AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal

Editorial

Vous avez dit pas d’argent pour les élections?
Dans une déclaration faite mercredi 15 février à l’hôtel du gouvernement, le ministre du Budget, Pierre Kangudia Mbayi (UNC), a annoncé qu’il sera "difficile" pour le gouvernement congolais de dégager des crédits d’un montant de 1,8 milliard USD[Lire la suite]


Archives

Nos confrères ont écrit
Félix Tshisekedi: «Le blocage vient de nos amis d’en face»

Communiqué
La disparition d’Etienne Tshisekedi : La VSV redoute des violences

Communication politique
IRDH : La disparition de Tshisekedi et l’avenir de l’Accord du 31 décembre

Dernières nouvelles
RDC : Le HCR reprend le rapatriement des réfugiés rwandais

Kinshasa: L’impasse politique se corse

«Joseph Kabila» a reçu, lundi 20 février, les évêques de la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo). Ceux-ci ont attendu durant un mois l’occasion de lui remettre le rapport sur l’accord signé le 31 décembre par les représentants des forces politiques et sociales. On sentait la lassitude poindre parmi les prélats conduits par Mgr Marcel Utembi Tapa, président de la Cenco. Dans deux interviews séparées, diffusées par RFI, lundi 20 et mardi 21 février, She Léonard Okitundu et Félix Tshisekedi Tshilombo, respectivement ministre des Affaires étrangères et secrétaire général adjoint de l’UDPS ont confirmé que le Congo-Kinshasa est de plain-pied dans l’impasse politique. Pendant ce temps, la dépouille d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba attend depuis bientôt vingt jours à Bruxelles. Nul ne sait la date du rapatriement, encore moins celle des obsèques. C’est dans cette ambiance kafkaïenne que l’on apprenait l’arrivée, mardi 21 février, à Kinshasa, de l’homme d’affaires Raphaël Katebe Katoto, un des huit «sages» qui entouraient le Président du Rassemblement. Katebe aurait été accueilli à l’aéroport de Ndjili par des collaborateurs de… l’administrateur général de l’ANR (Agence nationale de renseignements), Kalev Mutondo...

Les massacres du Kasaï : Bensouda interpellée

Dans une lettre ouverte intitulée "Oyo akufi te" [traduction : celui-ci n’est pas encore mort] adressée à la procureure près la Cour pénale internationale Fatou Bensouda en date du 19 février, l’ONG IRDH (Institut de recherche en droits humains) que dirige Hubert Tshiswaka Masoka exhorte la CPI d’ouvrir une "enquête urgente" sur le massacre présumé de la population civile du village Mwanza Lomba, situé au Kasaï-Oriental, entre Mbuji-Mayi et Kananga (Kasaï-Central). [Lire la suite]

Attaque de la Paroisse St Dominique. Une action signée : "barbouzes"

Dans un communiqué de presse daté du 19 février 2017, publié manifestement en catastrophe sur papier ordinaire, le ministre congolais de la Communication et médias Lambert Mende Omalanga fait état de l’attaque de la paroisse St Dominique à Limete. L’agression a eu lieu dans la nuit du 18 au 19 février. [Lire la suite]

Pierre Kangudia : Piètre communicateur

Quarante-huit heures après avoir «créé l’événement» en annonçant l’impossibilité pour le gouvernement Badibanga de dégager la somme d’un milliard huit cent millions de dollars pour l’organisation des élections, le ministre du Budget, Pierre Kangudia Mbayi (UNC), a adopté la courbe rentrante en prétendant avoir été mal compris.[Lire la suite]

Elections 2017 : Le gouvernement dans l’impossibilité de mobiliser 1,8 milliard USD

Le ministre congolais chargé du Budget, Pierre Kangudia Mbayi, a affirmé mercredi 15 février l’impossibilité pour le gouvernement de mobiliser dans les circonstances actuelles 1,8 milliard USD à allouer à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour l’organisation des élections en 2017.[Lire la suite]

Accalmie autour de la résidence du chef spirituel de BDM

Une accalmie règne autour de la résidence du chef spirituel de BDM placée sous surveillance policière, après l’arrestation de vingt deux personnes, dont 8 blessées, ainsi des dégâts matériels importants, après les affrontements de lundi et mardi à Kinshasa entre les éléments de la Police nationale congolaise (PNC) et des adeptes du mouvement politico-religieux « Bundu dia Mayala » (BDM).[Lire la suite]

Opinion & débat
Que le Rassemblement et la CENCO cessent de discréditer l’Elite congolaise, de trahir notre Peuple et de souiller la Mémoire de nos Martyrs
Autres titres récents
Quid du carton rouge de l’opposition politique congolaise ?
Que faire de l’Union Africaine ?
ARCHIFAUX ! La CENCO conduit la République dans l’impasse
 
Tout Kin en parle

Le poisson pourrit par la tête
Selon mon ami qui sait tout sur tout et presque tout sur rien sur les potins de Kinshasa-Lez-immondices, la République très très démocratique du Congo est malade au sommet. C’est pourquoi rien ne va. L’économie et le social ne sont plus par terre.[Lire la suite]

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.