AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal

Editorial

Justice : Pauvre Alexis Thambwe Mwamba!
Le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, a annoncé, mercredi 4 avril, qu’il a enjoint le procureur général de la République (PGR) d’ouvrir un "dossier judiciaire" au sujet d’un prétendu "recrutement de mercenaires étrangers". Des[Lire la suite]


Archives

Nos confrères ont écrit
Kinshasa : Vano Kiboko libéré

Communiqué
La mort de Paul Kabasubabo

Communication politique
Discours de Dr Tharcisse Loseke à l’occasion du 26e Anniversaire de l’ouverture démocratique en RDC

Dernières nouvelles
Budget : Le gouvernement adopte le projet de loi des finances rectificative 2016

"Kabila" et Thambwe pris en flagrant délit de mensonge

On comprend désormais la raison de l’exigence de "Joseph Kabila" et ses supplétifs à voir la Mission onusienne au Congo réduire ses effectifs. La Monusco est devenu plus que jamais un témoin gênant pour un pouvoir bête et méchant. Grâce à la "médiation" des responsables de la Monusco dans le Haut Katanga, les éléments de la garde prétorienne du "raïs", déguisés en policiers, n’ont pas perquisitionné l’habitation de Moïse Katumbi Chapwe. Ils n’ont pas pu non plus exécuter le "mandat d’arrêt" en leur possession. Dans un communiqué publié jeudi 5 mai, l’ambassade américaine à Kinshasa considère l’affaire dite du "recrutement de mercenaires" comme un mensonge.

Flash : la résidence de Moïse Katumbi encerclée par la garde prétorienne de "Joseph Kabila"?

Selon des informations encore fragmentaires sur les réseaux sociaux (Twitter), la résidence de Moïse Katumbi Chapwe, à Lubumbashi, est encerclée, jeudi 5 mai, par des éléments lourdement armés de la garde prétorienne de "Joseph Kabila", les tristement célèbres "GR". Un conseiller de l’ancien gouverneur du Katanga, non autrement identifié, dit crainte que celui-ci soit mis aux arrêts. Mercredi 4 mai, le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, avait enjoint le procureur général de la République, Flory Kabange Numbi, d’ouvrir un "dossier judiciaire" sur un "recrutement de mercenaires" impliquant Moïse Katumbi. En 2006, Oscar Kashala, un des 33 candidats à l’élection présidentielle, avait été victime d’un scénario analogue. Les membres de sa garde, recrutés aux Etats-Unis et en Afrique du Sud, avaient été accusés d’être des "mercenaires". Il n’y a jamais eu de procès à ce jour. Affaire à suivre. [Lire la suite]

Charles Mwando Nsimba destitué par un courant rénovateur de son parti

Un courant rénovateur au sein de l’Union nationale des démocrates fédéralistes (UNADEF) a décidé de désavouer et de destituer le président national de ce parti, Charles Mwando Nsimba, dans une déclaration politique lue jeudi 5 mai à Kinshasa par le président de l’interfédérale de cette formation politique pour le Katanga, Aggée Aje Matembo Toto.[Lire la suite]

Présidentielle 2016 : Moïse Katumbi officialise sa candidature

Après sept mois de suspens, l’ancien gouverneur de la province du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, 51 ans, a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle. Celle-ci est censée se tenir au plus tôt le 20 septembre et au plus tard le 27 novembre prochain. Dans un communiqué daté du 4 avril 2016, le prétendant déclaré à la magistrature suprême se réfère, en liminaire, aux déclarations faites par trois mouvements de l’opposition en l’occurrence le G7, le Collectif des Nationalistes et l’Alternance pour la République 2016 en le choisissant d’être "leur candidat" à l’élection présidentielle de 2016. Moïse Katumbi se dit "honoré" et "remercie sincèrement ces mouvements politiques, ainsi que toutes les associations issues de la société civile, pour la confiance" qu’ils ont bien voulu lui témoigner. "J’accepte avec humilité cette lourde responsabilité", écrit-il. Et d’ajouter : " Nous, les opposants, sommes, depuis peu, victimes d’un harcèlement policier et judiciaire, ainsi que d’un dénigrement systématique sur les chaînes de radio et télévision d’Etat. Je m’engage à établir, avec toutes les forces politiques et sociales de progrès, un véritable Etat de droit en République Démocratique du Congo. Je ferai aboutir ce projet dans un esprit de concorde nationale". Pour lui, "la désignation d’un candidat commun de l’opposition reste un objectif majeur, afin d’accroître les chances de succès électoral et garantir l’alternance politique au sommet de l’Etat". "J’invite mes compatriotes épris de paix, de liberté et de progrès, à se joindre à notre lutte pacifique, pour une victoire certaine", conclut-il. Compte tenu du temps perdu par le gouvernement d’une part et la CENI (Commission électorale nationale indépendante) de l’autre, des observateurs croient de moins en moins à l’organisation de l’élection présidentielle et des législatives dans les délais constitutionnels. Certains évoquent déjà la nécessité de préparer une " sortie honorable" de "Joseph Kabila" le 19 décembre prochain et la mise sur pied d’un "régime de transition" chargé d’organiser des consultations politiques "apaisées". Coïncidence ou pas, c’est ce même mercredi 4 avril que le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, a donné injonction au procureur général de la République d’ouvrir une information judiciaire sur un "recrutement de mercenaires" en rapport avec le candidat Moïse Katumbi. B.A.W [Lire la suite]

Kasaï central : Le député national Clément Kanku contre la délocalisation de l’ISP/Tshikula

Au cours d’une adresse à la presse, le député national Clément Kanku Bukasa wa Tshibuabua, élu de la circonscription électorale de Dibaya, au Kasaï-Central, en séjour de travail à Kananga, s’est opposé à toute idée de délocalisation de Tshikula à Tshimbulu de l’Institut supérieur pédagogique (ISP) de cette contrée. [Lire la suite]

Examen d’Etat 2015-2016 : 618.004 candidats admis aux épreuves hors session

618.004 (six cent dix-huit mille quatre) candidats finalistes des humanités participent aux épreuves hors session de l’examen d’Etat édition 2015-2016, commencées lundi 2 mai par la dissertation sur l’ensemble du territoire national. C’est la déclaration faite le même jour par l’inspecteur général à l’Enseignement primaire, secondaire et initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS-INC), Michel Djamba.[Lire la suite]

Opinion & débat
C’est ici que les Romains s’empoignèrent
Autres titres récents
La République Kabilique
Regard d’un profane sur le discours d’un constitutionnaliste
Article 70 de la Constitution de la RD Congo : quel est le vrai problème ?
 
Tout Kin en parle

Une famille mystérieuse...
Selon mon ami qui sait tout sur tout et presque tout sur rien sur les potins de Kinshasa-lez-immondices, personne ne sait dire quel est le patronyme réel des membres de la fratrie "Kabila". Une famille composée de Joseph, Jaynet, Zoé, Selemani ou[Lire la suite]

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2016                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.