AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal

Editorial

PPRD : «Conserver le pouvoir» pour quoi faire ?
« Joseph Kabila » et tous les flagorneurs et autres opportunistes qui gravitent autour de lui constituent plus que jamais un obstacle majeur à l’émergence d’une alternance démocratique au Congo-Kinshasa. Leur «programme politique» semble se déclamer[Lire la suite]


Archives

Nos confrères ont écrit
Ituri: la mort de Morgan va compliquer la reddition d’autres miliciens, estime la société civile

Communiqué
La "VSV" contre l’exécution sommaire et extrajudiciaire de Paul Sadala alias "Morgan"

Communication politique
Convention de l’opposition politique congolaise du 31 au 03 avril 2014

Dernières nouvelles
Kinshasa : L’Assemblée veut réglementer l’organisation...des funérailles

Justice congolaise : Une amnistie à la tête du client

C’est une amnistie ça? Au cours d’un point de presse co-animé avec son collègue en charge des Médias et porte-parole du gouvernement, la ministre congolaise de la Justice et droits humains, Wivine Mumba Matipa, a rendu publique samedi 19 avril à Kinshasa la liste d’"un premier groupe" de cinquante bénéficiaires de la "loi d’amnistie" du 11 février 2014. A savoir : 15 ex-groupe armé M23, 15 "assaillants" du 27 février 2011, 10 de l’"Armée de résistance populaire" du général Faustin Munene et 10 autres du "GALCD" de Honoré Ngbanda. Il semble que les "50" personnes retenues ont pu remplir, au préalable, un formulaire ad hoc qui tiendrait lieu notamment d’"engagement solennel". On apprenait que Roger Lumbala n’aurait pas encore accompli cette formalité. A Kinshasa, des analystes s’étonnent que la très effacée ministre de la Justice fasse sa sortie médiatique juste au moment où le tout-Kinshasa politique parle de gestation du "gouvernement de cohésion nationale. Des analystes n’excluent pas que des cadres du M23 figurent dans la future équipe gouvernementale. C’est le cas notamment de René Abandi Munyarugerero. Celui-ci assumait les fonctions de chef adjoint de la délégation du M23 aux pourparlers de Kampala. Ancien du mouvement rebelle pro-rwandais RCD et du CNDP, l’homme est réputé proche de Laurent Nkunda Mihigo. "Joseph" qui ne s’incline que face à des bretteurs qui lui tiennent tête a agi sous la pression des Etats-Unis et de ses mentors ougandais et rwandais.

Rapatriement samedi à Kinshasa de la dépouille mortelle de Justin Bomboko

La dépouille de l’ancien ministre congolais des Affaires étrangères, Justin Marie Bomboko Lokumba, décédé le 10 avril aux Cliniques universitaires Saint Luc de Bruxelles, sera rapatriée samedi 19 à Kinshasa, a-t-on annoncé mercredi à l’issue de la messe en mémoire du défunt, célébrée à la cathédrale Saint Michel et Gudule de Bruxelles. [Lire la suite]

Kinshasa : L’éclairage public de retour sur une partie du boulevard Lumumba

Ces panneaux s’allument automatiquement au coucher du soleil pour s’éteindre au lever du jour sans intervention de la Société nationale d’électricité (SNEL).[Lire la suite]

Koyagialo en "contrôle médical de routine" en Afrique du Sud

L’annonce a été faite mardi 15 avril à Mbandaka par Jeanine Otoho Makado, ministre provinciale chargée de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement provincial. Cadre du parti présidentiel, le PPRD, le gouverneur de la province de l’Equateur, Louis Alphonse Koyagialo, se trouve depuis mardi en Afrique du Sud. Selon la presse kinoise, il a été admis dans un premier temps au très fameux hôpital du Cinquantenaire. Pour les observateurs, le transfert du numéro un "équatorien" à Johannesburg suggère que son état nécessite plus qu’un simple "contrôle médical de routine". [Lire la suite]

"Groupe de Binza" : Le noyau disparait avec ses secrets

Groupe de pression, lobby ou «cabinet molili» (gouvernement parallèle), il était tout cela à la fois, ce petit cercle d’amis connu sous l’appellation de «Groupe de Binza», qui a fait la pluie et le beau temps dans les premières années qui ont suivi l’accession du Congo à l’indépendance. C’était un laboratoire de stratégies politiques pour orienter l’avenir du pays dans le sens des intérêts du groupe et principalement de celui qui en était le cerveau-moteur, c’est-à-dire feu le maréchal Mobutu. [Lire la suite]

Emmanuel de Mérode, le directeur belge du parc des Virunga, blessé dans une attaque

Le Belge Emmanuel de Merode, directeur du parc des Virunga, classé au patrimoine mondial et situé dans la province du Nord Kivu, a été blessé mardi 15 avril par des hommes armés non identifiés, a-t-on appris de sources concordantes. Une dépêche datée mercredi 16 indique que le directeur du parc des Virunga est toujours en soins intensifs. Et que l’"espoir" de guérison était "permis". [Lire la suite]

Opinion & débat
Assumer la mondialisation et ses conséquences ?
Autres titres récents
Congolais «d’origine»…
Il faut libérer Eugène Diomi Ndongala !
Les jours et les années à venir pourraient être durs pour l’Afrique (et le RDC)

Tout Kin en parle

Vous avez dit stratège?
Dans une récente interview sur "LCI", la chaine info de la chaine de la télévision commerciale française TF1, le Premier vizir congolais Augustin Matata Ponyo ou plutôt "pognon", alias "Hakuna Matata" (pas de problème en swahili), a poussé à la[Lire la suite]

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2014                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.