AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal

Editorial

Le régime kabiliste et le mépris de la vie
Le 29 septembre 2010, le Bruxellois Armand Tungulu Mudiandambu est arrêté par des membres de la garde rapprochée de «Joseph Kabila» à Kinshasa. Il y a quatre ans. L’incident se serait déroulé sur l’ex-avenue du 24 novembre. Accusé d’avoir lapidé[Lire la suite]


Archives

Nos confrères ont écrit
Congo : retour vers le chaos ?

Communiqué
Le nouveau fonds FPM SA offre un financement sur mesure aux PMEs en République Démocratique du Congo

Communication politique
Allocution du Président du Sénat à l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire de septembre 2014

Dernières nouvelles
Katanga : l’ancien chef Mai Mai Kimpinde abattu par son frère à Kamandi

Le mystère Tungulu

Accusé d’avoir lapidé le convoi de « Joseph Kabila » un certain mercredi 29 septembre 2010, Armand Tungulu Mudiandambu est battu à mort par des membres de la garde rapprochée du «raïs». Le 02 octobre, le Parquet général de la République annonce le «suicide» du Bruxellois dans un cachot du Camp Tshatshi, base de la garde présidentielle. Le corps du défunt est inhumé en catimini fin décembre de cette même année. "Joseph Kabila" et ses sbires ont poussé le mépris de la vie humaine au point de "disposer" de la dépouille de leur victime.

Kinshasa : manifestation contre la modification de la Constitution

Plus de deux mille personnes manifestaient samedi matin à Kinshasa contre l’intention prêtée au président Joseph Kabila de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir, a constaté un journaliste de l’AFP.[Lire la suite]

New York : "Kabila" veut un strapontin pour l’Afrique au Conseil de sécurité...

Intervenant jeudi 25 septembre à la tribune de l’assemblée générale des Nations unies, "Joseph Kabila" - dont le bilan de la politique intérieure au Congo-Kinshasa est unanimement qualifié de "calamiteux" notamment au plan sécuritaire, économique et social -, s’est fait applaudir, à New York, sur un sujet de politique étrangère. Il a déclaré qu’"il est plus que temps que l’Afrique obtienne un siège permanent au Conseil de sécurité". Décidément, les priorités du chef de l’Etat congolais restent aux antipodes des attentes de ses concitoyens dont les besoins existentiels les plus élémentaires restent inassouvis : sécurité des personnes et des biens, eau courante, électricité, soins de santé et une éducation de qualité etc. [Lire la suite]

Congo-Kin : le Département d’Etat américain s’informe sur la situation des réfugiés rwandais

En mission au Congo-Kinshasa, M. Bryan C. Lupton, chargé des réfugiés au Département d’Etat américain, a eu une séance de travail lundi 22 septembre avec Mme Berthe Zinga Ilunga, secrétaire permanente de la Commission nationale pour les réfugiés (CNR). Au centre de l’entrevue, la situation des 241.626 réfugiés rwandais vivant sur le sol congolais. [Lire la suite]

Elections au Congo-Kin : l’UE prêche le "dialogue". Angélisme?

Redoutant une "impasse", l’Union européenne (UE) invite le pouvoir kabiliste à "dialoguer" avec les représentants des forces de l’opposition. Une exhortation compréhensible pour les démocrates mais qui ne manquera pas de faire sourire les observateurs avertis de la politique intérieure congolaise. Ancien rebelle, "Joseph Kabila" a démontré depuis bientôt quatorze années qu’il ne croit qu’au rapport de force. Il ne discute par conséquent qu’avec ceux qui lui tiennent tête... par la force des armes. [Lire la suite]

Opposée à la révision constitutionnelle : Tokwaulu Aéna convoquée à l’ANR

Le pouvoir kabiliste a les nerfs à vif. Il est décidé à faire taire tous les opposants à la révision de la Constitution dont l’objectif non avoué tient en onze mots : permettre à "Joseph Kabila" de briguer un troisième mandat. Le problème? Des contestataires de ce projet se manifestent de plus en plus au sein de la "Majorité présidentielle". [Lire la suite]

Opinion & débat
Seule la force fera maintenir "Joseph Kabila" à la tête de la «RD-Congo»
Autres titres récents
Lettre ouverte à Monsieur Joseph Kabila
L’Eglise catholique et le cardinal Monsengwo couvriraient qui dans ce combat du "non" à la révision de ce qui est appelée au Congo la « constitution » ?
Congo : «Mbata ya Mokolo»…Et si RDC: «Egboko ya Mokolo» ?

Tout Kin en parle

Kasumbalesa : Mama Sifa fait des "affaires"
Du vivant de feu Mzee LD Kabila, alias "soldat du peuple", personne ne l’a connu comme "Mama présidente". "C’est une affaire de Blancs", répondait Mzee aux curieux qui cherchaient à connaître la "présidente". Des visiteurs de nuit du Palais de marbre[Lire la suite]

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2014                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.