RDC-Angola: des centaines de congolais à Kamako suite à l’ultimatum des autorités angolaises

298 ressortissants de la RDC qui vivaient en Angola depuis plusieurs années sont arrivés le lundi 6 septembre 2021 dans la cité frontalière de Kamako (Kasaï), rapporte la société civile locale qui indique avoir recensé parmi les retournés 198 hommes, 43 femmes, 31 garçons et 26 filles.

Ces arrivées font suite à un ultimatum des autorités angolaises aux étrangers.

« C’est une première vague des retournés volontaires. Ils ont quitté le territoire angolais suite à l’ultimatum des autorités accordant 15 jours à compter du 4 septembre 2021 aux étrangers de quitter le sol angolais », précise à ACTUALITE.CD l’abbé Trudon Keshilembe, curé de la paroisse Saint Christ Roi de Kamako et président de la société civile.

Selon la même source, depuis l’ultimatum des autorités, les jeunes angolais s’en prennent aux congolais et pillent leurs biens.

« Ceux qui sont arrivés ont affirmé avoir été violentés par des jeunes angolais dans la ville de Lucapa. Ils s’introduisent nuitamment dans les maisons des étrangers, principalement des congolais. Ils pillent leurs biens et les tabassent », ajoute l’abbé Trudon Keshilembe qui révèle que pour l’instant tous les retournés dorment dans la cour de la paroisse catholique de Kamako et nombreux autres congolais sont en route vers la RDC.

La société civile qui craint une détérioration de la situation humanitaire et une possible contamination de la population au coronavirus, demande aux autorités de prendre des dispositions utiles.

Une source qui a requis l’anonymat au sein du gouvernement provincial du Kasaï à Tshikapa confirme cette information sans plus de détails.

En octobre 2018, des milliers de congolais avaient été brutalement refoulés d’Angola par les autorités de ce pays.

 

Sosthène Kambidi/ACTUALITE.CD

4 Commentaires on “RDC-Angola: des centaines de congolais à Kamako suite à l’ultimatum des autorités angolaises

  1. Le Congolais préfère abandonner son beau pays aux mains des rapaces de tout bord (internes et externes) et veut séjourner illégalement chez autrui. Et quand on le rudoie c’est la faute à qui?

    1. ANGOLA ?
      Jo Bongo@ affirme tout le temps que l´Angola est un pays « frère » du Congo.
      Combien des fois ce pays a explusé les congolais avec violence et violation des droits de l´Homme?
      Notre président « préside » l´UA alors comment expliquer ces expulsions?

      1. @GHOST,
        je répète, l’ Angola est un pays frère du Congo. Plus que le peut être vos nouveaux frères rwandais qui vous massacrent tous les jours. Historiquement et culturellement, nous sommes le même peuple. Nous avons la même histoire. Nous avons eu les mêmes  »dieux ». Ce que vous semblez ignorer, c’est que chaque pays sérieux au monde dispose d’une politique d’immigration. Ce n’est pas le cas pour votre pays où, par exemple, les chinois font ce qu’ils veulent. Ce n’est pas parce que l’Angola expulse quelques congolais considérés illégaux qu’il n’est plus un pays frère. Le Congo-Brazza a aussi expulsé des congolais de son territoire. C’est ce même Congo-Brazza qui a envoyé un avion médicalisé pour amener le Cardinal Mosemgwo se faire soigner en Europe. Savez-vous qu’Israël a une ambassade à Berlin ? Savez-vous que les EU expulsent chaque année des mexicains entrés illégalement dans leurs territoires ? Savez-vous que le Mexique et les EU se considèrent comme des pays frères et sont économiquement en alliance avec ALENA ? Voulez-vous que je continue avec des  » références historiques ou réalistes  » ou bien oteyami ? kie kie kie
        L’ Angola est le seul pays de la région capable de mettre fin à l’imposture rwandaise au Congo. Ce n’est pas Tonton Nzita Hammer et ses 15 faux rangers ou les scouts kenyans qui vont pacifier l’Est du Congo.
        Zibula meso…Na esprit ya bien…
        Tofingi mutu ? Tolobi oh baluba…? Fatshi bee…

Comments are closed.