous avez été très nul aujourd´hui et vous ne méritez pas le fufu.
      ——–
      « C’est akozua mbuma qui peut faire allusion au mal que l’on peut infliger a quelqu’un » : Allez suivre Barnabé dans « Bosolo ya mboka » au lieu de vous rendre ridicule en défendant (par haine pour Félix) des gens que vous avez longtemps décrits comme des ennemis du Congo.

    2. @Raz
      Je crains que parfois votre radicalisme anti Udps si fondé soit-il qui met néanmoins au même pied Tshisekedi et ‘JK’ n’occulte pas une vérité utile pour les Congolais : notre malheur est venu en juste ligne de Kagame, apparentés, alliés et parrains jusqu’à ‘JK’, parfait Cheval de Troie s’il en est. En effet pour moi depuis deux décennies ‘JK’ incarne le mal absolu qui a irrigué tous les pans de notre establishment et plus.
      Je ne nie pas que Tshisekedi, son mandat et son parti ne nous satisfont pas encore, mais trouvera-t-on chez lui cet agenda délibéré de destruction du pays qu’on cotoie si massivement chez le génocidaire venu exprès chez nous pour cette besogne qu’est le sinistre ‘JK’ ?
      Désolé donc, contrairement à Tshisekedi, je ne trouve presque rien de souverain et de patriote chez ‘JK’ qui mérite mon satisfecit.

    3. « Akolia mbuma » versus « kozwa mbuma » ? Comme si votre expertise sémantique refusait au lingala la poésie, le langage figuré, bref l’imagé, la métaphore qu’on trouve partout ailleurs. Procedurierement « Kolia mbuma » qui signifierait « kozwa mbuma » serait pour vous une imposture qui dénature le sens de l’expression, ce n’est hélas, pas mon avis, chers amis…

  20. Pour moi, je conseillerai a vous tous qui commentez le fossé élargi entre le deux partenaires d’être patient et observateurs. attendons impatiemment l’adresse de « Fatshi  » a la population après les consultations présidentielles ayant regroupées toutes les couches. quel serait le fonds de son allocutions devant le peuple. au lieu de faire trop des spéculations sur ce qui demeure encore un secret, chacun dans sa coquille.

    1. @Clément OKITAWAO,
      Arrêtons d’être naïfs à ce point!
      Felix ne dira rien, et surtout rien de bon. Ce ne sont pas ses maîtres rwandais qui le laisseraient dire n’importe quoi.

    2. @OKITAWAO
      Je ne crois pas que les supputations autour du discours attendu de Tshisekedi soient si futiles que que ça. Pour moi elles sont un exercice citoyen logique sur ce qu’ils vivent et voient. Les conclusions de Tshisekedi ne viendront pas des seules compilations des avis de ses interlocuteurs mais aussi du vécu de tout le pays.

Comments are closed.