AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal

Editorial

Indignons-nous !
« Nous regardons tranquillement et sans émotion les injustices qui ne nous frappent pas », disait La Rochefoucauld. Activiste du groupe de pression « Filimbi », Carbone Beni vient de confier à un confrère kinois ses conditions de détention dans[Lire la suite]


Archives

Nos confrères ont écrit
Roger Lumbala appelle les acteurs politiques à avoir « une vision claire » pour l’avenir » de la RDC

Communiqué
Affaire Katumbi : Implication juridique des déclarations de la Juge Ramazani Wazuri

Communication politique
Liste non-exhaustive des personnes en exil ou vivant en clandestinité au Congo parce que condamnées ou poursuivies par la justice nationale ou recherchées par les forces de la défense et de sécurité pour des faits insurrectionnels, politiques ou d’opinion

Dernières nouvelles
La FEC invite le gouvernement à fixer l’opinion sur la viande de porc en provenance de la Belgique

Gécamines : la gestion de Yuma conspuée!

Albert Yuma Mulimbi est un des "hommes du Président". Il porte plusieurs casquettes : président du patronat congolais (FEC), administrateur à la Banque centrale du Congo, président du conseil d’administration de la société d’Etat Gécamines et PDG de la société «Egal» (agro-alimentaire). Il serait en fait un prête-nom. Cette dernière appartiendrait à la fratrie «Kabila». Depuis le limogeage de l’administrateur directeur général de la Gécamines, en juillet 2014, pour «manquements graves», le poste est toujours vacant. L’homme a été lavé récemment de tous soupçons par les cours et tribunaux. Depuis bientôt trois ans, le PCA Yuma régente les activités de cet ancien fleuron de l’économie congolaise dans une totale opacité. Le patron des patrons congolais serait dans le collimateur de certaines organisations non gouvernementales soucieuses de l’éthique et de la bonne gouvernance.

Congo-Kin/Angola : Un «messager» nommé Sindika Dokolo

Fils aîné de Dokolo Sanu, le tout premier banquier zaïro-congolais (Banque de Kinshasa), Sindika Dokolo, âgé bientôt de 45 ans, est le beau-fils du président angolais José Edouardo dos Santos. Dieu seul sait le rôle décisif joué par l’Angola pour sauver le "pouvoir des Kabila" du naufrage. Sindika a épousé Isabel dos Santos. Le couple a trois enfants. Jusqu’ici, il était réputé pour sa passion pour les œuvres d’art. Sa collection serait évaluée à 50 millions €. L’homme ne s’est jamais mêlé de la politique tant en Angola où il vit qu’au Congo-Kinshasa son pays d’origine. Dans une interview accordée à l’hebdomadaire «Jeune Afrique» n°2923 daté du 15 janvier, le fils Dokolo parle de son « dada » tout en évoquant, sans langue de bois, la situation politique du pays qui l’a vu naître. Il n’oublie pas de lancer quelques «mots sympathiques» à l’endroit de l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe. «Kabila» appréciera. On peut difficilement croire que « Papa Dos Santos » a découvert les propos de son gendre en parcourant la revue de presse rédigée par ses services...[Lire la suite]

Primature : Badibanga, candidat à sa propre succession?

Le Groupe de Samy Badibanga a déposé samedi 14 janvier au Centre Interdiocésain, à la Gombe, aux bureaux de la Cenco, ses propositions dans le cadre des discussions engagées sur l’arrangement particulier. En effet, pour cette frange de l’opposition non signataire de l’accord du 31 décembre, il n’est plus question, aujourd’hui ou demain, de nommer un nouveau Premier ministre.[Lire la suite]

Haut Katanga : Vous avez dit "enquête" sur l’exploitation du bois rouge?

Trois députés nationaux de la majorité séjournent dans la province du Haut-Katanga. Mission : enquêter sur l’exploitation illégale du bois rouge. Dans un communiqué daté...du 4 mars 2016, Mgr Fulgence Muteba, évêque de Kilwa-Kasenga, avait pointé un doigt accusateur en direction des Chinois. Ceux-ci bénéficieraient de la protection de certains "hauts dignitaires" du pays. [Lire la suite]

Les confidences du colonel-médecin Luc Mayolo

Natif de l’ex-Province orientale (Tshopo), médecin de formation (stomatologie), Luc Mayolo Mokede Akaso est entré dans les Forces armées zaïroises (Faz) en 1976. Il a fait ses études de médecine en Yougoslavie à l’époque du maréchal Tito. C’est dans ce pays qu’il a connu un certain Laurent-Désiré Kabila. En 1996, il rejoint ce dernier à Goma au lendemain de la naissance de l’AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaïre). A peine arrivé, "Luc" prend vite conscience que la "rébellion" naissante n’était congolaise qu’en apparence. Après la prise du pouvoir par LD Kabila, il assiste, avec déception, à la dérive dictatoriale du nouveau régime. «J’ai rejoint l’AFDL pour combattre l’injustice et mettre fin à la dictature de Mobutu. Curieusement, Laurent s’est mué en un despote pire que son prédécesseur. Je ne pouvais pas lui accorder ce que j’avais refusé à Mobutu… ».[Lire la suite]

Appréciation du Franc congolais face au dollar américain

Le Franc congolais a connu depuis vendredi 14 janvier une appréciation face au dollar américain, soit 1.200 FC le dollar américain contre 1.302 FC le dollar jeudi soir, a constaté l’ACP chez les vendeurs et acheteurs de devises, communément appelés cambistes. [Lire la suite]

Opinion & débat
Congolais, la question essentielle n’a toujours pas été abordée
Autres titres récents
Monsengwo, Marcel Utembi et l’Eglise catholique congolaise en guerre déclarée contre Paul Kagamé ?
Les artisans invisibles du compromis politique du 31 décembre
Dossier élections RDC: La Justice rongée de l’intérieur
 
Tout Kin en parle

Néhémie "rackette" les entreprises publiques
Selon mon ami qui sait tout sur tout et presque tout sur rien au sujet des potins de Kinshasa -Lez-Immondices, la Sarl Sonael prépare un ouvrage intitulé "livre d’or de la bonne gouvernance de la RDC" dont la publication est prévue en février[Lire la suite]

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.