AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal

Editorial

Pauvre Lambert Mende!
Dans son ouvrage "Le sourire de Mandela", publié en novembre 2013 chez Seuil, le journaliste anglais John Carlin loue l’élévation qu’il a constatée chez Nelson Mandela, alors chef d’Etat sud africain. C’était lors d’une interview que "Madiba" lui[Lire la suite]


Archives

Nos confrères ont écrit
Les millions à Genève de Denis-Christel Sassou-Nguesso

Communiqué
Affaire Thomas Lubanga : La VSV satisfaite de la décision d’indemniser les victimes

Communication politique
Procès politique contre Vital Kamerhe: la Cour suprême renvoie l’affaire à une date ultérieure

Dernières nouvelles
Le corps du président Thomas Sankara sera exhumé.

Gouvernement : les incantations de Matata Ponyo

Au cours d’un point de presse qu’il a animé mardi 3 mars, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo a présenté un "bulletin de santé" plus rêvé que réel du Congo-Kinshasa. Selon lui, "la situation globale en République Démocratique du Congo en 2014 est stable du point de vue politique, diplomatique, sécuritaire et socio-économique". Augustin Matata Ponyo habite-t-il le même pays que les 70 millions de Congolais?

Un hôtel Hilton en projet à Kinshasa

Le groupe hôtelier américain Hilton Worldwide a annoncé la signature d’un accord de franchise avec Africa Hospitality Investments pour ouvrir en 2016 son premier hôtel à Kinshasa.[Lire la suite]

Amnistie : Thambwe signe deux arrêtés ministériels

Le ministre de la Justice garde des sceaux et droits humains M. Alexis Thambwe Mwamba a rendu public deux arrêtés relatifs à l’exécution de la loi du 11 février 2014 portant amnistie pour faits insurrectionnels, faits de guerre et infractions politiques.[Lire la suite]

Un Belge accusé de viol sur mineures déféré au parquet à Kinshasa

Un citoyen belge auteur présumé de viol sur mineures a été arrêté par la police et déféré au parquet à Kinshasa, a annoncé mercredi 4 mars la police congolaise. [Lire la suite]

Provinces : le réveil tardif de "Joseph Kabila". Calculs politiciens!

Cinq années après l’écoulement du délai constitutionnel - pour l’installation des nouvelles provinces - et à quelques 18 mois de la tenue de l’élection présidentielle, "Joseph Kabila" a décidé (enfin) de promulguer la loi fixant les limites des 26 provinces prévues dans le premier alinéa de l’article 2 de la Constitution. La période choisie dissimule mal des calculs politiciens. Ces mutations administratives faites dans la précipitation risquent d’exacerber le climat socio-politique déjà délétère. Sous d’autres cieux, une telle réforme aurait été menée de manière progressive en partant de quelques "province-tests". Notons que quatre provinces actuelles ne sont pas concernées par le nouveau découpage territorial. Il s’agit du Bas Congo (Kongo central), du Nord Kivu, du Sud Kivu et de Kinshasa. Selon un juriste proche de la Cour constitutionnelle, la loi promulguée aurait été envoyée en "procédure d’urgence" devant cette haute juridiction. Les gouverneurs en exercice devraient, à brève échéance, démissionner au motif que leurs anciennes provinces "ont cessé d’exister". Il va sans dire que l’actuel gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe serait particulièrement dans le "viseur" du "raïs". Sans omettre, le président de l’Assemblée provinciale Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Ambiance. [Lire la suite]

CSAC : Des émissions suspendues

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel congolais (CSAC) a suspendu vendredi 27 février à Kinshasa l’émission « Congo Histoire » de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC, chaine publique) et le programme « Emission ya ba bola » de Molière TV pour 30 jours. Le journal Africa News est suspendu pour 7 jours.[Lire la suite]

Opinion & débat
Le cerveau peut faire mieux qu’exprimer l’indignation
Autres titres récents
Message aux habitants de l’Equateur
«J’ai proposé le Dr Mukwege aux Américains»
De la compromission des élites belges francophones

Tout Kin en parle

Fizi : le PPRD a la scoumoune
La scoumoune est un mot d’origine italienne "scomounica" qui veut dire excommunication. En argot, la scoumoune signifie la "malchance". En langue française, avoir la scoumoune veut dire "avoir la malchance". En compagnie du gouverneur Marcellin[Lire la suite]

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2015                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.